°°L'Education Canine et les Méthodes Positives & Amicales°°


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Carnet de bord d'Isis
par anouschka21 Hier à 23:06

» Comment bien le socialiser?
par mitee Hier à 22:45

» Kyle chien de SPA
par mitee Hier à 22:07

» Pourquoi le chien travaille-t-il/obéit-il?
par mitee Hier à 21:56

» Le rôle de la socialisation intra-spécifique
par mitee Hier à 21:23

» Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux?
par mitee Hier à 21:18

» Rampe d'accès
par mitee Hier à 20:48

» Changement de comportement face à un chien agé
par mitee Hier à 20:42

» Ganoush et Adolf, deux chatons à l'adoption
par Pomme Hier à 20:11

Sujets similaires
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Annonces

A propos du Forum

Nous tenons à préciser que ce forum a été créé dans le but de vous faire découvrir la possibilité d'une éducation utilisant une approche positive et respectueuse de votre chien.

Si vous avez des problèmes avec votre ou vos chiens, nous vous recommandons vivement de faire appel à un éducateur canin spécialisé en rééducation comportementale ou à un comportementaliste (utilisant le renforcement positif et aucun outil coercitif, cela va sans dire).

Les explications et conseils donnés sur ce forum ne sont là que pour vous orienter et vous informer des possibilités qui vous sont offertes pour éduquer votre compagnon à quatre pattes.

L'Equipe du Forum

Asso’ Bêtes de Scène


L'association « Bêtes de Scène » (association de protection animale de loi 1901) est située près de Bain de Bretagne (35).

Plus d'infos sur le site
CLICK!
& sur le forum
CLICK!


Partagez | 
 

 LES APPRENTISSAGES INDISPENSABLES du chiot et du chien adulte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
Cattleya
 
 


Nb de messages : 2109

MessageSujet: Guide d'exercice pour chiots et jeunes chiens   Lun 2 Jan 2017 - 16:17

Ce guide d'exercices pour chiots allant de 8 semaines à 2 ans permet de planifier des exercices appropriés à l'âge de votre chien en fonction de son stade de développement.
Il porte à la fois sur le développement physique, social et mental du chiot.



Revenir en haut Aller en bas
mitee
 
 


Nb de messages : 29831

MessageSujet: Re: LES APPRENTISSAGES INDISPENSABLES du chiot et du chien adulte   Lun 2 Jan 2017 - 17:17

Iroise a écrit:
Merci Chrichri Smile

Un article pour le refuge Home Wanted en Belgique, mis en forme par Mocking' Smile



Revenir en haut Aller en bas
http://miteeetpetronille.skyrock.com/
PowerUser
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 40991
Age : 41
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

MessageSujet: Re: LES APPRENTISSAGES INDISPENSABLES du chiot et du chien adulte   Mer 22 Fév 2017 - 13:49

Juste pour rappel...

Citation :
5 choses à savoir quand on veut vivre avec un chien

La culture populaire est une culture dont "la principale caractéristique est d'être produite et appréciée par le plus grand nombre".

Nous avons une culture populaire canine bien ancrée, portée par un incroyable nombre de prescripteurs, soutenue par des biais médiatiques, initiée par les fantasmes de notre enfance.

Ce sentiment de connaître le chien nous pousse à nous lancer dans l'aventure de la vie commune humain-canin sans plus de recherche que celle parfois de la race. Pourtant le nombre d'abandons par an en France, dont nous avons encore explosé le record cette année, prouve bien le contraire. Parce que si une proportion de ces abandons sont indéniablement le fait d'irresponsables finis, voire de tortionnaires ou d'enfoirés (appelons un chat, un chat ahah), une autre liée aux départs de leur propriétaire pour des maisons de vie, des hôpitaux, ou une autre dimension, la plus grosse partie est quand même le fait de gens ayant adoptés leur chien dans une démarche tout à fait sincère... Et qui sont tombés des nues. Ils n'avaient tout simplement pas envisagé que ça se passerait comme ça.

Voici donc 5 choses à savoir avant d'adopter un chien.


Parlons d'abord de la question des ressources.

-Une tirelire-chien est à prévoir


Autant commencer par le sujet qui fâche.

Un chien ne coûte pas forcément cher, que ce soit à l'acquisition ou à l'entretien. Linux venant de refuge (190€), étant un petit gabarit (40€/mois de miam) et en parfaite santé (80€ de véto annuel à tout casser), on ne peut pas dire qu'il me ruine..
Flappy c'est une autre histoire pour à peu près chacun des postes.

L'idée n'est pas de dire que seuls les gens aisés devraient avoir un chien, l'idée est que l'aspect financier ne doit pas être un frein au bien être du chien. Que ce soit pour des frais vétérinaires, l'appel à un spécialiste du comportement, une alimentation de qualité ou des aménagements de l'environnement, si cela doit être fait, cela doit être fait. Il faut donc prévoir en conséquence.

Pour l'aspect véto, je ne saurais pas dire si les mutuelles valent la peine, c'est une piste à étudier, malheureusement la sécu pour chien, ça n'existe pas (et quand on voit le prix d'une IRM, on est bien heureux que ça existe pour nous autres bipèdes).

-Avoir un chien, c'est chronophage

Joël Dehasse indique dans son livre "Changer le comportement de mon chien en 7 jours" qu'un chien a besoin, en moyenne, de 5 heures d'activités par jour. Si c'est possible d'en couvrir une partie avec des activités autonomes (flair, mastication, jouets, observation etc), il aura besoin de vous pour au moins la moitié de ce temps.

A l'instant T, là, celui où vous envisagez de prendre un chien, vous n'avez très certainement pas 2h30 de libres par jour. Il faudra donc libérer ce temps, et comme malheureusement on ne réduit pas le temps de travail à la carte, que les corvées sont incompréhensibles à partir d'un certain point, c'est votre temps de loisir qu'il va falloir transformer.

Remplacer la télé du retour du boulot par une balade, les brunchs par des escapades en forêt, les 4 reports du réveil par une sortie bien trop matinale. Selon votre profil ça vous sera plus ou moins difficile. Si vos habitudes du week end sont de faire des randonnées dans le Vercors, il vous sera bien plus facile d'intégrer un chien à votre train train, que si votre plaisir c'est de passer vos journées en ville, entre musées et cafés. Ce qui ne veut pas dire que vous n'aimeriez pas votre chien. Simplement, si nous pouvons tous changer, nous ne pouvons pas nous transformer du tout au tout en claquant des doigts, nous ne pouvons pas rayer nos envies,nos besoins, les choses qui nous animent chaque jour parce qu'une boule de poils a débarqué (enfin parce que nous avons amené une boule de poils). Notre marge de manœuvre est limitée.

Un chien qui n'a pas assez d'activités va soit, s'occuper par lui même, peu importe le désagrément que cela pourrait vous causer, soit développer des troubles du comportement, soit plonger dans l'apathie ou la dépression (le mieux pour vous, mais le pire pour lui, car c'est généralement les cas pour lesquels on agit le moins).

Une fois n'est pas coutume, enchainons avec logique. Vous avez noté, dans mes substitutions de loisirs, j'ai uniquement parlé de sorties? Ce n'est pas pour rien.

- Le chien est un explorateur


Tous les animaux de compagnie ont besoin de temps ( plus ou moins), tous les animaux de compagnie nécessitent un engagement financier (plus ou moins), mais si il y a bien une chose , une contrainte - ou un plaisir, c'est vous qui voyez - propre au chien, c'est la balade. La balade, c'est un peu le graal du chien: activité physique, interactions sociales (possiblement), exploration (impératif incontournable), autonomie ( ça c'est pas facile pour nous), le jackpot en somme. Ce n'est pas une option chez lui, il est fait pour ça, et sans ça, il peut devenir frappa-dingue (plus ou moins). Et quand on parle de sortir, on ne parle pas de 2 fois 15min, mais bien d'au moins 1 heure par jour.

Si la perspective de sortir le chien chaque jour, peu importe le temps, peu importe son niveau d'éducation (si il tire, c'est votre problème pas le sien), peu importe votre journée, représente un obstacle pour vous, c'est le moment de faire demi tour.

Les deux derniers points enfin, traitent de la logique du chien, dans le but de vous aider à faire le tri parmi tout ce que vous pouvez lire, sur internet ou dans les bouquins, dans tout ce que vos multiples prescripteurs pourraient vous dire, dans le florilège des professionnels du chien.

- Le chien est un opportuniste.

Basiquement, il y a 2 paradigmes sur le mode de fonctionnement du chien dans notre société d'humains: le chien est un animal hiérarchique (sous entendu qui pourrait tenter de vous dominer) -  le chien est un animal opportuniste.

Dans le modèle hiérarchique, les comportements du chien sont analysés comme une tactique d’ascension sociale. Un chien qui dort sur le canapé, tire sur sa laisse, grogne lorsqu'on s'approche de sa gamelle, est un chien dominant. Il en résulte une éducation basée sur la punition/privation/contrainte (dans des degrés variables mais dans une démarche équivalente), afin de réassoir notre statut de chef vis à vis du chien. C'est un modèle qui est dépassé depuis longtemps, preuves scientifiques à l'appui, la hiérarchique inter spécifique n'existant pas, et le chien n'étant jamais simplement dominé/dominant.

Si on voit le chien comme un opportuniste, ce qu'il est, ses comportements prennent une toute autre signification. Le chien qui dort sur le canapé le fait parce que c'est confortable, le chien qui tire sur la laisse veut atteindre une super odeur, le chien qui grogne lorsqu'on approche de sa gamelle veut protéger sa nourriture. Parce que finalement, il ne cherche que 2 choses: obtenir ce qui lui provoque du plaisir et éviter ce qui lui provoque du déplaisir. En partant de ce schéma là, tous les comportements de nos chiens sont explicables à partir d'une analyse coût/bénéfice. Ils ne sont jamais là pour nous causer du tort à nous, mais toujours pour lui apporter/éviter quelque chose à lui.

-Le renforcement positif est efficace pour enseigner un comportement à un chien.

En se basant sur le point précédent, on peut en déduire qu'il y a 4 façons possibles de modeler le comportement de nos chiens.

Renforcement – Amplifie le comportement

Punition -  Diminue le comportement

Renforcement positif

Par ajout de quelque chose d’agréable

Ex : Le chien s’assoit, il obtient une friandise

Renforcement négatif

Par retrait de quelque chose de désagréable

Ex : On exerce une pression sur la croupe du chien qu’on supprime lorsqu’il s’assoit.

Punition positive

Par ajout de quelque chose de désagréable

Ex : Le chien nous saute dessus pour jouer, nous lui donnons une tape.

Punition négative

Par retrait de quelque chose d’agréable

Ex : le chien nous saute dessus pour jouer, nous nous éloignons.

Les punitions n'enseignent rien, elles disent au chien que ce comportement n'est pas souhaitable, mais pas quel comportement adopter.

Le renforcement positif fait appel à la nature du chien dans l'enseignement d'un nouveau comportement, il est donc très efficace, et simple à mettre en pratique en plus.

Vous n'avez donc pas besoin d'entrer en conflit avec votre chien. Vous n'y avez d'ailleurs pas d'intérêt, la confrontation fera de vous une source de stress pour votre chien, et très logiquement il fuira les interactions avec vous (vous vous souvenez? Eviter l'inconfort => éviter le stress), ce qui - entre autres choses - ne vous aidera pas à vous faire obéir. Ce qui est pourtant le but initial de l'éducation.

La super nouvelle là dedans, c'est que l'éducation d'un chien est accessible à tous, et avec tous les chiens. Puisque vous êtes dans une démarche coopérative, vous n'avez pas besoin de le maîtriser physiquement, d'avoir le dessus sur lui. J'ai déjà vu de tout jeunes enfants enseigner le assis à des dobermans ou des bergers allemands.

Comme souvent quand je me relis, je me trouve un rien moralisatrice. Peut être à cause de ma façon d'écrire, surement parce qu'il est sujet ici de remettre du rationnel dans un acte qui est la plupart du temps émotionnel.

Lorsqu'on prend un animal de compagnie quel qu'il soit, c'est avant tout pour répondre à une envie. C'est un désir qu'on a d'ajouter un individu dans notre quotidien et dans notre projet, cela le rend plus doux. C'est triste de gâcher cette belle histoire fantasmée parce que nous n'avons pas anticipé l'investissement que cela nous demanderait (en temps comme potentiellement en argent), parce que nous n'avons pas choisi le bon compagnon ( rat, lapin, chat, furet, cochon d'inde etc, il existe une multitudes d'espèces de compagnie - et aucun foyer ne convient à toutes), ou parce que nous avons été mal orienté/ conseillé.

C'est triste également, et même plus, pour ce chien qui n'a rien demandé à part mener une vie sympa de chien sympa.
Triste de compliquer 2 existences (minimum) parce que nous avons été berné par notre culture populaire/ avons agit sur un coup de coeur.

Il s'agit d'une vie commune de 10 ou 15ans avec un être dont VOUS avez la responsabilité, dont vous devez combler les besoins physiologiques et physiques (car il ne peut pour ainsi dire rien faire sans vous), pour laquelle vous vous engagez.

Hélène Monty

http://flappysfriend.blogspot.fr/2016/10/5-choses-savoir-quand-on-veut-vivre.html

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
PowerUser
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 40991
Age : 41
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

MessageSujet: Re: LES APPRENTISSAGES INDISPENSABLES du chiot et du chien adulte   Mar 16 Mai 2017 - 13:36

Citation :
Quand les gens posent des questions comme :
" comment faire pour que mon chien cesse de ......"
" comment faire pour que mon chien m'obéisse ...; etc....
J'ai envie de leur répondre : votre chien vient de m'envoyer un sms.....
" comment faire pour que mon maître comprenne enfin que je suis un chien, que mon seul but est d'être bien, de me faire plaisir, de satisfaire mes besoins vitaux y compris celui d'appartenir à un groupe , de communiquer, d'être en confiance et que je n'ai pas la capacité cérébrale de conceptualiser et donc de vouloir lui nuire, l'embêter, ou de dominer le monde ?
" comment faire pour que mon maître comprenne enfin qu'il pourra tout obtenir de moi, à condition que je sois bien dans mes pattes, zen, confiant, pas stressé et donc que je ne subisse aucune contrainte, punition et réprimande et que là, je serai totalement disponible dans mon cerveau pour apprendre ce qu'il veut m'apprendre".

https://www.facebook.com/corinne.martin.779/posts/1293863697315824

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
MiMi&Pya
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 1479
Age : 29
Localisation : Rennes

MessageSujet: Re: LES APPRENTISSAGES INDISPENSABLES du chiot et du chien adulte   Jeu 25 Mai 2017 - 11:23

http://cynocity.fr/les-premiers-apprentissages/

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
PowerUser
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 40991
Age : 41
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

MessageSujet: Re: LES APPRENTISSAGES INDISPENSABLES du chiot et du chien adulte   Mar 19 Sep 2017 - 15:23

Citation :
Les phases de l’apprentissage :

1) La phase d’Acquisition : durant laquelle le chien est en cours d’association entre une commande et un comportement.

2) La phase d’Automatisation : l’association entre la commande et le comportement est en place dans les situations d’entrainement

3) La phase de Généralisation : le chien apprend à obéir à la commande en toutes circonstances et dans tous les contextes : intérieurs, extérieur, entouré de congénères etc..

4) La phase de Maintenance : à partir de laquelle l’apprentissage est cimenté dans le temps et où le chien propose le comportement de manière « automatique ». Le chien n’a pas plus besoin de « réfléchir » pour obéir à la commande (Pas plus qu’un humain pour répondre à la question « 2+2= ? »).
Plus la phase d’apprentissage est avancée, plus il sera difficile de faire disparaitre un comportement. Dans les premières phases, le comportement doit être motivé par une récompense : on parle de motivation extrinsèque. La récompense se fera aléatoire en phase d’automatisation et de généralisation. En phase de maintenance, il n’y a plus besoin de récompense et la motivation est devenue intrinsèque : obéir à l’ordre est une motivation en tant que tel. C’est l’objectif final de tout apprentissage.

http://sfcyno.com/img/pdf/2012/3_CR%20jacinthe.pdf

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LES APPRENTISSAGES INDISPENSABLES du chiot et du chien adulte   

Revenir en haut Aller en bas
 
LES APPRENTISSAGES INDISPENSABLES du chiot et du chien adulte
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 Sujets similaires
-
» recherche chiot ou jeune chien
» Prendre un chiot, avec un chien déjà la
» Un chiot ou un chien deja eduqué et dressé?
» Mon chiot domine mon chien
» comportement d'un chien avec un nouveau chiot

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
°°L'Education Canine et les Méthodes Positives & Amicales°° :: L'APPROCHE POSITIVE ET AMICALE :: * EDUCATION CANINE & COMPORTEMENT CANIN *-
Sauter vers: