°°Le Forum de l'Education Canine & des Méthodes Positives & Amicales°°


 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Formation comportementaliste/éducateur canin BELGIQUE
Génétique et reproduction Emptypar EnergieSolaire Aujourd'hui à 20:55

» Prédation sur animaux, instinct de chasse
Génétique et reproduction Emptypar EnergieSolaire Aujourd'hui à 20:49

» Eviter les jeux de lancer de balle, de bâton ou de pouic-pouic: pourquoi?
Génétique et reproduction Emptypar philo Aujourd'hui à 14:19

» Court après les voitures
Génétique et reproduction Emptypar philo Hier à 19:39

» Possessivité/défense des ressources
Génétique et reproduction Emptypar MarieL Hier à 10:52

» VAE pour BP Educateur Canin ?
Génétique et reproduction Emptypar Manoon Hier à 9:00

» Les races à nez fendu
Génétique et reproduction Emptypar Ptit'LU Hier à 0:32

» Zen-O-Vet: le comportement... vu par la science!
Génétique et reproduction Emptypar Kaïnate Ven 15 Nov 2019 - 22:41

» Carnet de bord de ma troupe!
Génétique et reproduction Emptypar philo Ven 15 Nov 2019 - 11:06

Sujets similaires
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Annonces

A propos du Forum

Nous tenons à préciser que ce forum a été créé dans le but de vous faire découvrir la possibilité d'une éducation utilisant une approche positive et respectueuse de votre chien.

Si vous avez des problèmes avec votre ou vos chiens, nous vous recommandons vivement de faire appel à un éducateur canin spécialisé en rééducation comportementale ou à un comportementaliste (utilisant le renforcement positif et aucun outil coercitif, cela va sans dire).

Les explications et conseils donnés sur ce forum ne sont là que pour vous orienter et vous informer des possibilités qui vous sont offertes pour éduquer votre compagnon à quatre pattes.

L'Equipe du Forum

Asso’ Bêtes de Scène

Génétique et reproduction Bds-lo10
L'association « Bêtes de Scène » (association de protection animale de loi 1901) est située près de Bain de Bretagne (35).

Plus d'infos sur le site
CLICK!
& sur le forum
CLICK!


Partagez
 

 Génétique et reproduction

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
DogElle
 
 
DogElle

Féminin
Nb de messages : 1406
Age : 26
Localisation : France

Génétique et reproduction Empty
MessageSujet: Comment calculer le taux de consanguinité?   Génétique et reproduction EmptyVen 15 Avr 2011 - 16:37

coucou, je me pose la question comment caluler le taux de consanguinité d'un chien ?? (sa fait une 1h que je cherche mais rien de très clairs) et jusque a conbien de génération on peut le calucler??
merci d'avence
Revenir en haut Aller en bas
https://www.instagram.com/elyte.et.onlly/?hl=fr
mitee
 
 
mitee

Féminin
Nb de messages : 33783
Age : 39
Localisation : sud 92
Emploi : Préparatrice en pharmacie et bisounours

Génétique et reproduction Empty
MessageSujet: sélection   Génétique et reproduction EmptySam 16 Avr 2011 - 0:41

dsl ca je ne maitrise pas du tout !  peut etre derby ?

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
u Pensez à utiliser la fonction "Chercher" en mode simple ou avancé . u
4 lettres mini et une étoile * si vous ne cherchez qu'une partie du mot.
Si le mot recherché ne fait que 3 lettres ou moins, passez par la fonction "Recherche Avancée" cliquez sur le bouton google.



Dernière édition par mitee le Lun 28 Aoû 2017 - 12:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://miteeetpetronille.skyrock.com/
Derby
Educateur Canin Pro'
Educateur Canin Pro'
Derby

Féminin
Nb de messages : 8122
Age : 51
Localisation : Eure (27) Normandie - Bernay
Emploi : Educatrice, guide en comportement, masseuse, animatrice de stages canins et de canivacances ...

Génétique et reproduction Empty
MessageSujet: Re: Génétique et reproduction   Génétique et reproduction EmptySam 16 Avr 2011 - 7:03

Je crois que j'ai qque chose la dessus, il faut que je cherche
Revenir en haut Aller en bas
http://www.autourduchien.fr
Lilliefox
Compte inactif
Compte inactif
Lilliefox

Féminin
Nb de messages : 334
Localisation : Picardie

Génétique et reproduction Empty
MessageSujet: Re: Génétique et reproduction   Génétique et reproduction EmptySam 16 Avr 2011 - 8:44

Si ton chien a "des papiers", c'est écrit ... s'il n'a pas encore ses papiers, tu peux voir le taux de consanguinité des parents sur leur pédigrées.
Revenir en haut Aller en bas
http://lilliefox.blogspot.com/
Elwing
Compte inactif
Compte inactif
Elwing

Féminin
Nb de messages : 203
Age : 31
Localisation : Isère
Emploi : éducateur canin, comportementaliste

Génétique et reproduction Empty
MessageSujet: Re: Génétique et reproduction   Génétique et reproduction EmptySam 16 Avr 2011 - 10:30

Il y a une formule pour le calculer, je dois pouvoir la retrouver dans mes cours de génétique, mais c'est assez complexe! Et il faut avoir tout l'arbre généalogique, le plus loin possible.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.caniharmonie.fr
Contact_Zone
Compte inactif
Compte inactif
Contact_Zone

Féminin
Nb de messages : 2352
Localisation : -
Emploi : -

Génétique et reproduction Empty
MessageSujet: Re: Génétique et reproduction   Génétique et reproduction EmptySam 16 Avr 2011 - 10:38

élyte a écrit:
sa fait une 1h que je cherche mais rien de très clairs
Tu as cherché sur Google ?
Parceque ça donne pas mal de résultats...surtout pour les chats, ce qui n'a aucune importance.
Revenir en haut Aller en bas
DogElle
 
 
DogElle

Féminin
Nb de messages : 1406
Age : 26
Localisation : France

Génétique et reproduction Empty
MessageSujet: Re: Génétique et reproduction   Génétique et reproduction EmptySam 16 Avr 2011 - 12:35

Déjà merci pour vos réponse.Pour Mitee t'en fait pas sais pas grave.

Lilliefox a écrit:
Si ton chien a "des papiers", c'est écrit ... s'il n'a pas encore ses papiers, tu peux voir le taux de consanguinité des parents sur leur pédigrées.
oui elle est LOF mais sur sont certificat de naissance il n'y avais rien et la j'attend les définitife (mais la scc prendent sont temp mais je pence les recevoir la semens prochaine)

Elwing a écrit:
Il y a une formule pour le calculer, je dois pouvoir la retrouver dans mes cours de génétique, mais c'est assez complexe! Et il faut avoir tout l'arbre généalogique, le plus loin possible.

j'ai trouvé sa: 1/2x(1/2)n1x(1/2)n2 (mais je patoge avec la profondeur des génération)et pour l'arbre je suis entrin de le faire justement je réusie a retrouver un chien née en 1906 mais sa prend du temp je doit en etre vers 230 chiens pour le moment.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.instagram.com/elyte.et.onlly/?hl=fr
Lilliefox
Compte inactif
Compte inactif
Lilliefox

Féminin
Nb de messages : 334
Localisation : Picardie

Génétique et reproduction Empty
MessageSujet: Re: Génétique et reproduction   Génétique et reproduction EmptySam 16 Avr 2011 - 13:02

Après vérification, ce n'est pas sur les papiers officiels de la SCC que j'ai vu inscrits les taux de consanguinité pour ma chienne et ses ascendants mais sur le site "chiens de france" où le pédigrée avait été déposé.
Ne peux-tu pas en savoir plus par ton éleveur ? ou par le club de race ?
J'ai l'impression que tu remontes vraiment beaucoup trop loin (1906)
Et pourquoi veux-tu le calculer ? (curiosité)
Revenir en haut Aller en bas
http://lilliefox.blogspot.com/
DogElle
 
 
DogElle

Féminin
Nb de messages : 1406
Age : 26
Localisation : France

Génétique et reproduction Empty
MessageSujet: Re: Génétique et reproduction   Génétique et reproduction EmptySam 16 Avr 2011 - 13:14

Lilliefox a écrit:
Après vérification, ce n'est pas sur les papiers officiels de la SCC que j'ai vu inscrits les taux de consanguinité pour ma chienne et ses ascendants mais sur le site "chiens de france" Et pourquoi veux-tu le calculer ? (curiosité)

oui sais se qui me senblais que se n'est pas sur les papiers et je voudrais le calculer pour voirs si il est elever ou non et tout sinplement par curiosité,conaire la ligner de ma chienne, ses ancêtre
Revenir en haut Aller en bas
https://www.instagram.com/elyte.et.onlly/?hl=fr
Derby
Educateur Canin Pro'
Educateur Canin Pro'
Derby

Féminin
Nb de messages : 8122
Age : 51
Localisation : Eure (27) Normandie - Bernay
Emploi : Educatrice, guide en comportement, masseuse, animatrice de stages canins et de canivacances ...

Génétique et reproduction Empty
MessageSujet: Re: Génétique et reproduction   Génétique et reproduction EmptySam 16 Avr 2011 - 14:36

Voilà les infos que j'ai conservées :
Revenir en haut Aller en bas
http://www.autourduchien.fr
Derby
Educateur Canin Pro'
Educateur Canin Pro'
Derby

Féminin
Nb de messages : 8122
Age : 51
Localisation : Eure (27) Normandie - Bernay
Emploi : Educatrice, guide en comportement, masseuse, animatrice de stages canins et de canivacances ...

Génétique et reproduction Empty
MessageSujet: Re: Génétique et reproduction   Génétique et reproduction EmptySam 16 Avr 2011 - 14:37

Consanguinité
Facteurs génétiques influençant la dynamique d’une population

http://www.conservation-nature.fr/article1.php?id=303

La dépression de consanguinité, la diminution de la valeur sélective d'individus issus de croisements consanguins par rapport à des individus issus de croisements non-consanguins, est un phénomène très largement répandu.
Consanguinité

La consanguinité est le fait que deux individus, ayant une parenté assez étroite se reproduisent entre eux et obtiennent une descendance.

La consanguinité entre deux individus (personnes ou animaux) se définit comme la proportion d'allèles identiques par descendance. La consanguinité est responsable d’une augmentation de l’homozygotie, et d’une diminution de la valeur sélective des descendants (c’est la dépression de consanguinité).

La consanguinité est la probabilité que deux allèles pour un même gène soient homozygotes, car provenant d'un ancêtre commun. Le taux de consanguinité est un nombre compris entre 0 et 1, souvent exprimé en pourcentage. Il permet de constater la proximité génétique entre deux individus. Puisque chaque allèle provient d'un parent, on mesure ainsi la probabilité que les allèles viennent du même ancêtre.
Dépression de consanguinité

La dépression de consanguinité correspond à une réduction de la valeur sélective de la descendance issue de croisement autogame consanguin par rapport à la valeur sélective de la descendance issue d’un croisement allogame.

L’augmentation du taux de consanguinité provoque une augmentation de la dépression de consanguinité. La dépression de consanguinité ne s’exprime que si il existe des croisements consanguins (et donc seulement dans les descendances de ces croisements) ou si on a une réduction brutale de la taille des populations qui va augmenter la consanguinité par dérive génétique.

La dépression de consanguinité augmente la fréquence des tares, diminue la survie et la fécondité (fitness) et diminue la productivité.
Dérive génétique


La dérive génétique est un processus par lequel les fréquences alléliques changent dans les petites populations à cause de biais aléatoires d’échantillonnage dans la transmission des allèles d'une génération à l'autre.

Elle correspond à la modification de la fréquence d'un allèle, ou d'un génotype, au sein d'une population, indépendamment des mutations, de la sélection naturelle et des migrations. La dérive génétique est causée par des phénomènes aléatoires et imprévisibles, comme, par exemple, le hasard des rencontres lors de la formation des couples dans le cas d'une reproduction sexuée. Les effets de la dérive génétique sont d'autant plus importants que la population est petite, car les écarts observés par rapport aux fréquences alléliques y seront d'autant plus perceptibles. Du point de vue d'un gène, la dérive génétique conduit à l'augmentation ou la diminution de la fréquence dans la population, de l'un de ses allèles.

Dans le cadre d'une reproduction sexuée, un individu qui ne se reproduit qu'une seule fois, ne va transmettre à son descendant que la moitié de ses allèles. C'est au cours du brassage génétique aléatoire, lors de la méiose que vont être transmis certains allèles et pas d'autres. Pour qu'un individu puisse transmettre à coup sûr la totalité de ses allèles, il faudrait que le nombre de descendants tendent vers l'infini. En conséquence, dans toute population, il est statistiquement inévitable que certains allèles ne soient transmis par aucun adulte à leur descendance. De plus, certains individus n'ont pas de descendance du tout. Le nombre des allèles (la variabilité génétique) se réduit donc. Parmi les allèles « survivants », certains vont voir leur fréquence originelle diminuer ou au contraire augmenter.

La dérive génétique et la perte de diversité génétique sont des phénomènes naturels, mais ils peuvent être amplifiés par des pratiques artificielles, aboutissant à la réduction des effectifs (exemple de la chasse) ou suite à une fragmentation du paysage (déforestation, utilisation agricole) ou encore par la dépression de consanguinité, notamment par effet Allee.

L'arrivée d'un nouveau parasite peut être "supportée" par une population si elle est assez vaste, car il y aura une sélection naturelle des génotypes résistants. Si la population est trop petite, la probabilité qu'il existe un allèle adapté au nouveau facteur de l'environnement est faible. Le risque d'extinction de l'espèce sera donc plus important. Par conséquent, pour limiter ce risque d’extinction, il est nécessaire de maintenir les espèces à l'état sauvage avec des effectifs significatifs, afin d'empêcher les effets délétères de la dérive génétique.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.autourduchien.fr
Derby
Educateur Canin Pro'
Educateur Canin Pro'
Derby

Féminin
Nb de messages : 8122
Age : 51
Localisation : Eure (27) Normandie - Bernay
Emploi : Educatrice, guide en comportement, masseuse, animatrice de stages canins et de canivacances ...

Génétique et reproduction Empty
MessageSujet: Re: Génétique et reproduction   Génétique et reproduction EmptySam 16 Avr 2011 - 14:37

Génétique et consanguinité

http://cc.ysu.edu/~helorime/inbredgen.html


quelques arguments solides en défaveur de la consanguinité, provenant de la génétique.
Le moyen utilisé : l'échiquier de croisement. Pour ceux qui ne connaissent pas il s'agit d'un calcul de probabilité pour un être vivant (quel qu'il soit) de recevoir tel gène de son père ou sa mère, donc soit d'être indemne, soit porteur sain, soit malade (pour l'exemple d'une maladie génétique).
La plupart des maladies génétiques sont rarissimes en expression, mais présentes chez tous les individus et apparaissent par mutation dans le génome chez un individu, de façon aléatoire. Cet individu s'il est porteur sain et reproduit transmettra la maladie à la moitié de sa descendance. Ces descendants seront porteurs sains et sans mariage consanguin la probabilité qu'ils rencontrent un autre porteur sain est quasi nulle. Mais avec un mariage consanguin seul un quart des descendants seront indemnes, la moitié seront porteurs sains et le dernier quart seront malades... Aucun génome et je dis bien aucun n'est totalement indemne de problèmes survenus par mutation. Ce qui fait que lors des accouplements consanguins la fertilité est diminuée, car nombre d'embryons sont porteurs d'anomalies métaboliques létales et ne parviennent pas à terme.

Autre argument génétique contre la consanguinité : l'immunité, dont l'un des facteurs génétiques primordiaux est le système HLA. Ce système HLA code pour la production d'anticorps fabriqués par les lymphocytes, globules blancs nous soignant dans les longues et graves maladies. Chaque version de ce système HLA permet la production d'une gamme d'anticorps déterminée, et chaque lignée d'êtres vivants possède "sa" version de système HLA. De fait à chaque mariage non consanguin les descendants héritent toujours de 2 versions différentes de HLA, ce qui accroît considérablement la gamme d'anticorps fabriqués et donc la résistance aux maladies. Or en cas de consanguinité proche ce bénéfice se perd, les descendants sont homozygotes c'est-à-dire qu'ils ont en double exemplaire une seule et même version de système HLA. Ces individus sont généralement immunodéficients.

Plus concrètement chez le skye la consanguinité s'est révélée une catastrophe pour la race. Les 2 guerres mondiales ont réduit à chaque fois le cheptel à moins de 10 individus. Les skyes d'aujourd'hui en ont subi les conséquences, car les éleveurs pratiquant en plus de la consanguinité derrière ces événements ont fini par faire ressortir des problèmes génétiques jusque là ignorés : insuffisance rénale juvénile, shunt du foie, baisse immunitaire, prédisposition aux allergies comme la dermatite atopique, cancer de la mamelle et troubles du comportement graves (ce qui a donné une réputation de chien méchant au skye). Heureusement certains éleveurs ont décidé d'en finir avec ces méthodes, et leurs lignées sont saines (même s'il reste des troubles résiduels comme les allergies). Mais la consanguinité continue... Et est en train de mener la race à l'extinction. Les effectifs ont été divisés par 10 en 10 ans et les éleveurs honnêtes s'accordent à dire que si l'on continue ainsi dans 40 ans il n'y aura plus de skye car le pool génétique est déjà à la limite de la viabilité.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.autourduchien.fr
Derby
Educateur Canin Pro'
Educateur Canin Pro'
Derby

Féminin
Nb de messages : 8122
Age : 51
Localisation : Eure (27) Normandie - Bernay
Emploi : Educatrice, guide en comportement, masseuse, animatrice de stages canins et de canivacances ...

Génétique et reproduction Empty
MessageSujet: Re: Génétique et reproduction   Génétique et reproduction EmptySam 16 Avr 2011 - 14:39

Consanguinité planete gene

http://www.planetegene.com/article/lhomme/les-maladies-genetiques/consanguinite-et-genetique

Oui, la consanguinité pourrait ne pas être dangereuse... Théoriquement ! Déjà nous ne pouvons pas connaître le génome entier d'un individu chien ou humain, ce qui empêche d'être sûr à 100% qu'il soit indemne de tares récessives, et en pratique dans la nature et même dans les lignées les plus consanguines d'animaux de laboratoire les individus indemnes de tares récessives n'existent pas. C'est le souci de certains éleveurs qui veulent absolument faire de la consanguinité, ils prétendent que leurs reproducteurs sont indemnes de tares. Ça me fait doucement rigoler, car c'est impossible pour un individu d'être indemne de tares génétiques cachées et cela prouve bien qu'ils ne connaissent absolument rien à leur sujet. Pourquoi curieusement remarquent-ils une baisse de fertilité chez leurs chiennes consanguines ? Pourtant elles produisent autant d'ovocytes que les autres, pas de souci là-dessus. Le souci est que les tares récessives dont sont porteurs ces ovocytes sont tellement graves qu'unis à un spermatozoïde d'un parent, l'embryon sera si gravement malformé qu'il avortera de lui-même dès les premiers jours de développement. Peu de chiots arriveront à terme, et l'éleveur n'aura rien su que sa chienne attendait 8 chiots alors qu'elle n'en a accouché que de 2. Tout a l'air normal, mais ça ne l'est pourtant pas !
Ce qui est anormal aussi, c'est de vouloir faire de la consanguinité, donc augmenter l'homozygotie, alors que de nombreux gènes indispensables au bon fonctionnement du corps ne peuvent fonctionner qu'à l'état hétérozygote et quelle que soit leur version si ces gènes sont homozygotes ils conduiront à la mort ou à une grave maladie. C'est le cas du complexe HLA chez tous les êtres vivants qui détermine l'immunité. C'est aussi en Afrique le cas du gène de la drépanocytose qui s'il est létal à l'état homozygote protège du paludisme à l'état hétérozygote, et expose à la mort par paludisme ceux qui n'en sont pas porteurs. On ne peut donc demander à la nature une homozygotie forcée et dangereuse pour l'organisme. Ce qui se passe pour les chiens s'appelle la dépression de consanguinité, et c'est ce qui aujourd'hui condamne aussi l'espèce du guépard à mort. Aujourd'hui tous les guépards sont infertiles et ont tous le même typage HLA ce qui les rend très vulnérables aux maladies. C'est un cas grave et typique de dépression de consanguinité. (Aujourd'hui le skye terrier est d'ailleurs dans le même cas que le guépard) Aujourd'hui seul un apport génétique de guépards morts depuis longtemps et naturalisés pourrait sauver le guépard, à moins d'opter directement pour la transgénèse pour élargir le patrimoine génétique au niveau des types HLA... A quoi la consanguinité est-elle donc bonne si à la fin l'être vivant se retrouve si malade qu'on
Revenir en haut Aller en bas
http://www.autourduchien.fr
Contact_Zone
Compte inactif
Compte inactif
Contact_Zone

Féminin
Nb de messages : 2352
Localisation : -
Emploi : -

Génétique et reproduction Empty
MessageSujet: Re: Génétique et reproduction   Génétique et reproduction EmptySam 16 Avr 2011 - 15:37

Le problème n'est pas la consanguinité...mais la manière dont elle est utilisée.
Et elle est mal utilisée.
Mais en ce qui me concerne je ne vais pas entrer plus loin sur ce terrain qui fera des dizaines de pages de polémiques si on commence à en parler...Génétique et reproduction 0610
Revenir en haut Aller en bas
DogElle
 
 
DogElle

Féminin
Nb de messages : 1406
Age : 26
Localisation : France

Génétique et reproduction Empty
MessageSujet: Re: Génétique et reproduction   Génétique et reproduction EmptySam 16 Avr 2011 - 15:46

Merci pour tout ses info merci Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
https://www.instagram.com/elyte.et.onlly/?hl=fr
Invité
Invité
avatar


Génétique et reproduction Empty
MessageSujet: Re: Génétique et reproduction   Génétique et reproduction EmptyVen 18 Mai 2012 - 23:28

Voilà comment on doit calculer un coefficient de consanguinité:

Calcul de la consanguinté
Revenir en haut Aller en bas
PowerUser
 
 
PowerUser

Féminin
Nb de messages : 44319
Age : 43
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

Génétique et reproduction Empty
MessageSujet: Re: Génétique et reproduction   Génétique et reproduction EmptyVen 18 Mai 2012 - 23:42

Mode Modération On

Mic Comte, merci de passer par la rubrique "Présentation" comme demandé lors de l'inscription au forum.

Mode Modération OFF

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Génétique et reproduction Grumpy-cat-01Génétique et reproduction Ocd_grumpy_cat_by_linai-d6cqykpGénétique et reproduction 3b965034881fb4956e7b1074a6ebd59b--grumpy-cat-cartoon-cat-cartoonsGénétique et reproduction 87e19bb336784685fb937b4b8e5c7202
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
Vazaha
Compte inactif
Compte inactif
Vazaha

Féminin
Nb de messages : 13985
Age : 31
Localisation : Près de Crémieu
Emploi : Serviteur dévoué de ses 4 pattes

Génétique et reproduction Empty
MessageSujet: Génétique et reproduction   Génétique et reproduction EmptySam 14 Juin 2014 - 10:16

Bonjour,

Puisque ce sont des termes qui reviennent de temps en temps, je pense que faire un petit topo sur les termes utilisés pour la reproduction ne peut pas être inutile. Pour ceux qui veulent du détails, je vous conseille ce site très intéressant : http://www.vigies-pirates.net/piratologie/selection/
C'est grâce à Artefact (vigie pirates) que je peux vous faire ce poste aussi clair (en tout cas bien plus clair que ce que j'aurais fait avant).
Ce poste n'a pas comme but de créer de débat, uniquement d'informer... Je précise car je trouverai dommage que les informations se trouvent noyées dans des pages et des pages de débats. Ce qui n'empêche évidemment pas d'en parler quand même Wink

Alors pour commencer, quand on fait des portées entre des chiens, puis que l'on reproduit les descendants etc etc, on dit que l'on travaille une famille. Souvent on entend parler de "lignée", une lignée c'est un ensemble d'individus qui ont tous les mêmes ancêtres : ils descendent donc d'un ensemble de couples de base que l'on nomme le groupe fondateur.

La consanguinité désigne le fait qu'un individu possède un ancêtre commun du côté de son père et de sa mère. Si on parle de 2 individus qui possèdent au moins 1 ancêtre commun, on dit qu'ils sont apparentés et s'ils sont reproduits entre eux, ils donneront un individu consanguin.
La consanguinité, ce n'est pas le mal absolu, nous sommes tous consanguins les uns avec les autres à un degré moindre (c'est facile à comprendre, imaginons que je n'ai aucun lien de parenté avec l'homme par exemple, ce qui veut dire que nos parents non plus, nos arrières parents non plus, etc... On imagine bien le nombre d'individus qu'il aurait fallu qu'il y ait sur terre à l'antiquité rien que pour nous deux ^^ Mais on est d'accord qu'on parle de consanguinité à un certain degré Wink ).

Souvent on entend parler de pourcentage de consanguinité, par exemple le mariage père/fille donne des individus qui sont consanguins à 25%. En fait, cela signifie qu'il y a 25% de chance que pour un gène donné cet individu possède 2 fois le même allèle.

Rappel:
 

Donc à la base du travail de la famille/lignée, on a un couple de reproducteur : c'est la F0 ou G0, c'est-à-dire la génération 0. Les individus qui naissent du premier couple forment donc la F1 ou G1. Puis on les reproduit et ils donnent la F2, etc etc. Donc quand on parle de F5, on parle de la génération née du 5ème mariage depuis le couple de base.

Ensuite, en reproduction on utilise pleiiiin de termes anglais ^^ Vous en avez déjà sûrement entendu parler : linebreeding, inbreeding, outbreeding. Ils désignent uniquement le degré de consanguinité avec lequel on travail.

Outbreeding : on élève donc uniquement avec des individus qui n'ont aucun ancêtre commun (en tout cas, aucun connu, cf ci-dessus). On parle d'outcrossing pour chaque croisement fait entre des individus dont on considère qu'ils n'ont aucune apparenté. C'est souvent ce qui est fait quand on a peur de ce que peut donner la consanguinité sur nos individus : mise en exergue de maladies principalement (le cas le plus simple c'est quand un chien est porteur d'un gène récessif pour une maladie, si on le croise avec un individu qui a un certain pourcentage de chance de porter les mêmes allèles, les petits auront alors un pourcentage de chance de posséder 2 fois cet allèle donc d'être malade... Evidemment ce n'est pas forcément si simple pour les maladies...)

Inbreeding : c'est le total opposé de l'outbreeding, là on ne fait QUE des portées hautement consanguines (frère-soeur, père-fille, etc). C'est ce qui est utilisé dans les laboratoires par exemple : ça permet de connaître exactement le génotype (ensemble des gènes) des individus qui naîtront et donc de contrôler un maximum ce qui normalement n'est pas contrôlable

Linebreeding : on élève donc en faisant des reproductions avec des individus issus de la même lignée, c'est-à-dire en fait qu'on ne fait que des portées consanguines. La différence avec l'inbreeding c'est qu'ici on interdit les croisements trop proches, afin de maintenir une certaine diversité génétique tout en contrôlant les caractères des individus.

Bon, ça me paraît déjà pas trop mal comme résumé, s'il y a d'autres termes à traiter, n'hésitez pas ^^ (je vous parlerai de dépression toussa plus tard)


Dernière édition par Vazaha le Sam 14 Juin 2014 - 12:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
PowerUser
 
 
PowerUser

Féminin
Nb de messages : 44319
Age : 43
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

Génétique et reproduction Empty
MessageSujet: Re: Génétique et reproduction   Génétique et reproduction EmptySam 14 Juin 2014 - 11:04

Ah super! Génétique et reproduction 2176152401


* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Génétique et reproduction Grumpy-cat-01Génétique et reproduction Ocd_grumpy_cat_by_linai-d6cqykpGénétique et reproduction 3b965034881fb4956e7b1074a6ebd59b--grumpy-cat-cartoon-cat-cartoonsGénétique et reproduction 87e19bb336784685fb937b4b8e5c7202
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
Vazaha
Compte inactif
Compte inactif
Vazaha

Féminin
Nb de messages : 13985
Age : 31
Localisation : Près de Crémieu
Emploi : Serviteur dévoué de ses 4 pattes

Génétique et reproduction Empty
MessageSujet: Re: Génétique et reproduction   Génétique et reproduction EmptySam 14 Juin 2014 - 13:57

Ensuite, on nous parle souvent de la perte de la diversité génétique et de ses risques... C'est souvent ce qu'on appelle la "dépression consanguine" ou "dépression endogamique". Rien que le terme fait peur, mais en fait, ça veut dire quoi ?

Pour comprendre tout ça, il faut en fait comprendre qu'on s'intéresse à l'évolution des populations, et à leur capacité à survivre au fil des générations. Je vais donc faire un petit laïus sur tout ça et des termes que l'on retrouve assez fréquemment quand on parle évolution, reproduction...
Donc à la base, les espèces ont différentes stratégies de reproduction :
-la stratégie dite "r" : les individus sont très nombreux, se reproduisent énormément et rapidement : on table sur la fécondité et non la survie des individus. L'exemple type c'est le rat.
-la stratégie dite "K" : c'est l'inverse, les individus vivent longtemps, vont faire très attention à leur progéniture qui est peu nombreuse. On voit d'ailleurs souvent des comportements qui vont avec : des individus qui grandissent lentement, des parents qui s'en occupent longtemps... On table sur la survie et non sur la fécondité. Un exemple qui pourrait vous parler c'est l'éléphant.
Il existe évidemment tous les intermédiaires.

Parmi les individus qui se reproduiront, quelle que soit la stratégie reproductive de l'espèce, certains individus vont plus se reproduire que d'autres : ils ont une valeur sélective ou fitness forte. Pourquoi parler de "valeur sélective" ? En fait tout simplement parce que quand cet individu se reproduit, il transmet 50% de ses gènes, donc s'il y a un caractère qui permet à certains individus de se reproduire plus que d'autres, on va retrouver beaucoup de descendants portant ce caractère. Il y a donc une sélection de ce caractère.

Exemple : les souris à abajoues. Ces souris ont un pelage soit noir soit agouti/marron, elles sont chassées principalement par un hibou (le grand hibou à cornes) qui distingue les couleurs la nuit. Sur des milieux sombres (anciennes coulées de lave), il va donc voir plus facilement les souris agouti : les souris noires survivent plus et se reproduisent. Au contraire sur les sols sableux et clairs ce sont les souris noires qui sont chassées et les agoutis qui se reproduisent.

Pour en revenir à ma dépression consanguine ou dépression endogamique, c'est simplement la baisse de la valeur sélective des individus.
C'est simple à comprendre : quand il y a beaucoup de consanguinité, on arrive à beaucoup d'individus qui portent 2 fois le même allèle (ils sont homozygotes). Le soucis c'est que pour certains allèles délétères, cela va provoquer des soucis que l'on imagine (et voit malheureusement chez certaines races).

Mais pourquoi faire de la consanguinité malgré tout ?
Pour plusieurs raisons, qu'elles vous semblent valables ou non, je vous expose ici celles qui sont en ma connaissance, j'imagine qu'il y en a d'autre. Encore une fois, je n'ai pas pour but de créer de polémique, uniquement d'exposer les faits ce qui ne veut pas dire que je suis d'accord avec telle ou telle façon de faire, j'essaie d'être la plus neutre possible.

-les besoins des scientifiques et chercheurs. Pour tout ce qui est test sur les animaux, il faut contrôler au maximum des choses qui ne sont pas vraiment en notre contrôle : le vivant. Alors on fait de l'inbreeding. Certaines lignées se retrouvent ainsi avec d'énormes soucis/ne sont pas viables et sont sacrifiés pour les besoins de la science. Et pour celles qui ne sont pas non viables on connaît tout. Pour montrer jusqu'où ça va dans un domaine que je connais, chez certaines lignées de rat on a systématiquement 6 petits qui naissent à chaque portée : 3 mâles et 3 femelles. On connaît tous les risques de tumeurs de façon exacte, ce qui permet de faire des études comparatives.

-faire apparaître des critères morphologiques précis, c'est le cas dans le monde du chien par exemple. C'est ce qui a aboutit à l'hypertype, ça permet de très très facilement et très rapidement faire apparaître des caractères phénotypiques (que l'on "voit").

-fixer des caractères "santé", si la consanguinité forte a de gros risques de faire apparaître des individus non viables, on va aussi pouvoir sélectionner les individus qui ne sont pas atteints par ces soucis.

Beaucoup de chercheurs se sont penchés sur tout ceci, car travailler en outbreeding fait qu'à chaque fois on "dilue", mais on ne peut rien fixer donc selon l'orientation de l'élevage (scientifique ou non scientifique, peu importe), cela ne sera pas forcément recherché. Mais vu les soucis auxquels peuvent mener "trop de consanguinité", ils ont beaucoup cherché des intermédiaires.
Ils ont donc cherché des méthodes qui, à partir d'un groupe fondateur, cherchent à faire des générations qui auront un taux de consanguinité minimal, inférieur à celui qu'il y aurait dans le cas de reproductions aléatoires à partir de ce groupe fondateur (donc s'il n'y a que 2 couples fondateurs, on monte rapidement dans les pourcentages, si on part avec 20 groupes fondateurs, ça monte beaucoup moins vite évidemment Wink ).

C'est là que va entrer en jeu ce que l'on nomme une "retrempe"... On fait de la consanguinité et puis pof, on s'aperçoit qu'il y a de gros soucis (par rapport à ce que l'on souhaite évidemment ! La plupart du temps ce sera niveau santé, mais ça peut être aussi morphologique). Bref, comme on travaille en circuit fermé, on sait qu'on ne pourra pas (ou difficilement... mais on ne va pas entrer dans le détail) changer ça, donc on va chercher un individu externe qui n'a pas du tout de lien, ou alors que très très peu ! (de toutes façons, rappelons nous, nous sommes tous consanguins à un degré très faible, donc en fait au bout d'un nombre de générations -je ne saurais plus vous dire pour ça-, on estime qu'on est à 0% de consanguinité). On introduit cet individu, on le marie avec notre lignée. C'est ce que l'on nomme la retrempe : les individus qui naissent de ce mariage sont à 0% de consanguinité. Par contre, on repart ensuite en circuit fermé, donc les individus suivant auront aussitôt des taux de consanguinité qui augmentent, plus rapidement qu'en outbreeding.

Je pense que là j'ai fait pas mal le tour, j'ai tendance à partir trop loin XD Un autre site très bien fait sur la génétique et la consanguinité dans le monde du chien : Site du Braque du Bourbonnais - section génétique


Dernière édition par Vazaha le Sam 14 Juin 2014 - 14:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Vazaha
Compte inactif
Compte inactif
Vazaha

Féminin
Nb de messages : 13985
Age : 31
Localisation : Près de Crémieu
Emploi : Serviteur dévoué de ses 4 pattes

Génétique et reproduction Empty
MessageSujet: Re: Génétique et reproduction   Génétique et reproduction EmptySam 14 Juin 2014 - 14:02

PowerUser a écrit:
Ah super! Génétique et reproduction 2176152401


^^ Hésite pas si y'a des trucs mal dits/qui manquent/en trop Wink
Revenir en haut Aller en bas
MuzaRegne
Compte inactif
Compte inactif
MuzaRegne

Nb de messages : 737
Localisation : 64
Emploi : prof

Génétique et reproduction Empty
MessageSujet: Re: Génétique et reproduction   Génétique et reproduction EmptySam 14 Juin 2014 - 16:13

Au sein d'une population, même lorsqu'elle semble homogène, il existe toujours de nombreux caractères pour lesquels des variations entre individus sont constatées, qu'elles soient visibles au niveau phénotypique (morphologie, physiologie, comportement, etc) ou non.
Les variations du phénotype sont dues pour partie à des facteurs environnementaux (alimentation, climat, etc) et pour partie à des différences entre les génotypes individuels, transmissibles à la descendance.

La variabilité génétique (ou diversité génétique) est l'ensemble des différences de génotype entre des individus d'une population.

Variabilité génétique ==> pour un locus donné, plusieurs allèles existent
                                    pour un locus donné, plusieurs allèles sont présents chez plus de 1 % de la population


La variabilité génétique est importante pour la survie d'une population :

- elle permet l'adaptation de l'espèce à son milieu grâce à la sélection naturelle. Lors d'un changement du milieu (par exemple, évolution climatique = refroidissement) certains allèles vont permettre à certains individus mieux adaptés de survivre (davantage de graisse sous cutanée).
- elle permet l'hétérozygotie → hétérosis ou vigueur hybride.
Hétérosis = augmentation de la viabilité et des performances chez les individus à forte hétérozygotie. Meilleures longévité, immunité, fertilité, prolificité …
- pour une espèce domestique, elle permet la sélection artificielle = l 'élevage de sélection = le choix entre plusieurs caractères. Si toute la population est identique … pas de choix possible !


================================


Pour revenir sur la dépression de consanguinité : c'est donc le contraire de l'hétérosis. Augmentation de l'homozygotie due à la consanguinité = diminution de la longévité, de la fertilité, de la prolificité, de la rusticité car l'efficacité du système immunitaire est meilleure chez les individus hétérozygotes.
Les "avantages" de la consanguinité ne sont des "avantages" que pour l'éleveur : ni l'individu ni la population n'y ont d'intérêt.
Le deuxième gros inconvénient de la consanguinité, en plus de la dépression consanguine (à l'échelle de l'individu), est la perte de variabilité génétique (à l'échelle de la population) due à consanguinité + sélection, pas à la consanguinité seule - mais quand on parle de consanguinité appliquée volontairement sur des animaux d'élevage, évidemment qu'elle est assortie à une sélection.
Autre chose encore : la fixation des caractères : on fixe ce que l'on recherche, mais le reste aussi. On ne peut pas choisir que les bons allèles ! Et justifier par "la consanguinité ça doit se faire sur des chiens sains", c'est se voiler la face, un individu génétiquement sain, ça n'existe pas (ou si peu !). Chez le chien on considère qu'en moyenne chaque individu porte 5 gènes délétères (c'est peu d'ailleurs, il me semble que chez l'homme c'est plus, si quelqu'un retrouve une source). D'où l'apparition de "nouvelles maladies" au gré des modes et des étalons populaires - voir ce texte : Le syndrome de l'étalon populaire de CA Sharp. Il y a aussi "The poodle and the chocolate cake" du Dr John Armstrong mais je ne sais pas s'il a été traduit.

Plus généralement, tout lire sur le site The canine diversity project.

Je vais essayer de retrouver le texte d'une conférence donnée par un généticien lors d'une expo mondiale, en Hollande je crois ... me souviens plus des détails, je vais fouiller et je reviens si je trouve.


Dernière édition par MuzaRegne le Sam 14 Juin 2014 - 18:38, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hermès
Compte inactif
Compte inactif
Hermès

Féminin
Nb de messages : 2531
Localisation : Bourges

Génétique et reproduction Empty
MessageSujet: Re: Génétique et reproduction   Génétique et reproduction EmptySam 14 Juin 2014 - 16:41

J'y connais que dalle mais c'est intéressant tout ça, merci Vazaha et Muza'.
Mon doudou est donc un "linebreeding" avec toutes les conséquences de fragilité que cela implique  Sad 
et son père est un "étalon populaire", papa de je ne sais combien de centaines de chiots en France  Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
MuzaRegne
Compte inactif
Compte inactif
MuzaRegne

Nb de messages : 737
Localisation : 64
Emploi : prof

Génétique et reproduction Empty
MessageSujet: Re: Génétique et reproduction   Génétique et reproduction EmptySam 14 Juin 2014 - 18:32

Hop voilà :
Genetic management of dog breed populations par Ed. J. Gubbels
Revenir en haut Aller en bas
west
 
 
west

Féminin
Nb de messages : 2637
Age : 32
Localisation : Savoie (73)

Génétique et reproduction Empty
MessageSujet: Re: Génétique et reproduction   Génétique et reproduction EmptySam 14 Juin 2014 - 18:50

Super intéressant, beau boulot les filles!
Revenir en haut Aller en bas
http://west.eg0.me/
Contenu sponsorisé




Génétique et reproduction Empty
MessageSujet: Re: Génétique et reproduction   Génétique et reproduction Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Génétique et reproduction
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» phasme reproduction par parthénogénétique
» Cosmevert : produits et ingrédients pour la cosmétique
» Reproduction drosera capensis
» reproduction des nepenthes
» Journée mondiale de la cosmétique et savon homemade

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
°°Le Forum de l'Education Canine & des Méthodes Positives & Amicales°° :: LES CHIENS :: * SANTE * :: Stérilisation - castration - reproduction, etc...-
Sauter vers: