°°L'Education Canine et les Méthodes Positives & Amicales°°


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Chien habitué à être promener par 1 seul maitre
par Biscuit2604 Aujourd'hui à 13:02

» Besoin de conseils / situation difficile
par mel.juskowiak Aujourd'hui à 12:12

» Proteochoc/proteostress : Complément alimentaire qui aide en situation post-traumatique
par mitee Ven 17 Nov 2017 - 20:04

» Neva, petite border A ADOPTER
par mitee Ven 17 Nov 2017 - 20:03

» Urgence Animaux.com
par mitee Ven 17 Nov 2017 - 16:00

» Devenir éducateur canin/comportementaliste
par mitee Ven 17 Nov 2017 - 15:58

» Choix de la cage/caisse de transport
par mitee Ven 17 Nov 2017 - 15:58

» Stérilisation: conseils pré- et post-opératoires?
par Pempem Ven 17 Nov 2017 - 14:11

» Loi du 6 janvier 1999 sur les chiens "susceptibles d'être dangereux"
par mitee Ven 17 Nov 2017 - 12:58

Sujets similaires
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Annonces

A propos du Forum

Nous tenons à préciser que ce forum a été créé dans le but de vous faire découvrir la possibilité d'une éducation utilisant une approche positive et respectueuse de votre chien.

Si vous avez des problèmes avec votre ou vos chiens, nous vous recommandons vivement de faire appel à un éducateur canin spécialisé en rééducation comportementale ou à un comportementaliste (utilisant le renforcement positif et aucun outil coercitif, cela va sans dire).

Les explications et conseils donnés sur ce forum ne sont là que pour vous orienter et vous informer des possibilités qui vous sont offertes pour éduquer votre compagnon à quatre pattes.

L'Equipe du Forum

Asso’ Bêtes de Scène


L'association « Bêtes de Scène » (association de protection animale de loi 1901) est située près de Bain de Bretagne (35).

Plus d'infos sur le site
CLICK!
& sur le forum
CLICK!


Partagez | 
 

 Le régime végétarien/vegan pour les chiens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
PowerUser
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 40936
Age : 41
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

MessageSujet: Le régime végétarien/vegan pour les chiens   Lun 14 Déc 2015 - 15:02

Allez, voilà! Je jette le pavé dans la mare!

Le tabou de l'alimentation animale, l'alimentation végétarienne voire végétalienne pour les chiens (ou autres).

J'ouvre ce post parce qu'il faut bien oser en parler!

Sur notre forum, nous avons présenté plusieurs types de régimes alimentaires alors pourquoi pas celui-là.

Je vous demanderais de rester calme car je souhaiterais que les personnes qui nourrissent leur chien de cette façon se sentent libres de nous faire part de leur expérience.

Voilà! Vous avez tous la parole! Pour ou contre, on vous écoute!


* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
PowerUser
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 40936
Age : 41
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

MessageSujet: Re: Le régime végétarien/vegan pour les chiens   Lun 14 Déc 2015 - 15:05

J'ai du mal à trouver un article qui présenterait simplement cette alimentation sans entrer dans un débat idéologique!

Rien que pour ça, j'imagine qu'il n'est pas facile de nourrir son chien de cette façon.

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
PowerUser
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 40936
Age : 41
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

MessageSujet: Re: Le régime végétarien/vegan pour les chiens   Lun 14 Déc 2015 - 15:07

Citation :
Des régimes végétariens pour nos chiens ?

Peut-on faire de nos carnivores domestiques des végétariens ? C'est l'objet d'un débat animé entre les adeptes des régimes végétariens et végétaliens et les personnes optant pour qu'un carnivore reste un carnivore.

Biologie digestive des chiens et chats

Les chiens et les chats sont des carnivores et ils ont un système digestif adapté à ce régime carné. Le transit digestif est plus rapide que celui des herbivores et leur estomac est tout à fait différent de la véritable « cuve à fermentation » permettant de digérer les matières végétales que possèdent les ruminants. De plus, les carnivores sont dotés d’un pancréas produisant les enzymes nécessaires pour digérer efficacement les fibres musculaires et les graisses de leurs proies. En outre, le chat est aussi un carnivore par obligation, car il trouve dans le régime carné des substances que son organisme est incapable de produire et qui ne se trouvent pas, ou en quantités trop faibles par rapport à ses besoins, dans les végétaux et les céréales. Il s’agit notamment des acides aminés « taurine », « carnitine » et « arginine », de certains acides gras essentiels et des vitamines A et B. Dans la nature, les chiens et chats se nourrissent donc principalement de proies animales et d’un peu de végétaux se trouvant dans l’estomac de certaines de leurs proies.

Préférences des chiens et chats

Le mode d’alimentation reçu par les chiots et chatons dès leur sevrage influence leurs préférences alimentaires à l’âge adulte. Lorsqu’ils ont l’habitude d’un régime alimentaire particulier, ils se contentent généralement de ce même régime chaque jour, durant toute leur vie. Dans cet ordre d’idée, on peut penser que les chiens et chats habitués à recevoir un régime végétarien ne sont sans doute pas malheureux de ne pas avoir accès aux graisses et protéines animales. Mais côté santé, il n’y a à ce jour aucune étude démontrant que soumettre un chien ou un chat à un régime végétarien ou végétalien est sans danger pour sa santé !

Régime végétarien : attention aux carences !

Les chiens et chats soumis à un régime végétarien ou végétalien doivent absolument recevoir des compléments alimentaires contenant les acides gras essentiels, acides aminés et vitamines dont ils ont besoin et qu’ils ne trouvent pas dans les végétaux et/ou céréales. En effet, des études ont montré que certains aliments végétariens commercialisés pour chiens et chats étaient responsables de carences alimentaires et de troubles de la santé. En outre, un contrôle régulier des urines des animaux est indispensable car un régime végétarien, plus pauvre en protéines qu’un régime carné, diminue l’acidité de l’urine des carnivores et ainsi favorise l’apparition de cristaux urinaires. Ces derniers peuvent être responsables d’inflammation et d’infection de la vessie, ainsi que d’obstruction urinaire.

Source : Anne Pensis, vétérinaire - http://www.e-sante.be/
Mise en ligne le 20 février 2007

http://www.chien.com/general/alimentation/infos-conseils/des-regimes-vegetariens-pour-nos-chiens.html

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
Iwubee
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 5207
Age : 27
Localisation : France

MessageSujet: Re: Le régime végétarien/vegan pour les chiens   Lun 14 Déc 2015 - 15:09

Ah oui sacré pavé dans la mare

Personnellement, j'aurai tendance à être contre ... Après je n'ai jamais vu les compos des croquettes végétariennes et ça se trouve ça se vaut avec les croquettes de supermarché voire plus haut de gamme avec céréales ... ?

Revenir en haut Aller en bas
PowerUser
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 40936
Age : 41
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

MessageSujet: Re: Le régime végétarien/vegan pour les chiens   Lun 14 Déc 2015 - 15:12

L'avis de la papesse de la ration ménagère, le Dr Blanchard:

Citation :
Un régime végétarien est-il adapté pour un Chien ?

Biologiquement, un chien est un carnivore.

Alors un chien peut-il être nourri avec un régime alimentaire végétarien ?
On dit le chien carnivore occasionnel, par opposition au chat, carnivore strict… Que cela signifie-t-il ?
Outre sa biologie (denture, tube digestif…) adapté à un régime carnivore, pour rester en bonne santé, il faut couvrir ses besoins nutritionnels. Parmi les 40 nutriments que le chien doit recevoir, il y a :

   Des nutriments qui sont bien utilisés s’ils sont d’origine animale (vitamine A = rétinol, vitamine D3) et bien peu s’ils sont d’origine végétale (bétâ-carotène, vitamine D2)
   Des nutriments qui ne sont pas aussi utilisables s’ils sont d’origine végétale comme les protéines (protéines végétales moins digestibles que les protéines animales)
   Des nutriments qui se trouvent en quantité suffisante uniquement dans des matières premières d’origine animale, comme les protéines et lipides saturés pour les stades exigeants (croissance, reproduction, effort intense)

Cependant, comme la technologie permet de synthétiser des nutriments, de mélanger des matières premières inhabituelles, ou des extraits de matières premières, de les transformer par la cuisson, de les rendre appétentes et donc acceptées quand elles ne seraient pas consommées sous forme native, il est possible de proposer des aliments tout prêts, végétariens, en tout cas sans viande ou poisson.

En ration ménagère, c’est-à-dire avec des aliments natifs, on peut dans certains cas proposer un régime végétarien… mais cela demande des calculs précis, et n’est pas simple…
Pour un chien adulte (hors reproduction, hors activité intense), il est possible de proposer une ration sans viande ni poisson (mais avec oeuf, fromage ou yaourt…) mais pour un CHIOT, c’est IMPOSSIBLE. Vous êtes sûr de le rendre malade à plus ou moins long terme, et d’impacter sa croissance.

Le tube digestif du jeune chiot ne tolère pas des grandes quantités d’amidon et de fibres (sinon il aura des troubles digestifs plus tard). Le chiot a des besoins très élevés en protéines, avec une forte préférence pour celles d’origine animale, et des lipides dont une partie également d’origine animale. S’ajoute un besoin en calcium, phosphore… en quantité importante (le fromage ne suffirait pas à couvrir ce besoin) mais aussi vitamine A (rétinol) et D (D3 animale plutôt que D2, végétale) qui ne peut pas être couvert par des produits végétaux.

Que faire si vous êtes végétarien mais que vous voulez un chiot ?

Si vous voulez élever ce chiot et ne pas avoir de produits d’origine animale « visibles » chez vous, je vous conseille de donner des croquettes pour chiot (s’il vous plait évitez un aliment végétarien, pour le chiot c’est rarement idéal) que vous trouverez chez votre vétérinaire. Sinon, si vous voulez préparer sa nourriture, il vous faudra y inclure de la viande, de l’huile de colza, un peu de légumes et un peu de riz, et un complément Vit’i5 Ca:P=3 pour apporter calcium, phosphore, oligo-éléments et vitamines.

http://blog.cuisine-a-crocs.com/2012/11/06/regime-vegetarien-est-il-adapte-pour-un-chien/

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
mitee
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 29769
Age : 37
Localisation : sud 92
Emploi : Préparatrice en pharmacie et bisounours

MessageSujet: végétarien végétalien végétarienne végétalien vegan végétal   Lun 14 Déc 2015 - 15:12

je ne sais plus qui sur le forum nourrissait ses chiens comme ca, et en était contente...

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *


Dernière édition par mitee le Lun 14 Déc 2015 - 15:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://miteeetpetronille.skyrock.com/
PowerUser
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 40936
Age : 41
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

MessageSujet: Re: Le régime végétarien/vegan pour les chiens   Lun 14 Déc 2015 - 15:13

Iwubee a écrit:
Ah oui sacré pavé dans la mare

u

Iwubee a écrit:
Personnellement, j'aurai tendance à être contre ... Après je n'ai jamais vu les compos des croquettes végétariennes et ça se trouve ça se vaut avec les croquettes de supermarché voire plus haut de gamme avec céréales ... ?


Je pense que les plus connaisseurs diront que c'est pire! Very Happy


* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
mitee
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 29769
Age : 37
Localisation : sud 92
Emploi : Préparatrice en pharmacie et bisounours

MessageSujet: Re: Le régime végétarien/vegan pour les chiens   Lun 14 Déc 2015 - 15:16

Very Happy ca en parle là
http://educationcanine.forumactif.com/t13156p15-croquettes-vegan
west a écrit:
j'ai trouvé ces textes, je partage, c'est intéressant
http://david.olivier.name/fr/sur-l-alimentation-vegetarienne-des-chats-et-des-chiens
http://liberationanimale.com/2011/04/02/des-chiens-et-des-chats-vegetariensvegetaliens/

un peu là aussi ...
http://educationcanine.forumactif.com/t11507p120-friandises-faites-maison

et là
http://educationcanine.forumactif.com/t10232p15-magasin-la-croquetterie
nantia a écrit:
lucile a écrit:
wouarf a écrit:
d'accord pour le carnivore non strict, qui pourrait suivre malgré tout une alimentation végétarienne,
C'est pas un carnivore au sens strict mais de là à avoir un régime végétarien ? ça m’étonne un peu...



j'ai un ami dont la nana est végétériènne militante, tous leur chien sont aux croquettes végétarienne trouvées en angleterre, et finalement je leur trouve une santé assez insolante.

cela fait une 15ène d'année que je les connais, leur chien vieillissent bien même pour les plus vieux qui arrivent largement sur leur 14 ans de végétarisme, tout comme les plus jeunes qui ont grandis de façon harmonieuse et semble t il solidement puisqu'ils ont maintenant 6 ans, font de l'agility avec pûnch.

je ne dis pas que le chien est un végétarien, mais je crois vraiment qu'il s'adpate à tout, absolument tout.

j'ai connu un gros berger de campagne qui n'a été nourri que de lait et pain (aliment qu'un chien n'est pas sensé être capable de digérer) , il a très bien vécu.

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *


Dernière édition par mitee le Lun 14 Déc 2015 - 15:24, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://miteeetpetronille.skyrock.com/
figoulute
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 4386
Age : 32
Localisation : Gard
Emploi : grattouilleuse de bidou tout doux de Canichou

MessageSujet: Re: Le régime végétarien/vegan pour les chiens   Lun 14 Déc 2015 - 15:19

Chacun fait selon ses convictions, et je peux comprendre que certaines personnes préfèrent nourrir leur chien de cette manière.
J'aimerai savoir s'il existe une ration ménagère végétarienne d'ailleurs, simple curiosité...
Il faudrait également une étude montrant l'impact de ce régime sur du long terme.

Le chien étant un opportuniste, mangeant tout et n'importe quoi, remplacer la protéine animale par la végétale, pourquoi pas.
Le chien survit bien à des années de sélection en étant nourri avec des croquettes de qualité médiocre, contenant en grande partie des céréales ! Qu'il s'agisse du 1er prix pour les particuliers au Royal canin adulé par nombre d'éleveurs...

Bon, après je n'ai aucune idée de l'impact général sur la santé des chiens qui de génération en génération mangent une mauvaise alimentation, avec de la céréale en 1er ingrédient...
Et Est-ce comparable à un régime végé ?

Il me semble que West nourrit son chien avec des croqs végé.
Revenir en haut Aller en bas
PowerUser
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 40936
Age : 41
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

MessageSujet: Re: Le régime végétarien/vegan pour les chiens   Lun 14 Déc 2015 - 15:26

mitee a écrit:
je ne sais plus qui sur le forum nourrissait ses chiens comme ca, et en était contente...

Perso, je présente aussi cela parce que même si c'est loin d'être idéal et qu'on peut ne pas être d'accord sur la partie idéologique, l'alimentation végé' peut être une option pour certaines pathologies.

Je n'en sais rien à vrai dire, c'est juste une idée comme ça.

Il me semble avoir connu une Terre Neuve qui ne supportait pas les protéines animales.

J'ai aussi connu une chienne Papillon qui avait un problème pour métaboliser les protéines.

Je ne pourrais pas vous en dire plus...

Donc, je me disais que ce type d'alimentation pouvait peut-être aider ces chiens.

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
PowerUser
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 40936
Age : 41
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

MessageSujet: Re: Le régime végétarien/vegan pour les chiens   Lun 14 Déc 2015 - 15:39

Citation :
Le chien qui vit sans viande, un mythe?
2015-03-25

De nombreux sites web prônent la protéine animale en tant qu'un ingrédient essentiel de l'alimentation du chien. En fait, règne la tendance à éviter les céréales, notamment le maïs et le blé, et ne privilégier que la viande.

L'idée s'est largement répandue qu'une diète proche de nature améliora la santé canine . Certains cherchent un régime "ancestral" à base de repas des loups.

Cette approche prend de l'ampleur et nous sommes constamment en quête des protéines animales sur l'étiquette.

Par ailleurs, l'alimentation canine suit les tendances humaines. Voici l'exemple: les gens conscients des produits organiques cherchent des ingrédients naturels dans la composition des aliments complets pour leurs animaux.

Dès que l'utilisation des compléments alimentaires est considérée comme bénéfique aux canidés, les fabricants obéissent à cette inclination et en ajoutent plus dans la nourriture des chiens.

Les termes “natural” et “holistic” apparaissent sur des sacs d'aliments pour solliciter l'attention des clients.

Aliments végétariens

Il y a peu de statistique sur le sujet. D'après les divers sondages et opinions sur le nombre des adeptes du végétarisme, les chiffres fluctuent entre 2 et 3 % de la population française.

Les propriétaires végétariens font leurs compagnons suivre ce régime; la tendance est vite saisie par des fabricants qui offrent des produits à base végétale.

Les marques Halo, Natural Balance, Nature’s Recipe et AvoDerm ont des recettes végétariennes adaptées aux chiens. Des raisons éthiques ou la préoccupation de santé sont à l'origine de cette pratique.

Si c'est le bienfait pour nous, les humains, pourquoi nos amis à quatre pattes ne peuvent pas en profiter?

On invente même des recettes végétariennes pour preparer le meilleur repas à la maison.
Est-ce que le régime végétarien est bénéfique pour le chien?

Que va-t-il tirer de cette diète? Une question contradictoire. La réponse de la plupart des nutritionnistes canins et vétérinaires sera négative.

Bien que les chiens n'appartiennent pas à de pures carnivores comme les chats (ceux-ci n'ont pas besoin de la viande pour survivre), ils ne se passent pas légèrement des protéines de provenance animale.

En théorie, la diète végétarienne avec une gamme de compléments permet au chien de survivre, mais celui qui se procure les nutriments d'origine animale sera en meilleure forme.

Des études récents ont démontré que le chien s'est adapté de manger des produits d'agriculture, notamment les céréales, cependant il ne peut pas se passer totalement de la viande.

Malgré la tendance omnivore, les descendants du loup restent carnivores. Ils possèdent la mâchoire et la denture carnivores destinées à déchirer la viande de l'os; sa digestion est plus rapide que celle des omnivores grâce à un tube digestif court.

Actuellement, les aliments canins sont bourrées de glucides. Le taux des matières protéiques fluctue de 20 à 40 pour cent, de provenance diversifiée: viande, œufs, poisson.

Le végétarisme provoque des carences alimentaires et les maladies qui en résultent (l'insuffisance cardiaque).

Il paraît qu'un animal est en bonne forme, mais cette approche produit les effets à long terme. Elle réduit la durée de vie et anticipe des troubles.

Mythes et faux raisonnements

Il est facile de s'éloigner du bon sens lorsque l'on recherche une alimentation censée maintenir notre compagnon en bonne santé.

Que les humains gagnent-ils du régime végétarien? Leurs raisons sont réduire le taix du cholestérol, éliminer le risque des infections bactériennes (principalement les salmonelles) et éviter des allergies.

Chez les canidés, le cholestérol n'entraîne pas de troubles. En fait, les graisses de qualité jouent un rôle primordial.

Les salmonelles, qui parfois forcent les retraits de la vente des lots d'aliments, sont rares à engendrer des problèmes chez le chien. L'estomac et l'appareil digestif luttent efficacement contre les différents types de bactéries. Si les aliments sont retirés de la vente, ce sont les propriétaires que l'on protège du risque.

Les allergies aux viandes, eux, ne prédominent point, faisant environ 10 pour cent de toutes les allergies alimentaires. Notre petit ami peut être allergique à toute autre nourriture.

Ce sont les produits avec des hormones et antibiotiques qui peuvent vraiment m'orienter vers l'alimentation végétarienne. Heureusement, nous pouvons encore trouver la viande des animaux élevés sans antibiotiques et hormones.

La composition des aliments premium et super premium contient de la volaille et du boeuf élevés en plein air et, généralement, les ingrédients de qualité.

Enjeux éthiques

Lorsqu'il s'agit de l'alimentation de mon chien, je mets en doute toutes mes convictions. La diète proclamée par les végétariens et végans ne comble pas de manière adéquate les besoins des canidés.

Des compléments aident à ajuster la ration aux besoins, mais insuffisamment. A titre d'exemple, prenons la vitamine B12, indispensable pour le chien. Elle est issue de la viande et presque jamais des plantes.

Certains minéraux et vitamines empêchent son absorption. Ainsi leur mélange réduit l'effet bénéfique et impacte l'efficacité de B12.

Un aliment naturel en tant que source de nutriments reste irremplaçable.

Le problème étique ne se pose plus si l'on pense que votre animal est privé du produit dont il a besoin pour le bien-être.

Répondez franchement à la question suivante: votre compagnon est-il en bonne forme?

Il est nécessaire de surveiller constamment l'état de santé du chien végétarien.

Pesez-le pour comprendre s'il a amaigri ou a pris du poids.
Regardez sa peau et son pelage.
Observez son niveau d'activité.
Faites attention à ses selles.

Les troubles qui se manifestent signalent du mauvais fonctionnement de l'organisme. Une bonne raison de changer de nourriture.

Le repas dont l'apport en protéines végétales prévaut serait incomplet. Les protéines animales, la diversification de leurs sources, ce sont les facteurs qui influent positivement sur la santé.

Consciente des inconvénients de l'alimentation à base de végétaux, je ne passerai pas à cette diète pour mes chiens.

http://www.chienavis.com/conseils-alimentation/regime-vegetarien.html

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
PowerUser
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 40936
Age : 41
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

MessageSujet: Re: Le régime végétarien/vegan pour les chiens   Lun 14 Déc 2015 - 15:43

Un site sur l'alimentation végétale: www.vegetarismus.com et en français: http://www.vegetarisme.ch/

Citation :
Chats et chiens végétariens

Un impératif pour demain

Les récents progrès en matière de biologie et de nutrition permettent aujourd’hui de proposer à nos compagnons des aliments complets, sains et éthiquement irréprochables. Face à l’essor des maladies qui se transmettent via l’alimentation entre espèces animales, n’est-il pas temps de leur proposer une alimentation végétarienne pour les protéger des maladies dégénératives?

Dans le monde entier, on constate depuis quelques années une aggravation des problèmes de transmission entre espèces animales de maladies ou de souches virales. La « vache folle » et le « SRAS » en sont les exemples les plus frappants ; et ils ne seront sans doute pas les derniers. Aucun scientifique ne peut donc écarter l’hypothèse que les aliments pour chiens et pour les chats à base de viande pourraient être une cause de contagion pour nos animaux de compagnie (on sait déjà que les prions peuvent infecter les chats). Pour faire face à la nécessité de prévenir ce risque, les propriétaires d’animaux doivent aujourd’hui envisager de donner à leurs compagnons des produits sûrs mais aussi éthiques, garants de santé et de naturel comme les produits végétariens.

Végétarien ? Est-ce bien naturel ?

La consommation de viande par les chiens et les chats est naturelle. C’est l’argument essentiel de ceux qui s’opposent à une alimentation animale végétarienne. Mais si l’on veut bien prendre un peu de recul, on voit bien que nos animaux sont aujourd’hui dans une situation qui n’a rien de naturel. Apprivoisés, ils ne sont, d’abord, plus vraiment comparables à leurs cousins sauvages. Par ailleurs, toute pratique consistant à les nourrir avec des aliments en boîte au lieu de les laisser chasser des proies est encore plus artificielle. N’oublions pas non plus que le contenu d’une boîte d’aliments pour animaux (thon ou cheval) n’est aucunement comparable à ce qu’ils mangeraient dans la nature. On peut également s’interroger sur le caractère naturel des substances chimiques qui sont concentrées dans les animaux d’élevage que l’on tue pour alimenter nos compagnons ou de la forte quantité de graisses contenues dans les aliments préparés ou les croquettes qu’on ne trouve pas normalement dans les viandes des petits animaux sauvages dont nos chiens et chats se nourriraient dans la nature. A contrario, tout laisse à penser que chats et chiens peuvent assurément être nourris en suivant un régime végétarien, même s’ils ne sont pas végétariens par nature. Le panda, par exemple, tout en étant un carnivore théorique, est presque végétalien. Pour les chiens, une alimentation végétarienne équilibrée peut suffire. Dans le cas des chats, un régime spécial doit être observé parce qu’ils ont absolument besoin d’un aminoacide, appelé taurine. Cet acide aminé a déjà été synthétisé et est employé dans les aliments en boîte non végétariens. Il doit être fourni aux chats végétariens, car la carence en taurine peut conduire à la cécité et même à la mort. Mais, mise à part cette précaution, on peut faire suivre un régime végétarien à tout chat. On sait aujourd’hui que les aliments végétaux génèrent chez l’homme des effets protecteurs et préventifs. Pourquoi ne profiterions-nous pas de cette possibilité concrète de garantir nos animaux contre les nombreuses maladies dégénératives qui les menacent ?

PS: N’oubliez pas qu’un changement alimentaire doit être opéré de manière progressive.

Source: Santé Pratique Animaux, No.16 (juillet-août 2004). Reproduit avec l’autorisation de la rédaction de la publication..


Pour votre information, le No. 16 proposait, outre Alimentation, chats et chiens végétariens, un impératif pour demain, les articles suivants: Fiche thérapeutique: Les oreilles, problèmes et maladies; Alimentation: Allergie alimentaire, la prévenir et la traiter; Comportement: L’anxiété chez le chat, la repérer et l’atténuer; Remède: Trousse d’urgence des vacances sans soucis; Remède: La pharmacopée chinoise au service de l’homme, mais pas seulement; Courriers des lecteurs: Réponses aux lecteurs; Actualités; Livres.

Pour obtenir soit un numéro à l’essai de Santé Pratique Animaux dont la rédactrice en chef est la Dr Vétérinaire Jacqueline Peker, soit directement vous abonner, écrire à Santé Port-Royal, B.P. 189, F-75226 Paris Cedex 05 (France).

http://www.vegetarismus.com/heft/f2005-1/chats.htm

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
PowerUser
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 40936
Age : 41
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

MessageSujet: Re: Le régime végétarien/vegan pour les chiens   Lun 14 Déc 2015 - 15:50

Citation :
Des chiens et des chats végétariens/végétaliens
avril 2, 2011

Selon le vétérinaire Andrew Knight  des chiens et des chats végétariens/végétaliens « c’est possible ». Voici un résumé de ses arguments ainsi que des informations venant de d’autres spécialistes, des témoignages, des trucs pratiques et des recettes pour pitous et minous végés.

Source: Journal AHIMSA, printemps 2011

C’est à la suite de questions éthiques soulevées par un nombre croissant de propriétaires d’animaux végés, et à cause de problèmes de santé tels que les allergies qui sont causées par l’absorption d’aliments à base  d’ingrédients carnés, que les marques de nourriture végétarienne/végétalienne  pour chiens et chats ont été tout d’abord développées. Mais l’alimentation végétarienne/végétalienne pour animaux demeure un sujet de controverses qui sont exacerbées par l’ignorance des problèmes nutritionnels et de santé impliqués, et ce au sein même du corps vétérinaire ou parmi les autres professionnels animaliers.

En 1994, l’organisme People for the Ethical Treatment of Animals (PETA) a conduit une enquête  de santé sur 300 chiens végés originaires de 33 états d’Amérique et du Canada :  65,3% (196/300) étaient végétaliens (sans aucun produit animal), et les 34,7% (196/300) restants étaient simplement végétariens (consommaient œufs ou lait).

Il semble qu’être végétalien ou végétarien pour un grande partie de sa vie constitue un avantage indéniable pour le chien. ll semble également qu’il existe un léger avantage pour la santé à être végétalien plutôt que végétarien: 82% des chiens qui avaient été végétaliens pendant 5 ans ou plus furent considérés être en bonne ou excellente santé, alors que seulement 77% des chiens qui avaient été végétariens depuis 5 ans ou plus furent considérés être en bonne ou excellente santé.

Les résultats suggèrent que: Plus un chien maintient longtemps une alimentation végétalienne ou végétarienne, plus grandes sont ses chances de profiter d’une santé générale bonne à excellente; Le végétalisme est plus profitable que le végétarisme;Plus un chien maintient longtemps une alimentation végétalienne ou végétarienne, moins il est susceptible de souffrir du cancer, de diverses  infections, d’hyperthyroïdie, ou d’obésité; Une alimentation végétarienne peut augmenter l’alcalinisation urinaire, avec ses conséquences potentielles sur les calculs urinaires, blocages et infections; c’est pourquoi un suivi régulier du Ph de l’urine et la remédier par certains aliments sont importants.

Selon certaines sources, un chien ayant longtemps une alimentation végétalienne ou végétarienne doit avoir un apport supplémentaire en L-Carnitine ou en taurine, afin de ne pas souffrir de cardiomyopathie dilatée ou d’une autre maladie cardiaque.

Cependant des témoignages de propriétaires de vieux chien végétarien/végétalien démontrent que l’animal n’a pas toujours besoin d’apport de L-Carnitine/taurine. L’un des plus vieux chien végétalien au monde du nom de Bramble  « adore l’exercice et elle aime tout particulièrement les sorties », d’après les personnes qui s’en occupent. À l’âge de 27 ans, Bramble est toujours  « alerte et vive et fait sa promenade quatre fois par jour et nage une fois par semaine.» Bramble se nourrit principalement d’une alimentation totalement végétalienne à base de riz, de lentilles et de légumes bio.

De nombreux heureux propriétaires’ de chiens et de chats végétariens ont rapporté leurs expériences dans le livre de Peden (1999) Vegetarian Cats & Dogs (Chiens & chats végétariens).

Les bienfaits pour la santé rapportés comprennent une diminution des ectoparasites (puces, tiques, poux et acariens), un plus beau poil, un contrôle des allergies et du poids, un taux d’arthrite réduite, une amélioration des odeurs des selles  et progrès dans la résolution de la cataracte.

Le vétérinaire Richard Pitcairn (Pitcairn & Pitcairn, 1982) cite un New Yorkais: « Mes amis ont des chiens plus jeunes qui ont des dents déchaussées ou manquantes, souffrent de violentes éruptions cutanées très sévères, de problèmes cardiaques et de respiration, de surplus de poids, de léthargie etc. Ils affirment que si Buck est aussi en forme c’est parce qu’il est un bâtard. Ça peut aider, mais moi je pense que son alimentation végétarienne et les soins qu’il reçoit y sont également pour quelque chose. Buck n’a non plus jamais attrapé de puces.»

Michael Buzel de Floride relate l’histoire de sa chienne Penny: «J’ai adopté mon premier chien, Penny (un chien croisé de colley et de golden retriever) de la Florida Broward County Humane Society en 1987. «Elle était âgée de quatre ans et demi et souffrait d’allergies multiples qui la faisaient se gratter constamment et mordiller son derrière. Elle continuait de perdre beaucoup de poils et n’avait habituellement pas l’air très heureuse. Je l’ai amenée à mon premier vétérinaire qui lui a prescrit des cachets de cortisone qui soulagèrent les problèmes.  Malheureusement, la cortisone cause d’autres problèmes qui empirent à la longue. Lorsqu’elle a arrêté de prendre ses cachets, les problèmes sont réapparus. J’ai pensé qu’il devait y exister un meilleur remède que les médicaments, et j’ai donc trouvé un autre vétérinaire qui a suggéré de changer son alimentation. Nous avons éliminé toutes les aliments allergiques (la viande, le poulet, les oeufs, la levure, le lait, etc) La condition de Penny s’est améliorée de façon dramatique. […] Je souhaite que plus de gens prennent comme moi conscience qu’un changement d’alimentation serait profitable à leurs animaux et pourrait stopper les irritations, grattements et pertes de poils, en plus d’économiser des frais énormes de vétérinaire. »

Et les chats : une amélioration de leur vitalité

Peden rapporte nombre d’histoires de chats végés en bonne santé qui en sont venus à adorer leurs repas.  

Alfredo Kuba de Mountain View, en Californie décrit l’alimentation de  deux chats errants mâles qu’il a secourus, Mussi et Tommy : « Mon expérience est que les animaux peuvent bien s’adapter à une alimentation végétalienne, c’est juste un problème de patience. ll suffit d’expérimenter des combinaisons de saveurs jusqu’à trouver ce qu’ils aiment. Mussi appréciait cette alimentation même si cela a pris environ 5 à 6 mois à essayer des recettes végétaliennes pour qu’il se fasse graduellement à sa nouvelle alimentation. Je lui ai fait faire la transition envers une alimentation végétalienne après qu’il soit devenu diabétique à 3 ans suite à la prise de nourriture du commerce pour animaux. Son diabète a grandement régressé et il s’est finalement éteint à l’âge de 17 ans après 14 années en bonne santé d’alimentation végétalienne. Nous venons juste de secourir et d’adopter un autre chat errant que nous avons nommé Tommy. Nous lui avons directement donné de la nourriture végétalienne Evolution pour chats et nous n’avons pas eu à le faire s’ajuster à la nourriture, il l’a aimée du début!»

Gwyn Watson décrit les effets bénéfiques de l’ alimentation végé de son chat : Layla a eu une infection chronique de la vessie. Le vétérinaire l’a mise sous traitement trois à quatre fois par an durant les quatre dernières années. Lorsqu’elle n’était pas sous traitement j’ai réussi à garder la situation à peu près sous contrôle à l’aide de la vitamine C liquide. Chaque situation stressante (ex. un déménagement) causait une crise soudaine. Depuis qu’elle prend du Vegecat elle n’a plus jamais eu de mal.  Nous lui préparons une recette de céréales et de soja et nous y ajoutons des carottes coupées en morceaux et des choux de Bruxelles.»

Taurine  et L-carnitine

Les chiens mais surtout les chats ont particulièrement besoin de taurine pour plusieurs raisons Une déficience en taurine chez les félins peut donner naissance à des dysfonctions multiples des organes, dont les conséquences ont été décrites par de nombreux chercheurs. Les conséquences comprennent: atrophie généralisée de la rétine, des atteintes au développement du cortex visuel et du cervelet, cardiomyopathie dilatée et stérilité. La croissance normale, les fonctions immunitaires et neurologiques dépendent toutes de niveaux adéquats en taurine. Sans une source alimentaire de taurine, les chats peuvent manifester des changements de la rétine après trois mois seulement. Ces changements s’amplifient dans les six mois et la cécité totale peut prendre deux ans à se développer. Si elle est traitée avec un apport en taurine à temps, la dégénération est réversible.

La taurine est un acide aminé qu’on retrouve naturellement dans la viande et qu’on doit ajouter à l’alimentation des chiens et des chats vegans. La plupart des chiens peuvent vivre en santé sans  taurine, mais certaines races ou certains chiens plus âgés, ont besoin de taurine, sans quoi ils peuvent développer une cardiomyopathie (troubles du cœur).

L-carnitine est  un autre acide aminé, trouvé naturellement dans la viande, qui pourrait être ajouté à l’alimentation. Une déficience de ce nutriment peut  causer la cardiomyopathie dilatée, une maladie sérieuse qui rend le cœur gros, flasque et incapable de fonctionner normalement. Cette maladie frappe le plus souvent les chiens dans la fleur de l’âge qui sont déficients en L-carnitine ou en taurine à cause de leur race, de leur génétique ou de leur alimentation. On peut se procurer le L-carnitine dans un magasin d’aliments naturels et l’ingrédient se retrouve dans les céréales végés pour chiens.

Conseils pratiques

On ne devrait pas s’inquiéter si au tout début l’animal se contente d’inspecter la nourriture végé; la maintenir à proximité de l’ancienne nourriture suffit à ce qu’il fasse l’association mentale requise. Mixer finement la nourriture peut également s’avérer efficace, comme peut l’être l’ajout d’additifs odoriférants et savoureux, comme la levure alimentaire Red Star, les huiles végétales, les feuilles de nori (algues) et la spiruline. Réchauffer doucement la nourriture peut aussi faire son effet. Tout nourriture intouchée devrait être retirée, n’offrant à l’animal que de la nourriture fraîche.

Bien que le problème soit moindre que pour les chats, la patience et la persévérance peuvent être nécessaires lorsqu’il est question de changer d’alimentation. Dans les cas difficiles il peut se révéler d’abord nécessaire de priver l’animal de toute nourriture (ce qui n’inclut pas l’eau!) une journée durant. Cela va stimuler l’appétit du chien sans pour autant être nuisible à sa santé. Il peut être nécessaire de changer d’alimentation graduellement, par exemple en utilisant 90 % de l’ancienne nourriture et 10 % de la nouvelle pour quelques jours, puis de passer à 80 % et 20 % pour quelques jours de plus, laissant ainsi la transition vers une nouvelle alimentation s’opérer sur plusieurs semaines, ou même plus longtemps si nécessaire. Un changement en douceur peut être mieux accepté par l’animal dans les cas difficiles, et peut également permettre une transition appropriée des enzymes digestifs (autant qu’il est possible) ainsi qu’à la flore intestinale (bactéries), diminuant ainsi les risques de réactions gastro-intestinales telles que la diarrhée.                                            

Afin d’aider les animaux dans leur phase transitoire, l’ail s’avère d’une grande aide. Elle nettoie l’organisme des chats et des chiens, ayant eu une alimentation très carnivore ou pour ceux souffrant d’arthrite. Elle stimule la digestion, les intestins et élimine les parasites. Il faut mélanger  3 gousses d’ail à chaque repas, selon la grosseur de l’animal.(L’administration d’ail aux chiens et aux chats est controversée. Elle est recommandée par certains, d’autres avancent que l’ail est toxique. Pour certaines races de chiens, l’ail peut être problématique ou lorsqu’elle est donnée sur une longue période. Voir: http://www.soignezvotreanimalaunaturel.com/supplement-ail-chien-chat)

Pour les chiens, les compagnies Royal Canin, Nature’s Recipes,AMI et Natural Life commercialisent de la nourriture à base de légumes, de céréales et de suppléments. Depuis peu, il est aussi possible de se procurer des céréales végétariennes pour chats de la compagnie R.L. Wysong, sans aucun sous-produit animal. Cette même compagnie vend aussi de la nourriture végé pour chien la Anergen 3

Le vétérinaire Richard H. Pitcairn, dans son livre Natural Health for Dogs and Cats confirme qu’une alimentation végétarienne/végétalienne doit être planifiée, particulièrement pour le chat dont les besoins en protéines et en acides aminés (comme la taurine) sont essentiels. Il cite un dépliant de la Vegetarian Society of the United Kingdom où plusieurs membres décrivent le menu sans viande de leurs chats et de leurs chiens.

Les menus canins consistent en lait végétal, céréales, noix moulues, légumes cuits, riz brun, tofu, légumineuses, germinations et crudités.

Les menus félins pour leur part regorgent de  protéine texturisée,  levure,  d’avoine,  légumes cuits et crus, pâtes alimentaires, tofu, pain et même concombre, épinards, avocat et melon.

Monsieur Pitcairn recommande de donner aux chats et aux chiens de l’huile végétale de bonne qualité, de la levure alimentaire (riche en vitamine B et protéines), des suppléments vitaminiques (vitamine A-E), du calcium et des algues. Il conseille aussi de changer l’alimentation du chien et du chat de façon transitoire, par étapes. On commence par éliminer la nourriture en conserve puis on offre des céréales sèches. Graduellement, on introduit des céréales, des légumes, des fruits mélangés au début avec un peu de nourriture carnivore, pour finir avec une alimentation végétarienne.

A éviter : Les oignons crus pourraient causer l’oxydation des cellules rouges du sang et mener à l’anémie.

Le chocolat peut aussi être toxique  et  même être fatal si consommé en grande quantité. Plusieurs animaux adorent le chocolat, cependant le chocolat contient un stimulant appelé théobromine, qui cause une hyper stimulation dans le corps de l’animal. Tous les systèmes du corps sont affectés par la théobromine, incluant le système cardiovasculaire, le système nerveux, ainsi que le système gastro-intestinal.

La muscade et les raisins peuvent également être toxiques pour les chiens. La consommation de grandes quantités de raisins a été directement reliée à une faiblesse des reins.

Éviter également la surconsommation de sel.

Acidité de l’urine : L’urine des chiens peut être acidifiée de plusieurs manières. On peut y inclure : asperges, pois, riz brun,avoine, lentilles, fèves, maïs, choux de Bruxelles;la plupart des noix (exceptées amandes et noix de coco); des céréales (hormis le millet), et le gluten de blé (utilisé dans les recettes de granulés). Tous sont des acidifiants urinaires.

Un apport en enzymes comprenant de la méthionine, de la vitamine C, et/ou de l’extrait de canneberge limitent à la fois l’alcalinisation urinaire et les inflammations. Ils aident aussi à la digestion, et peuvent contribuer à une hausse de la vitalité.

RIZ AUX LÉGUMES POUR  PITOU

2 tasses de riz brun non cuit +1 tasse de millet +2 tasses d’avoine roulée (pas à cuisson rapide) +½ tasse de graines de lin moulues

Mettre tous les ingrédients dans un grand chaudron, excepté les graines de lin. Ajouter environ 6 tasses d’eau, plus 2 carottes coupées en rondelles et 2 pommes de terre moyennes (ou patates sucrées) et 2 gousses d’ail. Porter à ébullition à couvert, puis baisser le feu jusqu’à ce que la cuisson soit terminée (environ ½ heure). À la fin de la cuisson, ajouter ½ tasse d’huile d’olive et les graines de lin moulues. Écraser le tout grossièrement. On peut ajouter quelques cuillerées de levure alimentaire Red Star. On peut donner 1¼ tasse de la préparation par repas, selon la grosseur du chien.

BISCUITS AU BEURRE D’ARACHIDES

1 tasse de farine + 1½ cu. à thé de poudre à pâte +½ tasse de beurre d’arachides bio non sucré +½ tasse de lait d’amandes ou autre lait végétal

Préchauffer le four à 375oF.  Mélanger le beurre d’arachides avec le lait d’amandes jusqu’à ce que le tout soit lisse. Ajouter la farine et la poudre à pâte, bien mélanger et pétrir jusqu’à l’obtention d’une pâte ferme. À l’aide d’un rouleau à pâte, rouler pour obtenir un cercle de ¼ de pouce d’épaisseur qu’on coupera ensuite de la forme désirée.  Cuire au four pendant 10 à 20 minutes ou jusqu’à brun doré. Laisser refroidir.

DÉLICIEUX MUFFINS

1 tasse de farine (au choix : blé entier, d’avoine, d’orge, de pois chiches, etc.)+ 1 cu. à table de graines de lin moulues +1 cu. à table de graines de chanvre décortiquées+1 cu. à thé de gingembre moulu +½ cu. à thé de soda +¼  tasse de beurre d’arachides bio + ½ tasse de compote de pommes +1 tasse de carottes râpées +        1 cu. à thé de vanille +1 cu. à table de sirop d’érable

Préchauffer le four à 350oF.. Dans un grand bol, combiner la farine, le gingembre, le lin, les graines de chanvre et le soda. Ajouter le beurre d’arachides, la compote de pommes, les carottes, la vanille et le sirop d’érable, en mélangeant bien le tout. Remplir les moules à muffins huilés et cuire 30 minutes. Retirer les muffins cuits des moules et les laisser refroidir complètement avant de les servir. Garder au réfrigérateur.

Donne environ 18 petits muffins.

CROQUETTES DANGEREUSES : Une étude conduite par un vétérinaire belge, Gérard Lippert, démontre qu’une alimentation industrielle abrégerait la vie des chiens d’environ 3 ans. Cette opinion est corroborée par celle d’autres vétérinaires dont Laurence Colliard  qui observent la multiplication chez le chien de problèmes cutanés, digestifs et locomoteurs, d’allergies, d’obésité et de cancers.                  

L’alimentation canine industrielle contient colorants, pesticides et engrais dont on sait, en ce qui concerne ces deux derniers éléments, qu’ils se  «chélatent » avec les minéraux et les vitamines de telle sorte qu’ils ne peuvent plus être récupérés par l’intestin. On constate aussi que 70 % de l’alimentation industrielle n’est pas résorbée par l’organisme du chien. Il suffit d’examiner la grande taille des selles des chiens nourris de cette façon pour s’en convaincre, dit M. Lippert; l’alimentation ménagère est pour sa part résorbée à 80 %.Les industriels nous font croire que le chien a les intestins fragiles et qu’il ne peut pas manger des repas préparés par des humains mais c’est totalement faux ! Les intestins des chiens sont sensibles à une nouvelle nourriture. Il faut les habituer, comme on le fait pour les bébés….

Pour ce qui est de l’alimentation des chats, Laurence Colliard, vétérinaire nutritionniste a constaté aussi une augmentation des allergies et vomissements chez les félins. La plupart des croquettes vendues sont trop énergétiques et favorisent ce type de problèmes.

http://liberationanimale.com/2011/04/02/des-chiens-et-des-chats-vegetariensvegetaliens/

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
PowerUser
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 40936
Age : 41
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

MessageSujet: Re: Le régime végétarien/vegan pour les chiens   Lun 14 Déc 2015 - 15:54

Citation :
Sur l'alimentation végétarienne des chats et des chiens
Par David Olivier

Ce texte date de juillet 1990, et a été publié à l'époque dans une petite brochure Les chiens et les chats aussi deviennent végétariens sur l'alimentation végétarienne des chats et des chiens, en préface à un texte de Barbara Lynn Peden, créatrice du supplément Vegecat. Il a par la suite été publié en ligne sur le site de l'association Veg' et Chat. Je le reproduis ici non seulement comme témoignage d'une époque - à l'époque, la possibilité pour les chats de vivre sans manger la viande semblait un peu comme aller sur la lune! - mais aussi parce que les arguments de fond que j'exposais alors me paraissent encore très valables.

Aujourd'hui, il n'est plus nécessaire de confectionner soi-même la pâtée végétarienne, en y ajoutant le supplément Vegecat; il existe au moins trois marques d'aliments prêts à l'emploi que l'on peut se procurer en France*.

Ci-dessous se trouvent quelques réponses aux remarques les plus souvent avancées vis-à-vis de l'alimentation végétarienne des chats et chiens.

«Ce n'est pas naturel»


Nourrir un chat ou un chien sans viande n'est certainement pas naturel, mais les nourrir tout court n'est pas naturel. Le chat et le chien ne sont pas eux-mêmes naturels, ils ont été crées par l'homme à partir d'espèces sauvages. L'homme les a tellement modifiés qu'on ne sait même pas exactement de quelles espèces ils proviennent; bien qu'il en soit proche, il n'est pas sûr que le chat domestique descende directement du chat sauvage d'Europe, ni de même que le chien provienne du loup. Leurs habitudes et leur physiologie ont changé, dans une direction voulue par les hommes, selon les intérêts des hommes, sans se demander si cette évolution «respectait leur nature». Pourtant, beaucoup se plaisent à trouver scandaleux de les nourrir sans viande, parce qu'ici il ne s'agit pas de servir des intérêts humains, mais de servir ceux d'autres animaux, que l'on dit «de boucherie». Et on ne se demande pas dans quelle mesure il est «naturel» pour ces derniers d'être justement «de boucherie», d'être sélectionnés pour leur rendement, d'être parqués des mois ou des années durant dans des espaces où ils peuvent à peine bouger, de recevoir une nourriture on ne peut moins «naturelle», et, finalement, de finir leur carrière dans des boîtes pour autres animaux, dits «familiers», dont les ancêtres sauvages n'auraient jamais songé à se nourrir de bœuf ou de poisson...

Si l'homme avait eu intérêt à nourrir les chiens et les chats sans viande, cela fait belle lurette que cela serait fait, tout comme, pour des motifs purement économiques, les poules en batterie sont nourries sans vers de terre, alors que leurs ancêtres en mangeaient dans la nature. Et on ne se soucie pas de savoir si cela est «contre nature», mais seulement si le rendement n'en est pas affecté.

Pour moi le problème de savoir si c'est naturel ou non de nourrir les chats sans viande ne m'intéresse pas plus que de savoir si c'est naturel ou non de lui faire faire pipi dans une caisse avec du gravier. Ce qui m'importe est de savoir si un chat ou un chien peut être en bonne santé et heureux sans viande; et ceci en gardant à l'esprit que les animaux qui servent à faire la viande, eux, n'ont pas cette chance qu'on se préoccupe de leur bonheur et de leur santé, du moment qu'ils arrivent vivants aux portes de l'abattoir.

Et si on veut vraiment que ce soit dans la «nature» des chats d'être carnivores, il faut croire que mes chats ne sont plus des chats; en effet, ce qui est vraiment dans la nature d'une chose, on ne peut le changer. Je continuerai quand même à les appeler «chats», parce qu'ils continuent à ressembler à des chats, à jouer, miauler, ronronner, etc. comme des chats.

«Ils ont par nature besoin de viande»


Il n'y a pas de différences fondamentales sur le plan nutritif entre la viande et les plantes; il y a des nuances. Les chats et les chiens ont certainement des ancêtres lointains herbivores. Dans la nature, qu'un animal soit carnivore signifie surtout que ses moyens de déplacement (rapidité de la course, etc.) et d'attaque (dents, griffes), ainsi que son psychisme le portent à chasser, plutôt qu'à manger des plantes. Un loup qui ne chasserait pas survivrait difficilement, parce qu'il n'a pas, par exemple, l'habitude qu'a l'écureuil de collectionner les graines pour l'hiver, ni la dentition permettant d'ouvrir les noisettes, ni enfin les réflexes de mastication qui rendent les plantes plus digestes; un ensemble de faits disparates, et non une quelconque «nature de carnassier», font que le loup chasse. Il n'a pas «besoin» de viande, mais de protéines, graisses, vitamines, etc., sous une forme appétissante et digestible. D'ailleurs les renards, et sans doute les loups, mangent beaucoup de fruits, quand ils en trouvent.

Le système digestif et le métabolisme (aptitude à utiliser et à transformer les aliments) d'un animal carnivore s'adaptent par la force des chose à son alimentation - tant bien que mal, car une alimentation très carnée est toujours déséquilibrée. En particulier, chez le chat, qualifié contrairement au chien de «carnivore exclusif», les reins sont lourdement sollicités par la grande quantité d'azote (protéines) à éliminer. Dans les conditions difficiles de la nature, un chat vit rarement plus de cinq ou six ans, et ses reins peuvent tenir le coup ce temps-là; mais en appartement, où il peut vivre plus de quinze ans, ce sont en général les reins qui lâchent en premier, et, les vétérinaires le disent, «le chat meurt par les reins». Aucun vétérinaire sensé ne recommanderait pour un chat un régime aussi riche en protéines que celui qu'il aurait dans la nature; le régime «naturel» pour un chat n'a aucune raison d'être le meilleur pour lui. Bien au contraire, les vétérinaires sont souvent obligés de se battre pour faire admettre aux gens que leur chat est malade parce qu'il mange trop de viande pure - un tel régime est pire encore pour eux que leur régime «naturel», qui comporte une certaine quantité de plantes (au moins le contenu de l'estomac des proies), et aussi des os.

Des problèmes diététiques réels à résoudre


Il n'empêche que les adaptations du chien et du chat à un régime carné posent des problèmes, surtout pour le chat, lorsqu'on veut les nourrir sans viande; ces problèmes sont faciles à résoudre pour le chien, et semblent être résolus pour l'essentiel pour le chat.

- Le chien et le chat ont un intestin court et ne mâchent pas. La viande est plus facile à digérer (absence de cellulose) que les plantes. Un morceau de carotte crue passera presque intact dans les crottes. Il faut donc choisir des aliments faciles à digérer, éventuellement traités pour ça, en particulier par la cuisson.

- Le chien, et surtout le chat, ont besoin de beaucoup de protéines. Le foie du chat, adapté à un régime très protéiné, transforme les acides aminés en énergie à un rythme soutenu, et continue à le faire même quand ils manquent. Un régime végétarien pour chat doit donc être basé sur des plantes riches en protéines, tout en évitant l'excès de protéines qu'ont les régimes «tout viande».

Nutritivement, les protéines végétales et animales sont, contrairement à ce que beaucoup croient savoir, fondamentalement les mêmes; elles sont formées à partir des mêmes acides aminés, dont la liste est une constante du vivant. Il y a seulement des variations dans le taux de chaque acide aminé, de l'ordre du simple au double, ce qui ne pose pas de problème sérieux. À cause de leur plus grande richesse en certains acides aminés, les protéines animales sont souvent dites supérieures aux végétales; c'est sans doute vrai dans certains cas, mais pas de façon générale. Et les boîtes pour chiens et chats contiennent surtout des sous-produits animaux, avec beaucoup de gélatine et de tendons divers, dont les protéines ont une très mauvaise composition en acides aminés, alors que le soja et la levure, qui entrent dans les recettes de B. L. Peden, sont riches en acides aminés essentiels.

Pour le chien, il n'y a que ces problèmes, qui sont quantitatifs.

- Le chat, lui, pose des problèmes spécifiques. Il y a grosso modo quatre substances que le chat a l'habitude d'extirper aux souris et qu'il ne sait fabriquer lui-même à partir des plantes: la taurine, la vitamine A, et deux acides gras.

La taurine est une petite molécule banale que la plupart des animaux se fabriquent eux-mêmes. Elle se trouve dans tous les organes. Le chat qui mange de la viande profite de celle que fabrique un autre animal; et il a perdu la capacité de s'en fabriquer assez lui-même. Il n'y en a pratiquement pas dans les plantes. Sans taurine le chat devient aveugle; une carence modérée peut lui faire des problèmes cardiaques. Les boîtes pour chat, dont la viande est cuite et accompagnée de plantes, sont pauvres en taurine (aux Etats-Unis, les fabriquants y rajoutent de la taurine de synthèse), et vraisemblablement les chats français en manquent souvent. Pire de ce point de vue, les chats de rue reçoivent souvent moitié pâtes, moitié boite. Le Vegecat contient de la taurine de synthèse, assez pour éviter toute carence, et mes chats, végétariens, sont donc plus à l'abri des problèmes cardiaques dus à une carence que la plupart des chats français non végétariens.

Il est bien connu que les légumes contiennent de la vitamine A, mais en fait c'est de la provitamine A, ou béta-carotène, que notre intestin transforme en vitamine A. Les chats, eux, ne savent pas faire cette transformation, et dépendent pour cela des animaux qu'ils mangent, dont la chair contient de la la vitamine A. Il est facile d'en trouver de synthèse, il y en a en additif dans la plupart des boites pour chats. Le Vegecat en contient.

Certains s'offusquent de ce que la taurine et la vitamine A, ainsi que quelques autres composants du Vegecat, soient de synthèse. La nourriture que je donne à mes chats, avec le supplément Vegecat, est globalement bien moins «chimique» que celle que l'on donne aux poules et aux vaches qui finissent dans les boîtes pour chats (ou dans la viande fraîche du boucher). Et ces mêmes boîtes contiennent encore d'autres produits chimiques, dont souvent justement de la vitamine A, et, aux Etats-Unis, de la taurine, plus des colorants et des nitrates, etc. Pour moi, le caractère partiellement synthétique du supplément ne me gène que dans la mesure, faible, où cela finance des groupes industriels de la chimie, dont globalement je n'approuve pas les méthodes; mais ceci est vrai dans une proportion ridiculement petite par rapport à tout ce que je consomme dans ma vie quotidienne, et il y a moins de chimie dans la demi cuillerée de Vegecat que je donne chaque jour à chacun de mes chats que dans le papier d'emballage ciré autour de la tranche de viande que d'autres achètent chez le boucher, sans parler de ce qui a nourri cette tranche de viande. La moitié des écologistes intégristes qui me reprochent de nourrir mes chats avec de la chimie rentrent ensuite tranquillement chez eux en bagnole, prout prout les gaz d'échappement, les raffineries que l'on fait vivre, le plomb que l'on rejette, l'acier que l'on consomme, les autoroutes que l'on encourage et les piétons que l'on écrase, qui, s'ils sont encore vivants, se feront remettre sur pieds à grands coups de pharmacie.

Il y a enfin les deux acides gras que les chats ne savent pas synthétiser, le GLA et l'EPA. Le premier, acide gamma-linolénique, se trouve dans quelques plantes comme la bourrache, l'onagre et les pépins de cassis, et dans des algues. Le deuxième se trouve dans des algues. Le constituant principal du Vegecat est une telle algue qui contient ces deux acides gras.

Le Vegecat contient encore d'autres vitamines et minéraux, non indispensables car on en trouve facilement dans les végétaux, mais qui permettent d'assurer un bon équilibre alimentaire avec des recettes simples. Dans le même esprit, B. Lynn Peden a développé un Vegedog, destiné à simplifier l'alimentation végétarienne pour les chiens.

Enfin, même si au niveau nutritionnel il peut toujours y avoir des critiques à faire au travail de B. Lynn Peden, celle-ci paraît compétente et plus motivée par le bonheur des animaux que par l'argent. Le supplément Vegecat, qu'elle vend, est peu cher, et revient à environ 1 F par jour, tous frais d'envoi en France compris; cela représente à peu près le quart du prix total des recettes. Les données scientifiques qu'elle donne dans son livre cadrent bien dans l'ensemble avec un ouvrage français reconnu, Diététique du chien & du chat de R. Wolter, professeur de diététique animale à l'école vétérinaire de Maisons-Alfort. Des centaines de chats sont actuellement nourris avec cette formule depuis plusieurs années, apparemment sans conséquences particulières sur leur santé.

«Ils veulent de la viande»


Il est clair que si on laisse choisir un chat entre de la viande et rien, il choisira la viande. Et si on lui donne le choix entre les recettes végétales de B. Lynn Peden et rien, il choisira les végétaux. Donc match nul. Mais si on lui donne le choix entre la viande et les végétaux? Voici donc une citation tirée de Diététique du chien & du chat:

Les préférences acquises au moment du sevrage découlent normalement de l'imitation du comportement maternel dans le choix des aliments à partir de l'âge de 5 à 7 semaines. Ainsi, les jeunes carnivores s'habituent-ils à consommer les aliments maternels, même si ceux-ci ne sont pas les plus courants, et conservent durablement les mêmes goûts. Par exemple, des chatons dont la mère a été entraînée à ne consommer que de la banane ou des pommes de terre, n'acceptent que ces aliments et négligent la viande.

Ce conditionnement alimentaire inculqué dès la fin de l'allaitement est particulièrement tenace chez le chat qui est capable de se tenir à une consommation très exclusive, par exemple a base de foie de bœuf qui l'expose à une hypervitaminose A, en refusant une alimentation qui lui est inhabituelle. Toutefois, en ambiance sereine, le chat goûte volontiers des aliments nouveaux, quitte à revenir ensuite à sa ration préférée.

Donc, le chat préfère manger ce qu'il a toujours mangé, même si cela est très mauvais pour lui. Pour lui faire changer d'habitude, il faut parfois un certain temps.

Voici le paragraphe précédant:

Les préférences innées chez le chat le portent très manifestement vers les matières premières d'origine animale. Parmi celles-ci, les plus appréciées sont le poisson et/ou le foie de bœuf, puis les viandes de cheval, de bœuf, de porc ou de poulet, avant les abats et surtout le sang. (...)

Ces préférences tiennent d'abord à l'odeur de l'aliment puis au goût, lié en particulier à la richesse en matières grasses et à la saveur de celles-ci. Elles sont également dépendantes de la texture des préparations. Bien qu'il soit chasseur, le chat apprécie davantage la viande cuite et les aliments composés en boîtes (conserves) plutôt que ses propres proies (...).

Si ces préférences innées existent, elles ne signifient pas que le chat veut de la viande. Elles signifient que le chat a au départ une certaine préférence, qu'il peut perdre, pour un certain type de texture, d'odeur, etc., et non pour la viande, puisqu'il n'a pas la notion de viande. Il faut beaucoup d'imagination pour penser que le chat qui mange sa boîte au bœuf sait ce qu'est un bœuf, c*nçoit qu'il mange de la chair, et désire que des animaux soient tués pour le nourrir. Il mange sa boîte parce qu'il trouve ça bon, tout comme mes chats mangent leur nourriture végétale parce qu'ils y ont pris goût. Ceux qui disent que leur chat veut qu'on tue des animaux pour le nourrir ne font que leur prêter leurs propres sentiments carnassiers (et ils sont d'ailleurs souvent fiers de considérer leur chat ou chien comme un carnassier). Mes chats, même quand je leur donnais de la viande, n'ont jamais demandé qu'on massacre pour eux, ne sont pas responsables de ces massacres, et c'est une perversion curieuse de justifier ces massacres en leur nom.

Pour les Français la bouffe est sacrée, surtout la viande. On a l'impression que c'est là tout l'intérêt de leur existence. Je garde des chats depuis douze ans, et je n'ai jamais eu le sentiment que leur nourriture était ce qu'il y avait de plus important pour eux; ils ont toujours eu des préférences, se sont toujours plaints quand il n'étaient pas contents, et puis après, ont pensé à autre chose, ou, suivant leur habitude, à rien. Leur bonheur semblait beaucoup plus dépendre de l'attention qu'ils recevaient des humains et des relations qu'ils avaient entre eux. Aujourd'hui, ils mangent leurs végétaux avec le même flegme que quand ils mangeaient des boîtes, que ce soient des boîtes de luxe ou à 2 F. Quand je leur donnais de la viande, certains raffolaient du foie, et aujourd'hui, Ek adore les spaghettis, Chat Noir les adorait aussi (seulement avec de la levure), Clap se régale de carottes cuites et de mie de pain, et Puçoïde, qui venait de la rue et était très sauvage, vient maintenant sur les genoux grâce aux biscuits Palmito (qui ne contiennent ni lait, ni beurre, ni œufs). On m'a dit que certains chats sont très friands de fruits comme le melon. Le fait de les nourrir avec des plantes ne signifie donc pas leur interdire toute friandise, tout plaisir alimentaire.

Quant à la transition entre la viande et les plantes, elle s'est faite pour mes chats sans problèmes. Pour ça, je veux bien croire que j'ai de la chance. Chat Noir était depuis longtemps habitué à aimer la levure (beaucoup de chats en deviennent facilement friands), et les recettes en contiennent. Il a un peu boudé au départ, puis s' est habitué. Les autres chats venaient de la rue et étaient affamés, et ils ont tout de suite accepté ce que je leur donnais. Ils ont eu quelques problèmes digestifs lors de la transition, surtout Ek, mais cela s'est calmé en quelques jours; la diarrhée d'Ek était surtout due au lait qu'elle avait bu avant d'arriver chez moi, et non au caractère «contre nature» de sa nouvelle nourriture. Mes chats semblent maintenant globalement en aussi bonne santé que ceux que j'avais à l'époque où je leur donnais de la viande. Chat Noir (né en 1974?) fit une cystite en septembre 1989, puis, en décembre, plus grave, une pneumonie (comme en 1982, quand il mangeait de la viande «comme tout le monde»). À partir d'avril suivant, sa santé s'est dégradée, et il est mort, il y a un mois, d'insuffisance rénale chronique. Peu avant de devenir végétarien, il avait des problèmes de poils et d'articulations, qui faisaient craindre qu'il ne devienne de plus en plus infirme, comme beaucoup de chats âgés. Ces problèmes ont guéri rapidement quand il est devenu végétarien - mais c'est peut-être tout simplement parce que c'est aussi à ce moment-là que nous l'avons traité contre les vers. Jusqu'à la veille de sa mort, Chat Noir était actif et joueur; heureux de vivre...

Je pense que pour mes chats, le fait de manger sans viande n'a rien de dramatique, et a beaucoup moins d'incidence sur leur santé et leur bonheur dans un sens ou dans l'autre que bien d'autres facteurs.

Pour moins faire tuer d'animaux...

On m'a dit que c'était idiot de rendre des chats végétariens, parce que ce qui entrait dans les boîtes était des déchets de boucherie et qu'aucun animal n'était tué pour cela. C'est un type d'excuse très courant pour tout et n'importe quoi, allant de «ce n'est pas pour ma voiture qu'il y a des autoroutes», à «manger du foie ne fait pas tuer un animal, il n'est pas tué pour son foie» (ou du jarret, ou de l'entrecôte, etc.), quand ce n'est pas «de toutes façons l'animal est déjà mort». Néanmoins, dans le cas présent, cet argument fait une drôle d'impression, surtout accompagné de remarques dans le genre «être végétarien est mauvais pour les chats». En effet, les dits déchets, soit sont réellement impropres à la consommation, soit sont classés comme tels parce qu'il existe un débouché pour eux, dans les boîtes pour animaux. Dans ce dernier cas, sans ce débouché, ils seraient classés comme comestibles et seraient incorporés dans les hamburgers et autres raviolis, remplaçant une partie de la viande qu'on y met actuellement. Et le nombre d'animaux tués baisserait tout comme quand un humain devient végétarien. Si par contre ces déchets sont réellement dangereux pour la santé, cela est inquiétant pour les chats et chiens qui les mangent. Et même dans ce cas, la possibilité de trouver un débouché pour ces déchets les «valorise» , rentabilise et encourage l'élevage et l'abattage, fait baisser le prix de la viande pour humains et encourage sa consommation, tout en fournissant une solution à peu de frais aux problèmes que causerait autrement leur élimination. Ceux qui sont contre les abattoirs n'ont pas à financer les abattoirs.

Une des formes les plus cruelles d'exploitation d'animaux, l'élevage en batterie des poules pondeuses, est rentable entre autre parce que ces poules, devenues un an après leur mise en service des déchets vivants, peuvent aboutir dans des aliments pour autres animaux. La viande à tous les repas, vers laquelle tendent les Français, est encouragée par l'apparition de cuisses de poulet vendues prédécoupées sous Cellophane; et où va le reste du poulet? Vraisemblablement encore dans des boîtes et des croquettes.

On pourrait certainement multiplier les exemples. Le fait de nourrir certains animaux avec la chair d'autres n'est pas et ne peut pas être innocent. J'ai lu récemment que les chats et chiens français consomment autant de viande que l'Espagne entière. Toute la souffrance des élevages et abattoirs d'Espagne pour nourrir nos toutous et minous chéris. J'aime beaucoup mes chats, mais je les aime d'autant plus que j'ai moins besoin aujourd'hui pour les nourrir de pactiser avec la barbarie.

Une possibilité importante à faire connaître


Il y a également une motivation «idéologique» qui me pousse à promouvoir le végétarisme aussi pour les chats et les chiens. Beaucoup de gens prétendent justifier leur propre carnivorisme en prétextant qu'il s'agirait d'un ordre de la nature: pour vivre, il faudrait tuer. Et cet ordre, ils le respectent, surtout parce que ce n'est pas eux qui sont tués dans l'affaire. En utilisant le Vegecat, je leur montre clairement que je n'entends respecter d'autre ordre que celui de la vie et du bonheur des uns et des autres, et que ce qui a été jusqu'à présent une réalité, le fait que certains doivent tuer pour vivre, n'est pas une fatalité, et peut, au moins dans une certaine mesure, être remis en cause, de même que les maladies, qui sont et seront encore longtemps une réalité, peuvent être combattues, et que l'on ne se prive pas de les combattre, parce que, là, ce sont nos intérêts à nous qui sont en cause.

Quand je dis que je suis végétarien, on me répond souvent, avec un sourire ironique, pour essayer de me «coincer»: «Et tes chats, ils sont végétariens?». Bien que je voie mal la pertinence de cet «argument» (?), il est plus simple de pouvoir répondre tout simplement: «Oui».

En nourrissant mes chats sans viande, je montre aussi en pratique, par des exemples concrets, que même des animaux adaptés à un régime carnivore peuvent vivre sans viande, et vivre bien. Cela règle de façon assez radicale les idioties que l'on entend encore très souvent sur le fait que les humains auraient besoin de viande.

Quelques problèmes toutefois


1. Le Vegecat pur sent mauvais pour les narines humaines (les chats semblent indifférents). Or le premier réflexe qu'on a est de renifler l'odeur du produit, et une odeur désagréable incite à la méfiance. Il est bon de connaître le pourquoi de cette odeur. Il y a les algues, qui donnent une faible odeur de marée, mais surtout la méthionine, un acide aminé, qui sert à améliorer l'équilibre des protéines. La méthionine est utile sans être indispensable. C'est un produit de synthèse, fabriqué industriellement pour nourrir par exemple les poulets en batterie - et les boîtes pour chats, qui contiennent ces poulets, contiennent donc indirectement plus de méthionine de synthèse que mon Vegecat.

2. Nourrir un chat sans viande est encore un peu «expérimental». On ne peut pas être sûr que c'est sans risques. Je pense que les risques sont faibles, et que le jeu en vaut la chandelle. On est beaucoup plus indulgent face aux risques que les gens font prendre à leurs chats, quand c'est par convenance personnelle, par exemple en ayant une voiture. J'ai récemment entendu parler de quelqu'un qui a involontairement tué son chat en démarrant. Le chat était couché sur la roue de la voiture. Cette personne n'a pas pour autant abandonné sa voiture; et elle envisage de reprendre un chat. Tout le monde trouve ça normal. Et on crie à la vivisection quand on apprend que je ne donne pas de viande à mes chats.

3. Néanmoins, pour diminuer le risque, il y a une chose essentielle: pouvoir en parler aux vétérinaires. La plupart sont hostiles. Ils ne sont déjà pas végétariens eux-mêmes; ils sont vétos comme d'autres sont médecins, parce que ça rapporte, et ne sont pas plus «amis des animaux» que le Français moyen, c'est à dire que ça arrive mais rarement. Avec Françoise, nous avons fini par trouver un vétérinaire vers Lyon, qui n'a pas sauté en l'air quand on lui en a parlé. Et c'est nécessaire de pouvoir en parler, parce que, surtout pour un chat malade, ou âgé comme Chat Noir, l'alimentation doit pouvoir être adaptée selon le cas.

4. Le prix. Avec la recette que j'utilise actuellement, cela revient à moins de 3F par jour pour un chat moyen. C'est donc moins cher que beaucoup de marques de boîtes. Mais les refuges, et les personnes qui nourrissent les chats de rue, arrivent parfois à avoir des prix moins chers que cela.

5. Le temps de préparation. Avec la recette actuelle, cela nous prend 30 minutes (vaisselle comprise) tous les quatre jours, pour nourrir quatre chats. La préparation demande un certain soin, et il vaut mieux posséder une balance précise. Si on a moins de chats, cela prend proportionnellement plus de temps. Pour certains refuges et certaines personnes qui nourrissent les chats de rue, le temps de préparation, la gestion de la vaisselle sale, etc. pourraient être lourds. Il existe aussi une recette sèche, où l'on peut préparer une grande quantité à l'avance, et seulement ajouter de l'eau au moment de servir; mais ce n'est pas la moins chère (à cause du prix des flocons d'avoine). En tout cas il existe sans doute de bonnes solutions dans la plupart des cas, il faudrait seulement les chercher.

6. Beaucoup de personnes qui nourrissent les chats de rue sont retraitées, et le temps de préparation ne leur serait pas prohibitif.

7. Enfin: le livre est en anglais. L'auteur est d'accord pour que le livre soit traduit en entier et édité, mais on attend encore le public pour l'acheter.
Appel à l'aide

Cela me paraît important aujourd'hui de trouver un vétérinaire végétarien en France qui veuille s'intéresser au problème et s'y impliquer. J'ai passé moi-même beaucoup de temps à étudier la nutrition pour pouvoir assurer à mes chats une alimentation de qualité, mais je n'ai pas de formation spécifique dans le domaine, ni l'accès facile à certaines informations. De toutes façons, plusieurs avis valent mieux qu'un. Il y a des vétos aux Etats-Unis qui ont approuvé le Vegecat, mais un vétérinaire français aurait plus de poids face au public et aux autres vétérinaires français.

Donc si vous connaissez un vétérinaire végétarien, ou si vous en êtes un, je serais très content d'en être informé.

http://david.olivier.name/fr/sur-l-alimentation-vegetarienne-des-chats-et-des-chiens

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
PowerUser
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 40936
Age : 41
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

MessageSujet: Re: Le régime végétarien/vegan pour les chiens   Lun 14 Déc 2015 - 15:55

Une page à consulter avec, en première ligne, une vieille connaissance... (comprendra qui pourra! Surprised )

http://www.vegan-france.fr/animaux-vegan.php

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
PowerUser
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 40936
Age : 41
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

MessageSujet: Re: Le régime végétarien/vegan pour les chiens   Lun 14 Déc 2015 - 16:01

L'avis de la Tribu des Carnivores:

Citation :
L'alimentation végétarienne pour votre animal : une grave erreur !

Occupé à faire des recherches sur la meilleure alimentation à donner à votre animal, vous allez peut-être tomber sur une quantité non négligeable d'articles qui ont été écrits ces dernières années sur une alimentation végétarienne ou même végétalienne (sans protéines animales) pour les animaux de compagnie carnivores.

Il est intéressant de noter que presque tous ces régimes semblent imiter les régimes végétariens recommandés pour les humains. Ces régimes sont souvent riches en céréales et en légumes et font l'apologie du tofu (produit à base de soja).

Tandis qu'une alimentation végétarienne est quelque chose que vous pouvez tout à fait choisir pour vous-même, faire le même choix pour votre chien, votre chat ou votre furet est une autre histoire… qui risque de très mal se terminer.

Les humains sont omnivores. Nous avons un tube digestif de longueur moyenne, des enzymes dans notre salive qui permettent de digérer l'amidon et des dents plates permettant d'écraser et de moudre la matière végétale afin d'en faciliter la digestion. Les mâchoires de l'être humain bougent sur le côté, pour une meilleure capacité de hachage, aussi bien que de haut en bas. Les dents sont adaptées pour manger des plantes et de la viande.

Les chiens, les chats et les furets sont des carnivores. Ils ont un tube digestif simple et court, c*nçu pour digérer des graisses et des protéines animales. Ils n'ont pas d'enzymes dans leur salive, leurs mâchoires bougent seulement de haut en bas (pas de côté) et l'arrière de leur gorge a une grosse ouverture leur permettant d'avaler de gros morceaux de nourriture. Toutes leurs dents sont tranchantes et pointues, c*nçues pour déchirer et découper plutôt que pour écraser la nourriture.

Les protéines

Les protéines sont essentielles pour la santé des organes et de la peau, ainsi que pour la croissance. Elles fournissent les "briques" permettant aux muscles, à la peau et aux organes de se construire. Tous les acides aminés sont spécialisés et tous travaillent ensemble pour garder le corps en bonne santé. Chez l'humain, neuf acides aminés sont dits essentiels (nécessaires). Chez le carnivore, au moins dix sont nécessaires et peut-être même onze. En tant que carnivores, ils ont besoin de certains acides aminés en quantités et en proportions différentes que l'être humain.

Les adeptes des menus végétariens affirment que la combinaison de certains légumes et de certaines céréales fournissent la plupart des acides aminés au chien, au chat ou au furet. Mais cette affirmation est fondée pour les humains, pas pour les carnivores. Les carnivores ont besoin de certains acides aminés qui sont présents dans la viande, mais pas dans la matière végétale. Ce sont principalement la taurine et la l-carnitine. Les sources de protéines de haute qualité contiennent tous les acides aminés dont le carnivore a besoin. A l'inverse, les protéines d'origine végétale contiennent seulement quelques acides aminés essentiels.

Taurine et L-Carnitine

Des études récentes sur la nutrition et la fonction cardiaque chez les chiens ont montré d'intéressants résultats. La taurine est connue pour être essentielle chez le chat, mais son importance chez le chien a été négligée. De nouvelles études montrent que certaines races sujettes à la cardiomyopathie dilatée, comme le Terre-Neuve, ont souvent des carences en taurine. De telles études existent également pour le Doberman Pinscher. Les autres races qui pourraient être atteintes par cette pathologie sont le Boxer, le Cocker Spaniel et le Golden Retriever.

Des carences en carnitine peuvent causer une cardiomyopathie dilatée chez une petite population de chiens et les effets d'une carence en carnitine sur les autres tissus sont également étudiés.

La taurine est importante dans beaucoup de fonctions corporelles, y compris la fonction cardiaque. Certains chiens présentant une cardiomyopathie dilatée ont un taux anormalement bas de taurine dans leur plasma sanguin. Cela semble prévaloir particulièrement chez le Cocker Spaniel, le Golden Retriever et également chez des races qui ne sont pas considérées à risques pour la cardiomyopathie dilatée. Des carences en taurine ont été mis en lumière chez des chiens nourris exclusivement avec une alimentation végétarienne.

Tandis que la plupart des sites Internet végétariens ou végétaliens recommandent d'ajouter de la taurine et de la l-carnitine à l'alimentation, ils ne semblent pas s'inquiéter d'un autre problème : la digestibilité des protéines végétales en regarde de celle des protéines animales. A quantités égales, la viande contient beaucoup plus de protéines que les plantes (céréales, amidons et légumes). Des quantités beaucoup plus importantes de nourriture devront être données pour couvrir la quantité de protéines dont le chien à besoin, d'autant que les protéines d'origine végétale ont une biodisponibilité moindre pour le chien.

Pour qu'un régime alimentaire soit assez riche en céréales et en amidon pour remplir les besoins en protéines d'un chien, cela conduira automatiquement à un régime alimentaire riche en sucres. Cela soulève un autre problème. Le système digestif du chien doit assimiler beaucoup d'hydrates de carbone, ce qui n'est pas naturel pour un carnivore. Les chiens éprouvent des difficultés métaboliques et digestives lorsqu'ils ont une alimentation riche en céréales, ce qui démontre qu'ils ont évolué pour manger une alimentation relativement pauvre en hydrates de carbone solubles.

Les hydrates de carbone engraissent l'animal, ce qui engendre un nouveau dilemme, puisqu'il faut beaucoup plus de nourriture dans un régime riche en hydrates de carbone pour atteindre un niveau adéquat de protéines. Cela mène à des troubles gastriques, des selles très volumineuses et très odorantes.

Les protéines de soja

Bien que le soja soit un composant habituel des régimes végétariens pour humains, son utilisation pour les carnivores est nettement plus discutable. Le soja n'est pas une source de protéines complète et est souvent allergène. Remplacer les protéines animales par du soja ne fournit pas un régime équilibré à un carnivore.

Dans un rapport sur des chiens nourris avec une alimentation végétarienne, on peut lire que vu que toutes les nourritures commerciales végétariennes contiennent du soja, très peu de chiens végétariens n'ont pas de soja dans leur alimentation (39 cas dans l'étude, soit 13%). Cependant, ces 39 chiens étaient clairement en meilleure santé que les autres. 90 % des chiens qui ne mangeaient pas de soja étaient en excellente santé. En comparaison, seulement 74.3 % des chiens qui mangeaient du soja étaient considérés comme étant en excellente santé. De même, les problèmes de peau étaient beaucoup plus rares chez les chiens qui ne mangeaient pas de soja. Seulement 5.1 % de ces chiens avaient des problèmes de peau, contre 10.7 % chez ceux nourris avec du soja.

Minéraux

Les végétaux sont également pauvres en minéraux, notamment en calcium. Ils sont riches en phosphore, en magnésium et en potassium mais sont pauvres en calcium et en sodium. En outre, les céréales et beaucoup de légumes sont riches en acide phytique, ce qui inhibe l'absorption du calcium, du fer, du zinc, de l'iode et du magnésium. Ce fait a été porté à l'attention des fabricants d'aliments pour animaux au début des années quatre-vingt. Plutôt que de réduire les quantités de céréales dans leurs produits, ils ont préféré ajouter plus de calcium, de zinc de magnésium et de fer.

Une alimentation végétarienne, et encore plus spécialement une alimentation végétalienne, impose une adjonction de calcium, de zinc, de magnésium, de fer et d'iode afin d'équilibrer la ration. Le problème avec l'ajout de minéraux, c'est qu'une surdose ou une combinaison incorrecte de ces derniers, peut être aussi dangereuse qu'une dose trop faible. De plus, les minéraux doivent être ajoutés en quantités spécifiques afin qu'ils s'équilibrent les uns les autres (surtout le calcium et le phosphore entre eux et le zinc et le cuivre entre eux). De tous les nutriments que l'on peut donner en complément de l'alimentation, l'équilibre entre ces minéraux est d'une importance capitale.

Vitamines

Pour finir, mentionnons encore les carences en vitamines. Celles-ci incluent la vitamine A, les vitamines du groupe B et la vitamine D.

La vitamine A que l'on trouve dans les plantes est le beta carotène. Les chiens (et surtout les chats) ont des difficultés à convertir le beta carotène en vitamine A. Le régime d'un carnivore doit contenir de la nourriture d'origine animale afin de fournir cette importante vitamine.

Les carences en vitamine B3 surviennent généralement chez les chiens dont les propriétaires formulent eux-mêmes le régime pour leur animal de compagnie, sans viande dans la ration.

La vitamine B2 se trouve à l'état naturel dans les abats et les produits laitiers. On en trouve en faibles quantités dans les céréales, les légumes et les fruits. Les chiens présentant des carences en vitamine B2 ont une croissance lente, des anormalités aux yeux, un train arrière faible et peuvent même éventuellement être victimes d'une insuffisance cardiaque.

Chez certains chiens nourris avec une alimentation végétarienne, on a pu observer des carences en vitamine D, ce qui est excessivement grave, surtout chez les chiots en croissance.

Conclusion


Il est très difficile de préparer une alimentation végétarienne pour un carnivore et il est impossible de couvrir les besoins nutritionnels d'un carnivore avec une alimentation végétalienne.

Une étude récente menée en Europe sur des chiens nourris avec une alimentation végétarienne a montré que l'apport en protéines était inadéquat pour plus de la moitié des chiens, les besoins en calcium n'étaient pas couverts pour 62 % d'entre eux, les besoins en phosphore n'étaient pas couverts chez près de la moitié des chiens, 73 % des chiens présentaient des carences en sodium, un grand nombre d'échantillons sanguins montraient des carences en fer, en cuivre, en zinc et en iode, ainsi qu'en vitamine D et, pour finir, 56 % des chiens avaient des carences en vitamine B12. En outre, même les aliments végétariens vendus dans le commerce ne remplissaient pas les besoins nutritionnels du chien.

Même les sources d'information qui soutiennent une alimentation végétarienne mettent l'accent sur la complexité de fournir tous les nutriments nécessaires et certains recommandent l'utilisation d'œufs et de produits laitiers. Personne ne devrait nourrir son chien avec une alimentation végétarienne sans au moins une connaissance approfondie des besoins nutritionnel d'un chien et de la façon dont ces besoins doivent être couverts. Et personne ne devrait donner une alimentation végétalienne, qui est totalement inapte à couvrir ses besoins nutritionnels.

Sources :

www.burns-pet-nutrition.co.uk
www.helpinganimals.com
www.vetmed.ucdavis.edu
www.inno-vet.com
www.sunnysidefarm.com
www.iams.com
www.b-naturals.com
fr.wikipedia.org

http://www.tribu-carnivore.com/barfnew/index.php/articles/alimentation-naturelle/72-l-alimentation-vegetarienne-pour-votre-animal-une-grave-erreur

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
PowerUser
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 40936
Age : 41
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

MessageSujet: Re: Le régime végétarien/vegan pour les chiens   Lun 14 Déc 2015 - 16:20

Niveau croqs/pâté, on retrouve:

- Pitti Boris Nourriture complète végétarienne pour chien

http://www.zooplus.fr/shop/chiens/aliments_specifiques_therapeutiques_chien/croquettes_chien_vegetariennes/51712

- Yarrah, croquettes végétariennes bio pour chien

http://www.zooplus.fr/shop/chiens/aliments_specifiques_therapeutiques_chien/croquettes_chien_vegetariennes/15301

- Green Petfood Veggie Dog 100

www.zooplus.de/shop/hunde/hundefutter_trockenfutter/green_petfood/534930

- croquettes Forza 10 bio et végétariennes

- croquettes et pâtées Benevo

- croquettes Vegusto

- croquettes Ami Dog

- croquettes V-Dog

et j'imagine qu'on pourrait rajouter: Terra Canis jardinière de légumes, fruits pour chien http://www.zooplus.fr/shop/chiens/boites_sachets_barquettes_chien/terra_canis_boites_chien/317992

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *


Dernière édition par PowerUser le Mar 15 Déc 2015 - 10:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
PowerUser
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 40936
Age : 41
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

MessageSujet: Re: Le régime végétarien/vegan pour les chiens   Lun 14 Déc 2015 - 16:22

Citation :
L'alimentation végétarienne

L’adaptation d’un régime végétarien aux carnivores domestiques est relativement récente. C’est aux Etats-Unis que cette initiative a vu le jour il y a une vingtaine d’année. En 1986, deux végétariens de l’association « Harbingers » (« Messagers » en français) - après de longues recherches au sein de l’Ecole de Médecine Vétérinaire de l’état d’Oregon - parviennent à mettre au point des recettes végétariennes pour chiens et chats à teneur nutritionnelle jugée satisfaisante par l'Association des Contrôles Officiels de Nutrition Américains (AAFCO).  

source : http://flickr.com/, auteur : smiteme

Lynn Karst et James A. Peden, les fondateurs du régime végétarien pour chiens et chats, mettent en avant le fait qu’il n’y a rien de « naturel » à donner de la viande à un chien, dans la mesure où le chien est un animal domestique exclusivement nourri par l’homme. Il n’y a donc pas lieu, pour le nourrir, de le comparer aux canidés sauvages comme le loup ou le renard. De plus, loups et renards ne chassent que par atavisme, parce qu’ils sont équipés de griffes et de crocs et cèdent à leurs instincts de prédateur. Ils n’ont en réalité pas besoin de « viande » mais de protéines, lipides, vitamines et minéraux. Pour Lynn Karst et James A. Peden, la seule question à se poser est donc de savoir si un chien peut vivre en bonne santé tout en ne consommant jamais de viande. Les premières observations faites par des propriétaires de chats végétariens sont plutôt encourageantes mais n’ont pas été scientifiquement validées. La mise au point de recettes végétariennes pour chiens est beaucoup plus récente et nous n’avons donc pas suffisamment de recul pour évaluer l’impact sur la santé et la longévité de nos canidés domestiques.

source : http://flickr.com/, auteur : eddiemcfish

Les partisans d’un régime végétarien pour chiens et chats mettent en avant le fait que la consommation de viande, même chez un carnivore, use prématurément les reins (en raison de ses composants azotés, qui augmentent le taux d’acide urique). L’alimentation végétarienne préserverait donc des défaillances rénales précoces. Un autre avantage de ce mode d’alimentation est son faible coût de revient (les végétaux coûtent moins cher que la viande ou les croquettes hauts de gamme). Si les végétariens affirment qu’il n’existe pas de différence fondamentale entre les nutriments contenus dans les plantes et les nutriments contenus dans la viande, on peut tout de même s’interroger sur la biodisponibilité des protéines végétales utilisées. En règle générale, les chiens assimilent beaucoup plus facilement les protéines animales pour deux raisons : ces dernières sont souvent plus équilibrées en acides aminés essentiels et les fibres insolubles contenues dans les légumes et les féculents diminuent la capacité d’absorption desdites protéines (les fibres insolubles accélèrent le transit et donc la « fuite » des nutriments). De plus, l’essentiel des apports protéiques végétaux est fourni par des féculents, riches en hydrates de carbone. Or, comme nous l’avons vu, un excès d’hydrates de carbone sur le long terme fatigue le pancréas du chien. Enfin, de nombreux chiens au tempérament allergique tolèrent mal certaines protéines végétales, comme celles du soja, du blé ou de l’avoine.  

Si vous souhaitez néanmoins faire partie des « pionniers » de l’alimentation canine végétarienne, voici quelques exemples de recettes proposées par l’association Harbingers pour un chien adulte de 20kg (quantités à réajuster en fonction du poids de votre animal) et traduites en français par Anne Renon et Laurent Dervaux :

« Vegekibble » (protéines 22%, lipides 8%) :
Préparation pour 12 jours : 3kg de farine complète, 900 g de farine de soja, 240 g de farine de maïs, 120g de levure de bière, 107 g de complément alimentaire pour chiens végétariens (en France, à ma connaissance, ce type de complément est pour l’instant commercialisé par la seule association « Veg’ et Chat », « élève » français de l’association Harbingers), 5 g de sel ou 36 g de sauce soja avec un verre d'huile.

Lentilles et soja (protéines 29%, lipides 8%) :
Préparation pour 2 jours : 700g de lentilles sèches (soit 2025g de lentilles cuites), 24g de levure, 50g d’huile végétale, 17g de complément alimentaire pour chiens végétariens, 1g de sel ou 6g de sauce soja.

Riz et soja (protéines 26,3%, lipides 10%) :
Préparation pour 7 jours : 1100g de riz cru (soit 3590g de riz cuit), 940g de protéines de soja texturées ou 2900g de tofu, 105g de levure, 210g d’huile végétale, 60g de complément alimentaire pour chiens végétariens, 3g de sel ou 21g de sauce soja.

Chaque préparation doit être mélangée avec de l’eau jusqu’à formation d’une pâte, puis cuite au four à 160° pour une durée de 15 à 20mn. Il suffit ensuite de découper dans le gâteau obtenu des portions correspondant au nombre de jour prévu. Il est recommandé d’ajouter aux repas un complément en enzymes digestives ou des fruits et légumes crus en purée pour faciliter la digestion.

Pour plus de recettes et de détails sur l'alimentation végétarienne des chiens et des chats, vous pouvez vous rendre sur les sites vegepets.info et vegechat.online.fr

http://nourrirsonchien.wifeo.com/les-differents-types-dalimentation-menagere.php

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le régime végétarien/vegan pour les chiens   Lun 14 Déc 2015 - 17:08

Etant vg j'entends souvent parler de ces croquettes, même si je n'en donne pas à mon chien. Je n'ai encore jamais entendu un avis négatif de ceux qui nourrissent leurs chiens de cette façon (après c'est pas  objectif, quelqu'un ayant des difficultés n'en parlant peut être pas).

figoulute a écrit:
J'aimerai savoir s'il existe une ration ménagère végétarienne d'ailleurs, simple curiosité...

Oui c'est possible Smile

Making your own vegan food:
 

Quelques études partagées sur la page facebook de "Végatarien, végétalien, vegan, tous vers l'abolition":

Etudes sur l'alimentation végétalienne pour chiens :
En 1994, l’organisme People for the Ethical Treatment of Animals (PETA) a conduit une enquête  de santé sur 300 chiens végés originaires de 33 états d’Amérique et du Canada :  65,3% (196/300) étaient végétaliens (sans aucun produit animal), et les 34,7% (196/300) restants étaient simplement végétariens (consommaient œufs ou lait).
Il semble qu’être végétalien ou végétarien pour un grande partie de sa vie constitue un avantage indéniable pour le chien. ll semble également qu’il existe un léger avantage pour la santé à être végétalien plutôt que végétarien: 82% des chiens qui avaient été végétaliens pendant 5 ans ou plus furent considérés être en bonne ou excellente santé, alors que seulement 77% des chiens qui avaient été végétariens depuis 5 ans ou plus furent considérés être en bonne ou excellente santé.
Les résultats suggèrent que: Plus un chien maintient longtemps une alimentation végétalienne ou végétarienne, plus grandes sont ses chances de profiter d’une santé générale bonne à excellente; Le végétalisme est plus profitable que le végétarisme;Plus un chien maintient longtemps une alimentation végétalienne ou végétarienne, moins il est susceptible de souffrir du cancer, de diverses  infections, d’hyperthyroïdie, ou d’obésité; Une alimentation végétarienne peut augmenter l’alcalinisation urinaire, avec ses conséquences potentielles sur les calculs urinaires, blocages et infections; c’est pourquoi un suivi régulier du Ph de l’urine et la remédier par certains aliments sont importants.
http://liberationanimale.com/2011/04/02/des-chiens-et-des-chats-vegetariensvegetaliens/http://www.pkdiet.com/pdf/diet/Dog_Health_Survey.pdf

Etude parue en 2009 où des chiens ont été nourris durant 16 semaines dont 10 semaines de compétition, et ils étaient en excellente santé :http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19480731

Associations françaises qui nourrissent des chiens et chats de façon végane :http://www.oasisveganimaux.org/http://asso.coupdepatte.free.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Loub'
 
 
avatar

Nb de messages : 485
Age : 25
Localisation : Valkeala
Emploi : Etudiant (dans le désordre: Cynologiste, Anglais, Langues anciennes, Archéologie)

MessageSujet: Re: Le régime végétarien/vegan pour les chiens   Lun 14 Déc 2015 - 17:48

PowerUser a écrit:
Une page à consulter avec, en première ligne, une vieille connaissance... (comprendra qui pourra! Surprised )

http://www.vegan-france.fr/animaux-vegan.php
Je peux crever de rire, quand je vois en seconde ligne le livre "Toxic Croquettes" de Jutta Ziegler, alors que cette véto est à 100% pour le BARF?

Elle raconte d'ailleurs dans un chapitre de ce même livre le cas d'une chienne dobermann hyperactive se nourrissant de croquettes industrielles riches en céréales depuis sa naissance. Un passage au barf a permis petit à petit d'améliorer les symptômes jusqu'à ce que la chienne atteigne un niveau d'activité normal. En fait, elle avait une carence d'une protéine animale particulière, protéine qui permet le bon fonctionnement du cerveau chez le chien...  pale

Quant aux trucs publiés par PETA, je ne leur accorde plus aucun crédit depuis que j'ai appris que cette soit-disant "association de protection animale" prône l'euthanasie de masse même pour les animaux adoptables et qu'ils vont jusqu'à voler des chiens chez les gens pour les tuer ensuite u_u Il est beau le traitement éthique de l'animal
Revenir en haut Aller en bas
http://tailsoftwodoggies.blogspot.fr/
Piou
Membre du MFEC
Membre du MFEC
avatar

Féminin
Nb de messages : 4173
Age : 25
Localisation : JURAchiens
Emploi : Éleveuse de pwals de chiens.

MessageSujet: Re: Le régime végétarien/vegan pour les chiens   Lun 14 Déc 2015 - 17:55

Alors, 

Cool le sujet ! Very Happy J'espère que les humains qui nourrissent leur animaux avec un régime végé se manifesteront pour nous faire part de leurs avis.

En ce qui me concerne, je ne mange plus d'animaux... Mais je nourris mes chiens à la viande crue. 
J'essaie fortement de faire la part des choses et c'est un crève-cœur pour moi... Je ne me considère absolument pas comme une végétarienne, parce que mine de rien je participe à l'abattage des animaux et à leur conditions plus que misérable de leur vie.

J'ai choisi d'avoir des animaux carnivores (même s'ils ne sont pas c/strictes) et je m'engage à un régime qui est à mes yeux très certainement le plus adapté.

Lorsque l'on me dit que mes chiens dont un berger: Ne sens absolument pas mauvais même après s'être roulé dans je ne sais quoi, il est pratiquement toute la journée dehors... qu'ils ont un bon poids, un super poil, de jolies dents... ça cale quand même bien Anoki même si c't'un ventre sur pattes... 

Physiologiquement et physiquement le chien est carnivore. Je ne le vois absolument pas avoir qu'un régime strictement végétal... Quand l'on voit ce que provoque un régime principalement et strictement carnivore sur les humains...
Revenir en haut Aller en bas
Cathy57
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 3963
Age : 52
Localisation : 57

MessageSujet: Re: Le régime végétarien/vegan pour les chiens   Lun 14 Déc 2015 - 17:58

Le chat n'est pas "prévu" pour assimiler les protéines végétales ... j'ai regardé la compo des croquettes proposées , ça fait peur !
Revenir en haut Aller en bas
Piou
Membre du MFEC
Membre du MFEC
avatar

Féminin
Nb de messages : 4173
Age : 25
Localisation : JURAchiens
Emploi : Éleveuse de pwals de chiens.

MessageSujet: Re: Le régime végétarien/vegan pour les chiens   Lun 14 Déc 2015 - 18:00

Pire oui! Le chat est un carnivore stricte, lui. 

Je crois que c'est Erell (si elle passe encore par là) qui nourrit son chat au croquette Vegan Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le régime végétarien/vegan pour les chiens   Lun 14 Déc 2015 - 18:04

Merci pour ce sujet que je vais parcourir sans aucun doute.
Je ne suis pas encore végétarienne, je mange très peu de viande et autres protéines animales, et j'avoue que la barbaque que je découpe pour mes tiouts (pour deux d'entre eux au BARF) me dégoûte parfois, enfin de plus en plus...
Si le chien peut manger des croquettes vegan, why not, mais j'ai un gros gros a priori là-dessus (bon, mais je vais lire pour me documenter un peu mieux sur ce point !).
Revenir en haut Aller en bas
Cathy57
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 3963
Age : 52
Localisation : 57

MessageSujet: Re: Le régime végétarien/vegan pour les chiens   Lun 14 Déc 2015 - 18:24

Je mange peu de viande , mais de là à passer mes poilus à ce genre d'alimentation , non .
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le régime végétarien/vegan pour les chiens   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le régime végétarien/vegan pour les chiens
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le régime végétarien/vegan pour les chiens
» lois pour les chiens de 1er et 2eme catégorie sont abusives !
» Plantes toxiques pour les chiens
» La muselière est-elle que pour les chiens catégorisés?
» Engrais (champs): quel danger pour les chiens?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
°°L'Education Canine et les Méthodes Positives & Amicales°° :: LES CHIENS :: * SANTE * :: Alimentation-
Sauter vers: