°°Le Forum de l'Education Canine & des Méthodes Positives & Amicales°°


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Organisation randonnée canine dans le Doubs
par galgo25 Aujourd'hui à 18:57

» un Ame-Or de chien....
par mitee Aujourd'hui à 14:48

» La coprophagie
par EnergieSolaire Aujourd'hui à 14:18

» Les conditions sont-elles réunies pour avoir un chien?
par Ouzdy Aujourd'hui à 11:11

» Education du chien de compagnie.fr
par mitee Aujourd'hui à 8:59

» PETIT JOURNAL DU PETIT PRINCE
par quaraba Aujourd'hui à 7:50

» Âge pour adoption d'un chiot
par mitee Hier à 12:01

» Une saison pour acheter un chiot?
par mitee Hier à 12:01

» Âmes Animales Photographies · Cassandre SCZ
par Pomme Lun 16 Juil 2018 - 17:30

Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Annonces

A propos du Forum

Nous tenons à préciser que ce forum a été créé dans le but de vous faire découvrir la possibilité d'une éducation utilisant une approche positive et respectueuse de votre chien.

Si vous avez des problèmes avec votre ou vos chiens, nous vous recommandons vivement de faire appel à un éducateur canin spécialisé en rééducation comportementale ou à un comportementaliste (utilisant le renforcement positif et aucun outil coercitif, cela va sans dire).

Les explications et conseils donnés sur ce forum ne sont là que pour vous orienter et vous informer des possibilités qui vous sont offertes pour éduquer votre compagnon à quatre pattes.

L'Equipe du Forum

Asso’ Bêtes de Scène


L'association « Bêtes de Scène » (association de protection animale de loi 1901) est située près de Bain de Bretagne (35).

Plus d'infos sur le site
CLICK!
& sur le forum
CLICK!


Partagez | 
 

 Adopter un deuxième chat

Aller en bas 
AuteurMessage
PowerUser
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 42703
Age : 42
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

MessageSujet: Adopter un deuxième chat   Jeu 24 Aoû 2017 - 10:07

On a déjà un post du genre sur les chiens, alors pourquoi pas sur les chats.

J'ai trouvé un article à ce propos mais je voudrais l'avis des propriétaires de chats.

Ça m'a fait bizarre de lire que le chat n'était pas un animal social...

Citation :
Adopter un deuxième chat

C’est une grande décision, il y a de grands changements en perspective. Vous souhaitez vous préparer au mieux ? Voici quelques conseils si vous souhaitez accueillir une deuxième boule de poils…

Nous le savons bien maintenant, le chat est un animal territorial, il n’est pas, comme nous ou comme les chiens, un animal social. Cette différence implique de prendre l’accueil d’un deuxième matou avec quelques pincettes.

Territorial, qu’est-ce que cela veut dire ?

La territorialité féline implique que l’environnement est régulièrement marqué, par différents moyens. Votre minet balise son territoire avec ses griffes, en faisant ses besoins, en se frottant et même en étant simplement allongé en plein milieu de la pièce. Ces comportements sont essentiels et rassurants. Avec l’arrivée d’un autre professionnel du griffage, on peut parfois se sentir un peu à l’étroit, voire carrément frustré, stressé, bouleversé.

La première des choses à faire est de multiplier les supports à territorialiser. Doubler les griffoirs, ajouter des couchages en hauteur, ajouter un deuxième arbre à chat par exemple. Concernant la litière, il faudra désormais en avoir trois, disposées dans des endroits de passage.

La surpopulation chez le chat augmente les marquages de près de 70% et commence à partir de deux individus.

Nous l’avons compris, le territoire est un élément central et le baliser est vitale pour nos amis félins. Si vous avez une chatière pour laisser sortir votre premier matou, cela permet d’ouvrir l’espace pour que les chats ne se sentent pas confinés sur une zone restreinte, c’est un bon allier pour une cohabitation.

Les bons profils

A la lecture du premier paragraphe, on pourrait conclure en se disant que le traumatisme engendré par l’arrivée d’un deuxième chat est trop grand, qu’il ne vaut mieux pas lui imposer une telle torture émotionnelle. Dans certains cas, c’est une vérité. Mais alors, quels sont les profils félins compatibles ? Comment anticiper leurs réactions ?

Premièrement, la domestication du chat lui a procuré une certaine « élasticité » comportementale. Les relations sociales épanouies entre certains félins existent désormais. Votre Félix est un individu à part entière. Il y a une parcelle de ses comportements qui reste impossible à anticiper, cela dit, il existe des grandes lignes à connaître. Les mâles non castrés et femelles stérilisées peuvent faire une paire délicate, il arrive souvent que la femelle soit harcelée par le mâle. Les couples non stérilisés, cela va sans dire, vous apporterons quelques petites surprises poilues, mieux vaut anticiper et stériliser tout le monde, surtout s’ils sortent !

Un chat de moins de 3 ans, bien sevré, aura un peu plus de chances d’accepter un petit nouveau, surtout s’il s’agit d’une femelle et de l’arrivée d’un chaton. Le sevrage joue énormément dans le profil émotionnel de nos miauleurs, il est important de rappeler que trois mois sont nécessaires pour un sevrage physiologique et psychologique.

Si ces quelques lignes ont pu éclairer votre lanterne sur la cohabitation de vos petits protégés, mission accomplie ! Si vous hésitez encore, que vous vous posez des questions, la meilleure des choses à faire avant de faire entrer un deuxième chat dans votre vie et celle de Félix, est de prendre un rendez-vous avec un comportementaliste félin. Seul un professionnel saura évaluer votre situation dans son ensemble, avec vous, pour vous proposer la meilleure solution.  

Jessica CHRIST

http://www.vox-animae.com/adopter-un-deuxieme-chat

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
mitee
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 31640
Age : 38
Localisation : sud 92
Emploi : Préparatrice en pharmacie et bisounours

MessageSujet: Re: Adopter un deuxième chat   Jeu 24 Aoû 2017 - 10:24

et bien c'est dans tous les livres que le chat n'est pas sociable...
et tres souvent des soucis de marquages et d'agressivité, se trouvent réglé avec l'augmentation du nombre de litières et quelques aménagements.

après quand tu vois pomme et ses nombreux chats (ok des chatons)
mais aussi beaucoup de personnes ont plusieurs chats sans trop de soucis (stérilisation plus que conseillée quand même).

je n'ai eu que wifi, et une seule fois un autre chat a passé ma porte : trouvée un soir, confiée a une asso le lendemain. j'étais contente d'avoir une salle de bain avec porte qui ferme... parce que la wifi n'était pas d'accord du tout pour partager ! feulage, claquage de langue, et toute la panoplie envers la porte qui cachait sa potentielle rivale !

si j'avais voulu garder cette jolie minette, j'aurais continué a les séparer, mais j'aurais mis en place un turn over de dodos, puis de pièces sur 8j mini, du feliway en diffuseur, j'avais a l'époque suffisamment de meubles hauts et d'arbre a chat pour que chacune puisse trouver son compte (sans compter les dodos de chiens Very Happy )

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
u Pensez à utiliser la fonction "Chercher" en mode simple ou avancé . u
4 lettres mini et une étoile * si vous ne cherchez qu'une partie du mot.
Si le mot recherché ne fait que 3 lettres ou moins, passez par la fonction "Recherche Avancée" cliquez sur le bouton google.
Revenir en haut Aller en bas
http://miteeetpetronille.skyrock.com/
Pomme
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 2128
Age : 30
Localisation : Charente

MessageSujet: Re: Adopter un deuxième chat   Jeu 24 Aoû 2017 - 11:10

Je viens vous faire part de ma petite expérience Smile

D'abord, on dit que le chat n'est pas un animal sociable, mais ça ne veut pas dire qu'il n'a pas besoin d'interactions avec ses congénères : c'est juste que ce n'est pas un animal qui vit en groupe, avec une organisation sociale, mais un animal solitaire qui vit sur un territoire qu'il ne partage en principe pas. Par contre, en dehors de son territoire, il vit des interactions sociales et en a besoin. D'où le problème des chats uniques en appartement, qui du coup ne rencontre jamais de congénères, ne communiquent pas, ne jouent pas, etc.

Je pense que déjà, pour cohabiter avec plusieurs chats, il faut stériliser (mais en fait, même un seul chat je crois que la stérilisation est préférable, et de toute façon il y a trop de chatons).

Que le sevrage soit important et joue un rôle sur la sociabilité, sans aucun doute, mais je ne suis pas sûre que ce soit juste le fait d'être resté avec la mère, mais plutôt le fait de grandir avec des congénères. Bolom a été retirée trop tôt à sa mère, quand je l'ai récupérée à un mois et demi/maxi deux mois ça faisait déjà deux semaines qu'elle n'avait vu aucun chat, moi-même je n'en avait pas d'autres, elle a grandit sans chats, elle a peur des chats et est associable.

Egon, un chaton que j'avais récupéré quand j'étais étudiante à un mois, a ensuite rencontré pas mal de chats, chez des amis et chez mes parents, aujourd'hui il vit chez mes parents (quand j'ai voulu le séparer de leur chat pour qu'il vienne vivre avec moi, ils ont tous les deux fait une dépression) et est hyper sociable avec les chats, il ramène d'ailleurs tous les chats du quartier à la maison, a plein de copains pour jouer.

Shoah, élevé par Bolom mais avec ses frères, a peur des chats. Bolom la martyrise d'ailleurs, donc peut-être que ça ne l'a pas aidée à prendre confiance.

Quand j'ai adopté Umuq, allez savoir pourquoi, je me suis dit que ça serait plus simple d'intégrer un adulte qu'un chaton. Bon, et puis c'était le coup de coeur, et je voulais un adulte parce que les chatons partent plus facilement. Je pensait aussi qu'un copain serait bien pour Shoah, parce que petite elle était très proche de son frère, adopté à cinq mois, et que depuis qu'il était parti elle essayait beaucoup de jouer avec Bolom mais Bolom refusait tout le temps. Je me suis trompée, entre Bolom, Shoah, et Umuq, ça a eu du mal à passer, pourtant Umuq vivait avec pleins de chats en FA, et j'ai fait l'intégration dans les règles de l'art, mais les miennes sont des sauvages. Ils ont fini par se tolérer, à distance, mais Bolom faisait des sales coups comme empêcher Umuq de manger.

Et au final, cette année, c'est la fête du chaton à la maison. Avant qu'Umuq ne disparaisse, il les avait bien accepté, il jouait avec ,dormait avec. Bolom les accepte de mieux en mieux, elle joue même parfois un peu avec, et Hinsmi en insistant arrive à se coucher contre elle parfois (il ignore complètement ses grognements, et elle fini par laisser faire), ils sont en train de l'amadouer. Shoah, elle, a toujours été un chat d'extérieur et l'été rentre très peu dans la maison, elle vit au potager et n'a pas de contact avec les chatons pour le moment.

Les chatons, c'est sociable, ça fait la tête le premier jour puis ça joue. Hinsmi est particulièrement sociable, Govend un peu plus sur la défensive, donc le caractère individuel joue aussi sûrement, mais ils ont très bien accepté les deux blancs au bout de deux jours. Hinsmi a même adoré la petite dernière, la léchée de partout et a essayé de jouer avec, mais elle elle ne comprends pas encore le jeu.

Donc à mon avis, il faut que les chats soient habitués petits à en côtoyer d'autres, et ne soient pas trop installés dans une vie de solitaire, et qu'ils aient tout l'espace nécessaire aussi, je n'imposerais pas ces cohabitation en appartement mais ici il y a un accès libre à l'extérieur et chacun choisi sa vie.

Et si c'était à refaire, je n'adopterais pas en premier chat un seul chat, mais un duo, surtout si l'un d'eux (ou les deux) a été retiré trop tôt à sa mère et est très jeune. Je ne ferais pas faire une portée à une chatte qui a des soucis de comportement faute d'un bon sevrage parce que ça va l'aider à se calmer (dixit un véto, si si), je ne garderais pas une des chatonnes en me disant que la mère et la fille se tiendront compagnie et enfin je ne me lancerais pas dans l'adoption d'un chat adulte même hyper sociable avec ces deux sauvages à la maison. Oui, je cumule les erreurs.

Par contre, maintenant que Bolom a trois ans, que j'ai beaucoup travaillé sur son état, qu'elle a énormément progressé, je me rends compte que l'expérience recueillir des chatons lui apporte quelque chose, et je ne regrette vraiment pas, moi qui avait tellement de craintes à ce niveau ! Ça se passe très bien, et c'est super sympa de voir tous ces chatons grandir ensemble Smile
Revenir en haut Aller en bas
PowerUser
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 42703
Age : 42
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

MessageSujet: Re: Adopter un deuxième chat   Jeu 24 Aoû 2017 - 12:20

Merci pour toutes ces explications! Je ne m'y connais pas en chat même si j'aime les observer (il y en a plein dans le quartier) et que je trouve qu'ils communiquent énormément entre eux.

Dans la mesure où les chats ne vivent pas en groupe et qu'il y a souvent des chats solitaires (en appart' ou non), penses-tu que ceux-ci sont malheureux d'être seul ou est-ce que la relation qu'ils établissent avec les humains de la maison leur suffit?

En gros, est-ce que l'adoption d'un deuxième chat est nécessaire à leur épanouissement?

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
mitee
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 31640
Age : 38
Localisation : sud 92
Emploi : Préparatrice en pharmacie et bisounours

MessageSujet: Re: Adopter un deuxième chat   Jeu 24 Aoû 2017 - 12:21

pour moi non, mais sortir ca oui ! et donc de ce fait ils en rencontrent...

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
u Pensez à utiliser la fonction "Chercher" en mode simple ou avancé . u
4 lettres mini et une étoile * si vous ne cherchez qu'une partie du mot.
Si le mot recherché ne fait que 3 lettres ou moins, passez par la fonction "Recherche Avancée" cliquez sur le bouton google.
Revenir en haut Aller en bas
http://miteeetpetronille.skyrock.com/
PowerUser
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 42703
Age : 42
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

MessageSujet: Re: Adopter un deuxième chat   Jeu 24 Aoû 2017 - 12:23

Est-ce qu'un chat qui vit seul depuis tout petit arrive à faire face aux rencontres avec d'autres chats?

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
mitee
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 31640
Age : 38
Localisation : sud 92
Emploi : Préparatrice en pharmacie et bisounours

MessageSujet: Re: Adopter un deuxième chat   Jeu 24 Aoû 2017 - 12:32

tout petit ? genre sevré trop tôt et retiré de sa mère ? : pour moi non ou très difficilement, du fait du défaut d'imprégnation

ou ayant vécu jusqu'aux 8 sem avec sa fratrie et sa mère ? pour moi oui, mais là aussi tout est question d'individu

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
u Pensez à utiliser la fonction "Chercher" en mode simple ou avancé . u
4 lettres mini et une étoile * si vous ne cherchez qu'une partie du mot.
Si le mot recherché ne fait que 3 lettres ou moins, passez par la fonction "Recherche Avancée" cliquez sur le bouton google.
Revenir en haut Aller en bas
http://miteeetpetronille.skyrock.com/
Pomme
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 2128
Age : 30
Localisation : Charente

MessageSujet: Re: Adopter un deuxième chat   Jeu 24 Aoû 2017 - 13:00

Je ne suis pas une pro du comportement félin, mais d'après ce que j'ai pu apprendre et observer : un chat qui vit seul dans sa maison humaine mais qui sort a une vie sociale largement suffisante (enfin, en partant du principe qu'il ne vit pas dans un lieu perdu loin de tout et donc qu'il y a quelques chats dans le voisinage). Par contre, en appartement, je pense que c'est préférable qu'il ait un compagnon, surtout si les humains viennent à s'absenter souvent, mais peu importe que ce soit un chats ou un autre animal à mon avis.

Un chat qui vit seul depuis tout petit, qui n'a pas de contacts avec les autres chats (vie en appartement par exemple), manquera de codes félins, il ne saura pas communiquer avec les autres, au même titre qu'un chiot. Donc il aura ensuite du mal à faire face aux rencontres avec d'autres félins par la suite (c'est le cas de Bolom). Et à mon avis, huit semaines c'est trop court pour qu'il ait intégré les codes et sache communiquer correctement si ensuite il ne voit plus d'autres chats pendant longtemps. Je suis d'avis que les chatons doivent rester au minimum jusqu'à trois mois pour bien apprendre, surtout si ensuite ils seront seuls. Car on organise plus difficilement des rencontres félines pour continuer la socia de notre chaton que des rencontres canines pour nos chiots Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
PowerUser
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 42703
Age : 42
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

MessageSujet: Re: Adopter un deuxième chat   Jeu 24 Aoû 2017 - 15:02

mitee a écrit:
tout petit ? genre sevré trop tôt et retiré de sa mère ? : pour moi non ou très difficilement, du fait du défaut d'imprégnation

ou ayant vécu jusqu'aux 8 sem avec sa fratrie et sa mère ? pour moi oui, mais là aussi tout est question d'individu

Je pensais au deuxième cas mais merci d'avoir répondu au deux! Smile

Merci aussi pour tes précisions Pomme!

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
Phnix
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 3180
Age : 27
Localisation : Cantal

MessageSujet: Re: Adopter un deuxième chat   Jeu 12 Oct 2017 - 14:40

Je me posais la question lorsque Cookies était sur le départ.
Au final, Jiji et McGo sont apparues chez moi d'elles même à un jour d'intervalle semaine avant que l'on décide d'euthanasier Cookies.
La vie a décidé pour nous !
Les petites jouent ensemble, s'entendent bien avec Baz et Nouk qui les acceptent bon gré mal gré (et quelques dodo collectifs entre chats).
Baz allait mal mais il était bloqué sur plusieurs lombaires et le sacrum, l'ostéo a débloqué tout ça hier donc il devrait aller mieux. La véto le trouvait contrarié, peut être par les petites, mais vu les douleurs c'est normal.
À voir par la suite quand il se sera remis !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lespoiluscantalous.fr
PowerUser
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 42703
Age : 42
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

MessageSujet: Faire vivre plusieurs plusieurs chats ensemble   Mar 20 Fév 2018 - 11:34

Citation :
Faire vivre plusieurs plusieurs chats ensemble
Par Laurence

Un, deux, trois… et pourquoi pas dix ?

Quand on aime, on ne compte pas, dit l’adage. Mais avec les chats, mieux vaut prendre quelques précautions avant d’agrandir la famille…

Le cas est classique. On adopte un premier chat et, dès qu’il grandit, que les activités des membres de la famille les éloignent du foyer, on pense que le matou s’ennuie et qu’il serait bien mieux avec une compagnie de son espèce. L’ idée est généreuse, mais l’adaptation à un nouveau compagnon est loin d’être la même pour tous les chats qui vivent en intérieur. Pour certains, le résultat sera très positif. Après un temps d’observation, les deux félins s’entendent comme larrons en foire, jouent ensemble, font gamelle commune et partagent la même couche.

Pour d’autres au contraire, surtout lorsque c’est un chaton qui est mis en contact avec un chat âgé que ses maîtres croyaient dépressif, la cohabitation est catastrophique. L’ aîné des chats refusant de dormir avec ses maîtres comme il le faisait depuis dix ans, fuyant leurs caresses et s’irritant à la moindre contrariété.

Si, comme de nombreux félins, le chat domestique est une espèce solitaire, son évolution à nos côtés l’a rendu plus tolérant à la cohabitation. Sur tous les continents, on observe en effet des regroupements de chats errants, dans toutes sortes de milieux. Même si ces regroupements ne sont pas structurés et organisés comme pour les espèces sociales, les interactions et contacts entre les individus sont nombreux et variés. Ce qui prouve que le chat domestique est capable de s’adapter à des conditions de vie variables et à des environnements très différents. Alors, pourquoi ne pas lui adjoindre un ou plusieurs compagnons quand il vit sous notre toit ?

UNE BONNE RÉPARTITION DE L’ESPACE VITAL

En réalité, accueillir deux ou plusieurs chats chez soi est une décision à ne pas prendre à la légère. Car la tolérance d’un chat face à ses congénères dépend beaucoup de son vécu. Un chaton précocement familiarisé avec des congénères sera certainement plus tolérant face à un nouveau compagnon, même à l’âge adulte. C’est aussi valable pour la familiarisation avec d’autres espèces, les humains, les chiens, etc. Il est préférable de bien sélectionner les chats que l’on veut accueillir chez soi, selon leurs besoins individuels, leur histoire et en fonction de ce qu’on peut leur apporter.

Quelques études scientifiques se sont penchées sur ce sujet. Si nombre d’entre elles abordent le comportement des chats en refuge ou en centre de recherche, peu de chercheurs ont exploré le comportement des individus vivant dans un foyer multichats.

C’est aux États-Unis qu’une étude pionnière réalisée par des chercheurs de l’Université d’État de Kent décrit pour la première fois le comportement de 14 chats vivant en relative harmonie dans une maison sans accès à l’extérieur. La cohabitation pacifique qui y règne s’explique alors, entre autre, par les nombreux points de nourriture et lieux de couchage qui sont à la disposition des animaux. L’ espace dédié est bien géré, les chats ont des domaines de vie de tailles variables, des zones préférentielles qu’il doivent partager, et un mode de communication qui leur permet de tenir leurs distances (par des signaux visuels et olfactifs).

Tous ces facteurs regroupés contribuent à éviter les agressions. Dans ce foyer, il n’y a pas – ou peu – de compétition pour les « ressources », chaque chat utilise une ressource puis la laisse à la disposition d’un autre lorsqu’il n’en a plus besoin. Même si certains d’entre eux paraissent en contrôler l’accès, une grande tolérance règne entre les individus. Mais il peut arriver qu’un chat monopolise les « ressources» présentes à la maison, qu’elles soient alimentaires ou non. Quand cela se produit, il est conseillé de bien répartir les lieux de couchage, les points de nourriture et les litières, pour en permettre l’accès à tous les occupants du lieu.

Car même si les chats préfèrent éviter la confrontation, s’ils ne peuvent maintenir une distance notable entre eux, ils iront soit au conflit, soit ils réduiront leurs déplacements. Des scientifiques ont montré que les chats passent 30 % de leur temps à une distance située entre 1 à 3 mètres de leurs congénères lorsqu’ils sont dans la même pièce. Il faut en tenir compte lorsqu’on décide d’agrandir la famille féline.

Une autre équipe de chercheurs a montré que chez les chats vivant à deux, les comportements affiliatifs entraînant des contacts positifs comme le toilettage mutuel sont plus nombreux si les individus appartiennent à la même famille. Le lien de parenté favoriserait les échanges amicaux. Ce lien s’établit au moment de la période de socialisation (lorsque les chatons ont entre trois et huit semaines). Il est donc impossible à établir chez les chats qui ne sont pas apparentés. Adopter deux chats de la même portée est donc recommandé, ou alors deux jeunes individus, même non apparentés, mais qui auront été mis précocement ensemble. En effet, les observations faites chez les regroupements de chats errants montrent une capacité à différencier les individus familiers des étrangers, ces derniers étant moins facilement acceptés dans la colonie.

UN ENVIRONNEMENT RICHE EN STIMULATIONS

Dans les refuges, les chats ne peuvent pas choisir leur mode d’hébergement et les congénères avec lesquels ils partagent l’espace. Ce qui est souvent une source de stress et de conflits pouvant altérer leur bien-être. Dernièrement, une étude américaine a montré que l’hébergement dans un environnement pauvre en stimulations augmentait le stress des individus comparé à un environnement bien aménagé, avec des structures permettant de grimper, d’observer, de se cacher et de jouer.

Une autre étude a révélé que la densité d’individus est aussi un paramètre important à prendre en compte pour limiter le stress car même si la qualité de l’environnement est primordiale, l’espace disponible qui permet le maintien à distance des individus l’est tout autant. Tout comme le niveau de familiarité entre les chats. Ainsi, un chat qui n’a jamais vu de congénères depuis son adoption vers l’âge de deux mois peut avoir des difficultés à communiquer avec eux et à les accepter dans son espace de vie. Cela ne veut pas dire qu’il ne pourra jamais vivre en communauté, mais il lui faudra plus de temps que d’autres pour s’habituer à un nouvel environnement. Enfin, l’harmonie dans un groupe s’établit et se renforce par la stabilité de ce dernier. Il est risqué d’introduire des nouveaux membres dans un groupe formé ou de recomposer sans cesse des familles de chats.

LE NOUVEAU « MALVENU »

Des chercheurs de l’Université Cornell aux États-Unis ont réalisé une étude sur la tolérance des chats vis-à-vis d’un ou plusieurs congénères à partir de questionnaires envoyés à des propriétaires de chats. Il en résulte que moins d’un quart des chats résidents acceptent immédiatement un nouveau venu dans son foyer, et moins de la moitié l’acceptent après un mois de vie commune. Mais il n’est pas précisé ce que les propriétaires entendent par « acceptation » et chacun a sa perception de la cohabitation harmonieuse entre les félins sous son toit. En revanche, l’étude n’a décelé aucune différence comportementale entre les mâles et les femelles suite à l’introduction d’un congénère.

Par Brunilde Ract-Madoux, éthologue, consultante en comportement et formatrice chez Vox Animae

http://www.vox-animae.com/cohabitation-de-plusieurs-chats/

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
EnergieSolaire
 
 
avatar

Nb de messages : 498
Localisation : Canada

MessageSujet: Re: Adopter un deuxième chat   Ven 9 Mar 2018 - 22:43

Je me suis posé la question dernièrement, et le cas n'est pas clos (mais presque).

La fenêtre de socialisation de ma minette, se referme petit à petit. Elle dépasse les 1an et demie. Passé 2a, il commencerait à être très tard pour la bousculer dans sa petite vie.

Ce que je puis dire. C'est qu'elle est sortie de chez nous à 6 mois pour la première fois, en visite dans ma famille. Vous auriez du la voir. En fait, tenez, la voici:



Sur cette image, elle est dans l'arbre à chat de 2 Bengal adultes, et un Savanah (F3) adulte. Imaginez. Elle aurait bien voulu jouer avec eux, ils ont fichu le camp intimidés par ma chienne Sana. Donc à 6 mois, sa fenêtre de socialisation était encore grande ouverte.

Un an plus tard, même contexte, les vacances de Noel en famille. Oh là c'était plus compliqué. Le voyage l'a quelque peut dérangée. Elle a pas aimé. Elle a détesté le contact avec le chat de ma mère, une vraie peste. Elle s'en est approché (donc fenêtre encore ouverte), mais il lui a flanqué un coup de pattes et du coup elle a passé une partie du séjour planquée.

Chui passé en animalerie récemment pour acheter de la bouffe. Celle au coin de chez moi est famille d'accueil pour des chats abandonnés. Mon coeur a flanché pour un chat noir, très gentil, très coquain.

Je suis toujours en période d'hésitation. D'un côté, je ne fais pas ça pour moi, mais bien pour elles (chatte et chienne). Alors c'est pas évident sans leur demander leur point-de-vue. Sana et Petrouchka interagissent, mais pas tant que ça. À peine 15min par jour je dirais. Est-ce que la simple présence une de l'autre leur suffit? Joueraient-elles d'avantage avec un autre chat?

Ensuite y a la responsabilité. Un animal domestique me coute minimum 100$ par mois, car tout le monde est sous mutuelle chez nous.

Comment Petrouchka vivrait l'idée de partager ses ressources. Arrrggg je sais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Adopter un deuxième chat   

Revenir en haut Aller en bas
 
Adopter un deuxième chat
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
°°Le Forum de l'Education Canine & des Méthodes Positives & Amicales°° :: L'APPROCHE POSITIVE ET AMICALE :: * LES AUTRES ANIMAUX: INFOS - QUESTIONS *-
Sauter vers: