°°Le Forum de l'Education Canine & des Méthodes Positives & Amicales°°


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Awan, né le 28/09/2017, RéSERVé !
par Cath Aujourd'hui à 19:12

» Mowgli, jeune malinois sympa à adopter chez Coyotl !
par mitee Aujourd'hui à 16:15

» Laisse à enrouleur/rétractable
par mitee Aujourd'hui à 12:28

» Secoue-toi !
par mitee Aujourd'hui à 9:35

» Les aliments lyophilisés pour chien
par quaraba Hier à 20:40

» Aliments en boîte/pâtée
par quaraba Hier à 20:38

» Respect des codes canins/signaux d'apaisement
par Kaïnate Hier à 19:07

» T'es Qui ? Médaille connectée
par MiMi&Pya Jeu 18 Oct 2018 - 20:46

» Balades collectives proposées par un éducateur
par nantia Jeu 18 Oct 2018 - 20:28

Sujets similaires
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Annonces

A propos du Forum

Nous tenons à préciser que ce forum a été créé dans le but de vous faire découvrir la possibilité d'une éducation utilisant une approche positive et respectueuse de votre chien.

Si vous avez des problèmes avec votre ou vos chiens, nous vous recommandons vivement de faire appel à un éducateur canin spécialisé en rééducation comportementale ou à un comportementaliste (utilisant le renforcement positif et aucun outil coercitif, cela va sans dire).

Les explications et conseils donnés sur ce forum ne sont là que pour vous orienter et vous informer des possibilités qui vous sont offertes pour éduquer votre compagnon à quatre pattes.

L'Equipe du Forum

Asso’ Bêtes de Scène


L'association « Bêtes de Scène » (association de protection animale de loi 1901) est située près de Bain de Bretagne (35).

Plus d'infos sur le site
CLICK!
& sur le forum
CLICK!


Partagez | 
 

 Le chien: un animal captif?

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
redsun
 
 


Nb de messages : 713

MessageSujet: Re: Le chien: un animal captif?   Jeu 26 Juin 2014 - 14:32

Certains hommes sont captifs oui, certaines femmes n'ayant pas conscience de leur sooumission à l'homme, certains peuples, ou certain individus de peuples soumis à dictature, aussi
la peur, les rend inconsciemment du côté de leur bourreau pour ne pas avoir à subir la colère de ce dernier.....
L'homme a en tout cas un plus large potentiel a pouvoir faire des choix dans sa vie contrairement au chien
le chien est captif parce qu'historiquement domestiqué mais certains humains font tout pour que cette captivité soit agréable pour le chien

après selon chaque chien, chaque couple chien humain et dans notre quotidien cette captivité sera plus ou moins bien vécue et ressentie comme telle
Revenir en haut Aller en bas
eleonorea
Compte inactif
Compte inactif


Nb de messages : 2133

MessageSujet: Re: Le chien: un animal captif?   Jeu 26 Juin 2014 - 14:40

oui je comprends je concept effectivement
Revenir en haut Aller en bas
redsun
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 713
Age : 43
Localisation : créteil

MessageSujet: Re: Le chien: un animal captif?   Jeu 26 Juin 2014 - 14:41

moi des fois je me sens captive de mon chien vu ce que je dépense pour lui plutôt que pour moi en ce moment et qu'il n'en a pas conscience, je me sens captive de lui le matin quand je dois me lever pour le sortir alors que je dormirai bien encore, je dirai pas captive mais dépendante
lorsque je  l'imagine se faire triturer de partout par les vétos et asv à la clinique je me dis qu'il ne doit rien comprendre et subir, là il est captif ou dépendant pour moi
lorsque l'asv revient le chercher et l'appelle pour y aller il va vers elle tête baissée, l'air soumis et m'oublie
dans ces cas là je me sens pas bien ......le pauvre 6 mois qu'il est avec moi et ces changements de clinique et revenir chez moi ça doit le perturber à moins que son état morbide soit de toute façon perturbant en tout premier lieu
En tout cas, pas de culpabilité à avoir effectivement mais c'est tellement beau de voir un chien courir en liberté en forêt ou ailleurs
Revenir en haut Aller en bas
redsun
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 713
Age : 43
Localisation : créteil

MessageSujet: Re: Le chien: un animal captif?   Jeu 26 Juin 2014 - 14:48

dans ma ville il y a un ou deux chiens toujours en liberté auprès de leur maitre ou jamais bien loin
je ne sais pas s'ils ont des réflexions mais il assument visiblement
Revenir en haut Aller en bas
Dadada
 
 
avatar

Nb de messages : 2326
Localisation : Autre part

MessageSujet: Re: Le chien: un animal captif?   Jeu 26 Juin 2014 - 14:51

Nos chiens de compagnie et de travail sont peut être captifs mais il y a aussi pas mal de chiens dans le monde qui ne le sont pas.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.davinamuller.com
PowerUser
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 43138
Age : 42
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

MessageSujet: Les chiens pariahs en Inde   Sam 26 Juil 2014 - 1:55

Citation :
Les chiens pariahs en Inde

Par Marie PERRIN

Présents en très grand nombre dans tout le pays, peu appréciés par la population, les chiens parias incarnent les paradoxes de l’Inde d’aujourd’hui, prise entre des aspirations contraires. Un pays où rien n’est édulcoré, pas plus la joie que la peine, le bonheur que la souffrance.

Tout le monde connaît de l’Inde quelques essentiels : les vaches sacrées, la non-violence et Gandhi, le cycle de la vie grâce à la réincarnation, le végétarisme, les ghâts des bords du Gange à Bénarès, les couleurs chatoyantes des saris ou les effluves des épices. On sait aussi de l’Inde son extrême misère, ses bidonvilles, ses mendiants, ses lépreux. Mais l’Inde, c’est également le grouillement du vivant dans toute sa complexité, un univers qui bouscule les certitudes, échappant à toute conceptualisation.

L’Inde met à l’épreuve les voyageurs les plus aguerris. Les rues des mégalopoles, jonchées de détritus, sont habitées par une faune miséreuse et bigarrée, conducteurs de rickshaws SDF, familles entassées sous des tentes de fortune, rats, dromadaires, cochons sauvages, singes ou chiens. De tous les animaux, le chien est sans doute le plus mal aimé, le plus maltraité, le plus présent aussi, des cités tentaculaires aux petits villages du désert.

Ces petits chiens parias se ressemblent tous, taille moyenne, poil ras. Ils sont ceux qu’on chasse, qu’on brutalise, qu’on craint, ceux qui, néanmoins, ne peuvent survivre qu’auprès des humains, se nourrissant de leurs déchets, proliférant dans leurs détritus, chassant et tuant les rats. Les Indiens les plus pauvres, dans les bidonvilles ou dans les rues, les tolèrent près d’eux, les considérant comme des animaux semi-libres, semi-domestiques.

Semblables aux chiens décrits par Ray Coppinger[1], vivant en groupes informels, ces « stray dogs » bénéficient en Inde d’une abondante source de nourriture, en raison d’un système d’évacuation des déchets quasiment inexistant. Leur nombre est ainsi proportionnel à ce que leur niche écologique peut leur apporter.

Pour donner un ordre d’idée, Mumbai compterait 12 millions d’habitants, la moitié dans une grande précarité. Chaque jour, 500 tonnes d’ordures non collectées sont déversées dans les rues. Toutes les conditions sont réunies pour permettre la prolifération des chiens errants. A New Delhi, la capitale, ils seraient environ 500 000, et le pays compterait 18 millions de chiens parias, soit la population de carnivores la plus importante au monde. Dans les villes comme Jaipur, la cité rose du Rajasthan, la mise en place de systèmes de collecte a entraîné une chute significative du nombre de chiens errants.

Le terme générique de « paria », dérivé du mot tamoul « paraiyar », a été utilisé par les Anglais dès le XVIIe siècle pour désigner les castes humaines les plus basses du système social en vigueur en Inde. En anglais, « pariah » est ainsi synonyme de « réprouvé social ». Il renvoie aux Intouchables, la cinquième caste (« varna ») hindouiste, également nommés les Dalits (« opprimés ») ou les Harijans (« enfants de Dieu »).

L’hindouisme[2], religion majoritaire du pays, est peu tolérant avec les chiens. Dans la culture pré-védique, ils étaient pourtant considérés comme des symboles propices. Plus tardivement, les divinités à forme de chien ou accompagnées de chien sont restées liées à la gloire et à la fidélité guerrière. Puis les brahmanes ont déclaré que le chien était impur. Certes, des spécialistes parlent d’ajout tardif, mais cette assertion, cumulée à l’influence des Britanniques, a engendré un puissant rejet culturel du chien, tenu en grand mépris. L’urbanisation effrénée et le consumérisme ont encore aggravé les conditions de vie des « stray dogs » : lorsqu’ils ne meurent pas de la rage dans l’indifférence généralisée, ils succombent à des infections, à des infestations parasitaires, se blessent à mort en se battant avec des congénères, sont percutés par des véhicules. On estime que l’espérance de vie d’un chien errant est d’à peine 5 ans.

http://www.vox-animae.com/les-chiens-pariahs-en-inde?page=1

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *


Dernière édition par PowerUser le Ven 9 Oct 2015 - 16:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
PowerUser
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 43138
Age : 42
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

MessageSujet: Re: Le chien: un animal captif?   Ven 9 Oct 2015 - 16:08

Citation :
Aux adeptes de la théorie de la dominance .....

Quand votre chien dépend de vous pour manger.... il ne peut choisir ni le plat, ni le moment. Et s'il est pris à se servir, il est traité de voleur et risque la punition.

Quand votre chien dépend de vous pour boire....il doit vous attendre si sa gamelle d'eau est vide.
Quand votre chien dépend de vous pour uriner ..... pas le droit de faire ses besoins quand il veut ni où il veut. Et s'il y a un " accident" c'est la fin du monde ! Dans mes futures formations d'ailleurs, je vais interdire les maîtres de sortir toute la journée.....

Quand votre chien dépend de vous pour sortir..... il n'est pas libre d'aller où il veut et doit en plus supporter une attache ( je sais c'est pour sa sécurité, mais...). Il n'a pas le droit de marcher à son rythme parfois, ni de renifler, faute de sanction ( coup de collier au minimum).

Quand votre chien doit dormir où vous le voulez, qu'il n'a pas le droit de choisir son endroit, sous peine parfois de sanction. Il doit être dehors si vous le décider, même s'il n'a qu'une envie d'être au chaud sur son coussin, ou le contraire d'ailleurs.

cela me fait clairement penser à des conditions .... d'esclave.

Alors, en terme de dominance.... cela suffit peut-être comme dominance !

Vouloir en plus imposer votre volonté par la force et la contrainte relève de l'abus de pouvoir, voir de la satisfaction de soumettre......

https://www.facebook.com/corinne.martin.779/posts/833221226713409?fref=nf

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
HOPPY81
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 2476
Age : 27
Localisation : 81

MessageSujet: Re: Le chien: un animal captif?   Dim 21 Aoû 2016 - 21:56


http://chiensdesvilles.blog.free.fr/index.php?post%2F2016%2F05%2F09%2FM%C3%A9ritons-nous-vraiment-le-chien

Citation :
Le contrôle, toujours le contrôle.

Bon mais après ça je devrais être plus détendue, mais je suis toujours fâchée...

En effet, c'est bien, on s'insurge contre les méthodes coercitives, qui agissent par contrainte, mais (parce qu'il y a un "mais"), est-ce justifié de se réjouir d'une approche utilisant des "bonbons" mais qui aurait le même but? Celui de façonner, utiliser, contrôler...
La place du chien est toujours la même, relégué au rang d'outils (chien de travail, chien antidépresseur, faire valoir ou booster d'égo...), de robot conditionné pour rentrer dans nos habitats bétonnés sans déborder, d'animal volontaire et tolérant auquel on ment, que l'on leurre (suit le bonbon, et paf je t'enferme dans ta cage! Viens viens, je te donne un bonbon, et paf je t'attache).
De nos jours, l'humain veut éduquer "son" chien (on pourrait aussi s'étaler sur la question d'appartenance d'un être vivant par un autre être vivant, moi ça me rappelle l'esclavage) pour des raisons sécuritaires plutôt saines; en effet, l'éducation canine a plus pour but de protéger le chien des dangers des milieux urbanisés que de le dresser à des tâches spécifiques (oui il y en a encore trop c'est sur, mais les robots les remplaceront bientôt, j'espère).
Mettre une laisse pour que le chien ne se fasse pas écraser ( Est-il idiot au point de ne pas être capable d'apprendre que la route est dangereuse, non pas par essai erreur mais avec un apprentissage? Le chien des rues, lui, sait que les grosses carcasses de métal vrombissantes qui sentent mauvais sont dangereuses.)
Mettre une laisse pour qu'il ne se sauve pas (Pourquoi a-t-il envie de se sauver? Manquons nous tant que ça à notre obligation de combler ses besoins qu'il soit obligé de les combler seul?).
Marcher au pied pour ne pas gêner les gens ou pour qu'il ne se jette pas sur tous les passants pour leur faire "la fête" ou pire (Le chien des rues sait qu'il y a des humains menaçants qu'il faut donc les éviter le plus souvent, ils apprennent à reconnaitre les humains bienveillants, par leur postures, leurs mimiques et leurs vocalises qu'ils appellent "langage" en pensant que le leur est unique et donc universel).
Le retenir pour qu'il n'aille pas voir les autres chiens (j'aimerai nous y voir nous humains, attachés au bout d'une laisse, tirés par le cou chaque fois que l'on aperçoit un autre humain parce que la girafe qui nous a adopté n'a pas le temps ou a peur que nous discutions avec nos congénères...).
Les chiens des rues, eux, aucun bipède ne leur a appris, ils apprennent de leurs propres expériences avec leurs petits neurones, et jusqu'à preuve du contraire, nos chiens à nous sont livrés avec les même neurones. Apprenons à nos chiens ce qui peut leur être utile dans leur vie d'animaux captifs, mais sans en abuser, ou au moins, cesser donc de dire haut et fort que vous les aimez et les respectez, ils savent que c'est faux, ils font semblant d'être seulement des estomacs pour que vous puissiez vous divertir ou vous déculpabiliser : assis, debout, couché, tourne, touche, fais ci, fais ça, blablablabla...
Mon chien aime se rouler dans les charognes, je l'aime alors j'aime qu'il prenne du plaisir en faisant ce qu'il aime. J'aime moins l'odeur qu'il véhicule par la suite, je me permet de le laver. Ce comportement n'étant pas canin, c'est là que le "bonbon" trouve un minimum d'intérêt (et ça m'ennuie de ne pas avoir le temps et/ou la patience de faire autrement, parce que c'est possible) : il me sert à payer mon chien. Il n'est pas dupe, il n'aime toujours pas la douche mais il accepte cette lubie d'humain qu'est la douche (avec savon qui sent moins bon que la charogne pour une truffe de connaisseur) parce que je le paye bien, qu'il est tolérant avec moi et habitué à subir les mœurs des humain.

Les besoins du chien sont:

L'exploration et les interactions avec ses congénères, point.
Oui, le chien aime parfois se parer d'odeurs de charognes ou d'excréments, il peut également les manger.
Il se fout bien d'être plein de boue et de souiller nos voitures, canapés ou tapis! Il aime et a besoin de renifler, même ce qui nous répugne ou le derrière des congénères même si cela vous parait inconvenant.
Il a le droit de ne pas aimer tout le monde, congénères compris, il a le droit de s'exprimer. Il a aussi le droit de se tromper, de recommencer, de réussir, de comprendre ce qu’il a le droit de faire et ce qui lui est interdit dans notre monde de fous. Il a aussi le droit d'aimer le confort, dans ce monde de bruts!
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
PowerUser
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 43138
Age : 42
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

MessageSujet: Re: Le chien: un animal captif?   Dim 26 Nov 2017 - 14:19


* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
PowerUser
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 43138
Age : 42
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

MessageSujet: Re: Le chien: un animal captif?   Ven 12 Oct 2018 - 14:51

Ce texte m'a fait pensé à ce post...

Citation :
La liberté de choisir pour votre chien
08/10/2018
Par Laurence

Comme il est appréciable de pouvoir choisir son repas, sa destination de vacances ou les activités de la fin de semaine. C’est une liberté dont peu de chiens profitent.

Chez Emma, les chiens peuvent se coucher où ils veulent : canapé, lit, tapis, couloir. Les lieux qu’ils choisissent n’importent pas beaucoup, elle considère qu’ils ont droit au même confort qu’elle. Frédéric quant à lui, accepte que son chien creuse dans le jardin et aboie à des heures raisonnables. « C’est un chien, il se comporte comme tel ! » assume-t-il sans sourciller. Joe peut entrer et sortir de la maison quand il veut, les portes sont toujours ouvertes lorsque les températures sont acceptables.

Les avantages de la détention

Force est de reconnaitre que nos chiens ont une belle vie la plupart du temps.
Grâce à notre cohabitation, ils n’ont plus à fouiller les poubelles ou quémander pour se nourrir, se cacher pour échapper aux prédateurs, ils bénéficient de câlins et de promenades à chaque fois que nous le pouvons. Chez Frédéric les jouets sont à disposition, son chien n’a qu’à faire son choix. Joe peut aussi se servir à sa guise dans sa gamelle, car elle est toujours disponible.

La réalité n’est pas aussi idyllique

En se penchant objectivement sur la réalité canine, nous ne pouvons que reconnaître que les droits qu’on leur accorde sont très minces, voire quasiment inexistants. Aucun chien ne peut choisir le contenu de sa gamelle, la durée et les endroits pour se promener, les activités qui lui sont offertes pour se défouler, la stérilisation ou possibilité de se reproduire, ni ses partenaires de jeux, ses vaccins, ses humains préférés. Son nom, son collier et sa laisse, le temps où il sera seul en journée, et tout son équipement quotidien non plus.

Ne désespérons pas, nous pouvons offrir un peu de libertés à nos chiens sans trop nous compliquer la vie. Il suffit d’accepter de lâcher prise sur quelques prérogatives.

Que peut-on faire ?

La première est assez facile à mettre en place, il s’agit de laisser le chien décider de la direction qu’il veut prendre en promenade. Qu’il soit en laisse ou libre, offrez-lui la possibilité de partir à droite ou à gauche, et suivez-le. Soyez attentif à ce qu’il fait de ce pouvoir, s’il allonge la durée de sa sortie ou la raccourcit, s’il prend le temps d’explorer, de flairer, d’observer ou se précipite pour rentrer à la maison.

Une autre autorisation plus difficile à accorder pour certains propriétaires, est celle de pouvoir refuser. Parfois le chien n’a pas envie de venir à l’appel, de sortir ou de jouer, et souvent nous insistons jusqu’à ce qu’il fasse ce que nous avions décidé pour lui. Son désir n’est alors pas pris en compte alors que c’est pourtant possible de temps à autre. Il devient alors acteur de sa vie, pour quelques minutes, et ce « petit rien » peut changer sa journée.

Enfin, il y a des situations où le chien souhaiterait se soustraire. Il voudrait contourner un objet qui l’inquiète, fuir un autre chien ou une personne, mais nous nous obstinons à passer outre son besoin d’évitement et le forçons à continuer alors qu’il rêve de détaler.

Ces trois petites options, choisir, refuser, éviter, font partie de son répertoire comportemental et il ne nous coûte rien de les laisser les réaliser. Son état émotionnel en sortira forcément meilleur.

Laurence Bruder Sergent


* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
MarieL
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 42
Age : 25
Localisation : 51 - Marne

MessageSujet: Re: Le chien: un animal captif?   Ven 12 Oct 2018 - 15:57

Le "lâcher prise" me poursuit à travers les posts u
Revenir en haut Aller en bas
mitee
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 32252
Age : 38
Localisation : sud 92
Emploi : Préparatrice en pharmacie et bisounours

MessageSujet: Re: Le chien: un animal captif?   Ven 12 Oct 2018 - 16:35

oui, même si je rajouterai " toute sécurité gardée" a ce texte !

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
u Pensez à utiliser la fonction "Chercher" en mode simple ou avancé . u
4 lettres mini et une étoile * si vous ne cherchez qu'une partie du mot.
Si le mot recherché ne fait que 3 lettres ou moins, passez par la fonction "Recherche Avancée" cliquez sur le bouton google.

PARTICIPER AU CONCOURS PHOTO AUTOMNALE céhissy !
Revenir en haut Aller en bas
http://miteeetpetronille.skyrock.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le chien: un animal captif?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le chien: un animal captif?
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Apprentie vétérinaire demandé (chien)
» controle douane espagne avec animal
» Choisir un chien de troupeau
» Premier stage survie avec son chien
» chien pour travail bovins

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
°°Le Forum de l'Education Canine & des Méthodes Positives & Amicales°° :: LES CHIENS :: * DIVERS: sujets canins *-
Sauter vers: