°°Le Forum de l'Education Canine & des Méthodes Positives & Amicales°°


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Saucisses Knacki
par avril2005 Aujourd'hui à 16:45

» Maladie d'Addison ou insuffisance surrénalienne ou hypoadrénocorticisme
par PowerUser Aujourd'hui à 14:16

» Chien difficile/boude sa gamelle (ne mange plus)?
par mitee Aujourd'hui à 10:00

» Chien qui urine/fait pipi sur quelqu'un
par mitee Aujourd'hui à 9:14

» Laisse à enrouleur / rétractable
par Kaïnate Hier à 22:04

» recherche club canin ou éducateur positif sud 77 / 91
par momobibi Hier à 20:36

» Douleurs, souffrance et inconfort: comment les déceler?
par mitee Hier à 16:47

» Ocytocine: biomarqueur de l'émotion positive chez le chien
par mitee Hier à 16:44

» Le stress chez le chien
par mitee Hier à 16:38

Sujets similaires
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Annonces

A propos du Forum

Nous tenons à préciser que ce forum a été créé dans le but de vous faire découvrir la possibilité d'une éducation utilisant une approche positive et respectueuse de votre chien.

Si vous avez des problèmes avec votre ou vos chiens, nous vous recommandons vivement de faire appel à un éducateur canin spécialisé en rééducation comportementale ou à un comportementaliste (utilisant le renforcement positif et aucun outil coercitif, cela va sans dire).

Les explications et conseils donnés sur ce forum ne sont là que pour vous orienter et vous informer des possibilités qui vous sont offertes pour éduquer votre compagnon à quatre pattes.

L'Equipe du Forum

Asso’ Bêtes de Scène


L'association « Bêtes de Scène » (association de protection animale de loi 1901) est située près de Bain de Bretagne (35).

Plus d'infos sur le site
CLICK!
& sur le forum
CLICK!


Partagez | 
 

 L'équitation sans mors

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Loub'
 
 


Nb de messages : 608

MessageSujet: Re: L'équitation sans mors   Jeu 28 Juin 2018 - 9:58

Je remonte le sujet car j'ai vu passer cet article tout à l'heure Very Happy

https://www.soigner-son-animal.com/a_vos_soins-251-le_mors_estil_neecessaire_et_faitil_mal_au_cheval_reeponses.html

Du coup voilà, au début du topic (2015) on n'avait pas encore d'études sur le sujet, mais maintenant en 2018 on en a enfin. Et c'est assez édifiant:

Citation :

Une étude sur les comportements douloureux liés au mors, menée pendant 6 années, a été publiée en mars 2018 (6). Grâce au retour de 605 cavaliers, les chercheurs ont pu constituer un panel de 66 chevaux pour mener leurs travaux. Et si de précédentes recherches concernant les comportements liés à la douleur observés chez le cheval avaient déjà été publiées (7), elle est la première à s’intéresser spécifiquement à la réponse comportementale déclenchée par les stimuli du mors.  

Les scientifiques ont ainsi pu répertorier 69 comportements de douleur différents, allant des plus attendus au plus incongrus. Par exemple :

   - Mordille le mors, bave, tire la langue ;
   - Cheval sur l’œil, anxieux, nerveux, piaffe d’agacement quand il est monté, ne reste jamais immobile ;
   - Oreilles en arrières, yeux larmoyants ;
   - Cheval agressif envers ses congénères quand il est monté, envoie les dents.
   - Cheval qui boite, qui trébuche ;
   - Cheval agressif au moment de le seller ;
   - Cheval qui se raidit, secoue nerveusement la queue en l’absence de mouches ;
   - Etc.

72 % de ces comportements avaient d’ailleurs déjà été répertoriés comme étant des signaux de douleur (7).

Ces 69 comportements ont été observés à 1575 reprises lorsque les chevaux étaient montés avec un mors. Une fois le mors enlevé, les scientifiques ont noté 208 manifestations de douleur chez le cheval monté.

On observe donc une diminution moyenne des comportements négatifs de l’ordre de 87 % lorsque le cheval passe d’une bride avec mors à un équipement sans mors.

Par ailleurs, sur les 66 chevaux, 65 ont montré des signaux de douleur, entre 5 et 51 chacun, quand ils avaient un mors en bouche. Une fois passés sans mors, 61 chevaux ne montraient plus aucun des comportements liés à la douleur.
Revenir en haut Aller en bas
http://tailsoftwodoggies.blogspot.fr/
PowerUser
 
 


Nb de messages : 43167

MessageSujet: Re: L'équitation sans mors   Jeu 28 Juin 2018 - 11:04

J'espère que cela fera réfléchir les proprios de chevaux et cavaliers même si, sans avoir besoin d'études, il paraît évident qu'avoir un tel harnachement dans la bouche ne peut pas être agréable ou anodin!

Loub', sais-tu s'il existe une étude concernant l'utilisation des brides et autres harnachements très contraignants pour le cheval (je suis pas experte, j'espère que tu vois de quoi je parle comme accessoires)?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
Licha
 
 
avatar

Nb de messages : 32
Localisation : Gironde (33)

MessageSujet: Re: L'équitation sans mors   Jeu 28 Juin 2018 - 18:58

Un mors simple (olive, verdun, aiguilles...), si bien ajusté, adapté à la bouche du cheval et avec une main juste qui est à l'autre bout des rênes, n'est à mon sens pas dommageable.

Les ennasures peuvent l'être bien plus si mal utilisées : un hackamore avec un cavalier pendu aux rênes et on peut casser un chanfrein...

Plus que les mors, ce sont plutôt les muserolles-claque-bec toujours plus farfelues et les enrênements dans toutes les mains qui m'inquiètent...
Revenir en haut Aller en bas
Piou
Membre du MFEC
Membre du MFEC
avatar

Féminin
Nb de messages : 4607
Age : 26
Localisation : JURAchiens
Emploi : Éleveuse de pwals de chiens.

MessageSujet: Re: L'équitation sans mors   Jeu 28 Juin 2018 - 19:16


Je ne suis pas de cette avis.

La preuve, l'article prouve le contraire.

On a tendance à minimiser l'outil dit «doux» (c'est un leurre, ça...) parce qu'on l'utilise, évidemment, on ne va pas dire qu'on se sert d'un outil qui créer de grosses contraintes physiques et psychiques...
Même si c'est le mors en lui même, on fait la belle erreur de tout de suite s'en assimiler et par déduction : Nous créons des soucis à nos chevaux.

On me sort tout le temps : Ce n'est pas le mors qui fait la douleur, parce qu'un mors sans aucune main est inerte, et donc l'animal n'est pas du tout ennuyé.

En fait, pour moi, oui et non.

Oui, parce que sans main, le mors ne peut, PEUT-ÊTRE, créer aucune douleur (je dis bien peut-être...), or, lorsqu'on voit un cheval secouer la tête, mâchouiller, essayer de s'en débarrasser, on pense de suite à une mauvaise expérience et éducation de celui-ci... Pourquoi une telle mauvaise foi !?

On a tous et toutes nos expériences, pourtant, j'en ai vu à la pelle des chevaux de clubs qui se sont fait arracher la bouche, coup de taquets, cassage de dents... tirage de bouche et j'en passe... être littéralement résigné face au mors. Peut-on réellement affirmer que le mors n'a créé aucun dommages ?
Mouais.

Non, car même inerte, et dépourvu de la main, le mors gène. Pourquoi je n'utilise pas le conditionnel pour garder le doute, car après tout... on ne peut pas connaitre tout les chevaux et toutes les situations du monde..., dans les quelques nombreux cas que j'ai pu voir et connaitre, quand on met un mors à un poulain ou un cheval qui va se faire débourrer sans utiliser un leurre (miel, bonbon, etc)... on le voit se débattre avec, ou au mieux, mâcher, essayer de l'ôter avec la langue, croquer...

Mais avec toute la mauvaise foi cavalière, on aime bien dire que le cheval joue avec son mors...


Avec toute la bienveillance que certains cavaliers possèdent, on ne peut PAS avoir une main irréprochable, et effectivement, entre une main avec des défauts sur un Side-pull et une main avec des défauts sur un mors... J'ai vite choisi.

C'est fou car tous les cavaliers sortent cet argument... mais il ne veut rien dire, ou alors... sacré prétention de se croire tellement net, qu'on n'est incapable de créer une quelconque douleur ou gène à son cheval !

Personnellement, même dans les cavaliers haut-niveau et pro, je vomis dès que je regarde leur façon de correspondre avec la bouche de l'animal... Jusqu'alors je n'ai JAMAIS vu un cheval ne rien faire avec sa bouche et son mors... (sauf claque-bec)

Et à ceux qui me disent : Mais je ne touche pas aux rênes : A quoi sert le mors, alors ?!?
Revenir en haut Aller en bas
Pomme
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 2221
Age : 31
Localisation : Charente

MessageSujet: Re: L'équitation sans mors   Jeu 28 Juin 2018 - 19:35

Licha a écrit:
Un mors simple (olive, verdun, aiguilles...), si bien ajusté, adapté à la bouche du cheval et avec une main juste qui est à l'autre bout des rênes, n'est à mon sens pas dommageable.

Les ennasures peuvent l'être bien plus si mal utilisées : un hackamore avec un cavalier pendu aux rênes et on peut casser un chanfrein...

Plus que les mors, ce sont plutôt les muserolles-claque-bec toujours plus farfelues et les enrênements dans toutes les mains qui m'inquiètent...

Je n'y connais rien en équitation, en chevaux, mais comme je viens de passer ici pour m'informer je me permets d'intervenir : quand je lis ça, j'ai comme l'impression d'un discours déjà vu, mais à propos du collier "sanitaire" dans la bouche d'un adepte de l'éducation canine tradi.
Revenir en haut Aller en bas
Licha
 
 
avatar

Nb de messages : 32
Localisation : Gironde (33)

MessageSujet: Re: L'équitation sans mors   Jeu 28 Juin 2018 - 19:55

Désolée d'avoir donnée cette impression mais je suis toujours un peu sceptique quant aux cavaliers (ou non cavaliers) qui réfutent en bloc les embouchures. Quant à cette étude, il faudrait avoir plus de détail : quels mors avaient les chevaux ? adaptation ? réglage ? qualité de la main au bout des rênes ? type de travail ? état physique du cheval ? etc etc...

En tout cas, je ne sais pas si c'est du spécisme inconscient de ma part mais je n'ai aucun scrupule à mettre un mors (simple, bien réglé et avec ma main qui me semble plutôt juste), par contre j'ai pour horreur les muserolles (aussi simples soit-elles, toujours faites pour contraindre le cheval), enrênements (comme les muserolles faites pour contraindre...).

Monter à cheval, c'est déjà aller contre la nature de l'animal (qui n'est pas fait pour être monté rappelons-le) et le contraindre. Si on veut être 100% positif, il faut laisser son cheval au pré...
Revenir en haut Aller en bas
Analucia
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 5347
Age : 39
Localisation : Auvergne

MessageSujet: Re: L'équitation sans mors   Jeu 28 Juin 2018 - 20:04

Cest quoi un claque bec?
Revenir en haut Aller en bas
Analucia
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 5347
Age : 39
Localisation : Auvergne

MessageSujet: Re: L'équitation sans mors   Jeu 28 Juin 2018 - 20:04

Et une muserolle?
Revenir en haut Aller en bas
Piou
Membre du MFEC
Membre du MFEC
avatar

Féminin
Nb de messages : 4607
Age : 26
Localisation : JURAchiens
Emploi : Éleveuse de pwals de chiens.

MessageSujet: Re: L'équitation sans mors   Jeu 28 Juin 2018 - 20:06

Mais... Je crois que ça n'a rien à voir...
Citation :
Monter à cheval, c'est déjà aller contre la nature de l'animal

Personne ne veut aller contre la nature du cheval, lol ou avec...

Citation :
et le contraindre

En dépit du fait que tu nous dis que tu montes avec contrainte...

ça veut dire qu'on n'a pas d'intérêt à essayer de créer un partenariat avec son cheval en ôtant au maximum une potentielle douleur ou gène dû à une quelconque embouchure...



Alors là j'avoue que je ne comprends pas cette façon de voir les choses... ça me laisse pantoise à chaque fois car les arguments ne tiennent même pas debout.

Avez-vous, vous, des études quant au fait que l'animal ne puisse avoir aucune douleur et gène avec le mors ? Non parce que... mis à part le voir noir sur blanc... Là, c'est un cas concret, et moi, je n'ai aucun besoin d'études là-dessus.

La puissance de résignation des animaux n'arrive même pas à la cheville d'une potentielle résignation humaine...

Pourquoi es-tu septique quant aux cavaliers qui réfutent les embouchures ?


Dernière édition par Piou le Ven 29 Juin 2018 - 8:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Piou
Membre du MFEC
Membre du MFEC
avatar

Féminin
Nb de messages : 4607
Age : 26
Localisation : JURAchiens
Emploi : Éleveuse de pwals de chiens.

MessageSujet: Re: L'équitation sans mors   Jeu 28 Juin 2018 - 20:08

Revenir en haut Aller en bas
Licha
 
 
avatar

Nb de messages : 32
Localisation : Gironde (33)

MessageSujet: Re: L'équitation sans mors   Jeu 28 Juin 2018 - 20:15

"Claque-bec" c'est le mot qui est souvent utilisé par les détracteurs de la muserolle. La muserolle est en fait une pièce de cuir qui sert à empêcher le cheval d'ouvrir la bouche et donc de se soustraire au mors (en passant sa langue par dessus ou en ouvrant la bouche plus que de raison).

Il en existe de tout types, des plus simples au plus farfelues (les fameux claques becs). Car une muserolle "simple" va permettre au cheval d'ouvrir la bouche, mais de manière diminuée, là où les claques becs ne pourront pas permettre la plus minime ouverture.

La muserolle la plus simple est la "française", la plus douce car elle agit uniquement sur le chanfrein



Tu as ensuite la muserolle "allemande" plus sévère car elle passe sous le mors, directement sur les lèvres



Tu as ensuite les muserolles croisées, sévères également



Muserolles combinées :



Puis les nouveautés depuis quelques années, puisque ça ne semblait pas suffire :

Muserolles doubles



Muserolle Kineton qui en plus a un effet levier sur une zone très fragile du chanfrein



Et sûrement d'autres dont je ne connais pas l'existance
Revenir en haut Aller en bas
Analucia
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 5347
Age : 39
Localisation : Auvergne

MessageSujet: Re: L'équitation sans mors   Jeu 28 Juin 2018 - 21:23

Merci pour l'explication 😊
Revenir en haut Aller en bas
Analucia
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 5347
Age : 39
Localisation : Auvergne

MessageSujet: Re: L'équitation sans mors   Jeu 28 Juin 2018 - 21:27

Je regarde les photos et j'essaie de comprendre mais pas facile.

Lorsque le cheval est tenu sans mors, il est tenu par une muserolle?
Revenir en haut Aller en bas
Loub'
 
 
avatar

Nb de messages : 608
Age : 26
Localisation : Valkeala
Emploi : Etudiant (dans le désordre: Cynologiste, Anglais, Langues anciennes, Archéologie)

MessageSujet: Re: L'équitation sans mors   Ven 29 Juin 2018 - 0:35

Non, d'après ce que j'ai compris la muserolle sert à renforcer l'action du mors
Du coup sans mors, elle ne sert à rien je suppose ?

Je suis du même avis que Piou en ce qui concerne le mors, si ta main est tellement légère, à quoi ça sert d'avoir un mors ?
Et si le mors a quand même une action (par rapport à sans mors), ça veut dire que ta main influence quand même dessus... Et ce n'est pas au cavalier de décider de si c'est blessant, désagréable ou pas, de si sa main est légère ou pas. C'est au cheval, et uniquement à lui, et une même "main légère" pour un cheval pourra être une "main lourde" pour un autre plus sensible

En plus, si vous avez lu l'article en entier, une autre étude a été faite sur la santé bucco-dentaire des chevaux montés en mors, vs des chevaux sauvages (Prjewalski, donc pas montés, donc pas de mors), et c'était pas joli joli Neutral
Et ça fait sens, un mors c'est en métal, même si tes mains n'y touchent pas ça pèse son poids et ça frotte contre les gencives du cheval à un endroit où la nature n'a rien prévu qu'il y ait, normal qu'au bout d'un certain temps ça cause des problèmes

Pour moi rien que ça devrait justifier de ne pas utiliser cet outil (tout comme les colliers étrangleurs chez le chien qui peuvent causer des problèmes de thyroïde ou de micro-asphyxie à répétition)

Après je ne suis pas cavalier, j'ai monté deux ans quand j'avais 7-8 ans, j'ai essayé de reprendre à l'adolescence mais j'ai détesté l'ambiance élitiste des clubs (en plus j'avais le tort de ne pas avoir le cheval comme passion, de ne pas vivre/manger/respirer cheval comme les autres gamins du groupe  Rolling Eyes ) et honnêtement, monter à cheval c'est pas mon truc. Ce qui m'intéresserait éventuellement, si je devais travailler un jour avec les chevaux, ce serait de travailler à pied avec, à la limite partir en randonnée à pied avec un léger bât sur le dos du cheval (comme on fait avec les ânes), mais monter, nope, ça ne m'intéresse pas
Donc c'est clair que pour moi, si un jour je me retrouve à nouveaux en face de chevaux, le mors ne fera pas partie du tableau

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://tailsoftwodoggies.blogspot.fr/
Analucia
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 5347
Age : 39
Localisation : Auvergne

MessageSujet: Re: L'équitation sans mors   Ven 29 Juin 2018 - 7:37

J'ai lu, Piou, et j'ai engin compris clairement .
Revenir en haut Aller en bas
mitee
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 32287
Age : 38
Localisation : sud 92
Emploi : Préparatrice en pharmacie et bisounours

MessageSujet: Re: L'équitation sans mors   Ven 29 Juin 2018 - 9:43

j'espère que les 2 partis en goguettes sont bien rentrés !

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
u Pensez à utiliser la fonction "Chercher" en mode simple ou avancé . u
4 lettres mini et une étoile * si vous ne cherchez qu'une partie du mot.
Si le mot recherché ne fait que 3 lettres ou moins, passez par la fonction "Recherche Avancée" cliquez sur le bouton google.

PARTICIPER AU CONCOURS PHOTO AUTOMNALE céhissy !
Revenir en haut Aller en bas
http://miteeetpetronille.skyrock.com/
Kinya
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 2263
Age : 29
Localisation : Haut doubs
Emploi : Horlogère

MessageSujet: Re: L'équitation sans mors   Jeu 2 Aoû 2018 - 13:19

Grâce a piou j’ai appris qu’il y avait un petit centre équestre dans le jura qui enseignait sans mors! (Et sans selle)
J’ai été prendre un cours pour le moment
J’ai adorer .... des chevaux hyper serein, très a l’ecoute, pas de stress,
Et sa demande beaucoup de précision, c’est dur on a l’impreSsion de devoir rapprendre a monter a cheval mais s’est agréable de sentir le cheval serein 😍
(Bon malheureusement servimg bug et je peux pas mettre de photo)
Revenir en haut Aller en bas
mitee
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 32287
Age : 38
Localisation : sud 92
Emploi : Préparatrice en pharmacie et bisounours

MessageSujet: Re: L'équitation sans mors   Jeu 2 Aoû 2018 - 13:37

servimg a réduit le nombre de photos transférable en même temps a 3. prévisualisez votre message et hop vous pouvez de nouveau en mettre 3...

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
u Pensez à utiliser la fonction "Chercher" en mode simple ou avancé . u
4 lettres mini et une étoile * si vous ne cherchez qu'une partie du mot.
Si le mot recherché ne fait que 3 lettres ou moins, passez par la fonction "Recherche Avancée" cliquez sur le bouton google.

PARTICIPER AU CONCOURS PHOTO AUTOMNALE céhissy !
Revenir en haut Aller en bas
http://miteeetpetronille.skyrock.com/
Kinya
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 2263
Age : 29
Localisation : Haut doubs
Emploi : Horlogère

MessageSujet: Re: L'équitation sans mors   Jeu 2 Aoû 2018 - 18:03

Ah non mais la s´est carré blanc .... je voulais mettre qu’une photo Wink

Et maintenant s’est ok! 🙄

Voila davida avec son léger équipement Smile
Revenir en haut Aller en bas
Artistienne
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 24
Age : 18
Localisation : entre l'ici et l'ailleurs
Emploi : apprendre plein de trucs

MessageSujet: Re: L'équitation sans mors   Jeu 2 Aoû 2018 - 20:34

Je vous partage juste ce message de Pierre Beaupère (cavalier de Dressage) que j'ai bu passer sur Facebook, je prendrai le temps d'exprimer ma pensée personnelle qand je serai de retour chez moi

Pierre Beaupère a écrit:
N’étant pas un intégriste de l’équitation avec ou sans mors et montant mes chevaux aussi bien avec le mors qu’en licol, il me semblait intéressant de faire prendre conscience aux cavaliers des deux «clans» que le mors n’est en aucun cas censé provoquer une souffrance chez le cheval.

Avant de créer un scandale, je pense qu’il faut expliquer cette idée. En effet, il n’est pas question de nier que le mors peut provoquer une gêne, voire une douleur au cheval, lorsqu’il est mal utilisé. Tout comme les licols d’ailleurs, bien que leur action soit souvent moins violente quand ils sont entre de mauvaises mains.

Néanmoins, je pense qu’il est de notre devoir de cavalier de prendre conscience de l’importance de la préparation du cheval. De la même manière qu’il y a tout un travail de préparation à pied avant de pouvoir monter en licol sans dégât ni danger, je suis convaincu qu’il en va de même pour l’utilisation du mors.

Espérer qu’il suffit de mettre un morceau de métal dans la bouche d’un cheval pour que tout se passe bien et qu’il ne ressente pas de gêne ni de douleur est une folie qui ne fait que renforcer l’image négative que «l’outil» peut avoir aujourd’hui.

Mais avec un cheval bien préparé, le mors est à mes yeux uniquement un moyen d’obtenir plus de précision et de finesse, aussi bien dans les informations que je transmets au cheval qu’au niveau de la connexion que je pourrai avoir avec lui et même au niveau de la réponse que le cheval pourra me donner.

Je pense aussi que si nous en arrivons à provoquer une douleur au cheval suite à l’utilisation du mors, il va de notre devoir de revenir en arrière et de mieux préparer le cheval, de nous remettre en question en tant que cavalier plutôt que de remettre en question le matériel. Et que si le cheval réagit mal au mors, ce n’est peut-être pas un problème d’outil mais un manque de préparation, aussi bien au niveau du cavalier que du cheval.

Alors oui, dans un sens, pour le cavalier qui ne souhaite pas s’investir suffisamment dans le travail sur lui-même et la préparation de son cheval, il vaut mieux monter en licol pour limiter les dégâts. Mais dans ce cas je pense que le cavalier doit réaliser aussi que monter sur le dos d’un cheval, et même simplement interagir avec lui, exige un vrai travail sur soi-même, sur notre position, notre coordination et notre mental car nous sommes responsables de son bien-être et de son intégrité physique et mentale.

Je pense qu’on avancerait peut-être de manière plus constructive dans ce débat si on considérait que le mors est un outil permettant uniquement plus de finesse et de précision et non un moyen de cacher un manque de préparation correcte, mais aussi qu’un cheval bien travaillé devrait être aussi facile en licol qu’en mors.
Revenir en haut Aller en bas
Piou
Membre du MFEC
Membre du MFEC
avatar

Féminin
Nb de messages : 4607
Age : 26
Localisation : JURAchiens
Emploi : Éleveuse de pwals de chiens.

MessageSujet: Re: L'équitation sans mors   Jeu 2 Aoû 2018 - 21:59

Contente de te l'avoir fait connaitre, Kynia Wink 

Quelle hypocrisie quand même quand on voit un tel message... Il relate tout ce que les gens racontent déjà. Quel intérêt... 

Je ne comprends pas : 

Un mors entrave la bouche de l'animal. Il est une gène et on le voit davantage sur un poulain qui est vierge. 

Mais désolée si les cavaliers sont aveugles, mais clairement, quand je regarde des cavaliers et ce, même ceux qui montent en international, qui ont des chevaux qui grimaces avec un mors. Mais, on distingue moins cela puisqu'ils leur cloîtrent le bec avec des muserolles horriblement serrées. 
Pour avoir été sur des terrains de CSO à regarder les «grands» (Michel Robert, et Cie)... Les muserolles étaient de la partie et surtout HORRIBLEMENT SERRéES. 

Déjà, le mors gène. Admettons qu'il ne créer pas de douleurs... il faudrait une main zéro défaut pour espérer croire cela. Mais... qui peut se prétendre en restant modeste, avoir une main juste et sans défaut ? Arrêtons de se leurrer et d'être autant prétentieux. 



Bref. Montez sans mors... vous verrez si le cheval se résigne à cas de main «désagréable»... vous verrez si vous tournerez à droite si vous tentez d'utiliser la force... c'est IMPOSSIBLE. En mors ? Si vous utilisez la force... vous arrivez à vos fins. On peut facilement espérer n'importe quoi avec un mors... Le cheval se plie très facilement... et on s'en rend compte une fois qu'on est sans artifice douloureux et menaçant, sur le dos de son cheval...
Revenir en haut Aller en bas
Kinya
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 2263
Age : 29
Localisation : Haut doubs
Emploi : Horlogère

MessageSujet: Re: L'équitation sans mors   Ven 3 Aoû 2018 - 7:42

Comment déjà un morceau de métal peut être agréable dans une bouche ? Smile

Le truc qui m’a surpris en comparaison entre les 2 types de cours d’équitation: sans mors s’est beaucoup + léger, beaucoup de précision demandée pour bien faire la demande

Et des chevaux tellement serein .... j’ai monté beaucoup de chevaux de club j’en ai jamais senti des si serein!
Et la petite davida est dans ce club depuis un bon mois (elle a 5 ans) donc on peut même pas parler d’un vieux cheval qui a tout vu

Revenir en haut Aller en bas
Piou
Membre du MFEC
Membre du MFEC
avatar

Féminin
Nb de messages : 4607
Age : 26
Localisation : JURAchiens
Emploi : Éleveuse de pwals de chiens.

MessageSujet: Re: L'équitation sans mors   Ven 3 Aoû 2018 - 10:06

C'est clair. J'ai jamais connu de chevaux de 5 ans aussi calme. Et il a un PSAR aussi... d'une légèreté ! Tu verrais !
Revenir en haut Aller en bas
PowerUser
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 43167
Age : 42
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

MessageSujet: Re: L'équitation sans mors   Ven 3 Aoû 2018 - 10:08

C'est quoi un PSAR?

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
nantia
 
 
avatar

Nb de messages : 3154
Age : 50
Localisation : pointe de bretagne, chez les korrigans
Emploi : ... avec mes animaux

MessageSujet: Re: L'équitation sans mors   Ven 3 Aoû 2018 - 10:55

Artistienne a écrit:
Je vous partage juste ce message de Pierre Beaupère (cavalier de Dressage) que j'ai bu passer sur Facebook, je prendrai le temps d'exprimer ma pensée personnelle qand je serai de retour chez moi

Pierre Beaupère a écrit:
N’étant pas un intégriste de l’équitation avec ou sans mors et montant mes chevaux aussi bien avec le mors qu’en licol, il me semblait intéressant de faire prendre conscience aux cavaliers des deux «clans» que le mors n’est en aucun cas censé provoquer une souffrance chez le cheval.

Avant de créer un scandale, je pense qu’il faut expliquer cette idée. En effet, il n’est pas question de nier que le mors peut provoquer une gêne, voire une douleur au cheval, lorsqu’il est mal utilisé. Tout comme les licols d’ailleurs, bien que leur action soit souvent moins violente quand ils sont entre de mauvaises mains.

Néanmoins, je pense qu’il est de notre devoir de cavalier de prendre conscience de l’importance de la préparation du cheval. De la même manière qu’il y a tout un travail de préparation à pied avant de pouvoir monter en licol sans dégât ni danger, je suis convaincu qu’il en va de même pour l’utilisation du mors.

Espérer qu’il suffit de mettre un morceau de métal dans la bouche d’un cheval pour que tout se passe bien et qu’il ne ressente pas de gêne ni de douleur est une folie qui ne fait que renforcer l’image négative que «l’outil» peut avoir aujourd’hui.

Mais avec un cheval bien préparé, le mors est à mes yeux uniquement un moyen d’obtenir plus de précision et de finesse, aussi bien dans les informations que je transmets au cheval qu’au niveau de la connexion que je pourrai avoir avec lui et même au niveau de la réponse que le cheval pourra me donner.

Je pense aussi que si nous en arrivons à provoquer une douleur au cheval suite à l’utilisation du mors, il va de notre devoir de revenir en arrière et de mieux préparer le cheval, de nous remettre en question en tant que cavalier plutôt que de remettre en question le matériel. Et que si le cheval réagit mal au mors, ce n’est peut-être pas un problème d’outil mais un manque de préparation, aussi bien au niveau du cavalier que du cheval.

Alors oui, dans un sens, pour le cavalier qui ne souhaite pas s’investir suffisamment dans le travail sur lui-même et la préparation de son cheval, il vaut mieux monter en licol pour limiter les dégâts. Mais dans ce cas je pense que le cavalier doit réaliser aussi que monter sur le dos d’un cheval, et même simplement interagir avec lui, exige un vrai travail sur soi-même, sur notre position, notre coordination et notre mental car nous sommes responsables de son bien-être et de son intégrité physique et mentale.

Je pense qu’on avancerait peut-être de manière plus constructive dans ce débat si on considérait que le mors est un outil permettant uniquement plus de finesse et de précision et non un moyen de cacher un manque de préparation correcte, mais aussi qu’un cheval bien travaillé devrait être aussi facile en licol qu’en mors.

je monte depuis mes 7 ans , j'en ai 50 ...
j'ai été trèèèèèès longtemps une adepte du sans mors, depuis que je l'ai découvert, j'ai une jument de 12 ans qui n'a jamais eu de mors, jamais eu de fer et oui adapte du pieds aussi ça va de soi.

aujourd'hui j'avance non plus sur la question de la technique (car mors ou sans on est dans la technique) mais sur le relationnel et la compréhension mutuelle avec le cheval .

et aujourd'hui je suis de plus en plus en accord avec cet article.
je ne suis plus dans une idéologie pure et dur basée sur des idées philosophiques, mais sur un relationnel bienveillant , une communication avec le cheval .... et je prends conscience que tous les extrémismes sont faux

comment un cheval peut accepter du métal dans sa bouche alors qu'elle est pas faite pour ça ? euh et une selle ? et le collier du chien son cou a t il été conçu pour en avoir .... bref on est sur des idées qui ne se basent sur rien du tout du tout .. du vent idéologique ... à la limite de la sectes .

je vais pas approfondir trop tout de suite mais je vous invite à prendre le temps d'éclairer vos connaissances en allant sur des sites ou en rencontrant et surtout en bossant avec des personnes comme :
- Andy Booth pour la base, le basique https://www.andybooth.fr/
- Marie Madec pour la compréhension de la communication bienveillante avec un cheval http://marie-madec.com/
- sophie Daveau pour entrer dans la réalité du bien-être sans être que dans la théorie et les idées (et là je vous assure que ça remet sacrément les idées à plat, nos croyances sur ceci ou cela ... https://www.facebook.com/L%C3%89cole-Des-Chevaux-586719904806869/?timeline_context_item_type=intro_card_work&timeline_context_item_source=100008475907230
ce ne sont pas les seuls il s'agit de qq exemples pour ceux qui connaitraient pas trop le milieu du cheval, je les appelle des agitateurs de neurones, ils bousculent nos croyances, ils nous apportent des connaissances , de vrai connaissances

puis revenir lire les écris des grands écuyers avec VOTRE point vue non plus basée sur des idées idéologiques mais sur une compréhension du cheval et de l'impact de notre communication avec lui.

peut être vous serez d'accord et peut être que vous ne serez toujours pas d'accord, mais au moins vous saurez pourquoi , ça aura un vrai sens et pas seulement "oh mon dieu du métal dans la bouche" ... au fait un mors peut être en résine aussi Very Happy

et comme dit qq'un = les neurosciences aujourd'hui deviennent le fléau de la connaissances alors qu'elles devraient être là pour nous éclairer "
ce n'est pas un éducateur canin ni équin, mais un psychologue spécialisé dans l'accompagnement des enfants qui l'a exprimé

et dans 3 ans si on revient sur ce sujet nous auront peut être et je l'espère d'autres points de vue que celui que chacun défend parce que justement les connaissances avancent et nous permettre de cogiter
Revenir en haut Aller en bas
Piou
Membre du MFEC
Membre du MFEC
avatar

Féminin
Nb de messages : 4607
Age : 26
Localisation : JURAchiens
Emploi : Éleveuse de pwals de chiens.

MessageSujet: Re: L'équitation sans mors   Ven 3 Aoû 2018 - 11:15

Pur-sang arabe, Power Smile

Nantia, personnellement, l'historique de son expérience n'est révélatrice ni de bienveillance, ni de raison et vérité. A mes yeux, c'est comme les gens qui te sortent un : Ca fait 40 ans que j'ai des chiens, et j'en ai eu des dominants... tous avec un collier étrangleur, et électrique. 

Andy Booth est un Cesar Millan. Education coercitive. 
Il parle même de dominance. C'est loin d'être la base, et le basique lol. 
Dommage,il ne dit pas que des conneries, mais c'est le commercial par excellence. Un bon vendeur. 
Quand on fait vivre ses chevaux en paddock séparé... Comment peut-on être vraiment crédible ensuite en parlant des «besoins fondamentaux des chevaux» ? Quand on vend son licol en corde et sa cordelette avec le carotte stick à 101 euros... Comment peut-on voir autre chose qu'un «bon». vendeur... 

Sophie Daveau ne monte pas en mors... 

C'est dingue de dire qu'un cheval qui a du métal dans la bouche qui obstrue SA RESPIRATION, sa DEGLUTITION qui créer des HEMATOMES sur les barres, qui créer des SOUCIS DE DENTITION, qui gène l'animal car oui, dis plus haut, je l'affirme je n'ai JAMAIS vu un cheval monté en mors rester avec la bouche fermé, sans l'ouvrir, passer sa langue, donner des signaux clairs d'inconfort pour échapper à celui-ci. 

Ce sont les cavaliers qui sont trop hypocrites et prétentieux qui pensent ne jamais créer de maux et de gênent à leur chevaux ! C'est ça le plus triste.

Et remonte plus haut, tu as un article scientifique concernant les soucis qu'occasionnent les mors. Le jour où l'on me prouvera scientifiquement que le mors n'en occasionnent pas... alors oui, je pourrais l'entendre. Pour l'instant ce n'est pas le cas. 

D'autant plus... il faut être aveugle pour ne pas le voir. lol

Ca me fait toujours sourire de voir les «bienveillants» positifs avec leur chien... mais pas leur chevaux. Les «bienveillants» positives et contre la VEO avec leur enfant... monter leur chevaux en mors, mettre des colliers étrangleurs à leur chiens. Je me demande encore comment on peut se regarder dans le miroir tiens Smile Et venir en plus dire qu'on est extrémiste... lol.
Revenir en haut Aller en bas
PowerUser
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 43167
Age : 42
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

MessageSujet: Re: L'équitation sans mors   Ven 3 Aoû 2018 - 11:32

Je suis pas connaisseur niveau chevaux mais si je peux me permettre de faire un parallèle tout pourri, chez les humains qui ont un piercing sur la langue, on remarque qu'ils passent quand même beaucoup de temps à jouer avec (ce n'est peut-être pas désagréable pour eux mais ça devient un tic/manie (habitude excessive, déraisonnable)) et pour ceux qui doivent porter un appareil dentaire, il y a quand même régulièrement des blessures (je ne parle pas de la douleur parce que c'est un peu le passage obligé puisqu'on modifie la mâchoire et l'implantation des dents). L'appareil est non seulement gênant même si on fini par s'y faire mais tant que l'appareil est dans la bouche, il crée de l'inconfort et des plaies intermittentes (il existe des cires et des pâtes que l'on dépose sur les bagues de l'appareil pour tenter de diminuer la gêne et les coupures).

Donc perso, ça me paraît logique que tout cet harnachement dans la bouche d'un cheval ça ne peut pas être agréable/tolérable!

Concernant le licol, j'imagine que c'est pas parfait non plus et que l'idéal serait d'avoir un cheval qu'on pourrait déplacer à la voix (parce qu'il nous suivrait)... ou en harnais! Wink

OK pour PSAR! thumleft

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'équitation sans mors   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'équitation sans mors
Revenir en haut 
Page 5 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Faire tourner une pièce rond dans les mors sans comparateur
» énervements sans raison
» Pub édition Sans Détour
» une journée sans emballage
» Massif (s) sans entretien !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
°°Le Forum de l'Education Canine & des Méthodes Positives & Amicales°° :: L'APPROCHE POSITIVE ET AMICALE :: * LES AUTRES ANIMAUX: INFOS - QUESTIONS *-
Sauter vers: