°°Le Forum de l'Education Canine & des Méthodes Positives & Amicales°°


 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Les dents et les affections dentaires
Du loup au chien: documentaire Emptypar philo Aujourd'hui à 9:26

» Formation comportementaliste/éducateur canin BELGIQUE
Du loup au chien: documentaire Emptypar EnergieSolaire Hier à 21:37

» Prédation sur animaux, instinct de chasse
Du loup au chien: documentaire Emptypar EnergieSolaire Mer 20 Nov 2019 - 20:52

» stage "gestion de la réactivité et de l'agressivité au quotidien" 2-3 mai 2020 Valleiry 74
Du loup au chien: documentaire Emptypar Poupoune Mer 20 Nov 2019 - 19:25

» Possessivité/défense des ressources
Du loup au chien: documentaire Emptypar philo Mer 20 Nov 2019 - 10:47

» Eviter les jeux de lancer de balle, de bâton ou de pouic-pouic: pourquoi?
Du loup au chien: documentaire Emptypar Manoon Mer 20 Nov 2019 - 8:07

» Court après les voitures
Du loup au chien: documentaire Emptypar philo Lun 18 Nov 2019 - 19:39

» VAE pour BP Educateur Canin ?
Du loup au chien: documentaire Emptypar Manoon Lun 18 Nov 2019 - 9:00

» Les races à nez fendu
Du loup au chien: documentaire Emptypar Ptit'LU Lun 18 Nov 2019 - 0:32

Sujets similaires
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Annonces

A propos du Forum

Nous tenons à préciser que ce forum a été créé dans le but de vous faire découvrir la possibilité d'une éducation utilisant une approche positive et respectueuse de votre chien.

Si vous avez des problèmes avec votre ou vos chiens, nous vous recommandons vivement de faire appel à un éducateur canin spécialisé en rééducation comportementale ou à un comportementaliste (utilisant le renforcement positif et aucun outil coercitif, cela va sans dire).

Les explications et conseils donnés sur ce forum ne sont là que pour vous orienter et vous informer des possibilités qui vous sont offertes pour éduquer votre compagnon à quatre pattes.

L'Equipe du Forum

Asso’ Bêtes de Scène

Du loup au chien: documentaire Bds-lo10
L'association « Bêtes de Scène » (association de protection animale de loi 1901) est située près de Bain de Bretagne (35).

Plus d'infos sur le site
CLICK!
& sur le forum
CLICK!


Partagez
 

 Du loup au chien: documentaire

Aller en bas 
AuteurMessage
DogElle
 
 
DogElle

Féminin
Nb de messages : 1406
Age : 26
Localisation : France

Du loup au chien: documentaire Empty
MessageSujet: Du loup au chien: documentaire   Du loup au chien: documentaire EmptyMar 9 Aoû 2011 - 0:18

Voila un petit documentaire scientifique sur les Chiens du loup jusqu'a nos jours.

https://www.dailymotion.com/swf/x8y93i
https://www.dailymotion.com/swf/x8y989
https://www.dailymotion.com/swf/x8y9et
Revenir en haut Aller en bas
https://www.instagram.com/elyte.et.onlly/?hl=fr
patou
Compte inactif
Compte inactif
patou

Féminin
Nb de messages : 619
Age : 36
Localisation : suisse (Jura)
Emploi : en usine/monitrice d'éducation canine

Du loup au chien: documentaire Empty
MessageSujet: Re: Du loup au chien: documentaire   Du loup au chien: documentaire EmptyMar 9 Aoû 2011 - 2:05

J'avais vu cette émission quand elle avait passé je me souvient plus bien et pas trop envie de me consentré sur sa de suite mais je regarderai encore une foi demain!

Donc pas d'avis pour le moment la dessu je répond surtout pour pouvoir retrouver le poste après coup!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.cynofm.ch
PowerUser
 
 
PowerUser

Féminin
Nb de messages : 44319
Age : 43
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

Du loup au chien: documentaire Empty
MessageSujet: Re: Du loup au chien: documentaire   Du loup au chien: documentaire EmptyJeu 16 Jan 2014 - 19:06

Quelqu'un saurait où retrouver ses vidéos?

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Du loup au chien: documentaire Grumpy-cat-01Du loup au chien: documentaire Ocd_grumpy_cat_by_linai-d6cqykpDu loup au chien: documentaire 3b965034881fb4956e7b1074a6ebd59b--grumpy-cat-cartoon-cat-cartoonsDu loup au chien: documentaire 87e19bb336784685fb937b4b8e5c7202
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
PowerUser
 
 
PowerUser

Féminin
Nb de messages : 44319
Age : 43
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

Du loup au chien: documentaire Empty
MessageSujet: Re: Du loup au chien: documentaire   Du loup au chien: documentaire EmptyDim 26 Jan 2014 - 21:58

A propos du chien et du loup:

http://www.huffingtonpost.com/2014/01/17/dogs-wolf-ancestors-domestication_n_4616796.html?utm_hp_ref=fb&src=sp&comm_ref=false#sb=3128668b=facebook

Sinon, quelqu'un saurait où retrouver les vidéos mentionnées par Elyte?

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Du loup au chien: documentaire Grumpy-cat-01Du loup au chien: documentaire Ocd_grumpy_cat_by_linai-d6cqykpDu loup au chien: documentaire 3b965034881fb4956e7b1074a6ebd59b--grumpy-cat-cartoon-cat-cartoonsDu loup au chien: documentaire 87e19bb336784685fb937b4b8e5c7202
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
PowerUser
 
 
PowerUser

Féminin
Nb de messages : 44319
Age : 43
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

Du loup au chien: documentaire Empty
MessageSujet: Re: Du loup au chien: documentaire   Du loup au chien: documentaire EmptyLun 8 Sep 2014 - 16:34

http://popular-archaeology.com/issue/12012013/article/genetic-study-reveals-new-insight-on-dog-domestication

Citation :
Genome Study Reveals New Insight on Dog Domestication
Thu, Jan 16, 2014

The results of a recent study of canine genomes suggests that dogs and their wolf cousins share an evolutionary history that is considerably more complex than previously thought, pointing to a common ancestor that lived between 11,000 and 34,000 years ago and that the earliest dogs may have first lived among hunter-gatherer societies, before the advent of agriculture.

It challenges the popular theory that humans domesticated dogs around the time that they developed agriculture, and that dogs evolved from a single wolf population or group.

The study, led by Adam Freedman, a postdoctoral fellow at the University of California, Los Angeles (UCLA), published in PLoS Genetics on January 16, 2014, also indicates that dogs are more closely related to each other than they are to wolves, suggesting that some of the genetic overlap observed between some modern dogs and modern wolves is more likely the result of interbreeding after dog domestication.

"Dog domestication is more complex than we originally thought," said John Novembre, associate professor in the Department of Human Genetics at the University of Chicago and co-author of the study. "In this analysis we didn't see clear evidence in favor of a multi-regional model, or a single origin from one of the living wolves that we sampled. It makes the field of dog domestication very intriguing going forward."

To get to these conclusions, the research team constructed high quality genome sequences from three gray wolves: one each from China, Croatia and Israel, regions where dogs are thought to have originated. They also produced genomes from two modern dog breeds: a basenji, a breed which originates in central Africa, and a dingo from Australia, both areas that have been historically isolated from modern wolf populations. In addition to the wolves and dogs, they sequenced the genome of a golden jackal to serve as an "outgroup" representing earlier divergence.

Their analysis of the basenji and dingo genomes, plus a previously published boxer genome from Europe, showed that the dog breeds were most closely related to each other. Likewise, the three wolves from each geographic area were more closely related to each other than any of the dogs. This seems to be true regardless of geographic proximity between the dog breeds and their wolf counterparts. It suggests that, according to Novembre, both dogs and wolves were descended from an older, wolf-like ancestor common to both species. It raises the possibility that there were other, now extinct, wolf lineages from which the ancestors of the modern dogs diverged.

"So now when you ask which wolves are dogs most closely related to," he says, "it's none of these three because these are wolves that diverged in the recent past. It's something more ancient that isn't well represented by today's wolves."

Du loup au chien: documentaire 11982306116_a382760f36
Graphic from the study depicting how wolf and dog lineages diverged over time. Credit: Freedma, et al / PLoS Genetics

Accounting for gene flow between dogs and wolves after domestication was a crucial step in the analyses. According to Freedman, gene flow across canid species appears more pervasive than previously thought.

"If you don't explicitly consider such exchanges, these admixture events get confounded with shared ancestry," he said. "We also found evidence for genetic exchange between wolves and jackals. The picture emerging from our analyses is that these exchanges may play an important role in shaping the diversification of canid species."

Domestication apparently occurred with significant bottlenecks in the historical population sizes of both early dogs and wolves. Freedman and his colleagues were able to infer historical sizes of dog and wolf populations by analyzing genome-wide patterns of variation, showing that dogs suffered a 16-fold reduction in population size as they diverged from wolves. Wolves also experienced a sharp drop in population size soon after their divergence from dogs, implying that diversity among both animals' common ancestors was larger than represented by modern wolves.

The researchers also found differences across dog breeds and wolves in the number of amylase (AMY2B) genes that help digest starch. Recent studies have suggested that this gene was critical to domestication, allowing early dogs living near humans to adapt to an agricultural diet. But the research team surveyed genetic data from 12 additional dog breeds and saw that while most dog breeds had high numbers of amylase genes, those not associated with agrarian societies, like the Siberian husky and dingo, did not. They also saw evidence of this gene family in wolves, meaning that it didn't develop exclusively in dogs after the two species diverged, and may have expanded more recently after domestication.

"We're trying to get every thread of evidence we can to reconstruct the past," said Novembre. "We use genetics to reconstruct the history of population sizes, relationships among populations and the gene flow that occurred. So now we have a much more detailed picture than existed before, and it's a somewhat surprising picture."

________________________

Robert Wayne, professor in the Department of Ecology and Evolutionary Biology at UCLA, was co-senior author of the study.

Additional authors include Rena Schweizer, Diego Ortega-Del Vecchyo, Eunjung Han, Farhad Hormozdiari, Kevin Squire and Stanley Nelson from UCLA; Ilan Gronau, Adam Boyko and Adam Siepel from Cornell Univesity; Pedro Silva from University of Porto, Portugal; Marco Galaverni from Ozzano dell'Emilia, Italy; Zhenxin Fan from Sichuan University, China; Peter Marx from Budapest University, Hungary; Belen Lorente-Galdos, Oscar Ramirez and Tomas Marques-Bonet from the Institute of Evolutionary Biology (CSIC - Universitat Pompeu Fabra), Spain; Holly Beale, Heidi Parker and Elaine Ostrander from the National Institutes of Health; Can Alkan from Bilkent University, Turkey; Carles Vila from Estacion Biologia de Doñana, Spain; Eli Geffen from Tel Aviv University, Israel; Josip Kusak from the University of Zagreb, Croatia; Clarence Lee, Vasisht Tadigotla and Timothy Harkins from Life Technologies; and Carlos Bustamante from Stanford University.

The National Science Foundation and Life Technologies provided funding and reagents.

Article Source: Adapted and edited from a University of Chicago Medical Center press release.

Cover Photo, Top Left: Gray Wolf, USFWS Endangered Species, Wikimedia Commons cc-by-2.0

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Du loup au chien: documentaire Grumpy-cat-01Du loup au chien: documentaire Ocd_grumpy_cat_by_linai-d6cqykpDu loup au chien: documentaire 3b965034881fb4956e7b1074a6ebd59b--grumpy-cat-cartoon-cat-cartoonsDu loup au chien: documentaire 87e19bb336784685fb937b4b8e5c7202


Dernière édition par PowerUser le Mer 17 Aoû 2016 - 16:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
PowerUser
 
 
PowerUser

Féminin
Nb de messages : 44319
Age : 43
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

Du loup au chien: documentaire Empty
MessageSujet: Re: Du loup au chien: documentaire   Du loup au chien: documentaire EmptyLun 22 Déc 2014 - 12:08

Replay encore disponible pendant 10h, La vie domestique des animaux:

http://m.france5.fr/emission/la-vie-domestique-des-animaux-sauvages/diffusion-du-16-12-2014-10h50


* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Du loup au chien: documentaire Grumpy-cat-01Du loup au chien: documentaire Ocd_grumpy_cat_by_linai-d6cqykpDu loup au chien: documentaire 3b965034881fb4956e7b1074a6ebd59b--grumpy-cat-cartoon-cat-cartoonsDu loup au chien: documentaire 87e19bb336784685fb937b4b8e5c7202
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
PowerUser
 
 
PowerUser

Féminin
Nb de messages : 44319
Age : 43
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

Du loup au chien: documentaire Empty
MessageSujet: Re: Du loup au chien: documentaire   Du loup au chien: documentaire EmptySam 5 Déc 2015 - 16:13

Citation :
Que reste-t-il de Canis lupus dans Canis familiaris? Remarques sur un débat sans fin

Résumé de l’intervention d’ Adam Miklosi au congrès de la SEEVAD 2015

Le chien et le loup sont-ils deux espèces différentes ?
Il existe d’ailleurs deux manière de nommer le chien de compagnie : Canis familiaris et Canis lupus familiaris. La même année le journal « animal cognition »  a fait référence aux chiens selon ces deux appellations. La terminologie Canis lupus familiaris était déjà d’employés il y a 20 ans par les zoologistes. Le choix de la dénomination peut évidemment évoluer en fonction des connaissances acquises.

Qu’est-ce qu’une espèce animale ?

Pour le grand public une espèce représente un groupe d’individus qui peuvent se reproduire entre eux (interbreeding). Dans cette définition le chien et le loup appartiendraient alors à la même espèce !  D’un point de vue écologique la notion d’espèce est indissociable de la notion de niches écologiques. C’est ce qui fait que dans cette approche le chien et le loup sont deux espèces distinctes car sans l’intervention de l’homme, dans la nature, chien et loup ne se reproduirait que très rarement.

La domestication est le processus de spéciation qui a fait apparaître le chien à partir d’un ancêtre canidés sauvages. De très nombreuses études sont publiées depuis une quinzaine d’années pour prouver l’origine géographique, la date, et l’ancêtre de Canis familiaris. Si une datation entre 16 000 et 32 000 ans semble faire consensus, en revanche les études s’opposent sur les origines géographiques et biologiques de la domestication. Pour Adam Miklosi, ces questions ont finalement peu d’importance.

Les deux questions majeures concernant la domestication sont : quel type de comportement ont été la cible de la sélection amenant à la domestication ? Et quelle a été la séquence des événements de cette sélection ? Une des hypothèses de sélection dans la durée pourrait être la séquence suivante :

Du loup au chien: documentaire Evolution%2Bmiklosi

Les gènes de l’homme et du chimpanzé ne diffèrent que de 1 à 2 %. Le chien et le loup ne se différencient que par 0,3 % de leur matériel génétique. Mais le matériel génétique, les gènes et leurs produits(les protéines) constituent un réseau complexe de mécanismes de régulation. Ainsi de petites mutations dans certains gènes peuvent avoir des effets importants. Des mutations sur les récepteurs à la dopamine (DRD4 ) peuvent en modifier le fonctionnement et modifier l’impulsivité et la concentration de certains individus.

Sur ce graphique l’axe horizontal représente l’âge des individus testés, l’axe vertical représente les capacités sociales. En bas et à droit, vous pouvez voir … Adam Miklosi !

Du loup au chien: documentaire Miklosi

Les courbes vertes sont celles des loups, les courbes noires sont celles des chiens. Les courbes pleines représentent les animaux,  chiens et loups,  ayant eu un plan de développement de sociabilité intense. Les courbes en pointillé représentent des conditions de développement social standards ou nulles.

On constate que le point de départ des courbes des chiens et des loups n’est pas le même : c’est ce que Adam Miklosi appelle l’avantage sélectif : à la naissance les chiens ont des attitudes sociales plus importante que les loups. Pourtant on voit que dans un environnement de socialisation intense les courbes des capacités sociales du chien et du loup tendent à se rejoindre. A l’inverse on voit qu’un chiot qui n’est pas du tout stimulé socialement aura les mêmes capacités sociales qu’un loup qui se développent dans des conditions standards.
L’avantage sélectif, à support génétique, ne représentent donc qu’un potentiel qui ne pourra s’exprimer que dans un environnement favorable.

Si l’on compare les aptitudes du chien et du loup lors d’un test de pointé (trouver le réceptacle qui contient de la nourriture indiqué par un mouvement du bras de l’opérateur), le chiot de quatre mois est beaucoup plus performant que le loup du même âge. Mais les différences de performance entre les chiots et les louveteaux s’estompent avec l’âge si les loups sont élevés avec des humains. Il y a donc un changement dans les capacités cognitives : ils apprennent à performer et à collaborer dans cette tâche. Pour le chien cette collaboration est beaucoup plus facile et naturelle, les chiens sont génétiquement préparé à interagir avec l’homme. Les loups quant à eux doivent expérimenter ,apprendre, répéter.

Si l’on teste l’attention visuelle en comptant le nombre de regards spontanés vers l’humain, on constate que:

-à l’âge de trois semaines ni les chiots ni les louveteaux ne regardent l’humain
-à l’âge de quatre semaines le chiot commence à regarder vers l’humain alors que le louveteau ne le regarde pas. Mais il n’y a pas de différence statistiquement significative.
-à l’âge de cinq semaines le chiot regarde énormément l’humain spontanément, le louveteau le regarde un peu. La différence est alors statistiquement significative (p< 0.05)

Dans une autre expérience sur des chiots et des louveteaux de cinq à neuf semaines si l’on renforce les regards vers l’humain on constate que :
- pour le chiot de cinq semaines ou de neuf semaines le nombre de regards augmente entre la 1ere et la 4ème minute d’interaction (3 regards lors de la première minute, 9 regards lors de la quatrième minute)
- pour le louveteau de neuf semaines le nombre de regards restent constants : 2 à 3 regards lors de la 1ère comme lors de la 4ème minute d’interaction malgré les renforcements.

Pour Adam Miklosi : « pour comprendre le comportement des chiens nous avons besoin d’une bonne compréhension à la fois de la génétique et des effets possibles de l’environnement. La communauté scientifique doit travailler avec plus d’insistance à étudier le développement du chien si elle veut comprendre les mécanismes biologiques du comportement canin »

Dr Antoine BOUVRESSE
Vétérinaire comportementaliste DENVF

http://veterinaire-comportement.blogspot.fr/2015/12/que-reste-t-il-de-canis-lupus-dans.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed:+DrBouvresseVtrinaireComportement+%28Dr+BOUVRESSE++V%C3%A9t%C3%A9rinaire+comportement%29

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Du loup au chien: documentaire Grumpy-cat-01Du loup au chien: documentaire Ocd_grumpy_cat_by_linai-d6cqykpDu loup au chien: documentaire 3b965034881fb4956e7b1074a6ebd59b--grumpy-cat-cartoon-cat-cartoonsDu loup au chien: documentaire 87e19bb336784685fb937b4b8e5c7202
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
PowerUser
 
 
PowerUser

Féminin
Nb de messages : 44319
Age : 43
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

Du loup au chien: documentaire Empty
MessageSujet: Re: Du loup au chien: documentaire   Du loup au chien: documentaire EmptyMer 3 Fév 2016 - 17:17

Si ça peut servir...

PowerUser a écrit:
Merci pour le doc' Clotarn.

J'ai trouvé un schéma plus lisible sur un site grâce au texte de l'article:

Du loup au chien: documentaire Dog-families-graphic-716x1214

http://ngm.nationalgeographic.com/2012/02/build-a-dog/dog-families-graphic

C'est surprenant!!!! Du loup au chien: documentaire 2176152401

Y en a qui vont être déçus!!! Surprised

Citation :
Family Ties

Analyzing the DNA of 85 dog breeds, scientists found that genetic similarities clustered them into four broad categories. The groupings reveal how breeders have recombined ancestral stock to create new breeds; a few still carry many wolflike genes. Researchers named the groups for a distinguishing trait in the breeds dominating the clusters, though not every dog necessarily shows that trait.

Wolflike

With roots in Asia, Africa, and the Middle East, these breeds are genetically closest to wolves, suggesting they are the oldest domesticated breeds.

Herders

Familiar herding breeds such as the Shetland sheepdog are joined by breeds never known for herding: the greyhound, pug, and borzoi. This suggests those breeds either were used in the creation of classic herding dogs or descended from them.

Hunters

Most in this group were developed in recent centuries as hunting dogs. While the pharaoh hound and Ibizan hound are said to descend from dogs seen on ancient Egyptian tombs, their placement here suggests they are re-creations bred to resemble ancient breeds.

Mastifflike

The German shepherd’s appearance in this cluster, anchored by the mastiff, bulldog, and boxer, likely reflects its breeding as a military and police dog.
The length of the colored bars in a breed’s genetic profile
shows how much of the dog’s DNA falls into each category.

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Du loup au chien: documentaire Grumpy-cat-01Du loup au chien: documentaire Ocd_grumpy_cat_by_linai-d6cqykpDu loup au chien: documentaire 3b965034881fb4956e7b1074a6ebd59b--grumpy-cat-cartoon-cat-cartoonsDu loup au chien: documentaire 87e19bb336784685fb937b4b8e5c7202
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
Lahn
Compte inactif
Compte inactif
Lahn

Féminin
Nb de messages : 1015
Age : 46
Localisation : USA

Du loup au chien: documentaire Empty
MessageSujet: Re: Du loup au chien: documentaire   Du loup au chien: documentaire EmptyMer 3 Fév 2016 - 17:29

Ah super intéressant !
Y a le Manchester Terrier dans la liste !
Ca fait un petit moment que je me demande si Orville aurait pas quand même une petit tendance de chien de troupeau.
Faut absolument marcher tous ensemble en ballade et son enthousiasme pour le Treibball étaient bien suspects.

Ca se confirme là quand même !
Revenir en haut Aller en bas
PowerUser
 
 
PowerUser

Féminin
Nb de messages : 44319
Age : 43
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

Du loup au chien: documentaire Empty
MessageSujet: Re: Du loup au chien: documentaire   Du loup au chien: documentaire EmptyMer 3 Fév 2016 - 17:33

Bien que le mien soit croisé berger et chasse (et autres), je lui donne quand même pas mal du chasse notamment pour sa position caractéristique tête en bas truffe au sol. Il n'essaie pas de rassembler. Je lui trouve du berger dans ses postures et regard de prédation et dans sa façon de pourchasser.

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Du loup au chien: documentaire Grumpy-cat-01Du loup au chien: documentaire Ocd_grumpy_cat_by_linai-d6cqykpDu loup au chien: documentaire 3b965034881fb4956e7b1074a6ebd59b--grumpy-cat-cartoon-cat-cartoonsDu loup au chien: documentaire 87e19bb336784685fb937b4b8e5c7202
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
Loub'
 
 
Loub'

Nb de messages : 751
Age : 27
Localisation : Nomade
Emploi : Eternel étudiant

Du loup au chien: documentaire Empty
MessageSujet: Re: Du loup au chien: documentaire   Du loup au chien: documentaire EmptyMer 3 Fév 2016 - 22:53

Certains bergers ne rassemblent pas (je pense en particulier au lapinporokoira, qui a tendance a foncer au milieu du troupeau pour faire avancer le groupe. Ca marche bien sur les rennes, mais sur les moutons c'est plus problématique Du loup au chien: documentaire 2282034001 )

Je me souviens avoir vu cet article quand j'ai trié mes vieux National Geographic
Et j'avais été étonnée de voir que dans cette étude, les elkhound norvégiens (norwegian elkhound, entre le manchester terrier et le kuvasz) avaient très peu de "wolflike", plus de "herder" et beaucoup de "hunter"
Alors que les résultats d'une autre étude suggéraient une hybridation avec le loup naturelle (pas comme avec le CLT et le Saarloos) et récente chez beaucoup de races scandinaves de type spitz, dont l'elkhound norvégien (Voir ICI)

Et je suis aussi assez étonnée de la place de l'akita: il est quand même connu que la race a été croisée avec des mastiffs et des bergers allemands. Surtout qu'aux US, vu qu'il n'y a aucune distinction entre akita inu et akita américain, la plupart des akita sont très typés mastiffs Du loup au chien: documentaire 3135711323

Enfin, perso ce type d'études ça me laisse dubitative.
Surtout quand on sait que l'adn de chien et de loup est tellement proche qu'il est impossible de déterminer le pourcentage de loup dans un chien-loup (quand on dit qu'un CL a X% de loup, en vrai c'est une estimation basée sur à quand remonte le dernier ancêtre pur loup -s'il est connu- et le physique et le comportement de l'animal), et que le chien, le loup, le coyote et le chacal doré sont quasiment impossibles à différencier sur la base du seul matériel génétique...
Revenir en haut Aller en bas
http://tailsoftwodoggies.blogspot.fr/
PowerUser
 
 
PowerUser

Féminin
Nb de messages : 44319
Age : 43
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

Du loup au chien: documentaire Empty
MessageSujet: Re: Du loup au chien: documentaire   Du loup au chien: documentaire EmptyMer 17 Aoû 2016 - 16:13

Article trouvé par Pomme!

Citation :
Idiotismes animaliers
Les meutes de loups n’ont pas de chef

15 août 2016 |Nic Ulmi - Le Temps

Nous terminons cette série estivale dans laquelle nos collègues du «Temps» se penchent sur la zoologie hasardeuse que les humains utilisent pour parler d’eux-mêmes. Dans le dernier de cinq articles, on s’interroge : un mâle domine-t-il vraiment la société des loups, image idéale du leadership humain ?

Ayant passé treize étés à observer une meute sur l’île d’Ellesmere, au Canada, le zoologiste états-unien L. David Mech fait, en 1999, une déclaration dont le ton penaud cache des implications fracassantes pour le petit monde des experts en loups. « On s’est trompés », dit-il, en gros, dans un article intitulé « Alpha Status, Dominance, and Division of Labor in Wolf Packs », publié dans le Canadian Journal of Zoology : les individus alpha, censés dominer le groupe à l’issue d’un processus de compétition, n’existent pas. Pas comme on le croyait, en tout cas.

Flash-back : on est en 1947. Le Bâlois Rudolf Schenkel publie, dans la revue Behaviour, un article intitulé « Ausdrucks-Studien an Wölfen : Gefangenschafts-Beobachtungen ». Pionnier de ce qu’il appelle la « sociologie des loups », le zoologiste décrit la compétition et la dominance au sein de la meute, introduisant l’expression « animal alpha ». Vingt ans plus tard, L. David Mech reprend l’idée, l’amplifie par ses propres observations et vulgarise le tout dans un livre intitulé The Wolf : The Ecology and Behavior of an Endangered Species (1970), qui devient un best-seller.

La notion de « mâle alpha » est ainsi prête à l’emploi dans la culture générale, qui l’adopte avec enthousiasme, oubliant au passage que Schenkel parlait d’un couple dominant, et pas seulement d’un mâle… Quoi qu’il en soit, le « loup alpha » inspire des réflexions sur le leadership en entreprise, devient un modèle de programmation algorithmique (Grey Wolf Optimizer), s’invite dans la psychologie des religions lorsque le psychiatre texan Hector A. Garcia invente la notion d’« Alpha God » (2015) pour décrire la manière dont les sociétés monothéistes imaginent leur dieu.

Une histoire de famille

Le hic ? Mech le dévoile en 1999 : à l’image de Schenkel qui observait les loups du zoo de Bâle, « la plupart des études sur la dynamique sociale des meutes de loups ont été conduites sur des regroupements artificiels d’animaux en captivité ». Mech lui-même a observé des loups en liberté, mais, comme cela arrive souvent, il a vu ce qu’il avait lu chez Schenkel plutôt que ce qu’il avait sous les yeux. À l’état sauvage, explique-t-il, le « couple alpha » est en réalité un couple parental, dont le reste du groupe est la progéniture : « la meute de loups typique est une famille ».Exit le modèle classique de la dominance animale. Qui, à vrai dire, avait déjà été ébranlé trente ans plus tôt.

Re-flash-back. On est au début des années 1960. La primatologue britannique Thelma Rowell publie une série d’études basées sur ses observations chez les babouins de la forêt d’Ishasha, en Ouganda. Signes particuliers : ces singes, membres d’une espèce réputée belliqueuse et hiérarchique, « ne connaissaient pas la hiérarchie ». Mieux : « une atmosphère paisible règne dans la troupe, les agressions sont rares et les mâles semblent beaucoup plus attentifs à coopérer qu’à entretenir la compétition », rapporte la philosophe des sciences belge Vinciane Despret, qui reprend et développe les études de Thelma Rowell dans son livre Que diraient les animaux si on leur posait les bonnes questions ? (2012). Encore plus étonnant, « il ne semble pas y avoir de hiérarchie entre mâles et femelles ».

Babouins et management

Perturbés par ce constat, les confrères de la primatologue suggèrent que les « extravagances babouines d’Ishasha » doivent être dues à des « circonstances écologiques exceptionnelles » : cette forêt, disent-ils, est un « véritable paradis terrestre avec ses arbres offrant abris contre les prédateurs, sites de sommeil et, surtout, abondance de nourriture »… Mais Thelma Rowell a une autre explication. Analysant les études menées jusque-là sur les babouins, elle découvre que les résultats se classent en trois types : d’un côté, « des animaux qui visiblement ne sont pas très intéressés par la hiérarchie » ; pour ceux-ci, les primatologues ont forgé le concept étonnant d’une « dominance latente », c’est-à-dire invisible.

Viennent ensuite les études en captivité : c’est en observant les babouins du zoo de Londres que le zoologiste Solly Zuckermann a élaboré la théorie de la dominance, à la fin des années 1920. L’histoire de cette colonie est un cauchemar simiesque : 110 babouins, essentiellement mâles, sont rassemblés dans un enclos ; une trentaine sont tués par leurs congénères en l’espace de six mois ; les effectifs sont alors renfloués en ajoutant une trentaine de femelles, et les bagarres redoublent en intensité. Moralité ? Zuckermann croit voir là un comportement naturel, alors qu’il observe la pagaille que le zoo lui-même a créée… Le dernier type d’études identifié par Thelma Rowell est basé sur des observations faites en nature, mais « les chercheurs ont nourri les animaux pour les attirer » : ces bouchées balancées aux singes suscitent une compétition et font émerger une hiérarchie qui jusque-là n’existait pas. Il s’agit là de ce que les scientifiques appellent un « artéfact » : un phénomène qu’on observe parce qu’on l’a créé.

Aujourd’hui, les primatologues (et les « loupologues », si on ose) savent que la théorie classique de la dominance est périmée. Mais qu’importe ? Maintenu en vie par des ouvrages de management tels que Corporate Plasticity (2014), qui consacre un chapitre aux « meutes de loups : culture, esprit, leadership », l’« animal alpha » continue à rôder dans les limbes des concepts zombies — les idées mortes-vivantes qui grignotent nos cerveaux.

http://www.ledevoir.com/societe/actualites-en-societe/477728/idiotismes-animaliers-y-a-t-il-un-male-alpha-dans-la-meute-de-loups

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Du loup au chien: documentaire Grumpy-cat-01Du loup au chien: documentaire Ocd_grumpy_cat_by_linai-d6cqykpDu loup au chien: documentaire 3b965034881fb4956e7b1074a6ebd59b--grumpy-cat-cartoon-cat-cartoonsDu loup au chien: documentaire 87e19bb336784685fb937b4b8e5c7202
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
Loub'
 
 
Loub'

Nb de messages : 751
Age : 27
Localisation : Nomade
Emploi : Eternel étudiant

Du loup au chien: documentaire Empty
MessageSujet: Re: Du loup au chien: documentaire   Du loup au chien: documentaire EmptyDim 8 Juil 2018 - 14:26

http://rsos.royalsocietypublishing.org/content/5/7/171553

Citation :
The effect of domestication on post-conflict management: wolves reconcile while dogs avoid each other

Highly cooperative social species are expected to engage in frequent reconciliation following conflicts in order to maintain pack cohesiveness and preserve future cooperation. By contrast, in social species with low reliance on cooperation, reconciliation is expected to be less frequent. Here, we investigate the pattern of reconciliation in four captive wolf packs and four captive dog packs. We provide evidence for reconciliation in captive wolves, which are highly dependent on cooperation between pack members, while domestic dogs, which rely on conspecific cooperation less than wolves, avoided interacting with their partners after conflicts. Occurrence, intensity, latency, duration and initiation of wolf reconciliations appeared to vary as a consequence of a compromise between the costs (e.g. risk of further aggression) and the benefits (e.g. restoring relationship with opponents) of such interactions. Our results are in line with previous findings on various wolf packs living under different social and ecological conditions, suggesting that reconciliation is an important strategy for maintaining functional relationships and pack cohesiveness. However, current results on dogs are in contrast to the only other study showing that reconciliation can occur also in this species. Therefore, the occurrence of reconciliation in dogs may be influenced by social and environmental conditions more than in wolves. Which factors promote and modulate reconciliation in dogs needs to be further investigated.

En résumé pour les francophones et ceux qui ont la flemme de lire le papier en entier: les loups ont beaucoup plus d'interactions agressives entre eux que les chiens, mais les chiens ont proportionnellement beaucoup plus d'interactions agressives de forte intensité (= avec contact physique) que les loups. Après un conflit, les loups se réconcilient beaucoup plus souvent que les chiens, qui ont plutôt tendance à éviter le contact.

Les scientifiques hypothétisent que la réconciliation est plus importante pour les loups car ceux-ci doivent être capables de coopérer efficacement avec les autres membres de leur meute pour survivre dans la nature, ce qui n'est pas le cas des chiens, qui ne vivent que rarement en groupe quand ils sont libres.
Mais ces résultats sont en contradiction avec une autre étude qui trouve un taux de réconciliation plus élevé chez les chiens, ce qui les fait supposer que chez le chien plus que chez le loup, les conditions environnementales et sociétales influent sur l'occurrence de la réconciliation
Revenir en haut Aller en bas
http://tailsoftwodoggies.blogspot.fr/
mitee
 
 
mitee

Féminin
Nb de messages : 33783
Age : 39
Localisation : sud 92
Emploi : Préparatrice en pharmacie et bisounours

Du loup au chien: documentaire Empty
MessageSujet: Re: Du loup au chien: documentaire   Du loup au chien: documentaire EmptyDim 8 Juil 2018 - 14:40

je traduit ta traduction Du loup au chien: documentaire Mdr71
les loups s'agressent plus souvent que les chiens, mais pour les chiens c'est bien plus fort quand ca s'agresse.
c'est ca ?

pour les réconciliations, pas trop d'idées Du loup au chien: documentaire Mdr71

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
u Pensez à utiliser la fonction "Chercher" en mode simple ou avancé . u
4 lettres mini et une étoile * si vous ne cherchez qu'une partie du mot.
Si le mot recherché ne fait que 3 lettres ou moins, passez par la fonction "Recherche Avancée" cliquez sur le bouton google.

Revenir en haut Aller en bas
http://miteeetpetronille.skyrock.com/
Loub'
 
 
Loub'

Nb de messages : 751
Age : 27
Localisation : Nomade
Emploi : Eternel étudiant

Du loup au chien: documentaire Empty
MessageSujet: Re: Du loup au chien: documentaire   Du loup au chien: documentaire EmptyDim 8 Juil 2018 - 14:52

Grossièrement résumé c'est ça, et du coup, c'est plus facile pour les loups de se réconcilier après une bagarre que pour les chiens Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://tailsoftwodoggies.blogspot.fr/
mitee
 
 
mitee

Féminin
Nb de messages : 33783
Age : 39
Localisation : sud 92
Emploi : Préparatrice en pharmacie et bisounours

Du loup au chien: documentaire Empty
MessageSujet: Re: Du loup au chien: documentaire   Du loup au chien: documentaire EmptyDim 8 Juil 2018 - 15:25

c'est sur que quand c'est juste du greugreu, c'est plus facile qu'apres une grosse baston

apres ya les maitres qui stressent aussi pour les bagarre et qui ne laissant pas faire les premières fois, encouragent a faire plus "dur" les fois d'apres.

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
u Pensez à utiliser la fonction "Chercher" en mode simple ou avancé . u
4 lettres mini et une étoile * si vous ne cherchez qu'une partie du mot.
Si le mot recherché ne fait que 3 lettres ou moins, passez par la fonction "Recherche Avancée" cliquez sur le bouton google.

Revenir en haut Aller en bas
http://miteeetpetronille.skyrock.com/
Loub'
 
 
Loub'

Nb de messages : 751
Age : 27
Localisation : Nomade
Emploi : Eternel étudiant

Du loup au chien: documentaire Empty
MessageSujet: Re: Du loup au chien: documentaire   Du loup au chien: documentaire EmptyDim 8 Juil 2018 - 17:03

Justement, dans l'étude les deux groupes (chiens et loups) vivent dans les mêmes conditions, en groupe dans des enclos, et bien sûr aucune intervention humaine, pour ne pas fausser les observations Wink

Donc on ne peut pas imputer cette différence à l'intervention d'humains pendant les bagarres
Revenir en haut Aller en bas
http://tailsoftwodoggies.blogspot.fr/
mitee
 
 
mitee

Féminin
Nb de messages : 33783
Age : 39
Localisation : sud 92
Emploi : Préparatrice en pharmacie et bisounours

Du loup au chien: documentaire Empty
MessageSujet: Re: Du loup au chien: documentaire   Du loup au chien: documentaire EmptyDim 8 Juil 2018 - 17:05

Very Happy oui je fais partie des gens qui ne lisent pas facilement l'anglais Du loup au chien: documentaire 2282034001

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
u Pensez à utiliser la fonction "Chercher" en mode simple ou avancé . u
4 lettres mini et une étoile * si vous ne cherchez qu'une partie du mot.
Si le mot recherché ne fait que 3 lettres ou moins, passez par la fonction "Recherche Avancée" cliquez sur le bouton google.

Revenir en haut Aller en bas
http://miteeetpetronille.skyrock.com/
EnergieSolaire
 
 
EnergieSolaire

Nb de messages : 776
Localisation : Canada

Du loup au chien: documentaire Empty
MessageSujet: Re: Du loup au chien: documentaire   Du loup au chien: documentaire EmptyDim 8 Juil 2018 - 20:22

Loub' a écrit:
http://rsos.royalsocietypublishing.org/content/5/7/171553

Citation :
The effect of domestication on post-conflict management: wolves reconcile while dogs avoid each other

Highly cooperative social species are expected to engage in frequent reconciliation following conflicts in order to maintain pack cohesiveness and preserve future cooperation. By contrast, in social species with low reliance on cooperation, reconciliation is expected to be less frequent. Here, we investigate the pattern of reconciliation in four captive wolf packs and four captive dog packs. We provide evidence for reconciliation in captive wolves, which are highly dependent on cooperation between pack members, while domestic dogs, which rely on conspecific cooperation less than wolves, avoided interacting with their partners after conflicts. Occurrence, intensity, latency, duration and initiation of wolf reconciliations appeared to vary as a consequence of a compromise between the costs (e.g. risk of further aggression) and the benefits (e.g. restoring relationship with opponents) of such interactions. Our results are in line with previous findings on various wolf packs living under different social and ecological conditions, suggesting that reconciliation is an important strategy for maintaining functional relationships and pack cohesiveness. However, current results on dogs are in contrast to the only other study showing that reconciliation can occur also in this species. Therefore, the occurrence of reconciliation in dogs may be influenced by social and environmental conditions more than in wolves. Which factors promote and modulate reconciliation in dogs needs to be further investigated.

En résumé pour les francophones et ceux qui ont la flemme de lire le papier en entier: les loups ont beaucoup plus d'interactions agressives entre eux que les chiens, mais les chiens ont proportionnellement beaucoup plus d'interactions agressives de forte intensité (= avec contact physique) que les loups. Après un conflit, les loups se réconcilient beaucoup plus souvent que les chiens, qui ont plutôt tendance à éviter le contact.

Les scientifiques hypothétisent que la réconciliation est plus importante pour les loups car ceux-ci doivent être capables de coopérer efficacement avec les autres membres de leur meute pour survivre dans la nature, ce qui n'est pas le cas des chiens, qui ne vivent que rarement en groupe quand ils sont libres.
Mais ces résultats sont en contradiction avec une autre étude qui trouve un taux de réconciliation plus élevé chez les chiens, ce qui les fait supposer que chez le chien plus que chez le loup, les conditions environnementales et sociétales influent sur l'occurrence de la réconciliation
Dès le moment, où j'ai découvert les travaux de Range et al., ma perception du chien familier a automatiquement changé.

La première mesure à entrer en vigueur, fut de partager systématiquement mes repas, avec ma chienne!
On est environ 1 an dans ce processus, et le résultat est absolument exceptionnel. Le bien fondé, est que selon mon interprétation de ces travaux, nous avons rendu le chien domestique vraiment moins sympa, que son ancêtre le loup.

Range et al., et Cafazzo et al., cumulent à ma connaissance, plus de 10 ans d'observations. C'est du gros calibre ce papier.

Par ailleurs, j'ai vécu une scène de réconciliation impliquant ma chienne est un Colley de 6ans et demie (qui aime faire la loi au parc, et qui l'a snappée par excès de zèle très mal placé).

La réconciliation s'est produite au terme de 2 mois d'évitement environ. Et j'ai versé une larme tellement c'était tendre et beau. L'attitude de ce Colley ce soir là, laissait aucune place au doute. On nageait dans les excuses les plus sincères qui soient. Il a entre autre, énormément léché la bouche de Sana. Normalement, tu devrais savoir ce que ça signifie (compte tenu l'écart d'âge de plus de 4 ans).
Revenir en haut Aller en bas
Loub'
 
 
Loub'

Nb de messages : 751
Age : 27
Localisation : Nomade
Emploi : Eternel étudiant

Du loup au chien: documentaire Empty
MessageSujet: Re: Du loup au chien: documentaire   Du loup au chien: documentaire EmptyVen 13 Juil 2018 - 15:25

EnergieSolaire a écrit:
Le bien fondé, est que selon mon interprétation de ces travaux, nous avons rendu le chien domestique vraiment moins sympa, que son ancêtre le loup.

Moins sympa, je ne dirais pas ça
Plutôt moins coopératif avec sa propre espèce, puisque coopératif avec l'humain (et un humain est plus utile qu'un congénère pour aller chercher la balle qui a glissé sous le canapé  Du loup au chien: documentaire 4224397256 ).
Et vu qu'il n'y a plus de nécessité de coopération, il n'y a plus de nécessité de communication fine (plusieurs études ont montré que les loups avaient une plus grande variété d'expressions faciales, même par rapport aux chiens nordiques dont la morphologie est proche) et de bien s'entendre. On peut se permettre d'ignorer un individu avec qui on ne travaille pas, ou de se battre avec lui suite à un malentendu, un problème de communication, ça n'affectera pas plus que ça notre travail ou notre survie. Mais on est obligé d'interagir avec un individu avec lequel on travaille, et d'éviter au max les conflits et les malentendus, car une mauvaise relation peut coûter sa survie au groupe.

Un autre travail des mêmes personnes, qui rejoint cette idée que le chien est moins coopératif avec sa propre espèce que le loup :




http://www.pnas.org/content/114/44/11793

Citation :
Importance of a species’ socioecology: Wolves outperform dogs in a conspecific cooperation task

Significance

A popular hypothesis is that during the course of domestication, dogs acquired a tamer temperament, showing increased tolerance and cooperative inclinations compared with their wolf relatives. This “domestication effect” is suggested to mirror how humans evolved a more tolerant and cooperative nature compared with chimpanzees. However, whereas wolves rely heavily on cooperation for hunting, pup-rearing, and territorial defense, dogs’ reliance on cooperation is much reduced. Here we compared similarly raised and kept wolves and dogs on a cooperative string-pulling task and found that, in line with the different socioecology of the two species, wolves better cooperate with their conspecifics than dogs. Furthermore, cooperation in wolves was more successful among partners of similar rank and with a close social bond.

Abstract

A number of domestication hypotheses suggest that dogs have acquired a more tolerant temperament than wolves, promoting cooperative interactions with humans and conspecifics. This selection process has been proposed to resemble the one responsible for our own greater cooperative inclinations in comparison with our closest living relatives. However, the socioecology of wolves and dogs, with the former relying more heavily on cooperative activities, predicts that at least with conspecifics, wolves should cooperate better than dogs. Here we tested similarly raised wolves and dogs in a cooperative string-pulling task with conspecifics and found that wolves outperformed dogs, despite comparable levels of interest in the task. Whereas wolves coordinated their actions so as to simultaneously pull the rope ends, leading to success, dogs pulled the ropes in alternate moments, thereby never succeeding. Indeed in dog dyads it was also less likely that both members simultaneously engaged in other manipulative behaviors on the apparatus. Different conflict-management strategies are likely responsible for these results, with dogs’ avoidance of potential competition over the apparatus constraining their capacity to coordinate actions. Wolves, in contrast, did not hesitate to manipulate the ropes simultaneously, and once cooperation was initiated, rapidly learned to coordinate in more complex conditions as well. Social dynamics (rank and affiliation) played a key role in success rates. Results call those domestication hypotheses that suggest dogs evolved greater cooperative inclinations into question, and rather support the idea that dogs’ and wolves’ different social ecologies played a role in affecting their capacity for conspecific cooperation and communication.
Revenir en haut Aller en bas
http://tailsoftwodoggies.blogspot.fr/
Contenu sponsorisé




Du loup au chien: documentaire Empty
MessageSujet: Re: Du loup au chien: documentaire   Du loup au chien: documentaire Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Du loup au chien: documentaire
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Loup et le Cheval :Devoir surveillé n°2
» documentaire Arté "la force cachée des plantes"
» Le Grand Méchant Loup, des légendes aux réalités
» Premier stage survie avec son chien
» chien pour travail bovins

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
°°Le Forum de l'Education Canine & des Méthodes Positives & Amicales°° :: LES CHIENS :: * DIVERS: sujets canins *-
Sauter vers: