°°L'Education Canine et les Méthodes Positives & Amicales°°


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» [VIDEO] Interview d'une comportementaliste; mon chien est dominant?
par GC-Obérythmée Aujourd'hui à 10:14

» Besoin de conseils / situation difficile
par Poupoune Aujourd'hui à 10:12

» Chien habitué à être promener par 1 seul maitre
par Biscuit2604 Hier à 18:24

» Problème machonnage
par PascalUAMN Hier à 17:08

» Proteochoc/proteostress : Complément alimentaire qui aide en situation post-traumatique
par mitee Ven 17 Nov 2017 - 20:04

» Neva, petite border A ADOPTER
par mitee Ven 17 Nov 2017 - 20:03

» Urgence Animaux.com
par mitee Ven 17 Nov 2017 - 16:00

» Devenir éducateur canin/comportementaliste
par mitee Ven 17 Nov 2017 - 15:58

» Choix de la cage/caisse de transport
par mitee Ven 17 Nov 2017 - 15:58

Sujets similaires
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Annonces

A propos du Forum

Nous tenons à préciser que ce forum a été créé dans le but de vous faire découvrir la possibilité d'une éducation utilisant une approche positive et respectueuse de votre chien.

Si vous avez des problèmes avec votre ou vos chiens, nous vous recommandons vivement de faire appel à un éducateur canin spécialisé en rééducation comportementale ou à un comportementaliste (utilisant le renforcement positif et aucun outil coercitif, cela va sans dire).

Les explications et conseils donnés sur ce forum ne sont là que pour vous orienter et vous informer des possibilités qui vous sont offertes pour éduquer votre compagnon à quatre pattes.

L'Equipe du Forum

Asso’ Bêtes de Scène


L'association « Bêtes de Scène » (association de protection animale de loi 1901) est située près de Bain de Bretagne (35).

Plus d'infos sur le site
CLICK!
& sur le forum
CLICK!


Partagez | 
 

 Douleurs, souffrance et inconfort: comment les déceler?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Douleurs, souffrance et inconfort: comment les déceler?   Jeu 18 Sep 2014 - 20:19

Bonsoir à tous,
J'aurais besoin de vos conseils. (J'appelle mon véto dés demain matin, bien que je serais capable d'emmener Cavok aux urgences véto tellement que je suis inquiète).
Pour résumer: Cavok, briard de 7ans. A de l'arthrose légère. Chien pas sportif du tout xD
Il était allongé et il a essayé de se relever. Et il c'est mit à pleurer, d'un coup, très fort. Durant une 20aine de seconde, il avait la gueule dirigé vers une des pattes arrières, la droite. J'ai pas osé l'approché, j'ai donc assisté à sa, à 10m, sans savoir quoi faire. Une fois qu'il a arrêté de pleurer, je suis allé le voir, un petit câlin, puis j'ai regardé la dite patte. Rien de superficiel, ça doit donc venir de l'intérieur. Il m'a laissé la toucher (j'ai comparé avec son autre patte (pour voir si il n'y aurai pas une déformation ou une chaleur, boule...)) il me regardais mais sans plus. Je me suis relevé, et il est venu me voir, et a re-réclamé des caresses. Il a marché, trottiné, il ne me parait pas boiteux. L'appui est franc. Pour le reste (sortie, manger, boire...) tout va bien.
Qu'en pensez vous? Car je suis inquiète moi... :/
Bonne soirée f
Revenir en haut Aller en bas
Vazaha
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 14074
Age : 29
Localisation : Près de Crémieu
Emploi : Serviteur dévoué de ses 4 pattes

MessageSujet: Re: Douleurs, souffrance et inconfort: comment les déceler?   Jeu 18 Sep 2014 - 20:25

Une crampe ?

C'est ce à quoi ça me ferait penser chez nous...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: fatigue fatiguer souffrances souffre douleur activité baisse bilan santé   Jeu 18 Sep 2014 - 20:33

J'y ai pensé aussi... Mais comme je m'inquiète pour rien ^^
Revenir en haut Aller en bas
Cathy57
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 3963
Age : 52
Localisation : 57

MessageSujet: rotule   Jeu 18 Sep 2014 - 20:36

Il a dû faire un faux mouvement ... à voir demain matin comment il arrivera à se bouger.
Revenir en haut Aller en bas
Iwubee
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 5207
Age : 27
Localisation : France

MessageSujet: Re: Douleurs, souffrance et inconfort: comment les déceler?   Jeu 18 Sep 2014 - 22:33

Sûrement un faux mouvement effectivement ... Sa rotule ne craque pas ?
Revenir en haut Aller en bas
PowerUser
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 40936
Age : 41
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

MessageSujet: Re: Douleurs, souffrance et inconfort: comment les déceler?   Mar 16 Déc 2014 - 15:51

Citation :
Comment reconnaître la douleur chez le chien

Les plaintes

Chez le chien, les plaintes sont très irrégulièrement associées à la douleur. Elles sont plutôt associées aux douleurs aiguës et intenses (violent traumatisme par exemple) mais beaucoup plus rares lors de maladies chroniques (arthrose avancée, affections digestives, rénales,…). Comme pour l’homme, le tempérament du chien intervient également et certains émettent plus facilement des plaintes que d’autres.

Enfin, il ne faut pas confondre plaintes et vocalises. Certaines affections neurologiques, la sénilité, … peuvent être associées à des vocalises qui expriment plus de la confusion mentale que de la douleur.

Le changement de comportement

C’est un signe beaucoup plus fréquent mais aussi plus subtil à détecter. Souvent, la douleur va pousser le chien à s’isoler, se cacher, refuser les contacts, mal supporter ses congénères,…

Chez le chien, la prosternation ou « position du prieur » traduit généralement la présence d’une douleur abdominale.

Son sommeil peut être modifié (diminué ou augmenté).

Le rapport avec son maître peut changer : il ne remue plus la queue quand vous l’appelez ou quand vous prenez la laisse, ne fait plus de fêtes à votre retour, …

Dans d’autres cas, il peut grogner quand on le sollicite, devenir facilement agressif, …

L’expression faciale et l’attitude

C’est un bon moyen pour reconnaître la douleur. Dans les douleurs chroniques, le regard devient triste, vide ou hagard. Les traits se tirent. Le chien peut aussi prendre des positions anormales : la prosternation, ou « position du prieur » (arrière train levé et avant du corps couché) (photo 1) traduit souvent une douleur abdominale, la marche le dos voussé ou la tête basse, …

Une agitation anormale, se lever et se coucher sans arrêt, refuser de sortir de son panier, … sont aussi des signes classiquement associés à des douleurs.

La baisse (voire la perte) de l’appétit peut être également un signe de douleur, potentiellement inquiétant.

Comment évaluer la douleur chez le chien

La mise en évidence des signes précédents par le maître est évocatrice d’une situation douloureuse mais est en partie subjective. Il vous faut alors en discuter avec les autres membres du foyer pour évaluer leur perception et même ne pas hésiter à faire une petite vidéo des signes anormaux pour ensuite les montrer au vétérinaire.

Il est également conseillé de mesurer la douleur en attribuant une note de 1 (faible) à 5 (fort) pour chacune des questions suivantes :

Le chien émet-il des plaintes ?
Le comportement du chien a-t-il changé ?
L’attitude faciale et les positions du chien ont-elles changées ?
Le chien est-il anormalement agité ?
L’appétit du chien est-il diminué ?

Vos réponses à ces questions aideront le vétérinaire à évaluer la douleur de votre compagnon avec vous.

Comment gérer la douleur chez le chien

Bien sûr, il faudra rechercher la cause de la douleur et si possible y remédier. Dans d’autres situations, si on ne peut pas « supprimer » la cause, l’objectif sera de contrôler la douleur pour assurer au chien une bonne qualité de vie. Pour se faire, on pourra agir à trois niveaux :

Traitement médical de la douleur

Les vétérinaires disposent maintenant de différentes molécules pour gérer la douleur. Les protocoles utilisés dépendent bien sûr de la cause de la douleur, de sa nature, de son intensité, … mais aussi de l’âge du chien. Dans les cas les plus graves, le contrôle de la douleur peut faire appel à l’hospitalisation temporaire du chien.

Traitement alimentaire

Il existe maintenant des régimes alimentaires spécifiques particulièrement intéressants pour améliorer la qualité de vie de certains chiens souffrant de douleurs chroniques, par exemple, lors d’arthrose, d’affections cancéreuses, … En fonction de la situation, votre vétérinaire vous donnera des conseils alimentaires adaptés ou fera appel à un vétérinaire spécialisé en nutrition.

Hygiène de vie

C’est un élément important. Il a pour but de stimuler l’intérêt chez le chien qui souffre et d’éviter de le laisser évoluer vers un état dépressif. Il faut le promener, jouer avec lui, manipuler ses pattes et ses articulations, le masser, … Dans bon nombre de douleurs chroniques chez le chien âgé, le recours à différentes techniques de physiothérapie, apporte un réel confort de vie à votre compagnon.

http://www.fregis.com/index.php?id=608

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
PowerUser
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 40936
Age : 41
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

MessageSujet: Re: Douleurs, souffrance et inconfort: comment les déceler?   Mar 16 Déc 2014 - 15:54

Citation :
L’inconfort ou la douleur chez les chiens est parfois difficile à remarquer, car les chiens vont plutôt utiliser des changements de posture ou de comportement pour nous signifier qu’ils sont inconfortables. Donc contrairement à la croyance populaire, ce n’est pas parce que le chien ne se lamente pas qu’il n’a pas mal. Initialement, les signes d’inconfort peuvent être subtils, d’où l’importance d’être à l’affût de ces derniers. En apprenant à les reconnaître, vous aurez plus rapidement la puce à l’oreille et peut-être que ceci nous évitera de prolonger trop longtemps des souffrances.



Voici une liste exhaustive des signes d’inconfort ou de douleur chez les chiens :



-Changement de posture (se tenir le dos rond, se coucher différemment, refuser de lever la tête, etc.

-Modification de la démarche (boiterie, ataxie, traîner les pattes, etc.)

-Refuser de faire de l’exercice physique ou diminuer la longueur de ses activités

-Changements de comportement (être plus grognon, plus réticent aux caresses ou aux manipulations, moins d’interaction avec ses propriétaires, etc.)

-Lamentation ou vocalisation

-Comportement agressifs

-Diminution de l’appétit (mange moins ou ne mange plus)

-Dort plus

-Incapacité de trouver une position confortable (se tourner régulièrement, avoir de la difficulté à s’asseoir, etc.)

-Respiration rapide, halètement excessif ou inhabituelle

-Léchage ou mordillement exagéré ou répétitif

-Refus de monter sur les lits / divans / escaliers

-Diminution des performances (courir moins longtemps, sauter moins haut, diminution de la vitesse de marche / course)



Le défi par la suite est de trouver la cause de l’inconfort et de la traiter. Souvent plusieurs tests peuvent être nécessaire pour identifier la cause (bilan sanguin, radiographies, etc.). Pour atténuer la douleur, des médications sont souvent employées et ajustées selon la réponse du patient. Pour évaluer, la réponse au traitement, souvent on aura recours à une échelle de perception de la douleur. Sur cette échelle, le 0 représente l’absence de douleur et 10 représente une douleur intense (en fait la plus intense). L’objectif est évidemment d’atteindre l’absence de la douleur, mais parfois cet objectif est inatteignable. Dans ces cas, on cherchera à atteindre un seuil minimal d’inconfort, qui assure tout de même une bonne qualité de vie à l’animal.

http://www.lolewomen.com/blog/2012/10/05/reconnaitre-les-signes-dinconfort-chez-le-chien/

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
PowerUser
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 40936
Age : 41
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

MessageSujet: Re: Douleurs, souffrance et inconfort: comment les déceler?   Mar 16 Déc 2014 - 15:56

Citation :
Vous le savez, nos fidèles animaux de compagnie ressentent la douleur comme nous la ressentons. C’est aujourd’hui un fait établi, leur corps est composé sur le même modèle que le nôtre. Mais on ne l’a pas toujours su, et beaucoup ont longtemps pensé que les animaux ne ressentaient pas la douleur.

Si cette méprise a été possible, c’est aussi parce que les animaux de compagnie ont une réaction à la douleur différente de la nôtre. Nous crions, pleurons, nous plaignons… ou choisissons de cacher notre douleur.

L’animal ne souffre pas comme nous

Le rapport à la douleur des animaux n’est pas le même : un chien ou un chat aura tendance à vous cacher qu’il a mal, c’est un grand principe de l’instinct de survie. En effet dans la nature un animal qui montre qu’il est blessé est une proie de choix pour un prédateur.

Dans le cas d’une douleur brutale (comme lorsque vous lui marchez sur la queue ou la patte), l’animal saura vous faire comprendre par un cri que vous lui avez fait mal, mais dans le cas d’une douleur chronique (permanente), l’animal saura tout à fait rester silencieux et stoïque.

Saviez-vous qu’il y a encore 20 ans la majorité des vétérinaires pensaient, à cause de ce comportement, que l’animal de compagnie souffrait moins que nous, voire pas du tout ? Ainsi l’anesthésie de l’animal n’était pas la priorité du vétérinaire.

Les signes de douleur chez l’animal

Quand un animal est malade, il y a des signes qui ne trompent pas. Physiologiquement, la respiration est plus forte, les pupilles sont dilatées, la fréquence cardiaque est plus rapide… Mais quels sont les signes comportementaux qui indiquent que l’animal a mal ?

L’agressivité est souvent le premier signe de douleur chez le chat ou le chien. Il peut parfois devenir extrêmement violent et asocial du jour au lendemain s’il souffre.

D’autres signes doivent attirer votre attention :

- Il devient moins expressif et semble dépressif
- Il se met volontairement à l’écart ou se cache et rechigne à se déplacer
- Il mange moins ou arrête de se nourrir
- Il est constamment dans l’inconfort et ne se sent jamais à l’aise
- Il arrête de faire sa toilette

Comment soulager l’animal ?

Il est aujourd’hui connu et reconnu de tous les professionnels du monde animalier que la douleur de l’animal doit être soulagée. En effet, si cela n’est pas le cas, les séquelles psychologiques de l’animal peuvent être très graves. Un animal qui a eu une anesthésie au cours d’une opération reprend le cours de sa vie bien plus vite qu’un animal qui n’en a pas eu.

Cela dit, vous devez laisser un professionnel comme le vétérinaire prendre en charge la douleur de votre animal, lui saura comment l’atténuer.

Au quotidien, et pour les petits bobos, vous pouvez aussi soulager votre chien par l’homéopathie

http://wamiz.com/chiens/conseil/comment-savoir-animal-souffre-0604.html

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
PowerUser
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 40936
Age : 41
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

MessageSujet: Re: Douleurs, souffrance et inconfort: comment les déceler?   Mar 16 Déc 2014 - 15:58

Citation :
La souffrance du chien au quotidien

Dans le monde moderne, les gens utilisent certains animaux pour se soigner. Le chien peut améliorer l'état de santé. La présence d'un chien dans un foyer peut faire faire baisser la tenson artérielle. Il peut simplement tenir compagnie... Les éditoriaux du mondes canins ne  font que mettre en avant les capacités bénéfiques qu'il peut avoir sur la vie de l'homme moderne. A quand le retour de ce bien être qu'il nous procure ?

La méconnaissance du chien et les croyances populaires sont aujourd'hui certainement les premiers facteurs de souffrance animale au quotidien. Il est possible de citer un nombre quasi infinis d'exemples. Dans la majorité des cas de figure ce n'est pas intentionnelle. Les propriétaires aiment leurs chiens et son persuadés d'être de "bon maître".

Bon nombre de personnes adoptent un chien sans connaître les contraintes inhérentes à celui-ci et après quelques mois se voient dans l'obligation réelle ou non de l'abandonner. Combien de chiens sont morts parce que leur propriétaire les ont laissés dans une voiture au soleil ?
La quasi totalité des propriétaires de chien acquière cet animal sans connaître ni maîtriser le fonctionnement de celui ci. Méconnaissance qui va forcément et indubitablement causer des dommages psychologiques. Alors que si vous leurs poser la question, ils vous affirmeront sans détour et même vexer que vous puissiez avoir penser qu'ils n'en soient pas capable.

L'immense majorité des propriétaires de chiens sont convaincus et persuadés de savoir ce qu'il faut faire pour que leur animal soit heureux. Celui ou celle qui va oser prétendre le contraire est un ignorant. Alors que dans la majorité des cas, c'est totalement l'inverse.

Une étude en Grande Bretagne basée sur l'entretien avec 11.000 personnes à montrer que près de 2,4 millions de chiens souffraient de stress mental ou de souffrance psychologique. Cette prise de conscience sur le fait que l'immense majorité des propriétaires de chiens ne savent pas s'occuper d'eux correctement semblerait raisonnablement être une utopie.


Tant que la volonté de l'être humain à ne jamais se remettre en question, sera une notion insoutenable à ses yeux, le chien en pâtira. Tous les troubles de comportement, tel que l'anxiété de séparation du chien sont produits et générer par l'homme. La peur et l'anxiété du chien ne sont provoqués que par l'environnement dans lequel nous voulons le faire vivre et vouloir absolument qu'il s'y adapte.

Cette enquête à révéler qu'environ 1,9 millions de chiens sont laissés seuls chaque jour pendant plus de quatre heures d'affilée. Environ 15% des propriétaires croit (et tous le problème est là...les croyances) qu'il est acceptable de laisser un chien pendant huit heures sans attention. Tandis que 4% prétendent que les chiens peuvent être laisser seul plus de 10 heures sans souffrir. Si ce type d'enquête était effectuer en France, les résultats seraient identiques en tous points

Il y a un besoin important et urgent d'information et de formation.

http://www.3piliers.com/le-chien-de-nos-jours/la-souffrance-du-chien-au-quotidien.htm

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
PowerUser
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 40936
Age : 41
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

MessageSujet: Re: Douleurs, souffrance et inconfort: comment les déceler?   Mar 16 Déc 2014 - 16:00

Un thèse sur la gestion de la douleur chez le carnivore domestique: http://oatao.univ-toulouse.fr/1910/1/debouch_1910.pdf

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
PowerUser
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 40936
Age : 41
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

MessageSujet: Re: Douleurs, souffrance et inconfort: comment les déceler?   Mar 16 Déc 2014 - 16:02

Citation :
Douleurs chien et chat : la cibler et la dépister

Article publié le : 31/05/2010

Le dépistage de la douleur est très difficile chez le chien et le chat. En effet, les manifestations sont souvent peu caractéristiques. Mais lorsque la douleur est localisée à un endroit précis, elle peut entraîner alors différents comportements et réactions que le maître peut repérer.  

Lorsque l’on est à l’écoute de son chien ou de son chat, on peut repérer lorsque quelque chose semble aller mal.

Confronté à la douleur, au-delà de symptômes très visibles pour le maître, l’animal peut montrer des signes qu’il faut prendre en compte pour consulter : gémissements, plaintes ou bien alors prostration.

Les douleurs organiques sont certainement les plus difficiles à diagnostiquer ; en tout état de cause, elles nécessitent de la part du vétérinaire la mise en œuvre d’une série d’examens. D’où l’importance de consulter sans attendre. Telle ou telle pathologie, traitée dans les meilleurs délais peut éviter bien des complications, mais aussi contribuer à ce que l’animal retrouve sa joie de vivre et son bien-être.

Ne pas attendre pour consulter

Parmi les douleurs « repérables et qui nécessite de prendre rendez-vous chez le vétérinaire, citons :

- La douleur oculaire : le chien ou le chat se gratte l’œil, le garde fermé, se frotte la face contre les murs ou au sol. Son œil est rouge, larmoyant ou purulent.

- La douleur de la cavité bucco-dentaire : elle peut se traduire par une difficulté à manger ou bien encore une salivation importante. Une mauvaise haleine persistante peut constituer une autre alerte à prendre en compte. De même, il ne faut pas négliger une rougeur des gencives.

- La douleur du conduit auditif : elle peut se manifester par diverses réactions : l’animal se secoue la tête, se gratte l'oreille, porte la tête penchée. Parfois, il peut il réagit à la pression sur l’oreille en se plaignant. Si par ailleurs le pavillon auriculaire est gonflé ou bien qu’une odeur de macération se dégage du conduit auditif, il faut consulter.

- Enfin, et c’est certainement la plus « visible » : la douleur des membres. Elle provoque boiterie, démarche chaloupée, raideur, refus d’effectuer certains mouvements (monter ou descendre de voiture, des escaliers, etc.)

   L’arthrose, un phénomène très douloureux

   L’arthrose chez le chien est l’une des causes les plus fréquentes de douleur chronique. Il s’agit d’une maladie dégénérative des articulations qui est relativement fréquente chez le chien vieillissant.

   Elle est à l’origine de boiterie, de refus ou difficultés à monter ou descendre les escaliers, et peut occasionner des changements de comportement… la médecine vétérinaire a fait des progrès dans la prise en charge et le traitement de la douleur.

   Même si l’arthrose ne se soigne pas complètement, il existe désormais des traitements efficaces et moins invasifs qu’à une époque. N’hésitez pas à consulter et en parler avec votre vétérinaire.

http://www.santevet.com/articles/douleurs-chien-et-chat-la-cibler-et-la-depister

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
PowerUser
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 40936
Age : 41
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

MessageSujet: Re: Douleurs, souffrance et inconfort: comment les déceler?   Mar 16 Déc 2014 - 16:05

Citation :
Les signes de douleur chez le chien : comment savoir si mon chien souffre ?

par Reda Atallah - 14 déc, 2014

Les animaux ressentent autant la douleur que nous mais pourtant souffrent en silence. Démunis de langage humain évidemment, nos chiens, lorsqu’ils ressentent une douleur, ne nous alertent que très rarement de façon manifeste. Hélas, certaines douleurs, en plus d’être sources de souffrance vive pour le chien, peuvent être la manifestation de maladies graves, voir de cancers. C’est donc à nous de comprendre le langage du chien et non l’inverse. Dans la nature, un animal qui manifeste sa douleur est une proie potentielle et facile pour ses prédateurs, le chien a hérité de cet instinct de survie qui lui induit de souffrir en silence. Alors comment faire pour reconnaître une douleur chez le chien ? Quel sont les signes qui doivent nous alerter ?
Le chien se lèche excessivement

Le léchage chez le chien est un comportement naturel qui revêt différentes significations d’ordre comportementales mais est aussi un besoin physique pour se nettoyer. Ainsi, les chiens se lèchent souvent les pattes mais à l’excès, ceci peut traduire un problème médical d’ordre physique ou comportemental (lire notre article sur le sujet). Si votre chien se lèche excessivement une partie du corps ou encore un endroit du corps qu’il n’a pas l’habitude de lécher, il est important dans un premier temps de vérifier que le chien ne soit pas blessé (coupure, gonflement anormal, irritation, pelage du poil etc). Prévoyez une visite chez le vétérinaire au moindre doute et si le léchage perdure de manière obsessionnelle. Instinctivement, le chien continuera de se lécher pour en quelque sorte « nettoyer » sa douleur afin qu’elle disparaisse, en vain…
Un halètement excessif et inhabituel

Un halètement excessif et inhabituelLe halètement chez le chien est un comportement naturel qui vise à le rafraîchir et à diminuer sa température corporelle, la gueule ouverte et la langue pendante, le chien respire rapidement. Il est fréquent qu’un chien halète après un exercice physique ou lorsqu’il fait chaud mais c’est également le cas lorsque le chien est stressé, anxieux ou qu’il a peur, ces facteurs pouvant augmenter sa température corporelle.

Une douleur pouvant induire un état de stress extrême et donc un halètement inhabituel et excessif, vous devez absolument vous rendre chez le vétérinaire pour en déterminer la cause. D’autre part, des problèmes cardiaques ou pulmonaires peuvent être responsables d’un souffle court chez le chien et donc d’un halètement excessif.
Le chien manque d’appétit

Là aussi, c’est un signe évident d’une douleur extrême ou d’un problème comportemental. Lorsque vous avez très mal au ventre ou aux dents par exemple, que vous traversez une période de votre vie particulièrement anxiogène ou que vous faites une déprime, avez-vous l’appétit ? Et bien non et c’est la même chose chez le chien. Il faut être particulièrement vigilant sur une perte d’appétit chez le chien et consulter rapidement un vétérinaire, encore plus si elle est accompagnée de vomissements ou de diarrhées qui peuvent être les symptômes d’une intoxication alimentaire. Le chien peut aussi souffrir d’une douleur physique intense qui lui demandera des efforts considérables pour se rendre à sa gamelle. Plutôt que souffrir le martyr, le chien choisira malgré lui de rester allongé plutôt que d’aller se nourrir.
Le chien se montre distant et agressif si on le touche

Le chien se montre distant et agressif si on le touche 2Il existe une règle commune à tous les animaux en cas de danger ou d’attaque : la réaction sera la fuite ou la défense. Transposons cette règle pour illustrer la réaction d’un chien qui souffre d’une douleur extrême et qui fera face à cette dualité, même si c’est son maître qui veut le manipuler. Le chien a très mal au ventre et imaginons dans cet exemple qu’il a avalé malencontreusement un objet coupant qui lui lacère les parois intestinales à la moindre compression.

Son maître, qui a l’habitude de le porter et donc le soulever par le ventre pour le monter dans la voiture, va involontairement faire du mal à son chien qui pourra soit prendre ses distances au moment du départ, car il connait le danger qui l’attend, ou réagir par un signe d’agressivité, grognement ou morsure lorsque son maître essaiera de le porter. Il faut bien comprendre ici que le chien n’en veut absolument pas à son maître qu’il adore, mais il obéit à une règle instinctive bien ancrée à défaut de pouvoir « parler humain ». Donc si votre chien devient distant du jour au lendemain, qu’il montre des signes d’agressivité envers vous de façon inhabituelle, dirigez-vous immédiatement chez votre vétérinaire, une douleur intense le fait probablement souffrir.
Son comportement a changé

Son comportement a changéVotre chien a l’habitude de vous faire une fête monumentale lorsque vous rentrez du travail, il a l’habitude de jouer pendant des heures avec son jouet préféré, vous apporte sa balle inlassablement pour que vous lui lanciez à nouveau, s’allonger à vos pieds ou à vos cotés lorsque vous regardez vous émission TV préférée ou que vous bouquinez mais son comportement a désormais radicalement changé.

Si vous avez un chien âgé, vous pourriez mettre cela sur le compte du vieillissement naturel, vous vous dites qu’il n’a plus d’entrain et que cela parait normal à son âge. Puis les jours passent et il fait maintenant ses besoins à l’intérieur, ne manifeste plus aucun engouement à l’idée d’aller se promener et reste recroquevillé dans un coin de la maison à l’abri de toute sollicitude. Vous pensez encore que c’est à cause de son âge ? Comme pour nous les humains, le vieillissement entraîne certains troubles physiques plus fréquents comme l’incontinence mais l’addition de tous ces facteurs sont les conséquences d’une terrible souffrance et d’une douleur intense qui est très inquiétante et qui doit surtout vous inquiéter !

Ces exemples ne sont pas valables que pour les chiens âgés mais des modifications du comportement comme le manque d’entrain ou la dépression peuvent survenir à n’importe quel âge chez le chien et peuvent être les conséquences d’une douleur extrême. Il faut consulter votre vétérinaire très rapidement et dans le cas d’un chien âgé, vous pourrez lui faire gagner de précieuses années de vie.
Pour conclure

Comme ne venons de le voir et de manière générale, tout changements d’ordre physique ou comportemental chez le chien doivent être pris au sérieux et au plus tôt. En tant que maître responsable, vous devez garder à l’esprit qu’un chien qui souffre physiquement ne viendra pas vous en faire part et continuera de souffrir hélas en silence, tant que vous n’aurez pas compris et observé les changements dans son langage canin, qu’ils soient physiques et comportementaux. Malgré la richesse des informations que l’on peut glaner sur internet et dans les ouvrages, nous ne sommes pas en mesure de soigner nos chiens mais nous en sommes l’oeil averti et responsable, capable de décoder leur souffrance et agir en consultant son vétérinaire.

http://www.guide-du-chien.com/signes-de-douleur-chez-le-chien-comment-savoir-si-mon-chien-souffre/

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
mitee
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 29781
Age : 37
Localisation : sud 92
Emploi : Préparatrice en pharmacie et bisounours

MessageSujet: ostéopathie ostéopathe fainéant   Mer 4 Oct 2017 - 15:05

parce qu'on a abordé le sujet hier avec belette : l'agressivité liée à la douleur existe, et elle semble parfois sous estimée.

pourtant c'est quasi un des premiers conseils donné quand on envoi vers un pro : pensez au bilan de santé pour voir si ce n'est pas lié !

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
http://miteeetpetronille.skyrock.com/
PowerUser
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 40936
Age : 41
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

MessageSujet: Re: Douleurs, souffrance et inconfort: comment les déceler?   Lun 9 Oct 2017 - 10:58

Oui, c'est de l'agressivité par irritation.

Le problème étant que pour les tenants de la théorie de la dominance, le chien doit tout supporter de son maître parce qu'il doit respecter le dominant!

Donc, 1) même s'il souffre, il doit se contenir et 2) l'agression par irritation est souvent considérée comme de l'agressivité par manque de hiérarchie...

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
mitee
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 29781
Age : 37
Localisation : sud 92
Emploi : Préparatrice en pharmacie et bisounours

MessageSujet: Re: Douleurs, souffrance et inconfort: comment les déceler?   Lun 9 Oct 2017 - 11:14

en l’occurrence dans notre conversation, la douleur était tout simplement niée. le chien était fainéant avant tout. ce qui au final n'est pas mieux que les histoires de hiérarchie !

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
http://miteeetpetronille.skyrock.com/
PowerUser
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 40936
Age : 41
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

MessageSujet: Re: Douleurs, souffrance et inconfort: comment les déceler?   Lun 9 Oct 2017 - 11:22

Ah oui, c'est pas mieux! Rolling Eyes

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
Belette
 
 
avatar

Nb de messages : 898
Localisation : Rambouillet

MessageSujet: Re: Douleurs, souffrance et inconfort: comment les déceler?   Lun 9 Oct 2017 - 21:23

A noter aussi que même une fois la douleur prise en charge et soulagée, le corps se souvient des peines qu'il a enduré. Des comportements agressifs peuvent ainsi perdurer, d'où l'importance d'avoir un historique le plus précis possible quand on travaille sur des comportements agressifs. On en parle sous le terme "mémoire de la douleur" si je ne m'abuse, et c'est valable aussi pour les humains !
Revenir en haut Aller en bas
http://http.aryettelabelette.wordpress.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Douleurs, souffrance et inconfort: comment les déceler?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Douleurs, souffrance et inconfort: comment les déceler?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Polissage : Comment le déceler ?
» Comment détecter les pontes ????
» douleurs fantomes
» Déménagement comment transporter les carapaces ?!?
» Comment construire un nichoir, ici modèles !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
°°L'Education Canine et les Méthodes Positives & Amicales°° :: LES CHIENS :: * SANTE *-
Sauter vers: