°°Le Forum de l'Education Canine & des Méthodes Positives & Amicales°°


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Saucisses Knacki
par avril2005 Aujourd'hui à 16:45

» Maladie d'Addison ou insuffisance surrénalienne ou hypoadrénocorticisme
par PowerUser Aujourd'hui à 14:16

» Chien difficile/boude sa gamelle (ne mange plus)?
par mitee Aujourd'hui à 10:00

» Chien qui urine/fait pipi sur quelqu'un
par mitee Aujourd'hui à 9:14

» Laisse à enrouleur / rétractable
par Kaïnate Hier à 22:04

» recherche club canin ou éducateur positif sud 77 / 91
par momobibi Hier à 20:36

» Douleurs, souffrance et inconfort: comment les déceler?
par mitee Hier à 16:47

» Ocytocine: biomarqueur de l'émotion positive chez le chien
par mitee Hier à 16:44

» Le stress chez le chien
par mitee Hier à 16:38

Sujets similaires
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Annonces

A propos du Forum

Nous tenons à préciser que ce forum a été créé dans le but de vous faire découvrir la possibilité d'une éducation utilisant une approche positive et respectueuse de votre chien.

Si vous avez des problèmes avec votre ou vos chiens, nous vous recommandons vivement de faire appel à un éducateur canin spécialisé en rééducation comportementale ou à un comportementaliste (utilisant le renforcement positif et aucun outil coercitif, cela va sans dire).

Les explications et conseils donnés sur ce forum ne sont là que pour vous orienter et vous informer des possibilités qui vous sont offertes pour éduquer votre compagnon à quatre pattes.

L'Equipe du Forum

Asso’ Bêtes de Scène


L'association « Bêtes de Scène » (association de protection animale de loi 1901) est située près de Bain de Bretagne (35).

Plus d'infos sur le site
CLICK!
& sur le forum
CLICK!


Partagez | 
 

 Les pododermatites du chien

Aller en bas 
AuteurMessage
Aline
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 2289
Age : 37
Localisation : 35
Emploi : education canine rééducation comportementale

MessageSujet: Les pododermatites du chien   Jeu 2 Juin 2005 - 16:42

On appelle pododermatite un ensemble d'affections cutanées atteignant un ou plusieurs pied(s). Il s' agit chez le chien d' une entité extrêmement fréquente, qui pose de nombreux problèmes de diagnostic et de traitement.

ELÉMENTS D'ANATOMIE

Deux zones distinctes doivent être envisagées : la face dorsale et la face ventrale qui est en contact avec le sol (encore appelée face palmaire pour les membres antérieurs et face plantaire pour les postérieurs). A ce niveau, la peau présente une structure similaire à celle du reste du tégument cutané. Les griffes sont des productions cornées spécialisées qui ont de multiples rôles : déplacement, préhension, protection... Elles sont constituées de kératines très dures, empilées en amas. Enfin, les coussinets sont des zones particulières, au niveau desquelles l'épiderme est extrêmement épais et festonné. une spécialité à part entière en dermatologie.Ils permettent une adhérence optimale grâce à la présence de nombreuses villosités et de certaines glandes sudoripares. En outre, ils protègent les autres structures podales des traumatismes lors des déplacements.

Les pieds du chien contituent une zone humide et chaude, avec de nombreux replis, subissant en permanence des traumatismes. Ils sont également en contact direct avec l'environnement, ce qui les prédispose à des blessures. On comprend donc aisément qu'un grand nombre d'affections cutanées soient rencontrées dans cette zone. Dans l'espèce canine, la majorité des lésions du pied concerne les espaces interdigités et les doigts. Les coussinets sont rarement atteints, au contraire de l'espèce féline, ainsi que les griffes au contraire de l'espèce humaine pour laquelle la pathologie des ongles constitue

PRINCIPALES DERMATOSES RENCONTREES AU NIVEAU DU PIED PODODERMATITES ENVIRONNEMENTALES

Une des premières causes d'atteinte cutanée podale est liée au contact avec l'environnement. La présence de substances irritantes ou caustiques est à l'origine du développement de dermatoses inflammatoires irritatives, qui sont fréquentes au contraire des dermatoses par allergie de contact vraies. Les hydrocarbures, les herbicides, les engrais, etc. peuvent être responsables. Les lésions regroupent l'apparition de rougeurs et de léchage intense, parfois de boiterie. La mise en évidence de la substance responsable de l'apparition des lésions cutanées est parfois difficile. Le traitement nécessite un nettoyage soigneux. Il faut éviter de futurs contacts avec la substance corrosive. Les brûlures et les gelures sont rares. Elles surviennent le plus souvent chez de jeunes chiots. Leur éventuelle apparition impose d'être attentif lors de séjours à la montagne. Une prophylaxie (tannage des coussinets palmaires et plantaires) est souhaitable.  Les épillets de graminées provoquent souvent des lésions au niveau podal. Ces corps étrangers pénètrent dans les espaces interdigités, en créant des lésions fistuleuses, parfois profondes, qui engendrent une boiterie et un léchage intense, d'appariton brutale. Il faut penser à la présence d'un corps étranger face à toute lésion podale unilatérale d'apparition soudaine chez le chien. Le traitement nécessite la découverte et le retrait du corps étranger associé à une antisepsie pendant quelques jours.



Photo n°1 : Pododermatite bactérienne. Notez les ulcères et les fistules.

PODODERMATITES INFECTIEUSES

Il s'agit de la principale cause de pododermatite chez le chien. Au contraire des pododermatites environnementales, qui atteignent indifféremment un ou plusieurs pieds, ces dermatoses sont le plus fréquemment d'emblée quadripodales (mais pas toujours !). Les agents infectieux en cause sont soit des bactéries soit des levures, soit des parasites.  Les pododermatites bactériennes sont dues à la multiplication de bactéries pathogènes dans la peau. Au contraire du reste du tégument cutané, les lésions bactériennes sont peu évocatrices au niveau du pied : on rencontre principalement un épaississement cutané et des ulcérations, éventuellement des fistules (photo n°1). Les pustules sont rares. On rencontre en revanche des lésions sous forme de nodules de plus ou moins grande taille ("kystes interdigités"). A cause de l'environnement facilement souillé et humide de cette zone, les surinfections bactériennes sont extrêmement fréquentes chez le chien et doivent systématiquement être suspectées en cas d'atteinte podale. Le diagnostic nécessite la réalisation d'examens microscopiques du produit des lésions cutanées et le traitement impose l'utilisation d'antibiotiques. Les pododermatites fongiques sont également fréquentes. On retrouve des lésions à type d'exsudat blanchâtre envahissant les espaces interdigités et la face ventrale de la palmure (photo n°2). Les champignons agents de la teigne atteignent rarement les pieds, et il s'agit surtout de levurose Malassezia pachydermatis et Candida albicans. La malasseziose est une complication fréquente des dermatoses allergiques (cf.infra). La candidose est rare. Elle survient après une blessure le plus souvent. Le diagnostic passe par la réalisation d'examens microscopiques de l'exsudat, de cultures fongiques et le traitement est basé sur l'utilisation de substances antifongiques localement ou par voie générale.Les causes de pododermatite parasitaire sont nombreuses. La démodécie se localise très souvent au niveau podal, on parle de pododémodécie. Celle-ci peut évoluer seule ou dans le cadre d'une démodécie généralisée. Les lésions initiales débutent par un érythème ("rougeur" de la peau), éventuellement associé à des squames et à une mauvaise odeur. Les lésions se modifient très rapidement sous l'effet de la macération, des traumatismes et des surinfections, et on note des furoncles, des ulcères, des fistules, une nécrose de la peau (photo n°3). La pododémodécie est difficile à traiter. Il faut rechercher une maladie sousjacente lors d'apparition d'une pododémodécie chez un chien âgé.La trombiculose se localise souvent au niveau des espaces interdigités. Les larves parasites (aoûtats) sont facilement visibles à l'oeil nu, sous la forme de petits points orangés. Elles provoquent un léchage important des extrémités, d'apparition brutale, après une sortie en fin d'été. Un traitement acaricide permet de contrôler les symptômes. La leishmaniose peut se localiser au niveau des pieds. On observe des érosions, des ulcères. Un signe évocateur assez suggestif est l'allongement des griffes de l'animal atteint, mais ceci n est pas toujours rencontré. D'autres parasites sont plus rarement rencontrés, qui affectent des chiens entretenus dans de mauvaises conditions d'hygiène. Les larves sont présentes dans les litières humides et souillées et pénètrent à travers les follicules pileux et/ou la peau en contact avec le sol (espaces interdigités, face ventrale du corps). Elles provoquent l'apparition de démangeaisons et d'érythème, parfois de petites élevures cutanées (papules). Plusieurs chiens d'un effectif peuvent être atteints simultanément. Le diagnostic nécessite la réalisation de prélèvements cutanés ou coprologiques. Le traitement passe par la vermifgugation des animaux et par la désinfection du milieu. Des cas d'épaississement des coussinets chez des chiots atteints de maladie de Carré ont été rapportés sous le nom de "hard pad disease" (maladie des coussinets durcis).



Photo n°2 : Pododermatite à Malassezia : rougeur de la peau, suintements blanchâtres malodorants.
Revenir en haut Aller en bas
http://educationcanine.forumactif.com/
Aline
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 2289
Age : 37
Localisation : 35
Emploi : education canine rééducation comportementale

MessageSujet: odeur odeurs sent sentir fromage saucisson poisson plaies léchages plaie léchage   Jeu 2 Juin 2005 - 16:42



Photo n°3 : Pododémodécie.

PODODERMATITES ALLERGIQUES

Il s'agit de la deuxième cause d'atteinte podale chez le chien après les infestations parasitaires. Les allergies à manifestation cutanée ont été déjà largement traitées précédemment, aussi elles ne seront pas développées en détail ici. Rappelons que toute dermatite allergique chez le chien est prurigineuse, c'est-à-dire qu'elle provoque une démangeaison. Le léchage intensif des extrémités des pattes est un signe majeur de dermatite allergique chez le chien. On peut le retrouver en cas de dermatite atopique (hypersensibilité à des aéroallergènes, acariens, pollens par exemple), de dermatite par allergie/intolérance alimentaire ou, moins souvent, en cas de dermatite par allergie aux piqûres de puces. Enfin, la dermatite par allergie de contact est rare chez le chien, mais peut provoquer l'apparition de lésions uniquement podales. Dans ce cas, la substance allergisante (ou irritante) est présente dans l'environnement et traverse la peau au niveau de la face palmaire ou plantaire des pieds. Les lésions sont donc initialement localisées sur les zones en contact avec le sol (il s' agit d'un élément important d'orientation). On observe des vésicules (rarement), des rougeurs, et un léchage des pied. Des complications bactériennes apparaissent assez vite. Le substances allergisantes sont variées. Il faut être particulièrement méfiant vis-à-vis des détergents, des nettoyants ménagers (surtout ceux contenant de l'eau de Javel), et du ciment ( photo n°5).



Photo n°5 : Allergie de contact au ciment. Les lésions sont initialement localisées à la face en contact avec le sol sans atteinte du reste de la peau.

GÉNODERMATOSES

Un article précédent a traité ces maladies génétiques, qui s'expriment souvent, mais pas systématiquement, dans le jeune âge. Certaines d'entre elles ont une localisation préférentielle au niveau du pied. C'est le cas de la dermatose répondant à l'administration de zinc, de type I chez les chiens nordiques qui présentent une anomalie de l'absorption intestinale de zinc, de type II chez des chiots de races de grande taille en croissance dont la ration est déséquilibrée avec un excès de phytates et/ou de calcium. Les lésions podales sont surtout caractérisées par un épaississement marqué des coussinets plantaires. On peut également noter des squames et/ou des croûtes. Le diagnostic passe par la réalisation de biopsies et le traitement, simple, nécessite une supplémentation en zinc et un rééquilibrage de la ration alimentaire. Chez le Bull Terrier, une maladie rare, l'acrodermatite léthale atteint un ou plusieurs chiots de la même portée. Les animaux sont petits, chétifs et présentent des lésions alopéciques et croûteuses des extrémités rapidement surinfectées. La maladie est mortelle à moyen terme à cause de déficits immunitaires généralisés se traduisant par des infections cutanées, respiratoires et digestives. Certains chiens, principalement des Irish Terriers et des Dogues de Bordeaux présentent une anomalie localisée au niveau des coussinets qui s'appelle l'hyperkératose digitée. Les coussinets sont très épaissis, craquelés, avec la formation de véritables cornes exubérantes. Le traitement est symptomatique et consiste à ramollir l'excès de kératine et à couper ou tailler les lésions.



Photo n°4 : Hyperkératose digitée chez un jeune Dogue de Bordeaux.

PODODERMATiTES AUTO-IMMUNES

Les maladies auto-imunes à expression cutanée sont rares. Elles regroupent diverses atteintes de la peau dues à la destruction par l'organisme de ses propres constituants cutanés. Le pied est une localisation préférentielle de ces dermatites. Parfois il s'agit de la seule région atteinte. Les lésions atteignent les quatre membres, au niveau des coussinets, des griffes, plus rarement des espaces interdigités. On observe des ulcérations, des croûtes, un épaississement des coussinets ( photo n°6), beaucoup moins fréquemment des pustules. Le diagnostic est difficile, basé sur la conjonction d'arguments cliniques, et surtout sur la réalisation de biopsies cutanées. Le traitement nécessite une immunosuppression par les corticoides ou par d'autres molécules. Les vascularites sont des affections des vaisseaux. La plupart d'entre elles sont d'origine auto-immune, mais il existe également d'autres causes (médicamenteuses, infectieuses). Les lésions siègent préférentiellement au niveau des vaisseaux de petit calibre. En pratique les extrémités des membres ou des pavillons auriculaires sont souvent touchées. Cliniquement, il s'agit de lésions ulcératives à l'emporte-pièce, parfois nécrotiques et hémorragiques. Un cas relativement typique est l'ulcère profond localisé au centre d'un coussinet. La maladie des agglutinines froides est due à une coagulation excessive dans les vaisseaux de petit calibre situés au niveau des extrémités lors de temps froid ou du contact avec une substance froide. Les vaisseaux sanguins ainsi thrombosés (ils sont "bouchés") ne permettent plus le passage du sang et on observe une cyanose (aspect violacé de la peau) précédant des pertes de substance à type d'érosions ou d'ulcères.



Photo n°6 : Pemphigus foliacé Epaississement marqué des coussinets. Il s'agissait de la seule localisation lésionnelle chez cet animal.

PODODERMATITES D'ORIGINE COMPORTEMENTALE

Les animaux anxieux présentent parfois une activité dite de substitution, qui consiste à lécher incessamment une zone cutanée facilement accessible : la face dorsale du carpe ou un pied par exemple. Ce léchage est particulier, différent de celui des dermatites allergique : zone atteinte très localisée, animal ne se léchant qu' en cas d'ennui, léchage compulsif, stéréotypé. Rapidement des lésions sont notées : chute des poils, rougeur de la peau, voire suintements et érosions. Le diagnostic est facile s'il existe des signes associés d'anxiété. Il faut parfois avoir exclu toutes les autres causes de léchage podal avant d'envisager cette hypothèse. Le traitement repose sur l'utilisation d'antibiotiques (lésions surinfectées), sur une chimiothérapie anxiolytique et surtout sur une thérapeutique comportementale du propriétaire vis-à-vis de son chien.

PODODERMATITES DIVERSES

D'autres maladies cutanées peuvent affecter préférentiellement un ou plusieurs pieds. Le syndrome hépatocutané est une entité rare du chien âgé, due à la présence d'un cancer du foie ou d'une cirrhose. Les mécanismes d'apparition des lésions cutanées sont inconnus. On décrit des coûtes, des lésions exsudatives au niveau de la face, des jonctions cutanéomuqueuses et des extrémités. Les coussinets sont épaissis et craquelés. Le diagnostic repose sur les biopsies de peau. Aucun traitement n'est efficace. Diverses tumeurs peuvent atteindre les pieds, et certaines d'entre elles semblent présenter une affection particulière pour la matrice des griffes. Il s'agit des carcinomes épidermoïdes et des mélanomes, en particulier chez les Bergers de Brie et les Schnauzers.

CONCLUSION

En conclusion, un très grand nombre de dermatoses atteignent les pieds. Les surinfections sont très fréquentes et rapides dans cette zone facilement souillée, humide et chaude, à replis cutanés, subissant des traumatismes permanents. Ceci explique que le tableau clinique dermatologique est rarement typique, et que le diagnostic des pododermatites est difficile. "Diagnostiquer et traiter les pododermatites chez le chien est l'art de la dermatologie" a déclaré P.J.Irhke, professeur de dermatologie vétérinaire en Californie. Plus que dans toute autre zone, la prévention apparaît donc essentielle. Il faut éviter les traumatismes inutiles, tanner les coussinets trop mous, nettoyer régulièrement les espaces interdigités avec des shampooings adaptés (et bien rincer!), sécher les pattes après une sortie par temps humide, inspecter les espaces interdigités en cas de léchage (rechercher un épillet de graminée, des ectoparasites en particulier larves de Trombicula autumnalis). En résumé être attentif et hygiénique évitera les problèmes au long cours.
Revenir en haut Aller en bas
http://educationcanine.forumactif.com/
Invité
Invité



MessageSujet: microbe microbes bactérie bactéries bactérien bactérienne micro organisme champignon champignons   Jeu 2 Juin 2005 - 18:15

Mon premier chien a eu une allergie aux puces de sable : se bouffer les pattes.
Aucun véto n'a pu m'aider.
Je lui est passé en plusieurs mois avec de la bétadine tous les jours.
Il se faisait aussi des trous ailleurs sur le corps.
L'année d'après j'ai assuré en vacances.
Il existe un produit dont je fait la pub parce que pas connu : le VETACARD (avec ou sans D ) à commander en pharmacie et insister pour la recherche sur ordinateur.
Ampoule à diluer dans un litre d'eau : piqure d'insecte , acariens, gâle, teigne....
Un petit coup au gant en prévention avant contact avec insecte .....et après si piqure.
Le pire que puise faire ce produit c'est rien.
Pour chien a peau hyper fragile faire toujours un test sur 1 cm de peau....tu as toujours l'exception qui réagis à rien.


EDIT mitee :
http://www.forum-chien.com/t19001-la-gale-sarcoptique a écrit:

Bon juste pour info la femme qui travaille aussi dans un refuge où ils utilisent dympigal est allée voir son véto ce matin et il est toujours à la vente.
Elle m'avait dit hier que c'était vetacar qui avait été retiré de la vente à cause du lindane.
Revenir en haut Aller en bas
Aline
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 2289
Age : 37
Localisation : 35
Emploi : education canine rééducation comportementale

MessageSujet: immunité immunitaire immunitaires    Jeu 2 Juin 2005 - 18:19

merci pour le tuyau  😉
Revenir en haut Aller en bas
http://educationcanine.forumactif.com/
Angélique
Compte inactif
Compte inactif
avatar

Féminin
Nb de messages : 1511
Age : 44
Localisation : Gosné, près de Rennes
Emploi : Commissaire (pas de police !) et élevage amateur bergers australiens

MessageSujet: Re: Les pododermatites du chien   Jeu 2 Juin 2005 - 20:48

Je note le nom de ce produit: ca peut s'avérer utile...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ofangelcrossings.com
PowerUser
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 43167
Age : 42
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

MessageSujet: bull terrier   Mar 23 Déc 2014 - 21:58

A propos du Bull Terrier:

Citation :
L'acrodermatite létale du Bull Terrier

Une étude récente a permis d'étudier les principaux symptômes, le diagnostic et l'évolution d'une maladie génétique autosomale récessive du Bull Terrier : l'acrodermatite létale (AL) à travers 28 chiens nés en Grande-Bretagne et diagnostiqués à l'école vétérinaire de Glasgow entre 1984 et 1999.

Dans chaque cas, l'anamnèse, les examens cliniques et dermatologiques ont été effectués ainsi qu'une analyse sanguine complète, une zincémie, des biopsies punch et dans 9 cas des examens post mortem.

Tous les chiens présentaient, d'après les observations de leurs propriétaires, des difficultés à manger, en particulier la nourriture solide, et des problèmes de peau apparaissant très tôt, sans prurit.
Les chiots présentent d'autre part des retards de croissance et un panarisme. Les chiens de 6 mois et plus développent des dermatites sévères avec une hyperkératose marquée des coussinets, une atteinte des griffes et un périonyxis. Les lésions cutanées se distribuent typiquement sur le museau, le chanfrein, sur les pieds, les coudes et les jarrets avec des squames, des croûtes et de l'érythème.

On note une prédisposition aux infections notamment cutanées à Malassezia pachydermatis et Candida albicans, mais aussi respiratoires et digestives.

A l'analyse sanguine, tous les chiens présentent une neutrophilie. Les examens biochimiques n'ont rien de remarquable. La zincémie étudiée sur 22 cas est de 1,26 µg/ml en moyenne.

A l'histologie, on observe une hyperkératose parakératosique diffuse et marquée, souvent associée à une acanthose et une inflammation périvasculaire.

Les principaux signes évocateurs sont donc des retards de croissance, des difficultés à se nourrir et des affections cutanées, tous ces signes apparaissant très tôt dans la vie de l'animal (dès la naissance pour un des chiens, 8 semaines en moyenne).
Les extrémités déformées et panardes, bien repérées par les propriétaires sont aussi à ce titre une bonne indication d'AL.

En ce qui concerne les examens sanguins, les modifications de la formule et notamment la neutrophilie sont reliées à un état inflammatoire chronique et ne sont donc pas spécifiques. La zincémie n'est pas significativement différente de celle observée par exemple dans une dermatite atopique et n'est donc pas un test diagnostique recommandé par les auteurs.

L'histologie est caractéristique mais peut cependant orienter vers les affections dermatologiques répondant à l'administration de zinc. Le diagnostic différentiel est alors essentiellement thérapeutique.

En résumé, les symptômes évocateurs associés à un examen histologique caractéristique permettent de confirmer un diagnostic d'AL, à plus forte raison si d'autres signes, moins typiques, sont présents et confirment l'hypothèse (cf. tableau I). Le pronostic est très sombre : tous les chiens de l'étude ont été euthanasié à 1 an en moyenne, en raison surtout des dermatites non contrôlables et de l'hyperkératose sévère des coussinets.

Les auteurs concluent en mettant en avant l'intérêt de l'éventuelle mise au point d'un test de dépistage génétique dans les lignées concernées.

Signes évocateurs utilisés dans le diagnostic de l'acrodermatite létale:

Signes évocateurs importants              
Maladie de peau présente dès le plus jeune âge
Retard de croissance, rachitisme                        
Difficultés à manger                                        
Extrémités déformées, panardes                        
                                                            
Signes secondaires

Infections mycosiques et bactériennes
Déformations du squelette
Hypopigmentation du pelage
Hyper kératose des coussinets
Dystrophie des griffes et péri onyxis
Anomalies oculaires (cataracte, persistance de la membrane pupillaire)

Raphaële Dupré

http://cynologie.pagesperso-orange.fr/Site%20Eleveurs%20II/dossier-pathologie/Bull-terrier.html

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
Lonzoloco
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 4
Age : 34
Localisation : Bordeaux
Emploi : Agent d’accueil

MessageSujet: Re: Les pododermatites du chien   Sam 4 Aoû 2018 - 19:44

Bonjour,
Nouvelle sur le forum, je suis l’heureuse propriétaire d’un Boston terrier ( Lonzo ), il a 3 ans, un amour de chien qui ne tient pas en place... et qui depuis quelques temps à 3 griffes sur 3pattes différentes qui commencent à devenir marron... après une visite chez le véto, celui-ci me dit petite mycose, donc antibiotiques et bain de pattes à la betadine... plus mes traitements naturels ( arbre à thé, eppamplemousse et huile de coco ), ceci étant dit le véto me dit si ça ne passe pas... sa peut être une maladie auto-immune ( genre lupus )?! Auriez-vous des informations ou témoignages... merci d’avance.
Revenir en haut Aller en bas
mitee
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 32287
Age : 38
Localisation : sud 92
Emploi : Préparatrice en pharmacie et bisounours

MessageSujet: Re: Les pododermatites du chien   Dim 5 Aoû 2018 - 12:20

Je te souhaite la bienvenue sur le forum !

Je te recommande de te présenter sur le forum dans la section présentation . C'est une sympathique formalité.

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
u Pensez à utiliser la fonction "Chercher" en mode simple ou avancé . u
4 lettres mini et une étoile * si vous ne cherchez qu'une partie du mot.
Si le mot recherché ne fait que 3 lettres ou moins, passez par la fonction "Recherche Avancée" cliquez sur le bouton google.

PARTICIPER AU CONCOURS PHOTO AUTOMNALE céhissy !
Revenir en haut Aller en bas
http://miteeetpetronille.skyrock.com/
PowerUser
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 43167
Age : 42
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

MessageSujet: Re: Les pododermatites du chien   Lun 20 Aoû 2018 - 15:22

Des nouvelles suite au traitement que tu as donné ces 15 derniers jours?

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
Lonzoloco
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 4
Age : 34
Localisation : Bordeaux
Emploi : Agent d’accueil

MessageSujet: Re: Les pododermatites du chien   Lun 20 Aoû 2018 - 16:05

Bonjour,
Merci, tout est rentré dans l’ordre pour ses griffes.
Revenir en haut Aller en bas
PowerUser
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 43167
Age : 42
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

MessageSujet: Re: Les pododermatites du chien   Lun 20 Aoû 2018 - 16:07

Ah ben voilà! thumleft

Plus de peur que de mal!

Maintenant, que tout est dans l'ordre, tu peux aller nous parler du Boston Terrier! C'est par ici:

http://educationcanine.forumactif.com/t2098-le-terrier-de-boston

Very Happy

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les pododermatites du chien   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les pododermatites du chien
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Choisir un chien de troupeau
» Premier stage survie avec son chien
» chien pour travail bovins
» faire garder un chien pour une journée a Disney
» le chien de belle maman

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
°°Le Forum de l'Education Canine & des Méthodes Positives & Amicales°° :: LES CHIENS :: * SANTE *-
Sauter vers: