°°Le Forum de l'Education Canine & des Méthodes Positives & Amicales°°


 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Les dents et les affections dentaires
Droit des chiens d'assistance Emptypar philo Aujourd'hui à 9:26

» Formation comportementaliste/éducateur canin BELGIQUE
Droit des chiens d'assistance Emptypar EnergieSolaire Hier à 21:37

» Prédation sur animaux, instinct de chasse
Droit des chiens d'assistance Emptypar EnergieSolaire Mer 20 Nov 2019 - 20:52

» stage "gestion de la réactivité et de l'agressivité au quotidien" 2-3 mai 2020 Valleiry 74
Droit des chiens d'assistance Emptypar Poupoune Mer 20 Nov 2019 - 19:25

» Possessivité/défense des ressources
Droit des chiens d'assistance Emptypar philo Mer 20 Nov 2019 - 10:47

» Eviter les jeux de lancer de balle, de bâton ou de pouic-pouic: pourquoi?
Droit des chiens d'assistance Emptypar Manoon Mer 20 Nov 2019 - 8:07

» Court après les voitures
Droit des chiens d'assistance Emptypar philo Lun 18 Nov 2019 - 19:39

» VAE pour BP Educateur Canin ?
Droit des chiens d'assistance Emptypar Manoon Lun 18 Nov 2019 - 9:00

» Les races à nez fendu
Droit des chiens d'assistance Emptypar Ptit'LU Lun 18 Nov 2019 - 0:32

Sujets similaires
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Annonces

A propos du Forum

Nous tenons à préciser que ce forum a été créé dans le but de vous faire découvrir la possibilité d'une éducation utilisant une approche positive et respectueuse de votre chien.

Si vous avez des problèmes avec votre ou vos chiens, nous vous recommandons vivement de faire appel à un éducateur canin spécialisé en rééducation comportementale ou à un comportementaliste (utilisant le renforcement positif et aucun outil coercitif, cela va sans dire).

Les explications et conseils donnés sur ce forum ne sont là que pour vous orienter et vous informer des possibilités qui vous sont offertes pour éduquer votre compagnon à quatre pattes.

L'Equipe du Forum

Asso’ Bêtes de Scène

Droit des chiens d'assistance Bds-lo10
L'association « Bêtes de Scène » (association de protection animale de loi 1901) est située près de Bain de Bretagne (35).

Plus d'infos sur le site
CLICK!
& sur le forum
CLICK!


Partagez
 

 Droit des chiens d'assistance

Aller en bas 
AuteurMessage
julien
Compte inactif
Compte inactif
julien

Nb de messages : 353
Localisation : Moisdon la Rivière (44)

Droit des chiens d'assistance Empty
MessageSujet: Droit des chiens d'assistance   Droit des chiens d'assistance EmptyDim 26 Juin 2016 - 7:32

Tout le monde s'occupe des réformes du Code du travail en France en ce moment.

Est-ce qu'il ne faudrait pas en rédiger un pour les chiens de travail ?

http://www.cahiers-antispecistes.org/jesse-une-chienne-qui-trime/

Jason Hribal a écrit:

Traduit de l’anglais (Canada) par Jean Gaultier

« Jesse, a Working Dog » de Jason Hribal est paru le 11 novembre 2006 sur le site Counterpunch. Nous en publions une traduction française avec l’aimable autorisation de l’auteur. Pour en savoir plus sur Jason Hribal, visiter son site.
La Rédaction.



Il y a un mois, dans la ville de Rhine dans l'État du Wisconsin, une chienne de 13 ans nommée Jesse a perdu la vie en tentant de sauver celle de son ami. Jesse est passée à l'action lorsqu'un incendie s'est déclaré à son domicile. Dans un premier temps, elle s'empresse alors de secourir sa propriétaire et employeuse, Jamie Hanson. Elle lui apporte sa prothèse de jambe ainsi qu'un téléphone pour lui permettre de passer un appel à l'aide. Par la suite, alors que l'incendie fait rage de toutes parts, elle réussit à traîner Hanson jusqu'à l'entrée de la maison. Toutefois, Jesse n'est pas encore au bout de ses peines car elle entend un miaulement provenant du deuxième étage. Son ami, un chat, est effectivement en danger. Jesse retourne à l'intérieur de la maison en feu et grimpe les escaliers. Aucun des deux n'en sortira vivant.

Jesse était un chien d'assistance parmi beaucoup d'autres. On estime qu'ils sont au moins 20 000 à travailler actuellement aux États-Unis, et leur nombre croît rapidement. Il existe quatre catégories de services de santé fournis par les chiens. La première concerne le guidage. Ces chiens dirigent les non-voyants et les malvoyants à travers les quartiers, la circulation, les escaliers, les trottoirs, les bâtiments et les foules. La seconde catégorie concerne l'audition. Ces chiens assistent les sourds et les malentendants. Ils avertissent leur propriétaire lorsqu'un son particulier se fait entendre : la sonnette, le détecteur de fumée, un bébé en pleurs ou la minuterie. De plus, ils localisent de façon précise la source sonore. La troisième catégorie apporte une assistance physique. Ces chiens facilitent la mobilité. Ils aident les personnes à se lever du lit, de la chaise ou du canapé. Ils tirent le fauteuil roulant, portent le sac à dos et ramassent les objets tombés sur le sol. Ils vont chercher les aliments et les boissons dans la cuisine. Ils ouvrent et ferment les portes. Ils aident les personnes à s'habiller et à se déshabiller. Ils les aident à se déplacer en servant de contrepoids ou de support afin de prévenir les chutes et les glissements. Si un accident grave se produit, ils pressent un bouton d'alerte et courent chercher de l'aide. La quatrième catégorie apporte une aide psychologique. Ces chiens assistent les personnes souffrant de crises de panique, du syndrome de stress post-traumatique ou autres problèmes psychiatriques. Ils réconfortent et permettent une relation. Ils allument la lumière et ouvrent les portes afin que leurs employeurs en proie à l'angoisse n'aient pas à le faire. Ils créent de l'espace autour des personnes lorsque celles-ci prennent peur dans la foule. Ils apportent les médicaments et l'eau. Ils se souviennent de l'heure précise à laquelle le traitement doit être pris.

Ce travail n'est pas facile. Les chiots sélectionnés sont élevés dans des foyers spéciaux jusqu'à l'âge de 15 mois. Ensuite, ils sont soumis à un dressage intensif et quotidien qui dure de six mois à un an et qui aboutit à leur certification. Une fois placés dans un foyer, ces chiens travaillent : à temps plein, tous les jours. Leurs performances sont constamment contrôlées, et les stages de remise à niveau ne sont pas rares. Pendant les heures de travail, ils ne sont pas autorisés à avoir des relations sociales avec d'autres chiens, pas plus qu'avec d'autres humains. Même pendant leur sommeil, ces chiens maintiennent tous leurs sens en alerte. Ils travaillent jusqu'au jour où ils ne peuvent plus s'acquitter de leurs tâches convenablement – pendant huit ans en moyenne. En effet, selon la loi (Americans with Disabilities Act), ces chiens ne sont pas des « animaux de compagnie ». Ce sont des « chiens d'assistance ».

Le dressage, le travail ainsi que le statut légal de ces chiens donnent pourtant lieu à de sérieuses incohérences. Par exemple, le récit de l'incendie a suscité une vague d'émotion dans le public. Mais les gens ne se sont pas désolés pour Jesse, qui avait pourtant travaillé sans relâche en prenant soin de Hanson quotidiennement. La sollicitude s'est portée presque exclusivement sur sa propriétaire. Jamie Hanson a raconté à un groupe de journalistes la manière dont Jesse avait « sacrifié sa vie », non pas pour un chat (comme cela s'était réellement produit), mais pour secourir Hanson elle-même. À plusieurs reprises, elle a désigné Jesse non pas comme un chien d'assistance, mais comme un « animal de compagnie », « un cadeau » et « une enfant ». Nous sommes confrontés ici à une vision « en surplomb », empreinte de pitié, de paternalisme et d'anthropocentrisme. Pourquoi en est-il ainsi ?

La Delta Society – la plus grande organisation consacrée exclusivement aux chiens d'assistance – décrit sa mission comme étant « l'amélioration de la santé humaine grâce à l'assistance et aux services thérapeutiques rendus par des animaux ». La multitude de dresseurs indépendants ou regroupés se focalisent eux aussi sur la question humaine. Dans leurs manuels, les chiens sont évalués en fonction de leurs normes comportementales et de leur dressage. « Regardez ce chien extraordinaire que nous avons dressé ! », se vantent-ils. Les chiens eux-mêmes – leurs désirs, leurs besoins et leurs intérêts – bénéficient de peu ou point d'attention. Bien que ces organisations et individus parlent fréquemment d'une « retraite » pour ces chiens, il n'existe aucune planification budgétaire normalisée concernant celle-ci. Elle s'effectue sur base volontaire, au gré des propriétaires et des dresseurs, qui s'en chargent ou non. Il existe bien des lois étatiques et fédérales concernant les chiens d'assistance, mais celles-ci ne font que protéger les propriétaires en cas de perte ou de dommage à leur bien. Il n'existe aucun code du travail réglementant les conditions de travail, la santé ou le bien-être de ces employés. Certes, ces chiens travaillent, mais ils ne sont pas considérés comme des travailleurs. Les groupes de défense relatifs aux animaux d'assistance sont nombreux, mais ils protègent uniquement les droits des personnes handicapées, et non les chiens. Idem pour les nombreux groupes d'accompagnement du deuil : leur attention se focalise sur les humains, et non sur les chiens.

Le marché du chien d'assistance n'est pas le seul responsable de l'apparition de cette conception. Aussi paradoxal que cela puisse paraître, l'application actuelle des droits des animaux aboutit à la même conclusion. L'accent y est mis sur la sentience. Selon Jeremy Bentham et Peter Singer, « la question n'est pas : "Peuvent-ils raisonner ?", ni "Peuvent-ils parler ?", mais "Peuvent-ils souffrir ?" ». Nous devrions nous apitoyer sur ces animaux. Pour les organisations ASPCA, HSUS et PETA, ils sont sans voix et sans défense. Ce sont des victimes. Ils sont comme des enfants.

Pourtant, quelque chose ne tourne pas rond. Comme le soulignait l'historien E.P. Thompson, « donner, c'est recevoir ». Nous sommes conscients de ce que nous donnons : de la pitié. Mais que recevons-nous ? C'est sur ce point que la philosophie des droits des animaux échoue lamentablement. Les animaux – en tant qu'acteurs qui construisent, qui créent et qui façonnent la société (en d'autres termes, ce que nous recevons) – sont rarement, voire jamais, pris en compte. En fait, leur agentivité, en tant que réalité sociologique et historique, n'est pas seulement négligée par le mouvement des droits des animaux ; elle est également souvent rejetée car jugée indigne de considération. Étant perçus et présentés comme des victimes impuissantes et des individus passifs, ces animaux sont dès lors tenus à l'écart de la société. Nous nous trouvons face à une vision « en surplomb », qui sert à conforter et renforcer des croyances similaires au sein de la population. En effet, cette conception de dominant a non seulement ignoré et marginalisé les animaux d'hier et d'aujourd'hui, mais elle a également érigé des obstacles aux relations que nous cherchons à établir avec les animaux dans le futur.

Jessie n'aurait voulu ni de votre tristesse ni de votre compassion. Elle aurait voulu que vous reconnaissiez ses aptitudes et ses compétences. Elle aurait voulu que vous réalisiez à quel point son travail était pénible et difficile. Qui parmi mes lecteurs souhaiterait avoir un tel emploi ? Qui parmi mes lecteurs aurait l'énergie et la patience requises pour prendre soin d'une personne handicapée 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, 365 jours par an, et ce pendant 8 ans ou plus ?

Jessie aurait voulu que vous examiniez ses conditions de travail. Bien que les dresseurs travaillent généralement pour des organisations sans but lucratif, ils gagnent leur vie grâce à ces animaux d'assistance, chaque chien étant facturé 20 000 dollars environ (les fondations et les subventions couvrent une grosse partie de ce montant). Les propriétaires économisent une somme d'argent considérable en utilisant ces chiens en lieu et place de soins procurés 24 heures sur 24 par des humains. Les vétérinaires empochent des millions de dollars grâce à ces chiens. L'industrie des animaux de compagnie – qui produit les aliments, les friandises et les jouets – gagne elle aussi des millions de dollars grâce à eux. Or, qu'est-ce que ces animaux d'assistance obtiennent en retour ? Où est passée leur part de l'argent et des bénéfices qu'ils génèrent ?

Jessie aurait voulu que vous considériez les chiens d'assistance comme des travailleurs actifs et productifs de notre société. Ils font partie de la classe ouvrière. Les chiens d'assistance devraient avoir des droits car ils les ont mérités. Ils devraient bénéficier de congés hebdomadaires réguliers. Ils devraient bénéficier de vacances annuelles. Ils devraient toucher un salaire minimum. Cet argent, détenu par un tiers neutre, financerait leur temps de repos. Des journées libres passées avec d'autres chiens à jouer, courir, sauter, nager, se faire des amis. Sans aucune obligation ni tâche ni travail. Leur salaire pourrait financer des pensions d'invalidité en cas d'accident du travail. Il serait employé à la création de centres de retraite dont ils pourraient eux-mêmes profiter une fois leur mission terminée. Chacun de ces droits et chacune de ces réglementations devraient être reconnus, stipulés et imposés par la coutume et par la loi.

En l'honneur de Jesse, la prochaine fois que vous rencontrerez un chien d'assistance, adoptez un point de vue radicalement différent. Ne dites pas : « Ouah ! Ce chien est tellement beau ! Et si bien dressé ! » Demandez plutôt : « Hé, ce chien a-t-il déjà eu droit à un "oups" de jour de congé ? »


Texte mis en ligne le 12 mars 2016
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Droit des chiens d'assistance Empty
MessageSujet: Re: Droit des chiens d'assistance   Droit des chiens d'assistance EmptyDim 26 Juin 2016 - 18:36

Intéressant merci Julien !
Revenir en haut Aller en bas
julien
Compte inactif
Compte inactif
julien

Nb de messages : 353
Localisation : Moisdon la Rivière (44)

Droit des chiens d'assistance Empty
MessageSujet: Re: Droit des chiens d'assistance   Droit des chiens d'assistance EmptyDim 26 Juin 2016 - 20:42

Je me rappelle que les Coppinger sont assez critiques vis à vis de la vie des chiens d'assistance également. Après, cet article comme les Coppinger parlent de leur vie de manière un peu anecdotique je trouve, j'aimerais bien trouver une investigation ou analyse plus précis sur la vie de ces chiens en terme de socialisation, d'éducation, de relation avec les personnes de leur environnement, de leurs moments de détente, de comment les propriétaires perçoivent cette relation, d'où les chiens proviennent, où se passe leur retraite, etc. Ces sujets sont souvent abordés mais c'est difficile d'avoir des données, témoignages, ou analyses avec des sources sures.
Revenir en haut Aller en bas
mitee
 
 
mitee

Féminin
Nb de messages : 33783
Age : 39
Localisation : sud 92
Emploi : Préparatrice en pharmacie et bisounours

Droit des chiens d'assistance Empty
MessageSujet: Re: Droit des chiens d'assistance   Droit des chiens d'assistance EmptyLun 27 Juin 2016 - 9:21

en france les chiens d’assistance sont mis a la retraite entre 8 et 10 ans selon leur forme... et selon les moyens et les possibilités soit reste avec leur "maitre", soit repartent dans une famille pour vivre une vie de chien.

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
u Pensez à utiliser la fonction "Chercher" en mode simple ou avancé . u
4 lettres mini et une étoile * si vous ne cherchez qu'une partie du mot.
Si le mot recherché ne fait que 3 lettres ou moins, passez par la fonction "Recherche Avancée" cliquez sur le bouton google.

Revenir en haut Aller en bas
http://miteeetpetronille.skyrock.com/
nantia
 
 
nantia

Nb de messages : 3154
Age : 51
Localisation : pointe de bretagne, chez les korrigans
Emploi : ... avec mes animaux

Droit des chiens d'assistance Empty
MessageSujet: Re: Droit des chiens d'assistance   Droit des chiens d'assistance EmptyLun 27 Juin 2016 - 13:08

moi quand je lis ce texte j'ai l'impression de lire une caricature où les chiens d'assistance bossent sans arrêt, sans plaisir, sans reconnaissance ....

il me semble que pour la plupart ils sont lachés régulièrement, ils ont des période dans la journée où ils "ne font rien d'autre que d'être des chiens", leur maître les apprécie pour ce qu'ils sont aussi des chiens qui ont des calins, et de simple vie de chien.

est ce qu'ils ont pensé aussi aux chiens de compagnie ?
c'est vrai la majorité des chiens de compagnie sont des réponses au besoin d'affection des maîtres, ils devraient pouvoir avoir des jours de repos pour sortir de cette emprise émotionnelle !
bien des chiens devraient avoir un salaire pour supporter leur maitre, est ce qu'on y a pensé ?
après tout ils sauvent de nombreuses vies, car par leur présence ils empêchent des gens de suicider, ça vaut bien une prime de fin d'année, non ?

et oui il y a des pays où doit se monnayer ou se monnaie du moins, ou est question d'argent, ou tout est bon a prendre ...
et d'autres ou être là et accompagner fait partie de la vie sociale .

les aidants familiaux qui accompagnent et aident tous les jours 24h/24 sont ils payés pour cela ?
auront ils une retraite quand ils seront fatigués ?

vaste sujet que celui de l'aide gratuite ou sous condition monétaire ...
Revenir en haut Aller en bas
nantia
 
 
nantia

Nb de messages : 3154
Age : 51
Localisation : pointe de bretagne, chez les korrigans
Emploi : ... avec mes animaux

Droit des chiens d'assistance Empty
MessageSujet: Re: Droit des chiens d'assistance   Droit des chiens d'assistance EmptyLun 27 Juin 2016 - 13:09

va peut être falloir que je prévois un salaire pour mes chiens de troupeau sans qui je pourrais pas bosser ? p

je sais pas comment la MSA va prendre ma déclaration de cotisation retraite au nom de "Médor" chien de troupeau u
Revenir en haut Aller en bas
julien
Compte inactif
Compte inactif
julien

Nb de messages : 353
Localisation : Moisdon la Rivière (44)

Droit des chiens d'assistance Empty
MessageSujet: Re: Droit des chiens d'assistance   Droit des chiens d'assistance EmptyLun 27 Juin 2016 - 13:55

Je veux bien que demander un salaire paraisse caricatural. Surtout pour ceux avec qui ça se passe bien.

Mais le programme éducatif est dur, j'imagine que ça ne marche pas pour tous les chiens achetés. S'il y a un ou plusieurs événements traumatisants durant la période de socialisation, ou même durant leur vie d'assistant, et que le chien devient trop peureux, ou agressif, qu'est-ce qui se passe pour lui ? Ca doit arriver pourtant, mais vous avez déjà vu des "retraites anticipées" pour des chiens de moins de 5 ans ?

Quand une fondation achète un lot chiens, je ne suis pas sûr qu'ils finissent tous par travailler, tous ne réussissent pas forcément les programmes malgré les sélections. qu'est-ce qui se passe pour ceux qui ne travaillent pas ?

Une des demandes principales aussi pour ces chiens, est de ne jamais établir de contacts sociaux (avec congénères et humains), ou de les minimiser au maximum, est-ce qu'on ne fout pas leur vie en l'air avec ce genre de demande ?
Revenir en haut Aller en bas
mitee
 
 
mitee

Féminin
Nb de messages : 33783
Age : 39
Localisation : sud 92
Emploi : Préparatrice en pharmacie et bisounours

Droit des chiens d'assistance Empty
MessageSujet: Re: Droit des chiens d'assistance   Droit des chiens d'assistance EmptyLun 27 Juin 2016 - 14:23

filou le chien d'esquisse a été retraité a 5 ans...

en chien guide d'aveugle, les chiens "inaptes" sont replacés au prés des familles d'accueils qui en font la demande, ou de familles extérieures...

Citation :
est de ne jamais établir de contacts sociaux (avec congénères et humains)
exclusivement pendant le travail : au harnais pour le chien guide. sinon ils sont des chiens "normaux" le reste du temps.

pour les autres pathologies et les chiens associés, je ne connais pas assez pour dire quoique ce soit.

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
u Pensez à utiliser la fonction "Chercher" en mode simple ou avancé . u
4 lettres mini et une étoile * si vous ne cherchez qu'une partie du mot.
Si le mot recherché ne fait que 3 lettres ou moins, passez par la fonction "Recherche Avancée" cliquez sur le bouton google.

Revenir en haut Aller en bas
http://miteeetpetronille.skyrock.com/
nantia
 
 
nantia

Nb de messages : 3154
Age : 51
Localisation : pointe de bretagne, chez les korrigans
Emploi : ... avec mes animaux

Droit des chiens d'assistance Empty
MessageSujet: Re: Droit des chiens d'assistance   Droit des chiens d'assistance EmptyLun 27 Juin 2016 - 15:38

je crois que toutes tes questions Julien viennent beaucoup d'une totale méconnaissance du fonctionnement de ces assos.

apprend à les connaitre, renseigne toi sur comment son choisit les chiens (on achète pas un lot de chiot, les centres de formation ont carrement des élevages à eux ) , il y a un nombre très important de hciot qui ne finissent pas leur formation, certains sont même recaller avant de la commencer juste après la période "chiot" justement, ils sont replacé.

comme dit mitee les chiens ne doivent pas vivre dans un désert sociale, seulement quand ils bossent, et c'est normal.
même mes chiens de compagnie ne vont pas voir tout le monde.

bref beaucoup de fausse croyance ...
Revenir en haut Aller en bas
julien
Compte inactif
Compte inactif
julien

Nb de messages : 353
Localisation : Moisdon la Rivière (44)

Droit des chiens d'assistance Empty
MessageSujet: Re: Droit des chiens d'assistance   Droit des chiens d'assistance EmptyLun 27 Juin 2016 - 16:59

Soyons clairs, je ne crois rien, je disais plus haut que je cherchais justement des témoignages plus précis sur ce milieu, parce que j'en sais rien de comment ça se passe. Les seules positions critiques que j'ai lu venaient d'Américains, le fonctionnement est peut-être complètement différent. Et ces critiques datent, avec un peu de chance ça a évolué, mais certains ont connu des chiens complètement esquinté de tirer un fauteuil parfois plusieurs heures par jour avec un harnais absolument pas adapté.
Revenir en haut Aller en bas
mitee
 
 
mitee

Féminin
Nb de messages : 33783
Age : 39
Localisation : sud 92
Emploi : Préparatrice en pharmacie et bisounours

Droit des chiens d'assistance Empty
MessageSujet: Re: Droit des chiens d'assistance   Droit des chiens d'assistance EmptyLun 27 Juin 2016 - 17:32

Esquisse sur ce forum est non voyante, tu peux déjà en parler avec elle.

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
u Pensez à utiliser la fonction "Chercher" en mode simple ou avancé . u
4 lettres mini et une étoile * si vous ne cherchez qu'une partie du mot.
Si le mot recherché ne fait que 3 lettres ou moins, passez par la fonction "Recherche Avancée" cliquez sur le bouton google.

Revenir en haut Aller en bas
http://miteeetpetronille.skyrock.com/
Kinya
 
 
Kinya

Féminin
Nb de messages : 2404
Age : 30
Localisation : Haut doubs
Emploi : Horlogère

Droit des chiens d'assistance Empty
MessageSujet: Re: Droit des chiens d'assistance   Droit des chiens d'assistance EmptyLun 27 Juin 2016 - 18:59

Je rejoins nantia!

Et bon y'a pas mal d'anthropomorphisme (oops orthographe??) car l'homme pense que vu que lui n'aime pas faire sa ben le chien ne va pas aimer ....

Apres je dis pas que y'a pas des chiens d'assistances qui sont mal mais s'est le lot de tout les chiens quelque soit leur milieu (chien de compagnie, chien de chasse, de sport, de garde, de travail, etc)
Revenir en haut Aller en bas
Esquisse
Compte inactif
Compte inactif
Esquisse

Féminin
Nb de messages : 1531
Age : 27
Localisation : Rennes

Droit des chiens d'assistance Empty
MessageSujet: Re: Droit des chiens d'assistance   Droit des chiens d'assistance EmptyLun 27 Juin 2016 - 20:14

Effectivement cet article ressemble à un plaidoyer de défenseurs des animaux extrémistes et anthropomorphiques Wink

Je connais mal les chiens d'assistance mais je peux te parler des chiens guides et on est loin des réalités décrites ici. Malheureusement les chiens de travail mal dans leur peau existent, les maîtres peu soucieux aussi, mais dans les échanges que je peux avoir régulièrement avec d'autres maîtres, j'entends parler de "prendre soin", "plaisir", "soucieux de leur santé", "reconnaissance", "chiens qui mettent spontanément la tête dans le harnais".

Il faut savoir qu'un chien guide travaille exclusivement dehors lors des déplacements et que les gens ne passent pas la journée à marcher dans la rue ou prendre les transports en commun ^^ Donc par jour, je dirais que grand maximum, les chiens peuvent travailler 3 h, et encore, ce n'est pas 3 h de guidage non stop puisqu'il y a des pauses dans le train ou le bus par exemple. Pour la mienne lorsque je vais en cours, c'est 10 min de guidage, 15 min de bus, 5 min de guidage et ça deux fois par jour. Le reste du temps, elle dort, on joue, on se pose pour des moments câlins, on va se balader tous les soirs pour lui permettre d'évacuer ses tensions, d'explorer et de voir d'autres chiens si on en croise. Dans tous les cas le week-end c'est grande balade en forêt avec un groupe de chiens et à part du rappel, je ne lui demande rien dans ces moments-là. J'essaie de lui laisser au moins un jour par semaine où elle ne travaille pas et où on sort peu, d'ailleurs ces jours-là elle dort pas mal, je pense qu'elle récupère mais dès le lendemain elle me sollicite de nouveau et on est reparties.

Je ne nierai pas que le travail de chien guide est contraignant, à partir du moment où il enfile son harnais, il doit renoncer à ce qui fait de lui un chien : renifler, poursuivre, aller voir les congénères, marquer sur les arbres, etc. C'est une question de sécurité, on ne peut pas leur permettre de se disperser. En compensation, on peut considérer que lorsqu'il guide, on pratique une activité ensemble ; il y a de la récompense, des félicitations, des stimulations ; et même en-dehors du guidage, le chien est avec nous en permanence, rarement seul et il évolue dans différents environnements.

Je pense qu'il y a des chiens guides bien plus épanouis que des chiens de famille qui sortent en laisse 10 min deux fois par jour et attendent toute la journée que les humains rentrent du travail. Je pense aussi qu'il y a des chiens guides stressés, anxieux et qui n'ont pas une belle relation avec leur maître. Il faut se méfier des généralisations.

Ah et je n'ai pas spécialement l'impression d'engraiser les vétos, à part des séances d'ostéo régulières je n'ai pas de raison d'aller souvent faire consulter ma chienne.

Je rappelle aussi que les méthodes positives sont de plus en plus utilisées dans la formation des chiens d'assistance en général et qu'on cherche à faire aimer son travail au chien pour optimiser ses performances et son bien-être. Alors non, ce n'est sans doute pas facile de changer plusieurs fois de famille et d'humain référent pendant les deux premières années et de vivre enchenil la nuit dans la plupart des centres de formation, mais à côté, on leur propose des apprentissages quotidiens,ils sont stimulés, bougent, vivent avec d'autres chiens tous les jours. Il y a des contraintes mais aussi de belles choses, à nous d'en avoir conscience et de faire de notre mieux pour entretenir un partenariat homme-chien profitable à chacun.
Revenir en haut Aller en bas
Kinya
 
 
Kinya

Féminin
Nb de messages : 2404
Age : 30
Localisation : Haut doubs
Emploi : Horlogère

Droit des chiens d'assistance Empty
MessageSujet: Re: Droit des chiens d'assistance   Droit des chiens d'assistance EmptyLun 27 Juin 2016 - 20:27

Je rajouterai esquisse quand tu parles de contraintes: ces contraintes sont les memes pour tout les chiens a qui ont demandent de travailler serieusement
Et perso mes chiens (mushing) j'ai jamais eu a leurs apprendre a pas pisser, renifler ou autre quand on courent, le chien le fait de lui meme car il aime sa
Et il a ses moments reniflages et co

Et meme certains chiens de compagnies sorti 3 fois 10 minutes par jour ont pas vraiment le temps de renifler/jouer avec ses congeneres car le maitre a pas le temps ...
Je pense vraiment pas que les chiens d'assitances/guides soient specialement + a plaindre que les autres chiens

Et faut pas oublier qu'un chien selectionner pour le travail aimera sa
Revenir en haut Aller en bas
julien
Compte inactif
Compte inactif
julien

Nb de messages : 353
Localisation : Moisdon la Rivière (44)

Droit des chiens d'assistance Empty
MessageSujet: Re: Droit des chiens d'assistance   Droit des chiens d'assistance EmptyLun 27 Juin 2016 - 20:58

Merci pour ton témoignage Esquisse. Pour les sources, il s'agit d'un défenseur des animaux (extremiste je ne sais pas, pas pour moi en tout cas), anthropomorphique je crois que c'est pour le style surtout, surtout que ce n'est pas du tout un spécialiste canin. Ses publications sont surtout axées sur les violences subies par les animaux en captivité.

Il s'agit d'un militant de la libération animale, et à mon avis le propos est surtout de soulever une autre forme d'exploitation des animaux qui est rarement soulevé (l'article a été publié dans une revue anti-spéciste). L'éducation positive a été une grande avancée pour revoir la relation entre humains et animaux de compagnie, je pense que le but de ce genre d'article est également de revoir la relation au chien dans le monde du chien de travail. Il s'agit de s'assurer que les besoins et les intérêts des animaux sont respectés dans cette situation particulière, peu connue du grand public.

Je ne crois pas que tout soit rose, ou tout soit noir, mais la question est rarement posé de comment peut-on utiliser un chien d'assistance, et jusqu'où. Et c'est article a le mérite de soulever cette question. J'imagine que les intérêts des chiens sont très bien pris en compte, mais jusqu'où face aux besoins d'un humain ? Je pense que cet article tente surtout de mettre en avant le fait que la supériorité des besoins des humains sur les intérêts des chiens puisse être problématique, et qu'on l'oublie souvent.

Et pour finir, là où la situation semble la plus critique, ça reste pour les chiens d'assistance plus que pour les chiens guide, et aux Etats-Unis (je n'ai jamais vu de point de vue critique venant de Français, ou même d'Européens).
Revenir en haut Aller en bas
mitee
 
 
mitee

Féminin
Nb de messages : 33783
Age : 39
Localisation : sud 92
Emploi : Préparatrice en pharmacie et bisounours

Droit des chiens d'assistance Empty
MessageSujet: Re: Droit des chiens d'assistance   Droit des chiens d'assistance EmptyMar 28 Juin 2016 - 9:06

ca fait un moment que vinkie n'est pas venu sur le forum mais tu peux retrouver ses écrits Smile
http://educationcanine.forumactif.com/t8348-bonjour-et-rebonjour

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
u Pensez à utiliser la fonction "Chercher" en mode simple ou avancé . u
4 lettres mini et une étoile * si vous ne cherchez qu'une partie du mot.
Si le mot recherché ne fait que 3 lettres ou moins, passez par la fonction "Recherche Avancée" cliquez sur le bouton google.

Revenir en haut Aller en bas
http://miteeetpetronille.skyrock.com/
mitee
 
 
mitee

Féminin
Nb de messages : 33783
Age : 39
Localisation : sud 92
Emploi : Préparatrice en pharmacie et bisounours

Droit des chiens d'assistance Empty
MessageSujet: Re: Droit des chiens d'assistance   Droit des chiens d'assistance EmptyMar 28 Juin 2016 - 9:23


* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
u Pensez à utiliser la fonction "Chercher" en mode simple ou avancé . u
4 lettres mini et une étoile * si vous ne cherchez qu'une partie du mot.
Si le mot recherché ne fait que 3 lettres ou moins, passez par la fonction "Recherche Avancée" cliquez sur le bouton google.

Revenir en haut Aller en bas
http://miteeetpetronille.skyrock.com/
Contenu sponsorisé




Droit des chiens d'assistance Empty
MessageSujet: Re: Droit des chiens d'assistance   Droit des chiens d'assistance Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Droit des chiens d'assistance
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Punks à chiens
» Cablerie de retroviseur droit cassé
» Acceptez vous les chiens ?
» croquettes des chiens en burkina
» chiens de traineaux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
°°Le Forum de l'Education Canine & des Méthodes Positives & Amicales°° :: LES CHIENS :: * DIVERS: sujets canins *-
Sauter vers: