°°L'Education Canine et les Méthodes Positives & Amicales°°


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Le Braque de Weimar
par quaraba Aujourd'hui à 12:55

» Arrivée d'un chiot: le matériel
par mitee Aujourd'hui à 11:30

» Balades canines: Pays de Gex/Jura/Genève ou Albertville (73)
par Poupoune Aujourd'hui à 10:28

» Eduquer les enfants à la présence des chiens
par mitee Aujourd'hui à 10:11

» Le syndrome du chien de remplacement
par mitee Hier à 18:41

» La stérilisation du chien : pour ou contre? Effets psychologiques et comportementaux. Joël Dehasse
par anouschka21 Hier à 1:08

» Carte de localisation d'éducateurs canins travaillant en positif (France et pays limitrophes)
par Noemie- Sam 21 Oct 2017 - 23:21

» Salon de l'éducation canine et du bien-être animal - Rennes (35) - 22 avril 2018
par mitee Sam 21 Oct 2017 - 22:50

» Propreté chez le chat
par Phnix Sam 21 Oct 2017 - 20:51

Sujets similaires
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Annonces

A propos du Forum

Nous tenons à préciser que ce forum a été créé dans le but de vous faire découvrir la possibilité d'une éducation utilisant une approche positive et respectueuse de votre chien.

Si vous avez des problèmes avec votre ou vos chiens, nous vous recommandons vivement de faire appel à un éducateur canin spécialisé en rééducation comportementale ou à un comportementaliste (utilisant le renforcement positif et aucun outil coercitif, cela va sans dire).

Les explications et conseils donnés sur ce forum ne sont là que pour vous orienter et vous informer des possibilités qui vous sont offertes pour éduquer votre compagnon à quatre pattes.

L'Equipe du Forum

Asso’ Bêtes de Scène


L'association « Bêtes de Scène » (association de protection animale de loi 1901) est située près de Bain de Bretagne (35).

Plus d'infos sur le site
CLICK!
& sur le forum
CLICK!


Partagez | 
 

 Ignorer ou ne pas ignorer?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PowerUser
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 40816
Age : 41
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

MessageSujet: Ignorer ou ne pas ignorer?   Mer 22 Fév 2017 - 15:22

Je profite d'avoir trouvé le texte ci-dessous pour lancer ce post...

Merci d'y faire part de vos expériences, réflexions en la matière et de tout autre article que vous connaîtriez sur le sujet! Wink



* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Citation :
Ignorer ou ne pas ignorer ?
Publié le 13/11/2016 par Dog Balance

On entend un peu partout qu’il faut ignorer son chien lorsqu’il manifeste des comportements inopportuns (inopportuns aux yeux de son compagnon humain, entendons-nous bien), pour ensuite renforcer quelque chose qu’il fait bien par la suite.

Avant de m’étendre quelque peu sur le sujet, je vais tout d’abord répondre à la question du titre : ignorer ou ne pas ignorer ? Ma réponse est : pas pour moi, quoi qu’il en soit …

Le fait d’ignorer son chien (ou n’importe quelle personne qui nous est chère, d’ailleurs) génère pour ma part à chaque fois une petite déconnexion dans la confiance et dans la relation, et l’accumulation de toutes ces petites déconnexions à chaque fois que notre présence et notre écoute ne sont pas authentiques, crée à terme des fissures et des cassures dans la communication et dans la confiance, et c’est par conséquent la relation toute entière qui s’en retrouve déstabilisée et abîmée.

Mon objectif d’aujourd’hui est de tenter par le biais de cet article d’aider les personnes qui ne voient pas d’autre alternative au fait d’ignorer leur chien, ainsi qu’à celles qui ne voient actuellement pas d’autre alternative que de donner des conseils dans ce sens face à des comportements inopportuns.

Commençons par 2 mises en situation :

1) Imaginez que vous exprimiez à quelqu’un qui vous est cher quelque chose qui vous tient vraiment à cœur, et qui implique beaucoup de vos émotions, désirs et convictions. Et la personne avec qui vous partagez cela – qu’il s’agisse de votre partenaire, d’un ami, d’un membre de votre famille ou peu importe – ne vous prête aucune attention, ne manifeste aucune réaction à votre égard, et continue à vaquer à ses occupations sans même considérer votre présence. Vous êtes invisible …

Je vous invite à observer les sensations que cette situation créerait chez vous. Quelles émotions surgiraient en vous ? Vous sentiriez-vous écouté et accueilli ? Comment percevriez-vous la connexion et la communication vis-à-vis de cette personne ? Et comment auriez-vous envie de réagir sur le court terme d’abord, et sur le long terme ensuite, si cela se reproduisait encore et encore ?
Est-ce que la simple présence attentionnée de l’autre – qu’il soit d’accord avec vous ou non – modifierait votre sensation et vos émotions ? Si oui, de quelle façon ?
2) Imaginez maintenant que vous rencontriez régulièrement une personne que vous appréciez beaucoup, et que celle-ci se démontre très enthousiaste à votre égard. Quelqu’un vous dit de l’ignorer, ce que vous faites à partir du prochain rendez-vous, et vous ne la saluez plus.
A votre avis, comment cette personne va-t-elle se sentir ? Quelles questions sont susceptibles d’émerger en elle ?
Imaginons ensuite que cette personne continue malgré tout de vous dire bonjour de façon de plus en plus enthousiaste, et que vous commenciez à vous énerver sur elle …

Ou alors, autre scénario, que cette personne – que vous appréciez beaucoup, je vous le rappelle -, suite à votre manque d’intérêt à son égard, commence avec le temps à diminuer de plus en plus les interactions avec vous, qu’elle souhaite échanger et partager de moins en moins avec vous, et qu’elle devienne de plus en plus superficielle à votre égard.

Prenez quelques secondes pour essayer de comprendre ce qui pourrait se passer dans sa tête et dans la vôtre dans une situation comme celle-ci.

Ces 2 situations sont loin d’être agréables et attrayantes, pas vrai ?

Ce n’est pourtant pas si différent des situations dans lesquelles vous choisissez d’ignorer votre chien plutôt que de lui offrir votre présence et votre accueil.

Quoi que fasse votre chien, ses réactions ou ses comportements sont guidés par des désirs, des motivations et des émotions, qui sont pour lui tout aussi importants que les vôtres lorsque vous partagiez quelque chose qui vous tenait à cœur avec une personne chère dans le premier exemple de la mise en situation.

Être présent et accueillir ne veut pas dire être forcément d’accord avec tout ce que votre chien exprime ; cela veut plutôt dire que vous lui manifestez votre présence et que vous lui communiquez que vous l’avez vu et entendu. Après, libre à vous d’être d’accord ou pas d’accord, et libre à vous d’accepter l’invitation de votre chien ou de lui proposer autre chose à ce moment donné.
Mais peu importe que vous soyez d’accord ou pas, ou que vous souhaitiez accepter son invitation ou lui proposer autre chose, vous pouvez lui communiquer en tous les cas que vous êtes présent et que vous l’avez vu et entendu. Il existe et n’est plus invisible 🙂

Cette manière de vivre la Relation augmente le respect et la communication réciproques, et donc la confiance qui lie les 2 individus l’un à l’autre. Elle stimule l’échange plutôt que la violence, et elle ouvre les portes à une authenticité et à une Relation beaucoup plus profondes.

Ce qui se produit est une rencontre des espaces intérieurs respectifs du chien et de son compagnon humain, au sein de laquelle chacun peut continuer à évoluer en étant Libre d’Être Soi …

Belles découvertes, et bien entendu les partages sont les bienvenus 🙂

https://dogbalance.net/2016/11/13/ignorer-ou-ne-pas-ignorer/

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
PowerUser
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 40816
Age : 41
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

MessageSujet: Re: Ignorer ou ne pas ignorer?   Mer 22 Fév 2017 - 15:25


* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
PowerUser
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 40816
Age : 41
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

MessageSujet: Re: Ignorer ou ne pas ignorer?   Mer 22 Fév 2017 - 15:36

Citation :
Ignorer les comportements dérangeants de notre chien (ou l’extinction)

Ignorer volontairement les comportements inadéquats et accorder l’attention à ceux qui sont convenables nous permet d’empêcher que les habitudes problématiques de notre ami à poil prennent de l’ampleur en les renforçant.

Notons qu’il faut distinguer l’ignorance intentionnelle (celle qui sert d’outil d’intervention), de l’ignorance du problème pure et simple.

Le principe de l’extinction du comportement réside dans la « non-présentation » de la conséquence habituellement associée à une action.

Par exemple, si Fido a l’habitude de sauter sur vous pour avoir des caresses lorsque vous arrivez à la maison et que vous décidez de l’ignorer totalement, le comportement de sauter devrait (en principe) diminuer.

Il en va de même si vous avez appris à votre chien à s’asseoir sur commande en échange d’une friandise. Après plusieurs dizaines de répétitions sans renforcement, il est fort possible qu’il ignore votre commande, préférant aller flairer plus loin dans l’espoir de trouver quelque chose de plus plaisant à faire.

Il en va de même pour vous : si votre patron cesse de vous rémunérer, vous irez travailler ailleurs.

Notons que votre chien (et vous!) ne produit aucun comportement qui ne lui apporte quelque chose. Voici donc quelques notions qui vous permettront « d’ignorer intentionnellement » votre chien avec brio!
Pourquoi punir peut motiver votre chien?

Une punition, dans le sens béhavioriste du terme, ne peut renforcer un comportement. Toutefois, une punition, dans le sens humain du terme, le peut.

Si votre chiot a tendance à voler vos petites culottes et que votre réaction dans ces conditions est de courir en vociférant vers votre chiot qui s’enfuit, il est fort possible qu’il reproduise de plus en plus ce petit manège, qui devient un appel au jeu efficace pour lui.

Ce que vous avez à offrir de motivant à Toutou :

Toucher avec vos mains
Parler
Regarder

Si vous souhaitez supprimer un comportement en l’ignorant, ne touchez pas à votre chien, ne lui parlez pas et ne le regardez pas.
Les comportements autorenforçants

Certains agissements de nos chiens ne peuvent être simplement ignorés dans l’espoir qu’ils disparaissent puisqu’ils sont plaisants à produire.

Prenons l’exemple d’un chiot qui mange une patte de chaise en bois… Il est possible que votre chien gruge l’un de vos biens dans l’espoir de vous voir réagir. Toutefois, dans la majorité des cas, gruger (surtout chez un chiot) est un besoin fondamental : mastiquer lui permet de faire ses dents, de s’occuper et d’avoir du plaisir.

Autre exemple, faire ses besoins. Uriner et déféquer sont des comportements impossibles à éteindre (puisque vitaux) en plus de procurer du plaisir à l’individu canin… Le plaisir d’être soulagé!

Liste non exhaustive des comportements autosatisfaisants :

Creuser
Mâcher
Sauter
Chasser
Regrouper (pour les chiens de berger)

Ces comportements ne sont pas motivants pour tous les chiens… tous les individus ayant des préférences qui leur sont propres!
Comment venir à bout de ces habitudes sans punir son chien

Puisque les comportements autosatisfaisants ne peuvent s’éteindre, le moyen le plus efficace et éthique est d’encadrer la façon dont ils sont produits… Bref, de trouver un compromis!

Si l’on ne peut apprendre à un chien à ne pas uriner, on peut toutefois lui montrer dans quel contexte il peut le faire.

Si l’on ne peut empêcher un chien de mâcher, on peut lui donner des objets sur lesquels il pourra exercer ses dents.

Si l’on ne peut empêcher un chien de creuser, on peut lui donner un bac rempli de sable dans lequel il pourra prendre son pied sans détruire notre jardin.

Pour les problèmes reliés à la prédation, mieux vaut entraîner son chien en utilisant la loi de Premack.

Le cycle de l’extinction d’un comportement

Lorsque nous utilisons l’ignorance intentionnelle pour faire diminuer un comportement, il faut appliquer certaines règles et bien connaître l’aventure dans laquelle nous nous lançons, car elle n’est parfois pas de tout repos.
Le pic d’extinction

Si un comportement était habituellement renforcé et que tout d’un coup il cesse de l’être, l’individu pourrait augmenter l’intensité de ses anciennes habitudes, utiliser une nouvelle façon d’arriver à ses fins et même devenir agressif.

Par exemple, Brutus a l’habitude de sauter sur ses propriétaires pour signifier qu’il souhaite qu’on lui lance la balle. Habituellement, son humaine s’exécute et joue avec lui. Trouvant que cette manie commence à l’agacer, elle décide d’ignorer son copain poilu. Brutus, décontenancé que ses pirouettes ne produisent pas l’effet escompté, essaie plusieurs options :

Sauter encore, sauter plus haut, sauter plus rapidement
Japper
Mordiller les vêtements de sa propriétaire et les tirer
Grogner

Ce n’est pas parce que Brutus est un mauvais chien, c’est que les solutions habituelles ne fonctionnent plus et qu’il tente d’obtenir ce qu’il a toujours réussi à avoir par le passé.

Prenons un autre exemple, en utilisant une situation qu’un humain peut vivre, cette fois. Vous tentez d’ouvrir la porte de votre voiture, mais celle-ci ne bronche pas et reste en place. Cette situation risque de vous mettre en retard! Vous tentez alors de :

Remettre la clé dans la serrure et de la tourner en vous concentrant
De pousser la clé plus fort dans la serrure et de la tourner encore
D’effectuer plus de pression lorsque vous tournez la clé
D’essayer d’ouvrir une autre portière
De tirer l’une des portières très fort

Finalement, vous donnez un bon coup de pied sur l’un de vos pneus et prenez un taxi pour ne pas arriver en retard au boulot.

Rappel important concernant les comportements possibles lors du pic d’extinction :

Variation sur le même thème (essayer une autre méthode pour arriver aux mêmes fins)
Augmentation de l’intensité, de la fréquence et/ou de la durée du comportement
Apparition de comportements agressifs dus à une trop grande frustration

Une bonne méthode d’éducation canine sous quelques conditions

Utiliser l’ignorance intentionnelle pour réduire les comportements de notre chien qui nous dérangent est une méthode ultra efficace, à condition d’être constant, d’utiliser de bons moyens de gestion et d’apprendre à notre ami poilu un nouveau comportement (plus adéquat) à la place de l’ancien.
La constance ou le renforcement aléatoire

L’une des meilleures méthodes pour conserver un comportement (utilisé par la plupart des entraîneurs canins) est l’utilisation d’un ratio de récompenses données « au hasard ». L’animal, qui ne peut prévoir quand la récompense arrivera, continue à être motivé.

Nous pouvons faire référence à la loterie pour mieux imager ce concept : les gens aiment jouer et parier, car il y a une part d’imprévisibilité qui est très stimulante.

Ce procédé est à double tranchant, car il explique la pérennité de certaines habitudes canines qui nous exaspèrent.

Si vous ignorez votre chien lorsqu’il vous apporte ses jouets la plupart du temps (ce qui n’est pas en tout temps!), il continuera à effectuer ces appels aux jeux… Pour votre plus grande exaspération!

Si vous décidez d’ignorer votre chien pour éteindre l’un de ses comportements, vous devrez donc vous armer d’une détermination d’acier… Sous peine d’accentuer les problèmes que vous vivez avec votre animal.
Utiliser les bons outils de gestion

Tenter de ne pas porter attention à un danois de 120 livres qui tire vos vêtements pour vous inviter à jouer est impossible. En utilisant certains outils, vous pourrez plus facilement ne pas être absorbé par les galipettes de votre ami canin.

Liste non exhaustive d’outils à utiliser :

Laisse pour un chien qui saute sur ses propriétaires
Cage pour un chien qui a tendance à ronger des biens
Bouchons pour oreilles pour un chien qui jappe pour avoir de l’attention

Utiliser de bons outils de gestion n’est pas une méthode paresseuse, c’est plutôt un moyen intelligent de garder toute notre énergie pour renforcer les bons comportements de notre chien.

Consultez un bon article de Nadine Caron à ce sujet.
Parer à toutes les éventualités lors du dressage de votre chien

Pour faire diminuer rapidement la fréquence d’un comportement, vous pouvez l’ignorer, tout en offrant des options plus intéressantes à votre animal. Les éducateurs canins appellent cette technique le renforcement différentiel.

Nous agissons ainsi sur les comportements selon deux modes différents : en augmentant ceux qui sont désirés en utilisant le renforcement et en diminuant ceux qui ne sont pas désirés en appliquant de l’extinction. Par le fait même, nous limitons notre exposition à ce fameux « pic d’extinction ».
Entraîner un comportement incompatible

Cette technique consiste à renforcer un comportement qui est physiquement incompatible avec celui dont nous cessons voir la fréquence diminuer.

Par exemple, apprendre à un chien à revenir vers son propriétaire systématiquement lorsqu’il voit un écureuil ou à s’asseoir lorsqu’un invité entre à la maison.

Un chien ne peut courir dans deux directions à la fois, ni sauter et s’asseoir en même temps.
Entraîner un comportement alternatif

Cette technique consiste à renforcer un comportement approprié ayant la même fonction qu’un comportement qui ne l’est pas. Cette procédure est habituellement utilisée lors de la production de comportements autorenforçants.

Par exemple, si votre petit chien a tendance à japper pour être pris dans vos bras, vous pourrez l’entraîner à gratter votre pantalon afin de vous signifier qu’il souhaite avoir de l’attention (ou tout autre comportement que vous jugez plus adéquat).
Récompenser tous les autres comportements…

Lorsque cette procédure est utilisée, nous renforçons tout ce qui n’implique pas le comportement non désiré. Cette technique est très efficace lorsque nous sommes confrontés à des animaux facilement frustrés ou excitables.

Les propriétaires de chiens oublient souvent que l’absence d’une mauvaise manie peut aussi être récompensée et entraînée.

Par exemple, en tenant son chiot occupé, nous récompensons les comportements de recherche, de mastication, de poursuite… À la place des comportements de recherche d’attention comme tirer les vêtements, gruger les meubles, dérouler les rouleaux de papier de toilette…

Consultez notre article sur : Comment occuper mon chien dans la maison et le stimuler mentalement?

Quelques conseils :

Avant de choisir quelle procédure de renforcement vous utiliserez, il est important de comprendre pourquoi votre animal agit de la sorte.
Si la fonction du comportement est facile à trouver, il serait judicieux d’opter pour le renforcement d’un comportement alternatif.
S’il vous vient rapidement à l’esprit un comportement incompatible à apprendre à votre chien, vous pourrez utiliser cette méthode. Elle demande toutefois un peu de créativité!
De façon générale, vous devrez entraîner et renforcer ces nouveaux comportements en dehors des situations problématiques afin que l’apprentissage soit plus rapide et plus facile!

Mettre l’accent sur les points importants de l’entraînement de notre chien

Utiliser l’ignorance intentionnelle des comportements déplaisants comme moyen d’éducation canine est aussi une méthode hors pair pour rester optimiste et positif dans le processus d’entraînement de notre animal, car il nous permet de souligner et de mettre l’accent sur ce que nous aimons.

L’être humain qui entraîne le chien a lui aussi besoin d’enchaîner les succès pour rester motivé!
En conclusion

Tout propriétaire de chien peut utiliser les techniques de conditionnement mentionnées plus haut avec succès.

Un petit rappel :

Ignorer les mauvais comportements
Comprendre la fonction du comportement
Avoir conscience du pic d’extinction
Utiliser de bons moyens de gestion
Renforcer des comportements plus appropriés

Toutefois, il est parfois difficile de démêler si nous ignorons l’animal de la bonne façon, si un comportement est autosatisfaisant ou non, de tenir bon si un pic d’extinction se produit, d’avoir les bonnes méthodes de gestion et d’utiliser les programmes de renforcement différentiel à bon escient. En cas de doute, consultez un éducateur canin de votre région utilisant des méthodes d’éducation canine positives.

http://www.demaindemaitre.ca/comportement-alternatif-dressage-chien/

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
mitee
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 29635
Age : 37
Localisation : sud 92
Emploi : Préparatrice en pharmacie et bisounours

MessageSujet: explosion comportement éteindre renforcer extinction   Mer 22 Fév 2017 - 15:38

vu qu'en escafre on "ignore" beaucoup certaines choses pour éviter de renforcer des choses indésirables, je ne sais pas comment prendre ce premier texte Smile
parce que oui ne pas renforcer un comportement indésirable, ca marche vachement bien !

peut être que je le vis mieux que l'exemple décrit au dessus, parce qu'a d'autres moments, je montre de l’intérêt a ce que fait mon chien ? surtout au fait qu'il le fait bien - et moi aussi (cohérence des demandes, de la position du corps, du regard etc ?)

la question devient quelle différence entre ignorer et ne pas renforcer ?

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
u Pensez à utiliser la fonction "Chercher" en mode simple ou avancé . u
4 lettres mini et une étoile * si vous ne cherchez qu'une partie du mot.
Si le mot recherché ne fait que 3 lettres ou moins, passez par la fonction "Recherche Avancée" cliquez sur le bouton google.


Dernière édition par mitee le Mer 22 Fév 2017 - 15:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://miteeetpetronille.skyrock.com/
PowerUser
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 40816
Age : 41
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

MessageSujet: Re: Ignorer ou ne pas ignorer?   Mer 22 Fév 2017 - 15:39

Citation :
On nous dit souvent qu’il faut ignorer son chien lorsqu’il a un comportement qui nous déplaît. Ce serait considéré comme une punition non physique, non violente, qui ne porterait pas préjudice à la relation. Or, non seulement il n’est pas facile d’ignorer son chien mais ce n’est pas toujours approprié.

Comment je l’ignore ?

L’exercice est difficile. Votre chien fait tout pour attirer votre attention et vous, vous allez tout faire pour agir comme s’il n’était pas là !

Cela implique de :

ne pas le regarder,
ne pas lui parler,
repousser calmement le contact physique s’il s’impose (chien qui se met en travers de votre chemin ou qui saute sur vos genoux par exemple),
rester calme.

En résumé, vous devez être capable d’aller vous faire un café alors que votre chien tourne autour de vous, aboie, saute, etc.

Le pire c’est que, bien souvent, le fait d’éviter toute interaction avec votre compagnon vous rend mal à l’aise. Il vous fait pitié, vous culpabilisez. Je vous ai dit que ce n’était pas facile !

Dans certains cas, le fait de l’ignorer va vous permettre d’aller vous calmer. Si vous vous rendez compte que votre chien vous invite à jouer alors qu’il a dans la gueule votre paire de chaussures préférée hors de prix, il vaut mieux prendre une bonne inspiration et sortir de la pièce avant que vous ne mettiez en pratique les sévices qui vous passent dans la tête.
C’est quoi le but ?

Si votre chien n’agit pas comme vous le souhaitez, par exemple il vous mordille durement alors que vous jouez avec lui, cessez toute interaction, laissez-le en plan, quittez la pièce et ignorez ses sollicitations pendant quelques minutes. Si vous agissez de la même manière à chaque fois qu’il a un comportement identique, il apprendra que le fait de vous mordiller provoque votre départ. S’il souhaite continuer à interagir avec vous, il saura qu’il doit arrêter ce comportement qui vous fait fuir.

Idem s’il réclame à manger lors de vos repas. Il va gémir, poser la tête sur votre cuisse… continuez à manger comme si de rien n’était, sans le regarder ni prêter la moindre attention à ses pitoyables tentatives de mendicité.

Ignorer son chien est aussi utilisé pour asseoir son autorité. Jan Fennell, dans son ouvrage The dog whisperer propose d’ignorer son chien quand on le retrouve après une absence. Selon elle, cela permet de vous affirmer comme le « référent » de la meute. Vous ignorez votre chien pendant cinq minutes puis vous l’appelez et vous interagissez avec lui (câlins, jeux, etc.).
Les limites : tu me punis ou tu t’en moques ?

On ne peut pas utiliser l’ignorance comme une punition dans tous les cas.

En effet, c’est inutile lorsque :

votre chien ne recherche pas votre attention. Dans ce cas, que vous l’ignoriez ou non ne changera rien pour lui. Par exemple, en promenade votre chien mange des cochonneries, si vous l’ignorez ça ne changera rien !
le comportement est satisfaisant en lui-même. Ce peut être le cas de comportements qui expriment une anxiété. Ainsi ignorer le léchage, les aboiements ou toute autre activité dans laquelle le chien trouve une certaine satisfaction (courir après un chat !), ne servira à rien.

Blindez-vous

Il est important que vous soyez bien décidé d’en finir avec le comportement gênant, sinon vous risquez de faiblir et par cela même récompenser aléatoirement votre chien, ce qui renforcera ce comportement.

Attention toutefois, tout comportement bien installé qui est désormais ignoré risque de voir sa fréquence augmenter avant de finir par s’éteindre (« extinction burst »). C’est-à-dire que si vous souhaitez ignorer votre chien qui vous saute dessus, il le fera encore plus avant que vous puissiez constater une amélioration.

Autant dire qu’il faut savoir être persévérant ! Certains comportements pourront disparaître rapidement, mais d’autres demanderont plus de temps.

Et vous, dans quels cas ignorez-vous votre chien ?

http://sharpei-attitude.fr/ignorer-son-chien/

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
PowerUser
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 40816
Age : 41
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

MessageSujet: Re: Ignorer ou ne pas ignorer?   Mar 10 Oct 2017 - 9:30

mitee a écrit:
la question devient quelle différence entre ignorer et ne pas renforcer ?

Tu as trouvé une réponse à ta question depuis?

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
mitee
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 29635
Age : 37
Localisation : sud 92
Emploi : Préparatrice en pharmacie et bisounours

MessageSujet: Re: Ignorer ou ne pas ignorer?   Mar 10 Oct 2017 - 9:56

Non pas vraiment Smile

car comme le souligne l'article que tu viens de citer : si le chien trouve ca encore plus drole et bien ignorer ne suffit pas.

mais ne pas renforcer en ignorant ca marche : je repense a buzz et son lièvre fraichement tué, pour lequel j'avais fait un bond vers lui. je n'avais pas vu la bestiole et m'approchais de lui pour le rattacher. sauf que pour lui j'ai renforcé son action chasse : il a sauté sur le lièvre planqué. et il a fuit car il m'est arrivé dans de précédents exemples de me fâcher (le coup de feu le chat). il est resté a 15-20 m loin dans le champs a poser, reprendre sa proie sans trop savoir quoi en faire. on serait restées sur place avec belette, je pense qu'il l'aurait fini par le manger.
là j'ai réussi à continuer mon chemin, en jouant avec la longueur de mes cheveux pour qu'il ne me voit pas le regarder... je l'ai "ignoré". il a donc fini par le lâcher et nous rejoindre.

en ayant vu la bestiole, je n'aurais pas avancé et j'aurais continué sans lui, peut être l'aurait il laissé... (pas très bon exemple, il était tellement sous le nez du chien que je ne suis pas sur qu'il l'aurait vraiment laissé)

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
u Pensez à utiliser la fonction "Chercher" en mode simple ou avancé . u
4 lettres mini et une étoile * si vous ne cherchez qu'une partie du mot.
Si le mot recherché ne fait que 3 lettres ou moins, passez par la fonction "Recherche Avancée" cliquez sur le bouton google.
Revenir en haut Aller en bas
http://miteeetpetronille.skyrock.com/
PowerUser
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 40816
Age : 41
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

MessageSujet: Re: Ignorer ou ne pas ignorer?   Jeu 12 Oct 2017 - 15:05

Parce qu'il est question d'ignorer...

PowerUser a écrit:
Elwing a écrit:
Pour continuer sur le sujet du stress lié à l'absence du maître et pour réagir à une remarque d'Helwann, je ne pense pas qu'instaurer un rituel de départ soit forcément négatif...tout dépend du chien. Certains chiens (adopté généralement) sont encore plus angoissés de ne pas savoir quand le maître va "disparaître", cela à d'ailleurs été étudié scientifiquement: un stress prévisible est plus facile à gérer qu'un stress soudain.

Donc selon moi, faire un apprentissage d'un mot signifiant en gros "je part mais je reviens" est parfois une méthode efficace. Au départ pour un chien très stressé il faut dire le mot (ex: je reviens) puis partir 5 min; la fois d'après partir 10 min etc...par contre faire comme si de rien n'était (ne pas faire la fête au chien!). Le but étant de banaliser l'évènement, mais aussi de le rendre prévisible pour le chien.

Merci Elwing, je ne savais pas cela! Ce n'est pas ce que je pratique et ce que je conseille. Dans mon optique, enseigner la solitude, c'est banaliser l'évènement. Ainsi, quand je pars ou quand je reviens, je ne me préoccupe pas de mes chiens, pas plus que lorsque je descends chercher le courrier ou que je vais dans ma salle de bain ou jusqu'à ma voiture pour y prendre ou déposer quelque chose... Pour moi, tout cela ne mérite pas de signaler mon départ ou mon retour et c'est pareil pour les absences plus longues. Cela dit, aurais-tu un article à nous communiquer à propos de ce stress prévisible, stp?

Le conseil que tu nous livres est intéressant et j'essaierai probablement d'agir ainsi avec mon jeune chien quand je m'entraîne à le laisser tout seul, c'est-à-dire sans moi mais surtout sans ma chienne à laquelle il est très attaché! C'est un chien que j'ai eu tout chiot et qui n'avait probablement que 6-7 semaines quand je l'ai récupéré sachant qu'il était déjà séparé de sa mère depuis presque 10 jours. Je voudrais l'aider à bien vivre cette séparation totale (quand il est avec ma chienne, il n'y a pas de problème, bien sûr). Peut-être que ce que tu évoques pourrais nous aider en plus du travail sur le détachement.

Elwing a écrit:
Alors pour te répondre poweruser, j'ai eu un cours entier sur la psychophysiologie du stress et le prof nous a cité de nombreuses expériences qui doivent être dans des articles différents. Je ne les ai pas dans l'immédiat mais je peux lui en demander, je pense que cela ne posera pas de problème.
Pour te citer un exemple, il y a eu une expérience sur les souris de labo, à qui ont infligeait un stress (soit physique genre choc électrique   ; soit plus "psychologique" avec des odeurs d'intrus ou de prédateurs mis dans leur cage); soit de façon fixe, à une heure précise, soit de façon aléatoire; et le résultat a été très net: les stress aléatoires causaient beaucoup plus de dégât au niveau des ulcères gastriques et des taux de cortisol...
Sinon cette question du stress lié à l'absence a été évoquée lors du stage de clicker avec Catherine Collignon qui m'a expliqué cette méthode d'apprendre "je reviens" (ou autre) à son chiot. Elle nous a parlé de chien qui réagissait très mal à l'ignorance et chez qui cela décuplait le stress du départ. J'ai ensuite fait le lien avec le cours que l'on a eu...
Après comme toujours je pense qu'il ne faut pas généraliser, il y a des chiens chez qui l'ignorance fonctionne très bien! Tout dépend de la sensibilité du chien et de l'état de stress dans lequel le départ le plonge (car parfois il n'est pas question de stress dans les aboiements mais plutôt d’excitation et/ou de frustration).
Un autre point intéressant de ce cours à été sur le contrôle qu'un animal peut exercer sur l'agent stressant: plus ce contrôle est grand moins le stress est important en terme d'intensité et d'impact. Par exemple un chien qui a peur des voitures sera moins stressé et gérera mieux ses émotions si il peut contrôler la distance qui le sépare de la voiture...mais je digresse là, désolée!  bom

Charlotte a écrit:
c'est super interessant Elwing !

et je pense exactement la même chose : pour moi l'ignorance parfois fait plus de débats qu'autre chose, et apprendre le "je reviens" aide de nombreux chien !

avec les miens, je le dis à chaque fois, et si je l'oublie, la c'est stress et pipi dans les 5 minutes, car les chiens ne savent pas à quoi s'attendre et sont dans l'aléatoire !


PowerUser a écrit:
Elwing, merci de m'avoir répondu.

Je pourrais aussi donner ce conseil dorénavant, surtout pour les chiens qui peuvent paraître stressés par les départs. C'est une autre alternative. Pour ma part, ma chienne a fait de l'anxiété de séparation a une époque. J'ai dû apprendre à ne rien lui dire pour aller et venir car la prévenir amplifiait son comportement.

J'espère que tu pourras me communiquer les articles dont tu me parles dans ta réponse.

Par contre, je tiens à repréciser (mais je veux bien être contredite) que ce que tu évoques (ignorer) ne concerne que les rituels de départs. Ignorer un chien, le reste du temps, est essentiel pour lui apprendre le détachement. On est d'accord?

Elwing a écrit:
Globalement je parlais bien des rituels de départs oui. Après je pense quand même que l'ignorance dans la vie de tous les jours doit être utilisé à bon escient; c'est à dire pas en excès, même pour un détachement: ce que fait Ivoria en le laissant seul à certains moments et en initiant les interactions me parait très bien.
Mais comme je le disais si on ignore trop on peut finir par soit créer un stress soit faire perdre au chien l'envie d’interagir avec sois; où lorsque l'ignorance est utilisée à but éducatif il faut faire attention à ce que ce soit bien une punition pour le chien.
Par exemple certaines personnes conseillent d'ignorer un chien qui aboi: cela peut marcher si le chien aboi pour attirer notre attention mais si le chien aboi après le facteur l'ignorer ne sera pas très efficace!
(je caricature un peu mais c'est pour mieux me faire comprendre!!)
En fait ignorer fonctionne bien si on cible bien les moments où on le fait et si cela est bien réfléchit (qu'est ce que j'ignore? Quel est mon but? Comment réagit mon chien?...). Enfin ce n'est que mon avis! 😉

Invité a écrit:
je comprends et trouve ce que tu dis intéressant, seulement je crois qu'il est difficile d'obtenir d'un chien qu'il n'essaie pas d'interagir avec son maître.

Parfois j'ignore totalement mon chien pendant 1-2-3jours, je le promène sans dire un mot, sans le regarder, pareil chez moi, pas de regards, pas de caresses( de toute façon  les caresse c'est rare chez moi) bref je ne le calcule pas ce que j'obtiens c'est un drogué en manque de regard et d'attention de ma part qui peut passer 1h à me regarder et attendre désespéramment que je le regarde ou que je lui demande qqch. En général c'est quand je le trouve(comme en ce moment à cause de la femelle qui est chez moi) pas assez concentré quand je lui demande au lieu de m'énerver ou essayer de l'acheter avec des bouts de jambon ou autre je l'ignore qq temps et il revient automatiquement centré uniquement sur moi.

Elwing a écrit:
Bien sûr cela dépend de la personnalité de ton chien: le tien se centre sur toi, "comme un drogué" (ce qui peut impliqué un état de mal être lorsque tu l'ignores en continue pendant 3 jours...).
Mais d'autres (je pense à ma chienne husky par exemple) ont tendances à préférer du coup aller voir ailleurs et s'occuper d'autres choses que de leur maître qui est si peu intéressant à leur yeux car ils ne les regardent même pas!
Certains chiens ont des caractères plus indépendants que d'autres.
De plus pour moi lorsque que l'on choisit de prendre un chien c'est quand même pour interagir avec il me semble...donc j'ai du mal à comprendre l'intérêt d'ignorer son chien sur des durées aussi longue. Moi j'ignore mes chiennes quand elles cherchent à attirer mon attention par des comportements que je juge inappropriés (si elle sautent, chouinent...), mais je leur accorde mon attention quand elles ont des bons comportements. Chacun sa méthode!  Smile

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ignorer ou ne pas ignorer?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ignorer ou ne pas ignorer?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ignorer les aboiements: conseils?
» Ignorer les gens en promenade
» Il grogne et fini par mordre s'il se sent agressé
» Ma chèvre HURLE toute la journée !
» Mon chien est agressif avec les autres chiens quand ils jouent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
°°L'Education Canine et les Méthodes Positives & Amicales°° :: L'APPROCHE POSITIVE ET AMICALE :: * EDUCATION CANINE & COMPORTEMENT CANIN *-
Sauter vers: