°°L'Education Canine et les Méthodes Positives & Amicales°°


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Education du chien de compagnie.fr
par MiMi&Pya Aujourd'hui à 0:40

» Chiens détecteurs de crises d'épilepsie
par MiMi&Pya Mer 13 Déc 2017 - 21:29

» Charly, mâle Scottish croisé Cairn de 3,5 ans, cherche asso/FA/adoptants
par Pomme Mer 13 Déc 2017 - 12:23

» Collier et traceur GPS pour localiser son chien
par Ewa Mar 12 Déc 2017 - 21:17

» Assurance santé chiens - chat
par mitee Mar 12 Déc 2017 - 20:53

» Propreté chez le chat
par Michel87 Mar 12 Déc 2017 - 17:14

» Laisse et longe en caoutchouc gomme antidérapant
par wouarf Lun 11 Déc 2017 - 17:33

» ADOPTE Aelig, croisé Malinois/berger x Jack Russel (56 - Morbihan)
par mitee Lun 11 Déc 2017 - 14:05

» Apache, croisé beauceron/braque, 12 ans à adopter (BDS)
par mitee Lun 11 Déc 2017 - 9:09

Sujets similaires
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Annonces

A propos du Forum

Nous tenons à préciser que ce forum a été créé dans le but de vous faire découvrir la possibilité d'une éducation utilisant une approche positive et respectueuse de votre chien.

Si vous avez des problèmes avec votre ou vos chiens, nous vous recommandons vivement de faire appel à un éducateur canin spécialisé en rééducation comportementale ou à un comportementaliste (utilisant le renforcement positif et aucun outil coercitif, cela va sans dire).

Les explications et conseils donnés sur ce forum ne sont là que pour vous orienter et vous informer des possibilités qui vous sont offertes pour éduquer votre compagnon à quatre pattes.

L'Equipe du Forum

Asso’ Bêtes de Scène


L'association « Bêtes de Scène » (association de protection animale de loi 1901) est située près de Bain de Bretagne (35).

Plus d'infos sur le site
CLICK!
& sur le forum
CLICK!


Partagez | 
 

 Soins préventifs des animaux âgés (vieux)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
PowerUser
 
 


Nb de messages : 41207

MessageSujet: Re: Soins préventifs des animaux âgés (vieux)   Sam 16 Jan 2016 - 11:49

Ma chienne a bientôt 14 ans!!!!

Avec une espérance de vie de 10 à 12 ans, connaissant ses diverses pathologies, c'est pas mal non?

Cette année mes vétos et moi avons un nouvel objectif: la gestion de la douleur que nous avions malencontreusement mis de côté car ma Mimi semble bien encaisser ses problèmes de santé. Maintenant, que nous avons pris conscience de cela (merci ma véto ostéo pour avoir mis le doigt sur le problème), nous allons faire au mieux pour lui offrir une fin de vie confortable.

Nous avons fait des analyses dernièrement et vérifier l'état de ses reins. C'est OK! Mimi pourra donc prendre du Prévicox sans problème pour la soulager (AINS qui peut affecter les reins d'où l'analyse préalable pour un traitement au long court). J'ai opté pour un demi-comprimé tous les deux jours (au lieu d'un comprimé entier car 1/2 la soulageait déjà en cas de crise de douleurs aiguës).

Je n'ai pas encore commencé le traitement au Prévicox car je lui donne actuellement de l'Extranase que m'avait prescrit ma véto ostéo. Je ne sais pas si c'est ça ou pas mais je la trouve beaucoup mieux d'un point de vue locomotricité depuis quelques temps. Vraiment!!! Et à 8€ la boîte sachant que c'est un produit phyto, je referai une cure (je verrai si je peux en prendre aussi car c'est un produit pour humain initialement et comme j'ai des problèmes d'arthrose...)!

Je verrais avec ma véto ostéo comment ajuster l'Extranase et le Prévicox.

Je suis contente qu'on puisse la soulager sur du long terme en tous cas.

Prochaine prise de sang dans 6 mois pour surveiller les reins.

Niveau coeur, l'hypertrophie s'est stabilisée et ça, c'est une vraie victoire!!!!!

Analyses globales et poumons nickel!

Un suivi régulier, un suivi ostéo aident beaucoup ma vieille!

Je la porte aussi assez souvent (monter sur le lit ou dans la voiture, descendre les escaliers parfois) et j'ai installé de petits tapis autour du canapé pour la montée et la descente et je pense que cela a aussi participé à améliorer ses problèmes locomoteurs. Avant, elle glissait beaucoup et se cassait la binette donc l'investissement dans des tapis a vraiment dû aider!

Sinon, elle continue à se promener régulièrement avec nous. Je l'économise sans l'épargner! Surprised Je veux dire que j'adapte la durée des promenades mais que comme ça ou comme ça, pluie, vent ou neige, on sort se balader en pleine nature et en ville parfois aussi. Je ne me limite pas aux sorties pipi parce qu'elle est vieille!

Voilà pour les dernières news! Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
PowerUser
 
 


Nb de messages : 41207

MessageSujet: Re: Soins préventifs des animaux âgés (vieux)   Sam 16 Jan 2016 - 23:47

Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
Phnix
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 3051
Age : 27
Localisation : Cantal

MessageSujet: Re: Soins préventifs des animaux âgés (vieux)   Dim 17 Jan 2016 - 11:38

Doggy Dog aura 14 ans dans 5 mois et 2 jours ! Smile

Dog avait eu de l'extranase suite à sa première opération (laparo, biopsie de la prostate, castration), vu que ça suintait... ça avait un peu aidé je pense, même si je devais quand même un peu "vider". J'avoue que la petite dose de cortisone après le retrait des fils a été un peu plus efficace (mais à temporiser : c'était plus tard, il n'y avait plus les fils, etc.)

Ici, avec le Prévicox, il y a des moments où il vit une vie de chien (enfin, il ne court plus beaucoup, sauf parfois avec les copains ! Very Happy ) et d'autres où c'est la grosse fatigue. Je suis toujours avec la hantise qu'il ne remonte pas la pente mais bon...
J'ai aussi cette hantise avec Cookies (chatte de 17/18 ans mini), je pense que c'est "normal" quand on a de vieux animaux.

Mais oui, la gestion de la douleur a été une bonne chose pour Dog (vu son amour des balades !), je ne pouvais pas me résoudre à limiter de plus en plus les sorties et de le voir devenir de plus en plus grabataire malgré lui. Arrivé à un certain âge, je dirais qu'on s'en fout des effets secondaires au long terme si ça permet au chien de faire ce qu'il aime et de ne pas mourir d'ennui (et moi d'être bloquée chez moi car les absences l'angoissent).

Concernant la gestion des angoisses lors des absences, on arrivait à gérer dans notre ancien logement mais depuis le déménagement, c'est pas génial, donc on le laisse très peu tout seul. Je sais qu'il faudrait reprendre les exercices mais j'ai peur que ce soit trop difficile pour lui de travailler sur ses angoisses à son âge.

Il tousse aussi parfois, poumons/cœur nickel, c'est en fait une gène dans la trachée, sûrement suite à son passé de maltraitance Neutral
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lespoiluscantalous.fr
chrichri333
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 3065
Age : 29
Localisation : Liège

MessageSujet: Re: Soins préventifs des animaux âgés (vieux)   Dim 17 Jan 2016 - 11:52

Super pour Mimi, 14 bientôt, c'est vraiment un bel âge.

2 mois et demi et Zack fête ses 13 ans, encore rien de mis en place pour la gestion de la douleur vu qu'il se porte encore très bien et aucun signe de mal être. Il marche à son rythme également mais ne rechigne que rarement à une promenade (ses refus sont surtout lié à ses peurs - orage, feux d'artifice... ou lorsqu'il s'était blessé à sa patte, donc douleur).
Il a encore ses petits moments de folie et devient super éveillé quand on reprend ses jeux de recherche (on cache une balle ou une friandise et il doit chercher).
Puis il fait toujours la loi avec Roy XD L'autre jour Roy l'avait percuté sans le vouloir et Zack a été lui faire comprendre manu militari que ça se passe pas comme ça avec lui XD

Pour un berger allemand, contente aussi qu'il atteigne un tel âge sans gros problèmes locomoteurs \o/

Je croise juste +++++ les doigts pour qu'il garde encore la forme un bon moment et surtout pour qu'il soit toujours là à la naissance de ma fille (c'est une de mes hantises Sad)
Revenir en haut Aller en bas
Phnix
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 3051
Age : 27
Localisation : Cantal

MessageSujet: Re: Soins préventifs des animaux âgés (vieux)   Dim 17 Jan 2016 - 11:56

Super ça si Zack est encore en super forme !
(Quand je vois les lignées beauté chez le BA...)
Il a déjà eu une séance d'ostéo ? Parfois ça permet de voir bien avant les vétérinaires si il y a quelque de naissant (et donc plus facile à traiter si pris tôt)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lespoiluscantalous.fr
chrichri333
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 3065
Age : 29
Localisation : Liège

MessageSujet: Re: Soins préventifs des animaux âgés (vieux)   Dim 17 Jan 2016 - 12:25

Oui il est déjà suivi ostéo. On y va 1 fois par an environ Smile Plus si nécessaire.

Ca doit faire 4-5 ans qu'on y va déjà Smile On avait commencé pour des petites boiteries à une patte avant qui revenaient régulièrement et je ne voulais pas commencer à le bourrer d'anti inflammatoire. Ca a été juste magique ^^
Revenir en haut Aller en bas
PowerUser
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 41207
Age : 41
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

MessageSujet: Re: Soins préventifs des animaux âgés (vieux)   Dim 17 Jan 2016 - 13:46

chrichri333 a écrit:
Super pour Mimi, 14 bientôt, c'est vraiment un bel âge.

Merci!

Jamais je n'aurais pensé qu'elle serait allée si loin...

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
mitee
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 30015
Age : 37
Localisation : sud 92
Emploi : Préparatrice en pharmacie et bisounours

MessageSujet: Re: Soins préventifs des animaux âgés (vieux)   Dim 17 Jan 2016 - 15:44

Very Happy c'est chouette pour mimi !
et pour les autres ^^

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
u Pensez à utiliser la fonction "Chercher" en mode simple ou avancé . u
4 lettres mini et une étoile * si vous ne cherchez qu'une partie du mot.
Si le mot recherché ne fait que 3 lettres ou moins, passez par la fonction "Recherche Avancée" cliquez sur le bouton google.
Revenir en haut Aller en bas
http://miteeetpetronille.skyrock.com/
PowerUser
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 41207
Age : 41
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

MessageSujet: Re: Soins préventifs des animaux âgés (vieux)   Dim 17 Jan 2016 - 16:14

Oui, c'est vraiment top pour moi! Inimaginable!

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
Phnix
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 3051
Age : 27
Localisation : Cantal

MessageSujet: Re: Soins préventifs des animaux âgés (vieux)   Dim 17 Jan 2016 - 19:52

Avec toi, elle ne peut vivre que le plus longtemps possible Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lespoiluscantalous.fr
PowerUser
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 41207
Age : 41
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

MessageSujet: Re: Soins préventifs des animaux âgés (vieux)   Dim 17 Jan 2016 - 20:22

Merci Phnix!

Je croise les doigts!


* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
PowerUser
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 41207
Age : 41
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

MessageSujet: Re: Soins préventifs des animaux âgés (vieux)   Lun 9 Mai 2016 - 14:35

Pour celles et ceux qui ont envie de lire 94 pages! Very Happy

http://theses.vet-alfort.fr/telecharger.php?id=474

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
PowerUser
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 41207
Age : 41
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

MessageSujet: Re: Soins préventifs des animaux âgés (vieux)   Lun 9 Mai 2016 - 14:42

Citation :
Syndrome confusionnel chez le chien
Dr Valérie Dramard
2008-01-08

Le syndrome confusionnel atteint le chien âgé. On estime qu'un chien de race géante vieillit plus vite qu'un chien de race naine, toutefois, l'âge à partir duquel on estime qu'un chien est âgé est 8 ans.

Étude clinique

Le syndrome confusionnel du chien (ou SDC) est caractérisé par quatre types de symptômes :

une désorientation spatio-temporelle (le chien se perd dans le jardin ou dans la maison),
une perte des apprentissages élémentaires qui induit souvent de la malpropreté,
une altération des cycles veille-sommeil (le chien dort le jour, il est en revanche actif et près à jouer la nuit),
une altération des interactions sociales (il se fait plus la fête aux personnes connues, il est en conflit avec le chien avec qui il vit). Ces modifications sont globalement dues au vieillissement cérébral. Les propriétaires interprètent d'ailleurs souvent bien cela puisque spontanément ils mettent ces changements sur le compte du vieillissement: «il perd la tête, il devient sourd...»

Les propriétaires rapportent des comportements inhabituels apparaissant progressivement avec des périodes d'amélioration. Toutefois, des changements dans la vie et l'environnement du chien semblent souvent être des déclencheurs. Le chien semble perdu dans des lieux connus, devient malpropre de façon inconstante, dort beaucoup plus la journée et peu la nuit, joue moins, mange n'importe quoi, présente des comportements stéréotypés. Seul à la maison, il hurle, gémit alors qu'il supportait très bien la solitude. Dans la rue, il panique et change brusquement de direction par exemple pour suivre un inconnu et n'obéit plus aux ordres notamment au rappel, il semble sourd. Il peut aussi devenir anxieux lorsque le trajet habituel de la promenade est changé, il a du mal à s'adapter aux modifications quelles qu'elles soient.

Ces symptômes évoluent progressivement avec des périodes de rémission plus ou moins importantes, mais ils deviennent de plus en plus insupportables à tel point que quand les propriétaires consultent leur vétérinaire c'est pour le faire euthanasier. Le pronostic est certes réservé (aucune guérison n'est véritablement possible), mais les traitements permettent souvent et rapidement une rémission de plusieurs mois.

Étiologie-pathogénie

L'origine du SDC est étroitement liée au vieillissement cérébral. Toutefois, au niveau des cellules cérébrales, on observe des lésions intracellulaires similaires à celles observées chez l'homme dans la maladie d'Alzheimer. En effet, des plaques amyloïdes sont retrouvées dans les neurones de chien ayant souffert d'un SDC.

Le processus de vieillissement au niveau de la cellule nerveuse induit des modifications qui vont toutes concourir à une altération de son fonctionnement et à sa mort. On note :

- une perte de la fluidité membranaire,
- une perte de la sensibilité des récepteurs, en particluier aux neurotransmetteurs et aux hormones,
- un raccourcissement des dendrites,
- une diminution du nombre des synapses,
- une diminution de la neurotransmission dopaminergique (cognition),
- une mort neuronale due aux dépôts de plaques amyloïdes et aux lésions oxydatives provoquant la libération de radicaux libres neurotoxiques.

Diagnostic

Après avoir éliminé toute cause organique (tumeur cérébrale, hypothyroïdie non traitée, syndrome de cushing, altération des organes sensoriels, par exemple), on établit le diagnostic à partir des symptômes rapportés par les propriétaires (désorientation, perte des apprentissages avec malpropreté, altération du cycle veille-sommeil et altération des habiletés sociales.

Traitement

Le traitement chimique doit permettre une amélioration du comportement dans les 2 semaines. Il doit être poursuivi pendant plusieurs mois, si ce n'est pendant toute la vie du chien.

La S-adényl-méthionine ou SAMe (Novifit®) est un complément alimentaire dont les propriétés stimulantes tant au niveau cérébrale qu'au niveau du foie est particulièrement indiquée en première intention. La SAMe peut être associé à d'autres traitement.

La sélégiline (Selgian®) est un psychotrope particulièrement intéressant dans cette indication. En effet, son action dopaminergique permet d'améliorer les capacités d'apprentissage et a un certain effet stimulant..

La propentofyline (Karsivan®) en plus de son effet vasodilatateur a une action sur les radicaux libres qui justifie aussi son emploi. La vincamine (Candilat®) et la nicergoline (Fitergol®). qui induisent une meilleure oxygénation cérébrale par une vasodilatation cérébrale peuvent aussi être utilisés.

Les antidépresseurs sérotoninergiques comme la clomipramine (Clomicalm®) ou un ISRS (fluvoxamine, Floxyfral®H ou fluoxétine, Prozac®H) sont particulièrement indiquer quand en plus des signes de confusion, le prescripteur constate des signes importants d'anxiétés ou de dépression. Par exemple, quand le chien montre un hyperattachement secondaire et qu'il provoque des nuisances quand il reste seul.

La thérapie comportementale reste limitée à des consignes générales qui consistent surtout à motiver les propriétaires à ne pas réprimander le chien quand il fait des bêtises, ce qui augmente le stress dont participe à la dégradation de son comportement, mais à le récompenser et à le stimuler.

http://www.animalpsy.com/comportement-veterinaire-chien/76-syndrome-confusionnel-chez-le-chien

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
PowerUser
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 41207
Age : 41
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

MessageSujet: Re: Soins préventifs des animaux âgés (vieux)   Lun 9 Mai 2016 - 14:44

Citation :
Un comportement qui change: quand s'alarmer?

La dépression d'involution: le vieux un peu trop tranquille

L'animal ne réagit plus aux stimuli, on pense qu'il est sourd. Son sommeil est perturbé, il se réveille souvent. Son appétit est capricieux, il peut redevenir malpropre. Tout événement qui entraîne une mise à l'écart du vieux chien (arrêt de la chasse, arrivée d'un chiot), favorise l'apparition d'une dépression chronique. Une consultation est indispensable pour mettre en place un traitement qui pourra faire appel, entre autre, aux anti-dépresseurs. Il est recommandé aux maitre de ne plus mettre le chien à l'écart, de le stimuler (jeux, sorties...) et d'arrêter les punitions. les résultats sont plutôt favorables.

Le syndrome confusionnel: le vieux qui "perd la boule"

Le syndrome confusionnel est d'installation progressive et est dû au vieillissement cérébral: c'est un peu la maladie d'Alzheimer du chien. L'animal est désorienté à l'extérieur et même à l'intérieur de la maison: il se perd, il ne retrouve plus son chemin, sa gamelle. Il a des phases d'hébétude. Il a tendance à déambuler sans but en traînant ses griffes, sans intérêt pour la vie de famille. Il perd ses apprentissages en devenant malpropre ou en n'obéissant plus. A défaut de le guérir, on peut améliorer son confort de vie en faisant appel à des psychotropes associés à des médicaments contre la sénescence cérébrale. Une alimentation enrichie en antioxydant sera préconisé. Les punitions seront proscrites et on stimulera le chien par des jeux ou des caresses.

L’agressivité du chien âgé: le vieux qui "pète un câble"

L'apparition brutale d'une agressivité chez un chien âgé doit d'abord faire penser à un trouble algique: arthrose, tumeur, troubles dentaires. La diminution des sens peut également expliquer l'agressivité: un chien sourd et aveugle ne va pas sentir son maître approcher et pourra mordre par peur ou par surprise. Une tumeur cérébrale peut également en être la cause. Une consultation s'impose rapidement.

http://cliniquevetodax.com/mobi/vieux_chien.php

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
PowerUser
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 41207
Age : 41
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

MessageSujet: Re: Soins préventifs des animaux âgés (vieux)   Lun 9 Mai 2016 - 14:51

Pour celles et ceux qui ont envie de lire 160 pages! Very Happy

http://theses.vet-alfort.fr/telecharger.php?id=120

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
PowerUser
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 41207
Age : 41
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

MessageSujet: Re: Soins préventifs des animaux âgés (vieux)   Lun 9 Mai 2016 - 14:51

Citation :
Le bilan gériatrique : prévenir pour mieux guérir!

Grâce aux soins réguliers que nous leur apportons et à la sensibilisation des propriétaires sur les bilans réguliers de santé, nos chats et nos chiens vivent plus longtemps qu’avant. Il n’est plus rare actuellement de voir dans nos clientèles des chats atteignant l’âge de 20 ans et des chiens dépassant la quinzaine d’années…

Certaines affections liées à l’âge peuvent, pour eux (comme pour nous!) être retardées grâce à un bilan préventif. Ce qui permet de garder nos animaux plus longtemps, certes, mais également dans de meilleures conditions. Leur qualité de vie n’en sera que meilleure.

Quasi toutes les cliniques vétérinaires proposent actuellement une consultation de «bilan gériatrique».

Quand réaliser ce bilan?


Ce bilan est à envisager lorsque votre animal dépassera un certain âge, en fonction de sa race et de sa taille. L’âge moyen est déterminé par le « seuil de sénescence », représenté dans le tableau ci dessous par la ligne bleue au tracé irrégulier.

Vous observerez que l’âge du seuil de sénescence correspond, pour un chat, à l’âge de 10-11 ans, alors que pour un grand chien (de race Dogue Allemand par exemple), cet âge sera compris entre 6 et 7 ans. Il est donc important de réaliser ce bilan au bon moment, et ce moment dépend de la race, et de l’espèce (donc du poids) de votre chien ou de votre chat.

Pourquoi réaliser ce bilan?

Il est certain qu’un un bon suivi médical de votre animal passe, d’abord, et ce depuis son plus jeune âge, par des vaccinations régulières, une protection anti-parasitaire interne et externe systématique, des soins buco-dentaires réguliers, un exercice physique adapté, et une alimentation de qualité.

Le bilan gériatrique a pour but de prolonger la bonne santé de votre animal au delà de son seuil de sénescence et de prévenir, d’éviter ou de retarder les maladies les plus fréquentes liées à l’âge.

Le bilan gériatrique nous permet donc de contrôler le fonctionnement des différents organes qui sont les plus touchés par l’âge, et son intérêt est double :

– il permet la détection précoce d’une maladie qui en serait encore à son stade latent et pour laquelle une possibilité de traitement existerait encore. En effet, certaines maladies, une fois les signes cliniques apparus, sont plus difficiles à traiter.

– il permet également de réaliser un bilan sanguin complet, qui, même si les différents paramètres testés en ressortent dans les normes, permettra à votre vétérinaire d’avoir des valeurs de référence sur lesquelles se baser pour plus tard dans le suivi personnalisé de votre animal.

Les affections liées à l’âge concernent aussi bien les maladies cancéreuses que cardio-vasculaires, locomotrices, urinaires, reproductrices, endocriniennes, …

Un bilan minutieux est donc nécessaire.

En quoi consiste ce bilan?

Même si tous les vétérinaires ne réalisent pas le même bilan, la ligne de conduite est quasi systématiquement la même.

Votre vétérinaire réalisera tout d’abord un examen général complet de votre animal (température, palpation abdominale, examen dentaire, auscultation cardiaque et thoracique, pesée, …).

Il recueillera ensuite avec votre aide les commémoratifs du patient : son mode de vie, s’il y a eu des modifications récentes de son environnement, s’il a des antécédents pathologiques, s’il a déjà eu des traitements antérieurs, quelles sont ses habitudes alimentaires, s’il voyage régulièrement…

En plus de cet examen général complet, il réalisera certainement un examen ophtalmologique (signes de cataracte? d’hypertension? …), un examen neurologique (vieillissement prématuré? …) et un examen locomoteur (signes d’arthropathies liés à l’âge?).

Si vous avez un chien mâle non castré, il réalisera également un examen prostatique. Si c’est une femelle, il s’attardera sur un examen mammaire complet.

Votre vétérinaire vous proposera certainement un examen sanguin complet. Il réalisera pour ce faire une prise de sang.

Une numération formule sanguine permet de diagnostiquer des cancers, des infections, des anémies, et de donner de précieux renseignements sur l’état du système immunitaire de votre animal.

Un bilan biochimique sanguin complet évaluera le fonctionnement du foie, des reins, du pancréas, et d’autres organes internes de votre animal. Grâce à ces différents paramètres, votre vétérinaire vous orientera peut être sur d’autres analyses plus spécifiques pour diagnostiquer précocement certaines affections telles que le diabète ou d’autres maladies hormonales.

Votre véto réalisera également une analyse d’urines, qui s’avère être un examen assez simple, mais très précieux dans la détection non seulement d’infections ou d’anomalies purement urinaires, mais aussi de différentes maladies endocriniennes.

Ensuite, au vu des résultats de ces différents examens, d’autres examens pourront également vous être recommandés au cas par cas :

– radiographie du thorax, de l’abdomen ou ostéo-articulaire

– électrocardiogramme

– échographie abdominale ou cardiaque

– mesure de la pression artérielle

– tests sanguins spécifiques hormonaux (thyroïde, surrénales, …)

– …

Vous l’avez donc compris : le bilan gériatrique est un bilan de prévention visant à garder votre compagnon le plus longtemps en vie et en forme. Car comme le dit l’adage : mieux vaut prévenir que guérir!

https://vetandthecity.wordpress.com/2010/09/09/le-bilan-geriatrique-prevenir-pour-mieux-guerir/

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
PowerUser
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 41207
Age : 41
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

MessageSujet: Re: Soins préventifs des animaux âgés (vieux)   Lun 9 Mai 2016 - 14:56

Citation :
Petit quizz:

pour savoir si votre animal a besoin d’un bilan de gériatrie faites le test. Si vous répondez oui à une de ces affirmations alors votre chien peut présenter une des affections décrites précédemment et un bilan de gériatrie est intéressant.

Mon animal boit plus souvent;

Mon animal urine plus souvent;

Mon animal perd ses habitudes de propreté;

Mon animal change ses habitudes alimentaires (mange plus ou mange moins);

Mon animal a perdu du poids ou a eu un gain de poids;

Mon animal présente des changements dans son comportement et/ou son niveau d’activités;

Mon animal présente de la raideur ou une boiterie persistante;

Mon animal a de la difficulté à monter les escaliers;

Mon animal a de la difficulté à sauter;

Mon animal halète beaucoup après avoir marché;

Mon animal a développé une toux;

Mon animal manifeste une mauvaise haleine et/ou des gencives rouges ou enflées;

Mon animal présente des bosses ou masses;

Mon animal présente des changements dans son pelage ou sa peau;

Mon animal modifie ses habitudes de sommeil; il dort plus souvent ou dort durant la journée et est actif la nuit;

Mon animal participe moins à la vie familiale;

Mon animal semble désorienté;

Mon animal n’accueille plus les membres de sa famille;

Mon animal ne semble pas bien voir ou se cogne contre des objets lorsqu’il se trouve dans un environnement inhabituel;

Mon animal semble avoir de la difficulté à déféquer ou uriner;

Mon animal n’est simplement pas lui-même

http://www.clinvetfm.com/chien-age-reunion-geriatrie-consultation-rein-coeur-insuffisance_177.aspx?me=210

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
PowerUser
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 41207
Age : 41
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

MessageSujet: Re: Soins préventifs des animaux âgés (vieux)   Lun 9 Mai 2016 - 15:04

Citation :
Le chien et le vieillissement

Qu’est ce que le vieillissement ?

Pourquoi ce phénomène inéluctable touche-t’il inégalement les êtres vivants ? Ces interrogations nous sont suscitées par nos compagnons à quatre pattes, qui sous nos yeux, en quelques années, présentent l’évolution qui nous touchera en quatre ou cinq fois plus de temps.

Le vieillissement est un processus biologique complexe, qui conduit graduellement à une perte des capacités de l'organisme à réagir face aux agressions internes ( maladies dégénératives) ou externes ( infections,allergies ...).

C'est donc plutôt une évolution physiologique qu'une maladie, et il n'est pas scientifiquement mesurable.

Comme pour l'Homme, le vieillissement évolue selon deux modalités:

-la sénescence, qui est le vieillissement physiologique normal, et dont la science correspondante est la gérontologie.

- la sénilité, qui met en jeu des signes cliniques plus ou moins prononcés, qui sont autant de maladies qu'il faut traiter spécifiquement , tenant compte de la fragilité globale de l'organisme la science concernée est alors la gériatrie.

Tous les tissus ne sont pas touchés à la même vitesse , et il faut surveiller sur un animal tous les petits faits anormaux, tous les symptômes annonciateurs de troubles plus graves. Votre vétérinaire saura les interpréter, et engagera avec vous un régime diététique, ou une thérapeutique préventive qui repousseront l’échéance des troubles sérieux.

L'aspect visible du vieillissement

LA PEAU ET LE PELAGE

Chez le chiot, la peau et les poils représentent 20 % du poids du corps, chiffre qui tombe à 12 % chez le chien âgé. C’est dire l’évolution de ce tissu complexe, dont la partie inférieure active, le derme, primitivement riche en collagène, en élastine, et bien irrigué par des capillaires gorgés de sang, s’atrophie et se réduit avec l’âge pour simplement soutenir un épiderme kératinisé, moins souple et plus fragile.

Le poil lui aussi devient moins vigoureux, moins brillant, puisque les follicules pileux sont moins irrigués, tout comme les glandes sébacées dont la production grasse maintient le peau souple et flexible, le poil luisant…

De cette réorganisation progressive des tissus cutanés, découlent une fragilisation de la peau et des atteintes diverses dues en particulier à une moindre résistance immunitaire ( les anticorps, apportés par le sang, se font plus rares et moins actifs ) :

- l’odeur de “ vieux chien “, due à une prolifération de bactéries dans les replis de peau et dans les glandes apocrines.

- des dépilations d’origines diverses, dues à une inflammation ponctuelle du derme ( allergies, grattage… ), ou à un développement de mycoses, ou encore à des troubles hormonaux ( thyroïde, surrénales ). Seul votre vétérinaire saura interpréter les symptômes pour mettre en place un traitement adapté et efficace.

- des affections parasitaires, avec ou sans démangeaisons. Plusieurs types de gale sont en cause, qui ne pourront être traitées qu’après un diagnostic très précis.

- des infections bactériennes, dues essentiellement à certains staphyllocoques, infections très ingrates à soigner du fait de la vigueur des souches microbiennes, et de l’absence quasi-totale d’anti-corps dans les tissus cutanés.

A surveiller : la luisance du poil est le reflet de sa santé. Un poil sec, terne, est un signe de fatigue générale ( affection chronique, parasitisme ) ou indique un début de vieillesse.

- les dépilations, locales ou généralisées constituent de sérieux signes d’alerte, concernant des troubles hormonaux, ou des surinfections cutanées à traiter au plus tôt.

- la chute du poil, est continue et naturelle dans l'espèce canine. Néanmoins, elle doit être soignée lorsqu’elle est importante et dans des cas précis ( femelles après accouchement, grattage violent, etc.) - les démangeaisons sont le signe d’une inflammation du derme, sous des influences très diverses: nutrition déséquilibrée, parasitisme ( gale ), allergies diverses dont la plus répandue est l’allergie à la salive de puce.

LA BOUCHE

Milieu clos et caché de nos regards, la bouche est souvent révélatrice de l'âge, et de l'état de santé de l'animal. Les dents subissent une usure, en particulier les incisives qui s'érodent de plusieurs millimètres. Parallèlement une plaque dentaire ( comme chez l'Homme ) se dépose sur les crocs et les molaires, accumulant sels minéraux et débris alimentaires : c'est l'apparition du tartre, cette substance brune, coriace, qui fait souvent dire au propriétaire : " Mon chien a les dents gâtées… "

De fait, il ne s'agit que d'une couche rapportée, facile à éliminer sous anesthésie légère, avec un détartreur aux ultrasons.On peut retarder, parfois stopper l'édification de cette couche de tartre grâce à l'utilisation régulière de pâte légèrement abrasive.

Car hormis son aspect inesthétique, et l'odeur fétide qu'il dégage, la tartre constitue une véritable éponge ou se multiplient des milliards de bactéries : c'est une réserve infectieuse aux conséquences multiples.

La gencive, en particulier, réagit contre les toxines de ces bactéries en produisant des enzymes… qui détruisent en permanence le tissu gingival. Il s'ensuit un recul de la gencive, un déchaussement dentaire et des ulcères douloureux des tissus ( joue interne ) jouxtant les zones entartrées.

Cette réserve microbienne alimente tout l'organisme en bactéries pathogènes, et d'autres organes ( en particulier le coeur, les reins, les articulations ) peuvent être touchés.

Les lèvres de la gueule, par ailleurs, comportent des plis labiaux qui se creusent avec le vieillissement, et qui peuvent être le siège de développements microbiens douloureux, suintants et nauséabonds. Une simple désinfection quotidienne permet de juguler cette irritation.

A surveiller : L'aspect des dents, la couleur et l'usure de celle - ci. Un dépôt brunâtre ne doit pas être laissé sans soins, c'est le début d'un processus grave, que vous pouvez enrayer avec votre vétérinaire.

- L'odeur, soit aigrelette ( signe d'une souffrance stomacale ) soit fétide ( dépôt de tartre, de débris alimentaires en putréfaction ) doit être un signal pour une consultation immédiate, avant l'apparition de lésions gingivales.

- La douleur à la mastication, ou à la déglutition, indique l'ulcération de la gencive, ou un abcès dentaire.

LES YEUX

Avec l'âge, les yeux subissent plusieurs types d'altérations :

-les paupières peuvent être le siège de développement de verrues, qui par frottement contre la cornée, provoqueront une kératite chronique, parfois ulcérée.

- La conjonctive, irritée, rouge et douloureuse, peut libérer une production gluante qui s'accumule à la surface de l'oeil, qu'il faut nettoyer plusieurs fois par jour avec un collyre adapté et une compresse de gaze.

- Le cristallin, cette " loupe " qui est indispensable à la vision, perd peu à peu sa transparence, pour présenter une opalescence blanc-bleuté, qui donne à l'animal un regard voilé : c'est la cataracte.

Bien que certaines vitamines, certains acides animés en retardent l'évolution, ce processus d'opacification une fois engagé est inéluctable. Votre vétérinaire vous indiquera s'il s'agit d'une sclérose du cristallin ( dans ce cas, l'animal garde une partie de sa vision ), ou bien une véritable cataracte, synonyme de cécité totale. Dans ce dernier cas, seule l'ex-traction du cristallin opaque peut ramener à l'animal une partie de sa vision.

A surveiller : Les larmoiements peuvent avoir des origines très diverses, depuis la simple irritation jusqu'à l'obturation des canaux lacrymaux.

La couleur de la cornée, normalement transparente : une tache blanche, des pigmentations hémorragiques, ou un bleuissement de toute la surface, sont le signe d'autant de kératites différentes qu'il faut absolument soigner après un diagnostic très précis de votre vétérinaire. L'opalescence du cristallin, signe d'une dégénérescence qui peut entrainer une cataracte.

LES OREILLES

La pathologie des oreilles est inégalement répartie, et certaines races ( cockers, caniches, bergers allemands ) sont particulièrement mal loties…

Mais avec l'âge, la plupart des chiens acquièrent une fragilité du conduit, avec une inflammation chronique qui réapparait régulièrement. Dès lors, des croûtes s'accumulent dans le conduit, pouvant éventuellement l'obturer. S'ensuivent à brève échéance, douleur vive et parfois oedème des tissus auriculaires : le conduit semble complètement obturé.

Une hygiène régulière, à base de désinfectants et de détersifs légers, permet de garder le conduit dans son équilibre physiologique.

A surveiller : Les signes d'alerte chez votre chien ( surtout s'il a les oreille pendantes, qui en masquent

le conduit ) sont les réactions de douleur à la pression, les suppurations, l'odeur de macération, le port de tête

( une oreille penchée est une oreille douloureuse ) ainsi que d'éventuels troubles de l'équilibre, qui signent une affection de l'oreille interne.

KYSTES ET TUMEURS

Comme chez les humains, les tissus prolifératifs apparaissent avec une fréquence proportionnelle à l'âge.

Cela peut aller depuis la petite verrue, tout à fait bénigne et qu'on laisse en place sauf si elle constitue une gène ( paupière, intérieur de la bouche, narine, phalange etc. ), jusqu'aux kystes de l'anus, profondément enracinés dans les muscles sous jacents et qu'il faut extirper au plus vite avant que le sphincter ne soit englobé dans la tumeur.

Un examen complet de l'animal, avec radio du thorax, puis analyse de la tumeur enlevée, permettent de situer le danger d'une prolifération, et d'éventuelles suites de traitement à envisager.

On considère en général que s'il n'y a pas de récidive au bout de deux ans, la guérison est totale.
Les tumeurs mammaires : Ce sont les plus fréquentes ( deux chiennes sur trois présentent, vers dix ans, au moins une petite boule plus ou moins dure, non douloureuse, en rapport immédiat avec une tétine ); et vous devez en surveiller l'apparition pour la signaler à votre vétérinaire.

Jusqu' a la taille d'une cerise, le kyste mammaire peut être extirpé très facilement, avec des risques minimes de récidive.

SURVEILLER SON POIDS

" Au moins chez vous, il ne meurt pas de faim ! ". Tous les jours, les vétérinaires sont obligés de faire gentiment la leçon à des propriétaires dont le chien présente un embonpoint, pour eux rassurant, mais pourtant dangereux …

Les causes en sont essentiellement la suralimentation ( facile à corriger ), le manque d'exercice, mais parfois des troubles hormonaux ( 25 % des chiens obèses souffrent d'hypothyroïdie ).

Diverses complications découlent directement de l'obésité :

- Les troubles locomoteurs, dus à une fatigue par surcharge des articulations ( arthrose ) et des parois abdominales ( hernies ).

- Les troubles circulatoires, dus à un " coeur graisseux " incapable d'irriguer des masses tissulaires elles-mêmes surchargées. Il s'ensuit des difficultés respiratoires par engorgement des alvéoles par du sang veineux. L'animal est vite essoufflé, risque même des syncopes.

- des troubles de digestion, dus à une surcharge du foie qui effectue mal son rôle métabolique, d'où une constipation, des flatulences, mais aussi des troubles cutanés ( eczémas ) par mauvaise élimination de substances irritantes comme l'histamine ou la serotonine.

- Des risques de diabète ( quand on sait que 60 % des chiens diabétiques sont obèses, on fait vite la corrélation et l'on a envie de faire maigrir son chien ! ).

Les traitements, qu'ils soient médicaux ou diététiques, doivent être entrepris, à travers les progrès constatés sur les différents organes de l'animal.

Un peu de diététique : établissez un bilan pondéral, et déterminez le poids idéal de votre chien : vous vous fixez ainsi des objectifs à atteindre dans un temps donné.

Le repas " de régime " comporte bien sûr peu de calories, tout en lestant largement l'animal pour lui éviter l'impression du " ventre vide ".Pour un aliment préparé à la maison, on peut composer cette ration ( pour un chien de 15 kg ) : 175 g de viande de dégraissée, 175 g de fromage blanc maigre et 250 g de légumes verts.Depuis peu, des aliments préparés, très appétents et tout à fait efficaces, sont disponibles, qui permettent des cures de quinze jours, sans contrainte ni pour le chien … ni pour le propriétaire.

Les grandes fonctions et le vieillissement

" Il vaut mieux prévenir que guérir ".

Ce vieil adage, universel et toujours confirmé dans les faits, doit constituer une règle absolue pour les propriétaires de chiens âgés. Ne pas attendre que le kyste devienne cancer, que l'insuffisance rénale devienne urémie. " Mais je ne suis pas Vétérinaire ", nous dira le lecteur à juste titre. C'est le but de site web, que de faire connaitre les principaux signes d'alerte, qui annoncent une pathologie des grandes fonctions biologiques de l'animal : la respiration, la digestion, la circulation, l'excrétion, la reproduction, la locomotion, les relations nerveuses et hormonales.

Ne pas se contenter de vivre à coté de son animal, mais surveiller en lui les changements ou les habitudes nouvelles que votre vétérinaire saura interpréter.

LA FONCTION CIRCULATOIRE

Le coeur " se fatigue " avec les années, du fait d'une fibrose des valvules auriculo-ventriculaires. C'est une maladie progressive, ni infectieuse, ni inflammatoire, la valvule gauche ( mitrale ) étant généralement plus affectée que la droite. Pendant des années, le coeur résiste ( on dit qu'il " compense " ) par dilatation ou hypertrophie, par augmentation de la fréquence des battements. Mais lorsque les valvules sont réellement atteintes, ou à l'occasion d'une agression ( stress d'effort, infection, urémie ), la circulation devient déficiente, en particulier dans le tissu pulmonaire. Cliniquement, on observe une intolérance à l'effort, une respiration haletante et difficile, et de temps en temps une toux improductive. Avec le temps, et lorsque la décompensation touche la " grande circulation ", l'abdomen lui aussi est engorgé de sang veineux que le coeur ne parvient plus à pomper. Le ventre est gonflé, l'animal est épuisé : c'est l'ascite.

Le traitement, long et délicat, repose sur une hygiène de vie adaptée, ( économie d'efforts, alimentation pauvre en sodium ) et sur une thérapeutique souvent contraignante ( diurétiques, tonicardiaques et dérivés digitaliques ).On arrive ainsi à rééquilibrer la pression sanguine, mais sur la cause, la lésion des valvules, on ne peut rien : la chirurgie cardiaque " à coeur ouvert " est encore réservée aux humains .

Quand vous observez les symptômes respiratoires de fatigabilité inhabituelle à l'effort, gène respiratoire, toux chronique, cela peut signifier que votre chien est atteint de dirofilariose cardiaque, surtout s'il a séjourné dans une région où cette maladie est présente .

Le ver responsable se trouve à l'état adulte dans le cœur du chien et en gène le bon fonctionnement. Votre vétérinaire saura en faire le diagnostic. Pour éviter cette maladie, il existe une prévention simple : un seul comprimé d'ivermectine par mois pendant toute la saison des moustiques, suffit à protéger efficacement votre chien contre la dirofilariose

A surveiller : Chez les chiens très actifs ( chiens de chasse, lévriers … ), même jeunes, ce sont des syncopes d'effort qui feront suspecter une atteinte cardiaque. Plus généralement, la toux d'effort, sans expulsion de glaires, et la fatiguabilité de l'animal à partir de six ans, sont les signes d'alerte. Enfin, le " gros ventre ", l'ascite de décompensation, indique une faiblesse généralisée et annonce ( si l'on ne soigne pas énergiquement ) des troubles respiratoires très graves dont l'issue est l'oedème du poumon..

LA FONCTION DIGESTIVE

Les organes digestifs sont ceux qui résistent le mieux aux effets de l'âge. Mais ils dépendent pour beaucoup de l'évolution des autres systèmes, en particulier hormonaux.

Une mauvaise mastication, due à une gingivite, une alimentation déséquilibrée, entraine inéluctablement une gastrite, avec des vomissements fréquents en dehors des repas.

La stéatose du foie ( accumulation de graisse ) est fréquente chez le vieux chien. Elle entraine des troubles de la digestion, avec des vomissements, alternance de constipation, et de diahrrée, ainsi que des troubles cutanés. L'insuffisance pancréatique empêche l'animal de digérer tout son repas, les excréments sont importants et gras, l'animal maigrit. Le tube digestif abrite également des parasites ( ténias, ankylostomes ) qui reprennent vigueur lorsque l'animal, âgé, n'a plus les anticorps nécessaires pour contenir le développement de ces parasites.

A surveiller : Les vomissements répétés, sont le premier symptôme d'une gastrite, ou de troubles digestifs qu'il faut analyser.L'amaigrissement, malgré un appétit normal, signe un parasitisme important ou une insuffisance des glandes digestives.

LA FONCTION RESPIRATOIRE

Fonction essentielle qui permet l'oxygénation du sang, la respiration est très souvent affectée chez les animaux âgés.Les cellules ciliées des bronches voient leur activité réduite, et du mucus vient encombrer les voies respiratoires : seule la toux permet de les dégager.Au delà de cette bronchite chronique plus ou moins surinfectée, les vieux chiens peuvent présenter des tumeurs ( surtout les femelles qui ont des kystes mammaires ) qui entraineront une douleur respiratoire intense, avec des mouvements abdominaux pour accompagner l'inspiration.Mais surtout, c'est l'insuffisance cardiaque, avec un engorgement par du sang veineux du tissu pulmonaire, qui installe chez l'animal une toux chronique accompagnant les efforts et la fatigue.Une toux chez le chien âgés est toujours potentiellement grave, et doit être traitée au plus vite après un diagnostic précis.Quand une fatigabilité inhabituelle à l'effort ( course, marche ), une gène respiratoire ou une toux chronique sont observables, une dirofilariose cardiaque peut être suspectée pour votre chien, surtout s'il a séjourné dans une région où cette maladie est présente. Cette maladie est due à un ver ( Dirofilaria immitis ) qui se loge dans le cœur du chien; ces parasites sont transmis par des moutisques. Elle peut être responsable de symptômes pulmonaires. Votre vétérinaire saura en faire le diagnostic.Pour éviter cette maladie, il existe une prévention simple : un seul comprimé d'ivermectine par mois pendant toute la saison des moutisques, suffit à protéger efficacement votre chien contre la dirofilariose cardiaque.

A surveiller : Bien sûr, la toux, sa date d'apparition, sa fréquence et son intensité. Une toux du matin signe plutôt un encombrement bronchique de mucus, une toux d'effort une insuffisance cardiaque.Des éternuements, des larmoiements accompagnent généralement une rhinite, souvent banale mais qu'il faut soigner au plus vite.

LA FONCTION RENALE

Organe essentiel destiné à filtrer le sang et à le débarrasser de toutes les substances nocives qui l'encombrent, le rein du chien âgé voit ses capacités d'excrétion réduites par l'usure de son filtre, alors que les toxines, l'urée, le glucose en surplus ne sont jamais si concentrés dans le plasma !

Il y a en effet diminution de la taille et du nombre des néphrons, une diminution de la circulation sanguine intrarénale, et une baisse du rendement des glomérules. Le rein se " ratatine ", alors qu'à une diminution de 10 % du poids rénal, correspond une diminution de 35 % de la filtration glomérulaire. Cette insuffisance rénale entraine une accumulation des déchets organiques dans le sang, en particulier de l'urée.Normalement comprise entre 0, 2 et 0, 4 g par litre de sang, l'urée monte à 1, voire 2 ou 3 grammes par litre, l'animal tente désespérément de diluer ce poison dans son sang, il boit énormément, urine de même mais sans effets sur son urémie.

De même, une modification de la flore intestinale provoque des troubles digestifs et une haleine à odeur d'ammoniaque. Le traitement est simplement palliatif : on organise un régime avec un faible taux de protéines d'excellente qualité, en repas fractionnés, on retarde la fonte musculaire ( génératrice d'urée ) par des anabolisants, on utilise des diurétiques spécifiques pour l'élimination de l'urée.Assez fréquentes chez le vieux chien ( et chez la chienne ), l'infection de l'urine et l'accumulation de calculs dans les voies urinaires, la cystite est une maladie parfois aigue ( douleur, fièvre, urines teintées de rose ) avec des mictions très fréquentes, de quelques gouttes seulement : elle doit être soignée sans tarder par des antibiotiques et des antispasmodiques. Les récidives sont fréquentes, et l'on doit alors modifier l'acidité de l'urine ( régime diététique ou médicaments ).

A surveiller : L'état général de l'animal, la quantité d'eau ingérée et d'urine excrétée, la présence de sang dans les urines, les vomissements avec odeur d'ammoniaque, la pâleur des muqueuses ( intérieur des joues, conjonctive de l'oeil ).

LA FONCTION DE REPRODUCTION

Avec une atrophie progressive des glandes génitales ( ovaires et testicules ) les animaux âgés ont une libido qui décline , les femelles " sautent des chaleurs ", puis restent en anoestrus permanent.

Les organes sexuels peuvent subir des développements tumoraux ( fibrômes chez la femelle, kystes prostatiques chez le mâle ) avec douleur, boiterie et pertes sanguines.

Mais c'est surtout sur les femelles qu'il faut s'attendre à des problèmes inflammatoires et infectieux au niveau de l'utérus : les métrites.

En priorité sont touchées les chiennes qui ont eu de nombreuses portées et celles qui ont souvent été traitées avec des hormones sexuelles, pour contraception ou pour avortement.

Par dégénérescence naturelle de la muqueuse interne de l'utérus, des kystes se développent et sécrètent une grande quantité de mucus : c'est l'endometriose, une affection inflammatoire de l'utérus lequel devient énorme, et gênant pour la digestion et les mouvements. Cette métrite chronique n'est pas infectée, ne provoque pas de fièvre.

Par contre, à la suite de l'ouverture du col de l'utérus ( chaleurs naturelles ou avortement ), des microbes peuvent s'introduire pour trouver dans ce mucus un milieu de culture idéal : en quelques jours, la chienne, effondrée de fièvre, se traine en laissant s'écouler de sa vulve des pertes purulentes plus ou moins hémorragiques.

Parallèlement, le pus ( l'utérus en est rempli, on parle alors de pyomêtre ) est pour partie résorbé par le sang et de nombreuses toxines vont circuler. Pour lutter contre cette agression, la chienne boit énormément et urine tant qu'elle peut. Il est nécessaire alors d'envisager l'ablation de l'utérus ( et des ovaires en même temps, c'est l'ovario-hystérectomie ), après avoir remis la chienne en état en équilibrant son plasma ( mesure de l'urée sanguine, perfusions ) et en luttant contre une surinfection ( antibiotiques ).

Le pyomêtre est une affection gravissime qui emportera la chienne en moins d'une semaine si les soins sont prodigués trop tard. Les résultats de l'opération sont spectaculaires, surtout sur des chiennes qui " traînaient " une métrite chronique depuis quelques mois avant de " flamber " en pyomêtre. C'est une véritable seconde jeunesse que découvre la chienne, débarrasée enfin de ce poison permanent.

A surveiller : l'état général de l'animal, qui décline avec la maladie. La température : à partir de 39 °, consultez immédiatement votre vétérinaire. Les pertes vulvaires, à ne pas confondre avec l'écoulement vaginal des chaleurs ( chez les chienne âgées, les dates d'apparitions des chaleurs sont souvent surprenantes ). La chienne se lèche souvent la vulve, un liquide filant ou crêmeux, rosé ou carrement blanchâtre, s'écoule en permanence; on le retrouve essentiellement sur le lieu de repos de la chienne. La soif augmente de manière intense, une chienne de taille modeste ( épagneul ) peut boire jusqu'à trois litres d'eau par jour ! L'abdomen est gonflé, douloureux, en particulier en bas des flancs, là où la pression du pus dans l'utérus est maximale.

LES FONCTIONS CÉRÉBRALES

Comme chez les humains, le chien âgé subit un déclin de l'activité du système nerveux central. Pertes de mémoire, difficultés à soutenir l'attention, mauvaise coordination des mouvements, autant de désordres qui sont amplifiés par la diminution graduelle des informations extérieures : la vue, l'ouïe, l'odorat sont également émoussés. Mais des troubles plus spécifiques peuvent s'instaurer : l'encéphalite du vieux chien

( infiltration des neurones et démyelinisation des axones ) entraine doucement l'animal vers une incoordination motrice, une dépression, parfois de l'agressivité. Les tumeurs cérébrales entrainent des symptômes bien différents selon les zones qui sont compressées, et leur diagnostic en est souvent délicat.

Les troubles circulatoires ( décrits plus haut ) sont à l'origine de syncopes dont l'intensité est à la mesure de la décompensation du coeur. Bien que n'étant pas spécifiques aux vieux chiens, les crises d'épilepsie prennent de l'ampleur ( intensité, cadence ) avec l'âge et les animaux, avec un coeur déjà fatigué, doivent être traitées énergiquement pour éviter l'épuisement qu'entrainent ces crises tétaniformes.

Selon la pathologie, des corticoïdes, des oxygénateurs cérébraux et des cocktails de vitamines peuvent transformer votre animal, lui rendant une partie de sa vigueur et de son attention.

A surveiller : Après avoir vérifié que votre chien voit bien, entend bien, surveillez toute manifestation d'indifférence, ou de repli sur soi .Puis notez toutes les attitudes nouvelles ( démarche, appétit, port de la tête et de la queue, etc. ) pour pouvoir les décrire à votre vétérinaire.

LE SYSTEME LOCOMOTEUR

La fonction du mouvement, qui repose sur un savant assemblage d'os, d'articulations, de tendons et de muscles, n'échappe pas à l'involution dûe à l'âge.

On note une perte de la masse musculaire, correspondant à une diminution de la taille et des cellules musculaires. Cette " fonte " de la chair est accentuée dans certains cas de malnitrition, et le devenir des protéines du muscle est l'urée, ce poison du sang que les reins ont bien du mal à éliminer.

Les os, également, subissent une évolution, qui comprend un amincissement des corticales ( donc un élargissement de la cavité médullaire ) et une diminution de la minéralisation, comme chez l'Homme, pour qui l'ostéoporose est généralement plus sévère. Mais ce sont les articulations qui souffrent le plus des effets de l'âge : on assiste à une dégradation progressive du tissu cartilagineux : les surfaces articulaires perdent leurs qualités de souplesse, d'élasticité, de résistance.

La douleur s'installe, en particulier " à froid ", au réveil ou après une station couchée, pour diminuer après quelques minutes de mouvement. Autour de l'articulation, le tissu osseux édifie des proliférations, nommées ostéophytes, qui aggravent la douleur arthrosique par compression des tissus environnants.

Ce phénomène est particulièrement aigu chez les grandes races, au niveau de la colonne vertébrales. Touchant plus de 20 % des chiens âgés, cette spondylarthrite ankylosante ( dus aux " becs de perroquets ", ces ostéophytes qui enserrent les vertêbres ) entrainent une raideur de la colonne et des élancements douloureux. Le dos est arqué pour soulager la douleur , l'animal marche avec peine et a même des difficultés pour contrôler ses besoins. Le traitement dépendra de l'intensité de l'inflammation, de sa localisation, et de l'état, de l'âge de l'animal. Des soins locaux ( baumes, lotions ), ou généraux ( antalgiques, antiinflammatoires, sans effets secondaires ) accompagneront une thérapeutique reconstructrice à base de dérivés soufrés, d'acides aminés, voire d'hormones anabolisantes. Certaines races, comme le berger allemand, présentent même jeunes une arthrose spécifique du bassin : c'est la dysplasie de la hanche, qui avec l'âge rend des animaux par ailleurs magnifiques, complètement impotents. Dans ce cas précis, la chirurgie représente la seule solution thérapeutique.

A surveiller : Avant tout des attitudes nouvelles de votre animal : une démarche précautionneuse, avec boiterie sur un membre ou qui varie d'un membre à l'autre, un voûssement du dos, avec la queue pendante, et une tête baissée, qui hésite à se relever. Surveillez également les signes de souffrance ( un " bon " maitre les lira directement dans les yeux ), avec des plaintes à la palpation ou simplement à la caresse, et les signes avant-coureurs d'une per de tonus des sphincters : des gouttes d'urines que l'animal laisse échapper entre ses mictions.

L'acte d'euthanasie

Contrairement à l'homme, pour qui trop souvent les souffrances ultimes et inutiles sont le lot des derniers instants, l'animal peut voir son agonie ou sa douleur écourtée par une injection d'un puissant somnifère, pratiqué par son vétérinaire.

Cet acte ultime, effectué dans la peine et le chagrin, doit être considéré comme une délivrance.

Votre vétérinaire s'y résoudra lorsque les possibilités thérapeutiques deviennent illusoires, en regard d'une souffrance insupportable et inutile.

Pour compenser la perte du compagnon, les maîtres sont bien souvent tentés d'acquérir immédiatement un autre animal. Cette démarche naturelle est à déconseiller, le nouvel animal arrivant étant à tout moment comparé au disparu, la comparaison étant bien sûr toujours à son détriment.

Laisser courir et s'éteindre le chagrin avant d'adopter un nouveau compagnon, prendre le temps de le chercher pour mieux le choisir, afin de mieux l'aimer pour lui-même, voilà la démarche raisonnable quand on passe par ces épreuves.

Citation :
Quand ton coeur est dans la peine, n'écoute pas de musique, va sans bruit te nourrir du silence, là où il n'y a que de l'air, de l'eau et des cailloux, car résonneront là-bas les mots qui permettent de vivre.

(Poème Japonais)

http://cani-seniors.org/viewtopic.php?t=20828

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
mitee
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 30015
Age : 37
Localisation : sud 92
Emploi : Préparatrice en pharmacie et bisounours

MessageSujet: Re: Soins préventifs des animaux âgés (vieux)   Dim 21 Aoû 2016 - 21:17

http://www.boulesdefourrure.fr/index.php?post/2016/07/15/jour-vingt-quatre-motif-asticots
passage peu ragoutant !! :
 

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
u Pensez à utiliser la fonction "Chercher" en mode simple ou avancé . u
4 lettres mini et une étoile * si vous ne cherchez qu'une partie du mot.
Si le mot recherché ne fait que 3 lettres ou moins, passez par la fonction "Recherche Avancée" cliquez sur le bouton google.
Revenir en haut Aller en bas
http://miteeetpetronille.skyrock.com/
PowerUser
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 41207
Age : 41
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

MessageSujet: mouche bouchère ou lucilie bouchère (Cochliomyia hominivorax)   Dim 21 Aoû 2016 - 21:44

PowerUser a écrit:
Ah bah alors, je vais te dire pour le ragoûtant...

Quand je suis rentrée du Limousin, le lendemain, lundi 1er août, je suis allée chez mon véto pour le renouvellement du traitement de Mimi. Je tombe sur un collègue et son Bouvier Bernois qu'il avait laissé une semaine dans une pension (dans laquelle je ne laisserais pas les miens Very Happy ) pour partir en vacances...

Je lui demande pourquoi il est là, si c'est pour un vaccin. Il me répond que non, que son chien n'est pas bien, que son abdomen est gonflé et inflammé. Je repars et lui envoie un SMS le soir pour savoir ce qu'il en est. Et bien son chien avait des asticots dans l'abdomen! BEÛÛÛÛÛÛÛÛÛÛRK!!!!! La véto a dû faire une drôle de gueule en l'auscultant quand même. Il paraît que ça arrive souvent avec la chaleur, la macération dans les poils, etc... Maintenant, le chien est guérit mais bon, vu son état à la base (manque d'entretien évident... Rolling Eyes ), c'est pas étonnant!

Je pense que je vais suggérer à ce collègue un de ses 4 de penser à faire tondre son chien complètement, ça évitera ce genre de soucis! re- Rolling Eyes

EDIT 24/08/2016


PowerUser a écrit:
Je complète l'info à propos des mouches...

J'ai vu le collègue et il m'a donné des précisions. Il m'a expliqué que la mouche qui a causé les dommages sur son chien est rare. La plupart des mouches utilisent des hôtes déjà morts hors là, c'est un animal vivant qui a été grignoté.

La mouche incriminée est la mouche bouchère ou lucilie bouchère (Cochliomyia hominivorax) https://fr.wikipedia.org/wiki/Lucilie_bouch%C3%A8re

Mon collègue m'a expliqué que la lucilie était apparue en Lybie à la période de la Guerre du Golfe (elle vient d'Amérique du sud). Les américains savaient comment l'éradiquer mais se sont tus ce qui a causé des ravages parmi le bétail et aussi chez les Hommes. L'ONU est intervenu et à sommer les USA de divulguer le procéder par lequel ces mouches pouvaient être éradiquées.

Ces mouches s'introduisent par les orifices naturels ou par des lésions, elles grignotent tout sur leur passage (anus, yeux, etc...).

Mon collègue a prévenu la pension canine dans laquelle il avait laissé son chien au cas où d'autres chiens auraient été touchés.

Visiblement, ma véto lui a dis qu'il avait eu de la chance car il est venu rapidement et encore, il faut savoir qu'entre la ponte et la larve il n'y a que 8 à 10h qui s'écoule...

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *


Dernière édition par PowerUser le Mer 24 Aoû 2016 - 17:29, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
PowerUser
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 41207
Age : 41
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

MessageSujet: Re: Soins préventifs des animaux âgés (vieux)   Mer 24 Aoû 2016 - 13:50

Citation :
Le chien senior : implications

Quand un chien prend de l'âge, cela implique des modifications de son organisme. Chaque organe vieillit, se fatigue... Il est donc important de connaître quels organes sont touchés en premier et quels sont les signes à repérer pour l'aider durant cette période.

Quand peut-on considérer que son chien est âgé ?

Tous les chiens ne vieillissent pas à la même vitesse. Cela dépend de la race de votre chien et de sa taille. Il existe aussi des variations en fonction de chaque individu et de son mode de vie.

Les chiens de petites races ont une espérance de vie longue (14-18 ans) et ils sont considérés comme seniors vers 10 ans.
Les chiens de race moyenne seront seniors vers l'âge de 8-9 ans et auront une espérance de vie de 12 à 14 ans.

Les chiens de grande taille ont malheureusement une espérance de vie courte (8-10 ans) et sont seniors vers 6-7 ans (vers 5 ans pour les races géantes).

Comme chez l'homme, le vieillissement de votre compagnon s'accompagne de modifications de son organisme plus ou moins importantes.
Ainsi, pour tous les chiens, le vieillissement se traduit par des problèmes articulaires, une fragilisation des reins, un intestin « paresseux », un pelage terne, des dents en mauvais état, une sensibilité accrue au stress et aux maladies. Il est donc nécessaire de donner aux chiens âgés une alimentation spécifique.

Il convient d'être très vigilant car de nombreux cas de décès attribués généralement à la vieillesse sont en réalité consécutifs à l'affaiblissement d'un ou plusieurs organes qu'il aurait été possible de traiter.

Les besoins alimentaires et l'obésité

Les modifications physiologiques entraînent obligatoirement une modification des besoins nutritionnels de votre chien.

Si elle ne constitue pas une véritable maladie en elle-même, la surcharge pondérale peut provoquer de graves dégâts dans l'organisme du chien âgé.

Elle participe à l'apparition d'affections telles que l'arthrose, le diabète, les insuffisances rénales, les insuffisances cardiaques qui vont compromettre sérieusement l'espérance de vie de votre compagnon. Il est donc très important de maîtriser la prise de poids chez un chien et pour cela, il est donc recommandé de lui donner un aliment de qualité adapté aux chiens seniors.

Le cœur

Cet organe essentiel peut se fatiguer avec l'âge, surtout si l'animal présente un excès de poids important. Des signes d'essoufflement, de fatigabilité en particulier pendant les périodes chaudes, une toux persistante peuvent représenter les premiers symptômes d'une maladie cardiaque. Sachez toutefois que chiens souffrant d'insuffisance cardiaque ont aujourd'hui une espérance de vie augmentée par un mode de vie adapté et un traitement médical approprié. N'hésitez donc pas à consulter votre vétérinaire en cas de doute.

Les dents

75% des chiens de plus de 10 ans ont des problèmes dentaires dûs principalement au dépôt de tartre sur les dents et sous les gencives. Le tartre est généralement accompagné d'une mauvaise haleine et parfois d'infection dentaire. Les dents se déchaussent, les gencives sont douloureuses et le passage dans le sang de bactéries est parfois à l'origine de problèmes rénaux et cardiaques, avec des conséquences dramatiques pour le chien. Les animaux âgés doivent donc faire l'objet d'une attention particulière au niveau de la bouche et, si nécessaire, de soins dentaires tels que détartrage, extractions, désinfections, brossage…

Les oreilles et les yeux

Comme cela s'observe chez l'homme, l'acuité auditive diminue parfois avec l'âge. Lorsque le tympan fonctionne moins bien, l'animal entend mal, et ce problème est malheureusement irréversible.

En prenant de l'âge, la vision de vos compagnons se modifie également. Le problème le plus fréquent chez les chiens âgés est la « cataracte sénile ». Il s'agit d'une modification de la structure du cristallin qui apparaît vers 9 ou 10 ans. Le signe le plus visible est la présence d'un voile bleuté ou blanc sur l'oeil de votre chien. Il est conseillé de consulter un vétérinaire dès l'apparition de ce signe.

Les maladies rénales

L'insuffisance rénale constitue la seconde cause de mortalité chez le chien âgé. Il n'existe à ce jour aucun médicament permettant de guérir les maladies rénales. Les maladies rénales sont fortement favorisées par les excès alimentaires ou les aliments mal équilibrés qui fatiguent prématurément les reins. Il faut donc les dépister très précocement, afin de ralentir leur progression et minimiser leurs effets : augmentation de la soif, vomissements, diarrhée, faiblesse. Cette prévention passe obligatoirement par une alimentation diététique spécifique.

L'arthrose

Comme chez l'homme, l'arthrose du chien est due à un vieillissement prématuré des articulations. Les phénomènes arthrosiques sont déclenchés puis aggravés par l'excès de poids et le manque d'exercice, et également par les malformations articulaires apparues dès le plus jeune âge : dysplasie de la hanche dans les grandes races, luxation congénitale de la rotule dans les races naines… L'arthrose s'accompagne systématiquement de douleurs et d'inconfort pour le chien, même s'il ne l'exprime pas par des plaintes ou des gémissements.

Si on laisse s'installer cette maladie, elle peut conduire à une paralysie complète. Il est donc important de détecter précocement cette maladie par radiographie, puis de la surveiller et de la traiter de façon permanente.

Les modifications du comportement

Très fréquemment lorsque le chien vieillit, on observe des troubles de son comportement : il ne mange plus, il dort mal la nuit mais se repose le jour, il devient « agressif », refuse de sortir ou de jouer… On attribue généralement ces phénomènes à un vieillissement irréversible. En réalité, cela peut aussi provenir, comme chez les personnes âgées, de troubles de la circulation du sang dans le cerveau. Il existe souvent une solution pour améliorer ces troubles et le confort de vie de votre compagnon et aussi du vôtre.

Conclusion

Mieux vaut prévenir que guérir : une récente étude a montré que l'espérance de vie des animaux médicalisés avait doublé ces dix dernières années, grâce aux progrès de la médecine.

En surveillant régulièrement votre chien, vous pourrez peut-être détecter suffisamment tôt certains signes. Mais le plus sûr est de faire pratiquer régulièrement un bilan de santé de votre compagnon par un vétérinaire. Et n'oubliez pas qu'il existe des aliments parfaitement adaptés aux besoins du chien senior ainsi que des compléments nutritionnels pour une bonne santé.

http://www.wanimo.com/veterinaire/le-chien-age/le-chien-senior-implications.html

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
PowerUser
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 41207
Age : 41
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

MessageSujet: Re: Soins préventifs des animaux âgés (vieux)   Mer 24 Aoû 2016 - 14:18

PowerUser a écrit:
Niveau confort, je pense que le couchage est important.

Prévoyez aussi d'acheter des alèses. Perso, les dodos ont une couverture en dessous de laquelle, j'ai mis un sac plastique (parce laver une panière en memory foam... euh... ).

Chez Alinéa, j'ai acheté deux alèses (pour alterner) à mettre sur l'assise du canapé. En prévoir une pour le matelas du lit si votre vieux chien dort avec vous.

D'ailleurs, depuis quelques de temps déjà, je me suis résolue à reprendre Mimi sur le lit avec moi et cela a été bénéfique pour tout le monde. Elle ne vadrouille plus pendant la nuit se cognant çà et là, venant gratter à ma porte ou faisant pipi dans la cuisine ou l'entrée. Elle dort profondément, j'apprécie plus que quand elle était plus jeune et qu'elle faisait que de bouger, j'avoue! Very Happy

Si vous ne souhaitez pas l'avoir au lit avec vous, vous pouvez toujours lui aménager un petit coin dans votre chambre comme à son arrivée quand il était chiot.

Mitee m'a également offert une poussette pour quand Mimi ne pourrait plus vraiment marcher (j'angoisse à l'idée que cela arrive bientôt vu la tête de son arrière train Neutral ).

PowerUser a écrit:
PowerUser a écrit:
De mon côté, grâce à Mitee, j'ai hérité d'une poupou' pour petit humain qui ira très bien pour ma Mimi!

Merci Mitee!

mitee a écrit:
Smile de rien et tu va pouvoir nous mettre des photos !

PowerUser a écrit:
Probablement...

Un jour...

Very Happy

Et ce jour est arrivé!!!!!!






N'oubliez pas non plus de couper les griffes! Combien de fois j'ai vu de vieux chiens avec des griffes beaucoup trop longues! Et après, on s'étonne qu'ils bougent moins qu'avant.

Sinon, l'alimentation et les compléments alimentaires ou herbes médicinales apportent forcément un plus non négligeable. Des séances d'ostéopathie, d'acupuncture ou de physiothérapie aussi et je recommande un suivi véto régulier avec bilan sanguin.

Pour ma part, je tiens aussi à maintenir une activité physique régulière. Ayant deux chiens dont l'écart d'âge est de 8 ans, je me suis résolue il y a 3 semaines à passer à des promenades séparées et c'est très bien ainsi : http://educationcanine.forumactif.com/t18749-promener-ses-chiens-individuellement

Voilà ce qui me vient à l'esprit... Wink

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
PowerUser
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 41207
Age : 41
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

MessageSujet: Re: Soins préventifs des animaux âgés (vieux)   Mer 24 Aoû 2016 - 14:23


* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
PowerUser
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 41207
Age : 41
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

MessageSujet: Re: Soins préventifs des animaux âgés (vieux)   Sam 27 Aoû 2016 - 10:32


* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
PowerUser
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 41207
Age : 41
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

MessageSujet: Syndrome confusionnel   Mer 1 Mar 2017 - 13:55

Citation :
Syndrome confusionnel chez le chien
Auteur : Dr Valérie Dramard
Date : 2008-01-08

Le syndrome confusionnel atteint le chien âgé. On estime qu'un chien de race géante vieillit plus vite qu'un chien de race naine, toutefois, l'âge à partir duquel on estime qu'un chien est âgé est 8 ans.

Étude clinique

Le syndrome confusionnel du chien (ou SDC) est caractérisé par quatre types de symptômes :

   une désorientation spatio-temporelle (le chien se perd dans le jardin ou dans la maison),
   une perte des apprentissages élémentaires qui induit souvent de la malpropreté,
   une altération des cycles veille-sommeil (le chien dort le jour, il est en revanche actif et près à jouer la nuit),
   une altération des interactions sociales (il se fait plus la fête aux personnes connues, il est en conflit avec le chien avec qui il vit). Ces modifications sont globalement dues au vieillissement cérébral. Les propriétaires interprètent d'ailleurs souvent bien cela puisque spontanément ils mettent ces changements sur le compte du vieillissement: «il perd la tête, il devient sourd...»

Les propriétaires rapportent des comportements inhabituels apparaissant progressivement avec des périodes d'amélioration. Toutefois, des changements dans la vie et l'environnement du chien semblent souvent être des déclencheurs. Le chien semble perdu dans des lieux connus, devient malpropre de façon inconstante, dort beaucoup plus la journée et peu la nuit, joue moins, mange n'importe quoi, présente des comportements stéréotypés. Seul à la maison, il hurle, gémit alors qu'il supportait très bien la solitude. Dans la rue, il panique et change brusquement de direction par exemple pour suivre un inconnu et n'obéit plus aux ordres notamment au rappel, il semble sourd. Il peut aussi devenir anxieux lorsque le trajet habituel de la promenade est changé, il a du mal à s'adapter aux modifications quelles qu'elles soient.

Ces symptômes évoluent progressivement avec des périodes de rémission plus ou moins importantes, mais ils deviennent de plus en plus insupportables à tel point que quand les propriétaires consultent leur vétérinaire c'est pour le faire euthanasier. Le pronostic est certes réservé (aucune guérison n'est véritablement possible), mais les traitements permettent souvent et rapidement une rémission de plusieurs mois.

Étiologie-pathogénie


L'origine du SDC est étroitement liée au vieillissement cérébral. Toutefois, au niveau des cellules cérébrales, on observe des lésions intracellulaires similaires à celles observées chez l'homme dans la maladie d'Alzheimer. En effet, des plaques amyloïdes sont retrouvées dans les neurones de chien ayant souffert d'un SDC.

Le processus de vieillissement au niveau de la cellule nerveuse induit des modifications qui vont toutes concourir à une altération de son fonctionnement et à sa mort. On note :

   - une perte de la fluidité membranaire,
   - une perte de la sensibilité des récepteurs, en particluier aux neurotransmetteurs et aux hormones,
   - un raccourcissement des dendrites,
   - une diminution du nombre des synapses,
   - une diminution de la neurotransmission dopaminergique (cognition),
   - une mort neuronale due aux dépôts de plaques amyloïdes et aux lésions oxydatives provoquant la libération de radicaux libres neurotoxiques.

Diagnostic

Après avoir éliminé toute cause organique (tumeur cérébrale, hypothyroïdie non traitée, syndrome de cushing, altération des organes sensoriels, par exemple), on établit le diagnostic à partir des symptômes rapportés par les propriétaires (désorientation, perte des apprentissages avec malpropreté, altération du cycle veille-sommeil et altération des habiletés sociales.
Traitement

Le traitement chimique doit permettre une amélioration du comportement dans les 2 semaines. Il doit être poursuivi pendant plusieurs mois, si ce n'est pendant toute la vie du chien.

La S-adényl-méthionine ou SAMe (Novifit®) est un complément alimentaire dont les propriétés stimulantes tant au niveau cérébrale qu'au niveau du foie est particulièrement indiquée en première intention. La SAMe peut être associé à d'autres traitement.

La sélégiline (Selgian®) est un psychotrope particulièrement intéressant dans cette indication. En effet, son action dopaminergique permet d'améliorer les capacités d'apprentissage et a un certain effet stimulant..

La propentofyline (Karsivan®) en plus de son effet vasodilatateur a une action sur les radicaux libres qui justifie aussi son emploi. La vincamine (Candilat®) et la nicergoline (Fitergol®). qui induisent une meilleure oxygénation cérébrale par une vasodilatation cérébrale peuvent aussi être utilisés.

Les antidépresseurs sérotoninergiques comme la clomipramine (Clomicalm®) ou un ISRS (fluvoxamine, Floxyfral®H ou fluoxétine, Prozac®H) sont particulièrement indiquer quand en plus des signes de confusion, le prescripteur constate des signes importants d'anxiétés ou de dépression. Par exemple, quand le chien montre un hyperattachement secondaire et qu'il provoque des nuisances quand il reste seul.

La thérapie comportementale reste limitée à des consignes générales qui consistent surtout à motiver les propriétaires à ne pas réprimander le chien quand il fait des bêtises, ce qui augmente le stress dont participe à la dégradation de son comportement, mais à le récompenser et à le stimuler.

http://www.animalpsy.com/comportement-veterinaire-chien/76-syndrome-confusionnel-chez-le-chien

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
MiMi&Pya
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 1515
Age : 29
Localisation : Rennes

MessageSujet: Re: Soins préventifs des animaux âgés (vieux)   Dim 16 Juil 2017 - 16:18

Aujourd'hui... balade à Brocéliande... MéméPya a bu dans la fontaine de Jouvence Laughing
Je vous tiens au courant si ça marche Surprised

(parce que ça y est, elle se fait vieille ma petite Pya, 1er symptôme: elle dors plus et elle a du mal avec la chaleur)
Revenir en haut Aller en bas
GSDDiego
 
 
avatar

Masculin
Nb de messages : 72
Age : 20
Localisation : Plaisir Yvelines
Emploi : Etudiant en Illustration Jeunesse/BD

MessageSujet: Re: Soins préventifs des animaux âgés (vieux)   Dim 16 Juil 2017 - 17:55

Diego aussi se fait vieux et il n'a que sept ans! Shocked
On passe de promenade qui durais 3-4h à 40min 1h30 grand maximum...
Le mois prochain j'irais chez le véto ou ostéopathe pour faire un bilan car ça me parait louche :/
Mimi si ça ne marche pas tu peux toujours essayer d'aller à Lourde Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Soins préventifs des animaux âgés (vieux)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Soins préventifs des animaux âgés (vieux)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Soins préventifs des animaux âgés (vieux)
» depitée par les soins disants amis des animaux...
» MIA -x ba 11 ans et demi- Aide Vieux Animaux à Cuy St Fiacre (76)
» Quel vermifuge ? Antiparasitaire ? Soins préventifs ?
» Aide aux chats des petits vieux !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
°°L'Education Canine et les Méthodes Positives & Amicales°° :: LES CHIENS :: * SANTE *-
Sauter vers: