°°L'Education Canine et les Méthodes Positives & Amicales°°


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Urgent, une FA (ou une adoption) pour Falco qui supporte mal la pension
par Phnix Aujourd'hui à 11:26

» Carte de localisation d'éducateurs canins travaillant en positif (France et pays limitrophes)
par anouschka21 Hier à 19:59

» Lèche les babines d'un autre chien
par MiMi&Pya Hier à 18:07

» Extrême urgence pour Kamo, FA ou adoptant, question de vie ou de mort
par Pomme Hier à 13:50

» travail a distance
par Cisco Sam 22 Juil 2017 - 23:27

» Association Regard Complice - Bretagne
par MiMi&Pya Sam 22 Juil 2017 - 10:17

» Vends Gilet sauvetage jaune
par Vuux Jeu 20 Juil 2017 - 22:24

» La méthode André Escafre
par OuiBonChien Jeu 20 Juil 2017 - 18:35

» BD éducative à destination des enfants
par mitee Jeu 20 Juil 2017 - 16:32

Sujets similaires
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Annonces

A propos du Forum

Nous tenons à préciser que ce forum a été créé dans le but de vous faire découvrir la possibilité d'une éducation utilisant une approche positive et respectueuse de votre chien.

Si vous avez des problèmes avec votre ou vos chiens, nous vous recommandons vivement de faire appel à un éducateur canin spécialisé en rééducation comportementale ou à un comportementaliste (utilisant le renforcement positif et aucun outil coercitif, cela va sans dire).

Les explications et conseils donnés sur ce forum ne sont là que pour vous orienter et vous informer des possibilités qui vous sont offertes pour éduquer votre compagnon à quatre pattes.

L'Equipe du Forum

Asso’ Bêtes de Scène


L'association « Bêtes de Scène » (association de protection animale de loi 1901) est située près de Bain de Bretagne (35).

Plus d'infos sur le site
CLICK!
& sur le forum
CLICK!


Partagez | 
 

 Post-it "Le chien peureux / craintif"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
PowerUser
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 40997
Age : 41
Localisation : La galaxie
Emploi : Je s'appelle Groot!

MessageSujet: Post-it "Le chien peureux / craintif"   Dim 2 Fév 2014 - 19:08

Allez, allez les membres, on se lance!

Et on poste ici tous les liens du forum et même d'ailleurs sur les chiens peureux-craintifs afin d'aider les membres dont les chiens ont ce problème à accéder à des informations utiles.

Évidemment, on risque aussi d'aborder le sujet du syndrome de privation sensorielle ou du chien réactif.

Un premier lien pour commencer:

http://educationcanine.forumactif.com/t15496p15-les-chiens-peureux-fearfuldogscom


* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *


Mimi&Pya a écrit:
Gagner la confiance plutôt qu'exiger le respect!

Je s'appelle PowerUser! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
Pempem
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 438
Localisation : Moselle
Emploi : préparatrice en pharmacie

MessageSujet: phobie panique phobies paniques terreur terrorisé   Lun 3 Fév 2014 - 11:43

xD ! j'ai des ressources à ajouter mais pour le moment j'ai beaucoup de choses à faire ! je vais les trier quand j'aurais fini le post dont tu as mis le lien ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://amisdescorgis.xooit.fr/index.php
PowerUser
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 40997
Age : 41
Localisation : La galaxie
Emploi : Je s'appelle Groot!

MessageSujet: Re: Post-it "Le chien peureux / craintif"   Lun 3 Fév 2014 - 11:46

TOP!

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *


Mimi&Pya a écrit:
Gagner la confiance plutôt qu'exiger le respect!

Je s'appelle PowerUser! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
Vazaha
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 14355
Age : 29
Localisation : Près de Crémieu
Emploi : Serviteur dévoué de ses 4 pattes

MessageSujet: Re: Post-it "Le chien peureux / craintif"   Lun 17 Fév 2014 - 10:10

Ce week-end je suis en vacances, j'essaie de m'y atteler un peu ^^
Revenir en haut Aller en bas
Derby
Educateur Canin Pro'
Educateur Canin Pro'
avatar

Féminin
Nb de messages : 8260
Age : 49
Localisation : Cantal (15) Auvergne - Aurillac
Emploi : Educatrice, masseur, animatrice de stages canins ...

MessageSujet: Re: Post-it "Le chien peureux / craintif"   Lun 17 Fév 2014 - 11:43



SOURCE ILLUSTRATION
Revenir en haut Aller en bas
http://www.autourduchien.fr
Derby
Educateur Canin Pro'
Educateur Canin Pro'
avatar

Féminin
Nb de messages : 8260
Age : 49
Localisation : Cantal (15) Auvergne - Aurillac
Emploi : Educatrice, masseur, animatrice de stages canins ...

MessageSujet: Re: Post-it "Le chien peureux / craintif"   Lun 17 Fév 2014 - 12:09

voilà , pas le temps de le lire de suite
si il n'est pas bon cet article : supprime mon post

http://www.frenchtoutou.com/une-vie-de-chien-illustree/chien_peureux.php

Revenir en haut Aller en bas
http://www.autourduchien.fr
PowerUser
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 40997
Age : 41
Localisation : La galaxie
Emploi : Je s'appelle Groot!

MessageSujet: Re: Post-it "Le chien peureux / craintif"   Lun 17 Fév 2014 - 12:37

Merci!

Je copie-colle le texte parce qu'au bout de quelques années, parfois, le lien ne fonctionne plus...  Neutral 

Citation :
Notre vocabulaire pour parler de la peur est plutôt étendu. Il suffit de lire les fiches consacrées aux chiens de race, qui évoquent toujours cet affect de façon indirecte : craintif, réservé, méfiant, prudent, inquiet, vigilant… ils le sont fréquemment, mais jamais « peureux » !

La peur est une émotion vitale indispensable qui survient lorsqu’un individu se sent en danger et qui nécessite une réaction rapide. La fuite, l’immobilisation, l'agressivité, des propositions de communication ou un comportement stéréotypé sont les adaptations que les chiens mettent en œuvre pour y faire face.

Comprendre son origine
C’est durant les premières semaines de sa vie que le chiot va découvrir son environnement, se construire un schéma mental des situations, personnes, congénères et autres animaux qu’il rencontre et rencontrera. Selon les expériences qu’il aura vécues, il sera d’une adaptabilité exceptionnelle (rien ne lui fera peur) ou au contraire, il craindra tout ce qui lui arrive et qu’il ne connait pas. Entre ces deux extrêmes, il existe bien sûr de nombreuses variantes.
Outre les conditions d’élevage qui n’auraient pas permis une socialisation optimale et une mise en confiance des petits face aux situations de la vie, un conditionnement brutal ou mal conduit, et un traumatisme sont à prendre en compte pour identifier l’origine des peurs qu’un chien peut avoir, quel que soit son âge.

Peur des autres chiens
Milou devient fou lorsqu’il rencontre un autre chien dans la rue, il aboie, grogne, bondit, montre les dents ? Non, ce n’est probablement pas un « dominant », ce serait plutôt un chien qui a peur et qui se déploie pour se convaincre et convaincre son vis-à-vis, qu’il est grand, costaud et prêt à en découdre s’il le faut.
Attention, la peur ne s’exprime pas uniquement par l’agressivité ! Une autre expression de la peur des autres chiens serait évidemment la fuite, ou encore la recherche d’une cachette, les tremblements de tout son corps, la queue repliée sur le ventre, l’attitude corporelle cherchant à diminuer son volume.

Peur des personnes
La venue d’un visiteur, la visite chez le vétérinaire, la main d’un passant qui se tend vers lui pour une caresse, une personne étrangère qui cherche à établir le contact avec lui, et Médor est terrorisé ? Il y a deux possibilités : soit il n’a pas été familiarisé aux humains, soit il a vécu avec eux une situation tellement forte émotionnellement, qu’il n’est pas du tout disposé à prendre le risque que cela se reproduise.
Il peut tout à fait arriver que la peur soit ciblée sur les hommes, ou sur les femmes, ou sur les enfants… ou sur les personnes qui ont quelque chose de différent par rapport à l’habitude. Le port d’un chapeau, la marche avec une canne ou en fauteuil roulant, mais aussi la couleur de peau d’une personne suffisent à inquiéter certains individus qui n’arrivent pas à identifier cette nouveauté.

Mieux vaut prévenir que guérir
Familiariser les chiots aux humains dès leur plus jeune âge (dès que le vétérinaire a validé leur état sanitaire pour ce faire), est le meilleur moyen d’empêcher que la peur de l’Homme ne fasse son apparition. L’idéal serait que chaque chiot puisse rencontrer autant que possible des hommes, des femmes, des enfants et que ce contact soit positif. Le jeu, les contacts affectifs et les promenades sont d’excellents moyens pour nouer des relations agréables, pour faire naitre la confiance et la bonne entente entre ce petit être en devenir et son entourage humain.
Il en va de même pour les relations entre chiens : plus il y aura eu de rencontres amicales et positives durant les premiers mois de la vie du chiot, meilleure sera l’entente. Par contre, si l’on empêche le petit s’approcher trop près d’un adulte, on créée la peur future, puisqu’en interdisant au chien de voir ses congénères, on lui fait mémoriser qu’ils sont un danger.

Il a peur de monter en voiture
Variante : il essaie de se soustraire à son collier et à sa laisse.
Il n’a peut-être jamais appris à supporter ce type de contraintes ! Il faudra alors procéder avec beaucoup de patience, si possible en associant systématiquement quelque chose d’agréable au moment délicat à passer. Lui donner une friandise pour le faire grimper dans l’habitacle, ou au moment de lui attacher son collier est une stratégie qui fonctionne pratiquement à chaque fois. Plus on répètera l’exercice, plus on atténuera son inquiétude, jusqu’à la voir s’éteindre.

Quelles solutions ?
Toutes les peurs n’ont pas la même cause, donc il n’y a pas une seule recette miracle efficace à coup sûr, et pour toutes les situations. Il est important de redonner confiance à un animal terrorisé, et différents moyens existent pour cela. Face à une peur attribuée à un contexte précis, on peut tenter de le distraire au moment de l’arrivée du danger en lui proposant un jeu de balles, une friandise, ou son jouet préféré. On lui montrera ainsi qu’en présence de cette situation, les choses se passent plutôt bien : son maître s’occupe de lui, joue, le distrait.
Si par contre le chien se trouve dans un état d’anxiété permanent, la tâche sera de plus longue haleine. Il faudra reprendre la familiarisation du chien dès le commencement, en l’habituant peu à peu aux situations qui le stressent habituellement, mais de façon très progressive et très prudente. Est-il utile de rajouter que la brutalité ou la violence auraient exactement l’effet inverse que celui recherché, de même que de vouloir sauter les étapes trop rapidement. L’idéal est de se faire aider par un professionnel habitué à ce genre de travail : avec vous, il fera en sorte que le chien prenne confiance en lui, et surtout, en vous, qui êtes le gardien de sa sécurité.

Il a peur des orages et des bruits soudains !
Dans ces cas précis, il n’y a rien que l’on puisse faire. En effet, il n’est pas de notre ressort d’intervenir sur les conditions météorologiques ou sur l’environnement qui fait naitre des bruits imprévus.
Certes il existe aujourd’hui des disques faisant écouter des bruitages, mais rien ne permet de remplacer l’électricité produite par un orage. La seule chose que l’on puisse faire, c’est protéger le chien en l’isolant dans une pièce où il se sente bien, le temps que dure la perturbation.

SOURCE

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *


Mimi&Pya a écrit:
Gagner la confiance plutôt qu'exiger le respect!

Je s'appelle PowerUser! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
Yuriko
Compte inactif
Compte inactif
avatar

Féminin
Nb de messages : 1068
Localisation : Lille

MessageSujet: zone de confort   Lun 17 Fév 2014 - 13:01

un lien vers 2 articles que je trouve intéressant de Trisha McConnell

https://www.patriciamcconnell.com/theotherendoftheleash/tag/reinforcing-fear-in-dogs

Je peux poster une traduction un peu plus tard, c'est mieux de le faire ici ou d'ouvrir un autre post?
Revenir en haut Aller en bas
Yuriko
Compte inactif
Compte inactif
avatar

Féminin
Nb de messages : 1068
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Post-it "Le chien peureux / craintif"   Lun 17 Fév 2014 - 15:22

Okay, voilà la trad du premier article :

" Vous ne pouvez pas renforcer la peur; les chiens et l'orage "  (https://www.patriciamcconnell.com/theotherendoftheleash/you-cant-reinforce-fear-dogs-and-thunderstorms)


Citation :
Il y a eu de l'orage la semaine dernière pendant une tempête, et cela m'a rappelé combien une tempête peut être un évènement difficile dans la vie d'un chien (et pour ceux d'entre nous qui les aiment).
Comme la saison des orages approche, cela me parait être un bon moment pour parler de ce conseil si souvent répété, et pourtant si inexact donné aux propriétaires de chiens : "Il ne faut surtout pas caresser votre chien s'il court vous voir parce qu'il a peur de l'orage."

C'est juste faux. Totalement, complétement et absolument faux, mais à force de répétition, ce conseil a pris de l'ampleur.

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles ce conseil est faux, voici l'une d'elle : la peur est faite pour être aversive, c'est pourquoi c'est un moyen efficace de modifier le comportement et garder les animaux hors de danger quand ils rencontrent quelque chose qui pourrait les blesser. La peur est suffisamment aversive en elle même qu'aucune quantité de caresses ou de mots doux ne rendra votre chien encore plus tremblant qu'il l'est déjà quand il entend le bruit du tonnerre.

Voici un exemple qui illustre combien c'est difficile de renforcer la peur :
Imaginez que quelqu'un entre dans votre maison au milieu de la nuit. Disons qu'il est entré et qu'après qu'il est parti, un ami  s'assis avec vous sur le sofa, vous apporte du thé et vous enlace. Est ce que le thé et la sympathie vont vous rendre plus enclin à avoir peur si cela se reproduit la nuit suivante? Bien sûr que non.

Pouvez vous imaginer quelqu'un dire : " Bon, je comprends que tu ais peur, mais je vais t'ignorer parce que toute la sympathie que je t'offrirais pourrais te rendre encore plus peureux si ça se reproduisait. " Je ne sais pas pour vous, mais cette personne ne serait plus mon ami!

Quelqu'un dira que cet exemple n'est que de l’anthropomorphisme déplacé, mais ce procédé fonctionne de la même manière chez les chiens que chez les hommes. Le fait est qu'il est presque impossible de "renforcer la peur". La peur est très aversive, et en plus elle fonctionne à l'envers. Je suppose que si vous le faites suffisamment souvent, vous pourriez créer une association entre l'orage et les caresses, qui pourrait rendre votre chien peureux des caresses, mais c'est presque impossible d'aller dans l'autre sens.

C'est vrai que vous pouvez rendre votre chien plus effrayé qu'il ne l'est déjà, en faisant vous même quelque chose qui l'effraie, en le confrontant à des situations qui l'effraient déjà, ou en étant vous même effrayé. Les émotions sont contagieuses, alors si vous voulez que votre chien ait peur du tonnerre, ayez peur vous même! Mais vous ne le rendrez pas plus effrayé de l'orage si vous grattez sa tête en lui disant que ça va aller.

La mauvaise nouvelle, c'est que vos caresses ne vont pas forcément l'aider non plus..., dans le prochain article j'expliquerai comment aider un chien qui a peur de l'orage, mais il y a également des pistes et idées dans le feuillet "The Cautious Canine", que j'ai écris pour aider les chiens a vaincre leurs peurs, de façon humaine et efficace.

Voila, j'espère ne pas avoir fait de grosses fautes ;p
J'essaie de mettre le deuxième ce soir.
Il y a beaucoup d'articles sur son blog qui parlent de la peur chez le chien, notamment un qui parle spécifiquement de la phobie de l'orage, et un autre sur la peur des congénères, je les traduit et les met ici aussi?
Revenir en haut Aller en bas
Derby
Educateur Canin Pro'
Educateur Canin Pro'
avatar

Féminin
Nb de messages : 8260
Age : 49
Localisation : Cantal (15) Auvergne - Aurillac
Emploi : Educatrice, masseur, animatrice de stages canins ...

MessageSujet: Re: Post-it "Le chien peureux / craintif"   Lun 17 Fév 2014 - 15:24

Renforcer la peur chez le chien par Frédérique Bastidon

http://www.unmondedamis.fr/j-aimerais-vous-dire/97-renforcer-la-peur-chez-le-chien

On entend souvent dire : il ne faut pas caresser un chien qui a peur car la caresse est une récompense, dès lors en le caressant on renforce sa peur. A première vue cette affirmation semble logique pourtant je ne souscris pas à cette règle qui ne résiste pas à l’examen.

Que renforçons-nous par la récompense ? Un comportement bien sûr. Par exemple je veux que mon chien apprenne à aller au panier, je le récompense donc à chaque fois qu’il y va, ainsi je renforce ce comportement qui va ainsi augmenter

Mais la peur n’est pas un comportement, c’est une émotion et je ne vois pas comment on peut renforcer une émotion par la récompense. En d’autres termes je ne saurais pas apprendre à un chien à avoir peur sur commande par la récompense. La peur va se déclencher face à un stimulus mais je ne pourrais pas mettre un ordre dessus comme on le fait pour tous les apprentissages. Par contre, la caresse ou la friandise change l’émotion du chien ainsi en utilisant la nourriture quand le chien a peur, je lui apprends à associer cette situation à quelque chose d’agréable et par la même je change sa perception du stimulus et son état émotionnel.

Toutefois et c’est sans doute de là que vient la confusion, quand le chien a peur il va adopter un des 3 comportements suivants : se figer, fuir, ou faire fuir, et c’est là que le mauvais usage de la friandise peut être dangereux.

En effet pour faire fuir l’objet de ses craintes le chien va se montrer agressif, et si j’utilise la friandise alors que le chien est menaçant je renforce ce comportement. Je lui apprends que l’agressivité est le comportement à adopter dans cette situation. Mais en aucune manière je n’ai renforcé sa peur, ce que je fais c’est récompenser son agressivité. Aussi si je veux rééduquer un chien craintif je peux utiliser les friandises mais avant les manifestations d’agressivité, ce qui implique de ne pas être trop près du stimulus.

Certains diront que je joue sur les mots mais je ne le crois pas. D’abord parce que confondre émotion et comportement ne me parait pas anodin et conduit à se priver de la possibilité de travailler sur l’émotion d’une part et le comportement d’autre part. Ensuite parce que si l’on utilise la friandise il est important de savoir si elle va renforcer un comportement et dans ce cas d’identifier lequel ou si elle va modifier la perception du chien et donc son émotion. Je crois qu’il est important de se rappeler que c’est la perception du chien qui déclenche une émotion qui va engendrer un comportement. En clair le chien perçoit un stimulus comme dangereux, ce qui déclenche sa peur et conduit à un comportement.

Par exemple : mon chien voit un enfant qui crie et s’approche de lui en faisant de grands gestes, comme il n’a pas l’habitude il perçoit cette attitude comme dangereuse ce qui déclenche sa peur, il choisit de se figer, fuir ou faire fuir. Admettons qu’il ait choisi d’aboyer pour faire fuir, il y a de grandes chances que l’enfant s’éloigne. Le chien a appris qu’aboyer faisait fuir l’objet qui lui fait peur. Il recommencera forcément.

Maintenant supposons qu’à chaque fois que mon chien est en présence d’enfants qui crient et courent je lui donne des friandises avant qu’il aboie pour les faire fuir. Il va associer la présence d’enfants à quelque chose d’agréable, ainsi il ne les percevra plus comme un danger, dès lors il n’en aura plus peur et n’aura donc aucune raison d’aboyer pour les faire fuir. La friandise ainsi utilisée aura modifié la perception du chien et par la même son émotion et le comportement qui en découle.

Si au contraire dans cette même situation je choisi d’être neutre devant la peur du chien au motif que je ne veux pas renforcer sa peur par l’usage d’une récompense, alors mon chien qui a appris à faire fuir en aboyant et qui donc se récompense en adoptant ce comportement va continuer.

Je peux aussi choisir de crier sur mon chien, le gronder parce qu’il aboie, le punir peut être même, mais cela sera sans effet, d’ailleurs vous l’avez certainement déjà constaté. Le chien s’estime en danger il doit se protéger et il aboiera parce qu’il a appris que cela faisait fuir ce qui lui fait peur et que sa propre sécurité est plus importante que vos réprobations.

Peut être qu’à l’avenir quand votre chien aura peur, vous vous rappellerez ces lignes et vous comprendrez pourquoi vos réprimandes ne fonctionnent pas et essayerez vous autre chose ?
Frédérique BASTIDON
(Juin 2012)



Revenir en haut Aller en bas
http://www.autourduchien.fr
Derby
Educateur Canin Pro'
Educateur Canin Pro'
avatar

Féminin
Nb de messages : 8260
Age : 49
Localisation : Cantal (15) Auvergne - Aurillac
Emploi : Educatrice, masseur, animatrice de stages canins ...

MessageSujet: Re: Post-it "Le chien peureux / craintif"   Lun 17 Fév 2014 - 15:31

Yuriko ! Ô merci pour cette traduction Smile

oui oui met tout là et continue sur ta lancée svp Smile merci
Revenir en haut Aller en bas
http://www.autourduchien.fr
nono30
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 2203
Age : 43
Localisation : France Languedoc

MessageSujet: Re: Post-it "Le chien peureux / craintif"   Lun 17 Fév 2014 - 16:23

Tres chouette ces articles ! Ca fait reflechir...  thumright 
Revenir en haut Aller en bas
Yuriko
Compte inactif
Compte inactif
avatar

Féminin
Nb de messages : 1068
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Post-it "Le chien peureux / craintif"   Lun 17 Fév 2014 - 20:49

" Vous ne pouvez pas renforcer la peur; les chiens et l'orage  2ème partie"
 (https://www.patriciamcconnell.com/theotherendoftheleash/reinforcing-fear-ii-thunder-phobia-iii)


Citation :


Il y a quelques temps, j'ai écrit que l'on ne peut renforcer la peur, en utilisant l'exemple d'un chien qui a peur de l'orage. Pendant si longtemps, il nous a été dit que ce serait pire pour nos chiens si nous essayions de les réconforter quand ils ont peur. Comme je l'ai dit précédemment, la peur est aversive et les chiens qui sont terrifiés par le tonnerre ne vont pas l'être davantage parce que vous grattez leur ventre.

En effet, il existe des recherches qui montrent que nos caresses ont bien peu d'effet : Comme mentionné dans le magazine Bark en 2008, Dreschel et Granger (Sciences appliquées au comportement animal, 2005) ont montré que le niveau de cortisol, une mesure du stress, ne diminuait pas quand les propriétaires caressaient leur chien durant un orage. (le facteur le plus important pour diminuer le taux de cortisol étant la présence d'autres chiens) Cependant, notons qu'une étude par Odendaa et Meintjes ( Journal du vétérinaire 2003) montre que le cortisol chez le chien ne diminue pas quand nous les caressons dans d'autres contextes (bien que le notre diminue quand nous les caressons!).

Il est important de se souvenir que le taux de cortisol n'est pas l'unique et ultime indicateur des émotions. Les auteurs ont trouvés que d'autres indicateurs internes, telles que les hormones Oxytocine et Prolactine augmentaient quand les animaux étaient caressés, ce qui suggère que les caresses ont bien un effet positif. Et si le comportement d'un chien change tel qu'il n'est plus en train de haleter et tourner en rond quand je lui gratte le ventre, je vais lui gratter le ventre!

Voici un exemple qui s'est passé hier à la ferme. Ce n'est pas à propos de l'orage, mais c'est toujours instructif. La nuit dernière, mon voisin fermier était dans le champ de l'autre coté de la rue dans un tracteur d'une taille gigantesque. Dès que willie a entendu du bruit et regardé par la fenêtre, il a complètement paniqué, il courrait en rond, aboyant hystériquement avec les oreilles dressées, les yeux ayant doublé de taille et un air de terreur. Quand je l'ai entendu aboyé j'ai sincèrement cru que quelque chose de terrible était arrivé, il semblait si bouleversé. Dès que j'ai vu ce que c'était j'ai dit " Will, tout va bien!" et suis allée vers lui. J'ai utilisé ma voix d'une façon apaisante ( douce, à voix basse et des looooooooongues notes), me suis assise à coté de lui et lui ai demandé de rester tranquille.
J'ai massé la zone entre ses yeux et le coté de sa tête avec de longues caresses. Ses aboiements ont diminué, bien qu'un WOOOOOF sortait de sa gueule une fois toutes les 5-10 secondes au début. En environ 1 minute, il a cessé d'aboyer et se tenait tranquille sans que je l'aide. Finalement, il a baissé la tête et l'a enterrée entre mon corps et mon bras, comme s'il la cachait, je me souviens me sentir toute attendrie quand j'ai vu ça et dit "Aww cheri tout va bien!" Mais je pense qu'il recherchait autant le sentiment sécurisant de se sentir bercer que le simple fait de cacher sa tête.

Cet exemple me rappelle un problème dont je n'ai pas parlé dans mon premier post et dont je vais parler ici (merci aux personnes qui ont commenté à ce sujet). Le point est qu'il est possible d'augmenter la fréquence d'un comportement problématique dans certains contextes, même si la peur est un des motivateurs. Je suis d'accord sur le fait que le problème est plus compliqué que j'ai pu le suggérer dans mon premier post - l'ironie est que j'avais commencé à approfondir le sujet mais j'ai du supprimer des paragraphes parce que le post était trop long. Je n'aurai pas dû, car le sujet mérite plus de nuances que ce que j'ai suggéré.

Le fait est que vous pourriez causer des problèmes en renforçant involontairement des comportements dans certains contextes. Il y a 2 choses dont il faut se souvenir ici : la première est que la peur est une émotion, et le "renforcement" se réfère à quelque chose qui augmente un comportement. Vous ne pouvez pas techniquement renforcer une émotion, mais vous pouvez augmenter la fréquence d'un comportement. Dans le cas des chien phobique de l'orage je ne pense pas qu'il y ait de problème, parce que vous essayer de diminuer l'intensité de l'émotion, ce qui indirectement diminuerait les comportements problématiques. En plus si vous vous asseyez a coté de votre chien pendant un orage et qu'il arrête de tourner en rond et s'assoie a coté de vous, alors si vous renforcez quelque chose c'est simplement le comportement d'être assis a coté de vous.

Deuxièmement, la motivation est la clé ici. Si un chien aboie de peur après un invité, alors si l'invité lui envoie des bonbons ou des jouets ça ne renforce pas l'aboiement! Cela le diminue, parce que l'émotion de peur diminue et c'est cette émotion de peur qui déclenche le comportement. Une fois que le chien aura associé les invités avec des bonbons, son comportement va changer en battement de queue et joyeuses danses. C'est le Conditionnement Classique standard, et je peux vous dire après 22 ans d'expérience que ça marche merveilleusement bien avec beaucoup de chiens. Mais, si le chien aboie envers vos invités non parce qu'il est effrayé mais pour une autre raison, il est possible que vous pourriez augmenter la fréquence des aboiements. C'est pourquoi il est si important de pouvoir lire les chiens et de bien évaluer le comportement indésirable.
J'ai rencontré une fois un chien qui aimait vous sauter à la figure, joyeusement et qui ensuite explosait en aboiements à 10 cm de votre visage. Je pense qu'elle adorait quand on sursautait et que c'est ce comportement qui était clairement renforcé!

Je pense également que la manière dont vous réagissez face à la peur de votre chien est importante. Nous savons que les émotions sont contagieuses, donc il est important de ne pas avoir peur vous même. Dans les commentaires, Jennifer a parlé de l'importance de savoir paraitre cool et calme parfois, et je ne pourrais être plus d'accord. Si j'avais couru vers Willie et essayé de le caresser avec une voix anxieuse et un affect bouleversé, ça aurait très bien pu le rendre encore plus inquiet.

Patricia mets aussi  un lien vers une étude ici : http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S016815910900104X sur l'utilisation des thundershirts . L'étude à montré qu'il y avait un effet thérapeutique modéré à utiliser une cape moulante, mais aucune différence significative entre les types de capes (la cape placebo marchait aussi bien que la cape anti électricité statique).

Je poste les traductions des autres articles demain Smile
Revenir en haut Aller en bas
Derby
Educateur Canin Pro'
Educateur Canin Pro'
avatar

Féminin
Nb de messages : 8260
Age : 49
Localisation : Cantal (15) Auvergne - Aurillac
Emploi : Educatrice, masseur, animatrice de stages canins ...

MessageSujet: Re: Post-it "Le chien peureux / craintif"   Mar 18 Fév 2014 - 11:14

Citation :
Patricia mets aussi un lien vers une étude ici : http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S016815910900104X sur l'utilisation des thundershirts . L'étude à montré qu'il y avait un effet thérapeutique modéré à utiliser une cape moulante, mais aucune différence significative entre les types de capes (la cape placebo marchait aussi bien que la cape anti électricité statique).

c'est en effet ce qu'il ressort de témoignages : une aide, un petit mieux , mais pas une solution miracle (normal)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.autourduchien.fr
PowerUser
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 40997
Age : 41
Localisation : La galaxie
Emploi : Je s'appelle Groot!

MessageSujet: Re: Post-it "Le chien peureux / craintif"   Mar 18 Fév 2014 - 14:47

Merci pour ces précieuses traductions!!!!

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *


Mimi&Pya a écrit:
Gagner la confiance plutôt qu'exiger le respect!

Je s'appelle PowerUser! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
Yuriko
Compte inactif
Compte inactif
avatar

Féminin
Nb de messages : 1068
Localisation : Lille

MessageSujet: agressif réactif réactivité agression aboie grogne mord réactive agressive charge chope pince   Mar 18 Fév 2014 - 17:00

La phobie de l'orage chez le chien ( https://www.patriciamcconnell.com/theotherendoftheleash/thunder-phobia-in-dogs )



Citation :
J'avais promis un post sur les traitements de la phobie de l'orage chez le chien, ayant évoqué le sujet dans un précédent post sur le fait que réconforter votre chien ne fera pas empirer sa peur. Cette phobie est parfois un tel problème pour les chiens (et leurs humains), et tous ceux qui ont un chien qui en souffrent méritent de l'aide (ou juste du soutien!)

Tout ce que je peux faire ici est de nommer une partie des traitements que j'ai vu fonctionner. Une plus profonde discussion sur les traitements mériterait un livret. Je vous encourage à commenter pour dire aux autres ce qui a marché pour vous, parce que s'il y a bien une chose que j'ai apprise c'est qu'il n'y a pas un traitement qui marche pour tous les chiens.

Contre conditionnement classique :

C'est le premier traitement que je recommande, et il est particulièrement efficace dans les cas de phobie modérées. Je l'applique en ce moment de manière préventive avec mon chien Will qui est très sensible au bruit, mais qui jusqu’à présent n'a jamais réagit avec anxiété lors d'orages. Dans ce traitement, il faut associer quelque chose que le chien adore (bonbons ou jeu) avec une version modérée de l'objet de sa peur. Le but étant de conditionner votre chien à associer l'orage avec quelque chose qu'il adore, afin que sa réponse émotionnelle au tonnerre devienne "Oh chouette!" plutôt que "Oh non!".

- Il faut commencer au premier stimulus qui déclenche un signal de peur chez votre chien. Les chiens prévoient les orages si bien que vous pouvez les utiliser comme météorologues... commençant à s'agiter et pleurer quand le vent se lève, et dans des cas extrêmes, quand le baromètre descends bien avant que l'orage arrive.

- Le tonnerre (ou autre stimulus) doit être suffisamment faible pour ne pas déclencher de peur extrême ( vous pouvez également utiliser des CDs mais il faut avoir des enceintes bien réparties a travers la pièce).

- la récompense, doit vraiment avoir une forte valeur, pour que la réponse émotionnelle qu'elle engendre soit plus puissante que la peur du tonnerre

- Le tonnerre / bruit doit arriver en premier afin de devenir l'annonciateur de quelque chose de bien

- Il faut progresser pas a pas, augmenter graduellement le son.

En d'autres terme, vous entendez l'orage au loin, dites "Oh là, Bonbons du Tonnerre!" et donnez à votre chien un morceau de poulet ou lancez la balle s'il est plus motivé par le jeu.

Oui je sais, croyez moi, je l'ai vécu avec plusieurs chien. Vous voyez le problème... comment faire pour que les orages commencent en Mai avec des tout petits grondements et augmentent graduellement en intensité? Et bien vous ne pouvez pas (et si vous le pouvez, écrivez moi vite). Mais vous pouvez donner la récompense tant que l'orage est relativement lointain et arrêter quand il devient trop fort. J'allais dehors jouer a la balle avec luke quand le baromètre descendait et que le vent montait, on continuait à jouer jusqu’à ce que l'orage commence au loin, et ensuite on rentrait quand l'orage allait devenir trop fort qu'il surpasserait l'envie de jouer de luke. A l’intérieur je le laissais se coucher près de moi, pendant que je lui grattais le ventre en chantant et riant. Il lui a fallu 2 saisons pour dépasser sa peur (je dirais que sa phobie était modérée, contrairement à Pip dont la phobie était sévère et pour qui il a fallu 2 étés de "tonnerre = poulet").

La thérapie par les phéromones : 

J'ai eu plusieurs clients qui ont eu de bons résultats avec les  Dog Appeasing Pheromone (DAP), qui sont une réplique artificielle des phéromones produites par les glandes mammaires d'une femelle allaitante. C'est spécifique à l'espèce, sans odeur et tout ce que vous avez à faire c'est l'acheter et le brancher. Probablement le plus facile des traitements comportementaux connu de la science. Il y a pas mal de recherches sur le sujet et je l'ai recommandé à des clients pour plusieurs cas de problèmes anxieux chez les chats et chiens, et j'estime que cela à aidé au moins la moitié d'entre eux.

L'accupuncture /accupression :

Je n'ai jamais utilisé dans le cas de phobies de l'orage, mais comme déjà mentionné, je l'ai utilisé pour divers problèmes avec de bons succès.

Les bandages :

Je suis curieuse de voir des commentaires sur l'utilisation de ces bandages (développés à l'origine par Linda Tellington - TTouch). La théorie est que dans un sens général, se sentir enveloppé procure une sensation de confort et de sécurité. Plus précisément, la spéculation est que la stimulation neuronale continue sur le corps du chien le distrait de sa peur au minimum (un procédé fréquemment appelé "effet d'ombrage", dans lequel un stimuli domine le système nerveux d'un animal) ou au mieux, stimule la production d'endorphines qui désactivent l'amygdale et créent une sensation de calme.
J'ai essayé les bandes sur Pip, et elle semblait calme, mais c'est aussi parce qu'elle avait simplement arrêté de bouger. Je n'étais pas sure de si elle était détendue ou léthargique mais après 10 minutes elle se couchait et s'endormait, alors je me suis détendue et l'ai essayé l'orage suivant. Cela semblait miraculeux au début, elle a dormi pendant les 2 orages suivants. Mais la tempête suivante fut terrible  et cela n'a plus jamais fonctionné après. Avez vous déjà essayé les bandes? Il y a beaucoup de produits du genre commercialisés maintenant, mais je n'ai jamais vu de recherches qui prouvent qu'ils seraient plus efficace qu'un bandage à la TTouch ou un vieux T shirt moulant.

Un abri :

J'ai déja écrit a propos d'un chien dont le travail était de protéger des champs de végétaux des cervidés, et qui était si effrayé par l'orage qu'il aurait couru à travers la clôture électrique risquant sa vie sur l'autoroute. Les propriétaires ont construit un abri pour lui et son humain, Barb, a passé plusieurs nuits terré dans cette caverne recouverte de paille à distribuer du poulet durant les orages. Cela a marché à merveille, mais il a fallu une humaine dédiée à courir à travers champ pendant 2 mois pour arriver à l'abri avant l'orage!
Les abri peuvent être à l’intérieur des maisons aussi, j'ai eu plusieurs clients qui ont fait le contre conditionnement dans un placard et qui gardaient un chien anxieux face à un orage, mais qui pouvait se mettre en boule et dormir dans son abri pendant les orages.

Thérapie par le son :

J'ai parlé déjà des travaux de Leeds et Wagner dans le développement de musique désignée à calmer les chiens. Leurs travaux sont basés sur des solides principes biologiques, et j'ai vu plusieurs cas dans lesquels des chiens anxieux apparaissaient plus calmes quand on jouait leur musique. Leur livre et CD est disponible ici : http://www.patriciamcconnell.com/store/Through-a-Dog-s-Ear.html

Eliminer l'electricite statique :

Nicola Dodman a suggéré il y'a quelques années qu'une partie de la peur des chiens de l'orage était due à l’électricité statique. Une personne a commenté qu'en désespoir de cause elle a frotté la fourrure de son chien avec une serviette anti-electricité statique et que ça avait aidé. Je sais que Tufts fait une étude sur les Storm Defender (capes destinées à combattre l'electricité statique), mais je n'ai pas encore vu les résultats.

La liste continue...

il y a tant de méthodes que les gens ont essayé. Claudeen McAulifee a fait un livret sur les traitements, de l’homéopathie aux huiles essentielles à la mélatonine ... Le livre s'appelle Big Bang! et c'est le seul à ma connaissance qui porte strictement sur le sujet des phobies sonores. Elle ne parle pas de contre conditionnement mais évoque plusieurs traitements non intrusifs ( incluant l'utilisation de lumière rose... intéressant!)

Et enfin, la médication :

Des cas sérieux de phobie de l'orage peuvent être très dangereux. J'ai eu des clients dont les chiens s'enfuyaient, et d'autres dont les chiens sautaient par la fenêtre du deuxième étage, se mutilant au passage. Je n'hésiterai pas a diriger quelqu'un vers son vétérinaire pour ajouter un traitement médical en supplément d'un contre conditionnement ou autre méthode, si leur chien présente une forme très sérieuse de Phobie sonore. Dans les cas les plus sérieux les vétérinaires ont prescrit à la fois un antidépresseur tricyclique (clomicalm par ex) et un tranquillisant à action rapide (diazepam). J'ai constaté au travers des années qu'une combinaison de médicaments, contre conditionnement et un abri conduisent à résoudre les problèmes, mais j'ajouterai maintenant la musique de Dog's Ear sans aucun doute.

Ceci dit encore, chaque chien est different et tous les chiens ne peuvent pas être soignés. Comme John Paul Scott m'a dit une fois avant de mourir "Bien sur que les chiens ont peur du tonnerre, pour eux c'est comme si DIEU GROGNAIT."
Revenir en haut Aller en bas
PowerUser
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 40997
Age : 41
Localisation : La galaxie
Emploi : Je s'appelle Groot!

MessageSujet: Re: Post-it "Le chien peureux / craintif"   Mar 18 Fév 2014 - 17:13

Ben dis donc dis donc dis donc dis donc dis donc dis donc dis donc dindon! Shocked

  

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *


Mimi&Pya a écrit:
Gagner la confiance plutôt qu'exiger le respect!

Je s'appelle PowerUser! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Post-it "Le chien peureux / craintif"   Mar 18 Fév 2014 - 17:30

Merci pour cette traduction super intéressante!!!
Revenir en haut Aller en bas
OuiBonChien
Educateur Canin Pro'
Educateur Canin Pro'
avatar

Féminin
Nb de messages : 1762
Age : 51
Localisation : 26 Drôme
Emploi : Educ. Canin Comportementaliste

MessageSujet: Re: Post-it "Le chien peureux / craintif"   Mer 19 Fév 2014 - 9:38

Très intéressants ces articles. Merci !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ouibonchien.sitew.com
cahag
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 597
Localisation : Ardennes
Emploi : En formation en Naturopathie

MessageSujet: Re: Post-it "Le chien peureux / craintif"   Mer 19 Fév 2014 - 10:48

Très intéressant tout ça !

Suite aux soucis avec Hagen , Laetitia ( qui nous suit avec Hagen / méthode bon chien ) avait fait un article sur les chiens anxieux qui est pas mal non plus je trouve , après , si ça ne vous conviens pas , supprimez le lien ;-)

http://www.ouafmag.com/chien-anxieux/

Après , on avait approfondi tout ceci vu qu'Hagen n'a pas manqué de stimulations petit , elle l'a bien compris , on en est arrivé au fait qu'avec l'arrivée des hormones , il n'est plus parvenu aussi bien à gérer certaines choses de la vie quotidienne , un peu comme une hyper sensibilité , on l'a donc désensibilisé au niveau des véhicules , certain promeneurs avec chapeau ou autre ...

On est au stade où il est déjà bien plus calme qu'à un certain moment , il se pose plus facilement pour dormir à la maison , même si je suis dans une autre pièce ( sur cette attachement aussi on a du bosser )

Reste encore le soucis des autres chiens , ça sera plus long mais la longe multi-points aide déjà beaucoup ...

Et les visites à la maison mais ça , c'est pas bien grave du moment qu'il est mieux dans sa tête , les visiteurs attendrons   
Revenir en haut Aller en bas
http://crulinette.com
Yuriko
Compte inactif
Compte inactif
avatar

Féminin
Nb de messages : 1068
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Post-it "Le chien peureux / craintif"   Mer 19 Fév 2014 - 13:16

Encore un article de Trisha ... elle est prolifique en la matière  u 

Sur les fondements de la peur; le lien ici : http://www.patriciamcconnell.com/sites/default/files/Bark%202009%20Sep-Oct%20Fear%20in%20Dogs.pdf

Et la traduction :

Citation :

La peur chez le chien : Ou commence -t-elle?

Imaginez un portefeuille qui tombe d'une chaise à proximité de 2 chiots de 7 mois. Terrifié, l'un d'entre eux refuse de s'approcher de l'objet. Sa sœur jette un coup d’œil, renifle un coup et passe au dessus pour aller continuer ses activités. Des scénarios comme ça arrivent tous les jours à Holly et Kit, 2 chiots Border Collie X Beagle adoptés par l'éditeur il y a quelques mois.

Sauvés d'un refuge dans le Kentucky plus tôt dans l'année, les sœurs Holly et Kit vivent dans leur nouvelle maison en Californie depuis plusieurs mois maintenant. Pour ce qu'on en sait, les 5 premiers mois de leur vie étaient loin d'être idéaux ; il semble qu'elles aient vécu à l’extérieur toutes seules et avaient peu de contact avec l'humain. Sans surprises, à leur arrivée dans leur nouveau foyer, elles était très timides et peureuses. Depuis, Kit est sortie de sa coquille, jouant joyeusement dans les parcs canins avec sa copine Lola. Pour Holly c'est une autre histoire, elle est adorable à l'intérieur mais très réservée dans d'autres contextes. Même chez elle, de petits changement dans son environnement (comme un portefeuille qui tombe) la submergent.

Que des sœurs se comportent différemment n'est pas choquant pour ceux d'entre nous qui ont des enfants ou des frères et sœurs, ou quiconque aura vu un chiot se battre contre tout pendant que son frère accepte calmement tout ce qui lui arrive. Nous savons tous que frères et sœurs, humains ou canins, ne sont pas des clones. Peu importe combien ils sont similaires, de petites différences génétiques suffisent à créer de grande variations de comportements. Mais au delà de ça, que savons nous de ce qui influence l'approche de la vie des chiens? Qui a t il de nouveau dans notre compréhension de l’ontogenèse de la peur? Et en particulier, qu'est ce qui peut faire d'un chien peureux comme Holly un chien si différent de son extravertie de sœur?

Le programme génétique.
La réponse commence, dans la planification génétique de chaque chien, qui est unique à cet individu. Après tout, le but de la reproduction sexuée est la variation. Chaque parent contribue à un brin d'ADN de la double hélice qui constitue chaque chromosome et les brins se mélangent de manières unique à chaque fois qu'une nouvelle vie est crée ***(Cf Note en bas du post). Ainsi, chaque individu est le résultat d'une combinaison de gène unique. Dans un environnement avec des variations (peut être une sécheresse une année et une inondation l'année suivante) la variation génétique augmente la chance qu'un individu va survivre alors que d'autres non, assurant ainsi la continuité d'au moins quelques individus de l'espèce.

Cette variation n'est pas une nouveauté pour les amoureux des chiens - nous sommes tous familiers des variations des physiques canins, du museau court du carlin au museau fin du Saluki. Cette variation induite par la génétique est également vraie en ce qui concerne des prédispositions comportementales. Selon des recherches menées depuis les 30 dernières années sur les personnalités, une des plus héritable caractéristique comportementale est liée au comportement de Holly et Kit. Ce qui est maintenant appelé le continuum timide-hardi est un aspect de la personnalité que l'on retrouve aussi bien chez le macaque rhésus, le bétail, l'humain et le chien entre autres. Il semble que certains points du spectre timide-hardi possèdent leurs avantages à différents moments. Par exemple, le primatologue Steve Suomi a remarqué que dans certaines conditions, des mâles macaques réservés se reproduisent avec plus de réussite que les mâles plus téméraires. Les timides quittent leur troupe natale plus tardivement, et donc arrivent dans une nouvelle troupe plus grands et mieux capable de se défendre quand ils sont défiés par les mâles établis dans la troupe. (Mais des fois cela sert d'être courageux et hardi; et s'il n'y avait que quelques troupes dans la zone et que les hardis s'y établissent avant que les timides s'y aventurent?)

On peut facilement imaginer comment dans certains contextes, les progénitures des chiens ont été bien servi par leur coté téméraire (être le premier à s'aventurer près d'un campement humain) mais aussi par leur coté timide et méfiant (laissant un frère être  celui qui va jouer avec ce gros animal que les humains appellent un lion). Ce qui reste obscur est de savoir à quel point l'apparence physique d'un chien est lié à ses tendances comportementales. Holly ressemble plus à un Border Collie que sa sœur Kit et, en général, nous savons que la timidité est relativement commune dans beaucoup d'espèces de chiens de troupeau. Pourrait-il y avoir un lien entre l'apparence et la personnalité?

Bizarrement, il y a très peu de recherches sur ce sujet, mais l'éthologue suédois Kenth Svartberg fait un travail intéressant sur la personnalité des chiens pendant qu'il était a l'université de Stockholm. Une de ses études montra " de grandes différences comportementales entre les races en ce qui concerne les traits : joueur, curieux/hardi (similaire au continuum timide-hardi mentionné plus haut), sociabilité et agressivité". clairement, il apparait y avoir des liens génétiques solides entre l'apparence et le comportement. Cela veut-il dire que le patrimoine génétique de Holly a plus de Border Collie? Peut être. Bien sûr, nous ne le saurons jamais, mais il est certainement possible de prédire des liens entre l'apparence d'un chien et sa personnalité même au sein d'une même fratrie.

Lieu de départ.
Au delà d'une compréhension du rôle génétique, la recherche se concentre de plus en plus sur l'effet de l'expérience in-utero sur le développement et, plus tard, la santé et le comportement d'un individu. Jusqu'à récemment, nos considérations développementales se sont focalisées sur l'influence de la génétique et de l'environnement pendant les premières phases du développement - le vieil argument inné/acquis, comme il était. La période qui définissait ces premières phases commençait à la naissance et suivait l'animal durant l'enfance, l'adolescence puis l'age adulte. Cependant de nouvelles informations nous ont alerté sur l'influence importante des expériences in-utero, un environnement que l'on ne considérais pas jadis comme ayant une importance sur le développement futur. La plupart des recherches dont je vais parler ont été faites sur les humains, mais il n'y a pas de raison biologique de ne pas généraliser aux canidés.

En général, l'influence de l’expérience de la mère sur son fœtus est profond: Son schéma de sommeil apprend à l'enfant le cycle du jour et de la nuit. Ses préférences culinaires influencent l'enfant après la naissance, si la mère est privée de nourriture, l'enfant sera pré disposé à du diabète ou une cholestérolémie élevée en tant qu'adulte. Pour en revenir à la peur, une mère souffrant d'anxiété extrême durant sa grossesse expose ses bébés à des risques plus grands de développer de l'anxiété et un tempérament peureux, même en tant qu'adulte. Apparemment, les niveaux de cortisol produits par la mère stressée, engendrent un nombre plus réduit de cellules réceptrices de cortisol chez le chiot ( ou le nourrisson ou le bébé singe etc.). Ce nombre plus faible de cellules réceptrices signifie que le cerveau du chiot est incapable de percevoir et répondre à de haut niveau de cortisol dans son propre corps tant que son système n'est pas surchargé en cortisol. Alors le cerveau se met en alerte rouge, envoyant les émotions en mode "panique totale", même dans des situations qui ne seraient que moyennement stressantes pour un individu "normal".

En plus de l'influence significative de la mère sur les petits, nous savons que l’expérience de chaque individu dans l’utérus est différent. De petites différences de nutriments par exemple, ont longtemps été considérées comme étant un facteur de différence dans la taille et la santé des bébés d'une même portée. Même les clones génétiques (vrais jumeaux) ne sont pas identiques. Même s'ils se ressemblent, ils ont généralement des personnalités bien différentes. Comme ils se sont développé à partir des même gènes, seule l'expérience in utero peut être prise en compte pour leurs différence de comportement. Les psychologues du développement découvrent que le développement dans l'utérus est comme une danse entre les jumeaux qui, le temps qu'ils naissent, aura formé leur personnalité.

Un autre exemple de l'influence du développement in -utero est ce qui est appelé "l'androgénisation". Dans ce phénomène, des femelles d'une portée sont en permanence affectées par les androgènes produits par les chiots mâles qui les entourent dans les cornes utérines. L'androgène est le précurseur de la testostérone, et les femelles qui "baignent" dedans, peut être parce qu'elle sont placées entre beaucoup de mâles, tendent à se comporter différemment d'autres femelles une fois adultes. Les femelles androgénisées se comportent davantage comme des mâles, des fois, leur appareil génital est plus large, et souvent elles sont davantage agressives envers les individus du même sexe.

Et donc, même avant leur naissance, des expériences profondément différentes ont pu former Holly et Kit. La combinaison d'empreintes génétiques différentes, et différentes expériences in utero ont donné deux chiens avec des personnalités et tolérances très différentes. Même si elles ont grandi ensemble, ces débuts suggèrent qu'un environnement similaire va les affecter différemment au fur et à mesure de leur développement. Holly sera surement plus prudente que Kit, parce que, la plupart de ce qui fait qui elle est a été établi  avant sa naissance. Cela ne veut pas dire que Holly ne pourra pas se sentir à l'aise au parc canin ou en présence d'un portefeuille, mais cela nous rappelle combien et pourquoi chaque chien est une création unique et spéciale. Et spéciaux ils le sont, chacun d'entre eux!
Bonne chance Holly, on t'encourage!


*** Je me permets une petite remarque ici, la biologiste en moi ne pouvant s'en empêcher... Cette phrase me semble érronée, ou du moins mal formulée. Les 2 brins d'une hélice d'ADN sont complémentaires, on reçoit 2 brins de sa mère et 2 de son père. Les 2 brins forment une chromatide qui se duplique pour donner un chromosome, donc on a un chromosome du père et un de la mère. Bref, je ne sais pas si c'est juste mal formulé dans l'article ou si c'est moi qui suis trop pointilleuse ou si ce sont les études qui sont trop loin ... Si jamais quelqu'un de calé en génétique passe par là...  d


Dernière édition par Yuriko le Mer 19 Fév 2014 - 14:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Derby
Educateur Canin Pro'
Educateur Canin Pro'
avatar

Féminin
Nb de messages : 8260
Age : 49
Localisation : Cantal (15) Auvergne - Aurillac
Emploi : Educatrice, masseur, animatrice de stages canins ...

MessageSujet: Re: Post-it "Le chien peureux / craintif"   Mer 19 Fév 2014 - 13:21

Trisha ? Patricia ? ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.autourduchien.fr
Yuriko
Compte inactif
Compte inactif
avatar

Féminin
Nb de messages : 1068
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Post-it "Le chien peureux / craintif"   Mer 19 Fév 2014 - 13:24

Ah oui Trisha = Patricia Mcconnell  Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Post-it "Le chien peureux / craintif"   Mer 19 Fév 2014 - 13:30

Je pense que c'est mal dit car mal compris/traduit (je ne sais pas): chaque parent donne un chromosome (qui est bien composé d'une double-hélice), car chaque chien (et chaque humain, pareil) porte DEUX chromosomes "identiques" de chaque (je dis "identique" entre guillemets car en fait, les chromosomes sont "identiques" mais portent des allèles différents des mêmes gènes...

Pour faire simple, chaque parent donne une "version" différente du même chromosome, avec des allèles différents...
Revenir en haut Aller en bas
Vazaha
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 14355
Age : 29
Localisation : Près de Crémieu
Emploi : Serviteur dévoué de ses 4 pattes

MessageSujet: Re: Post-it "Le chien peureux / craintif"   Mer 19 Fév 2014 - 13:35

Ca semble bien être une erreur ou très très mal dit, les chromatides des chromosomes sont séparées lors de la formation des gamètes, mais chaque chromatide est bien entendue constituée d'une double hélice d'ADN (soit 2 brins complémentaires). Les brins ne sont séparés que lors de la réplication qui aura lieu plus tard ^^ (et ils ne sont pas "séparés" entièrement, uniquement dans l'oeil de réplication, puisqu'ensuite ils sont associés au brin néoformé...)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Post-it "Le chien peureux / craintif"   

Revenir en haut Aller en bas
 
Post-it "Le chien peureux / craintif"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Post-it "Le chien peureux / craintif"
» des nouvelles du chien peureux d'Orly ?
» Chien peureux/craintif
» chien craintif
» American Staff très peureux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
°°L'Education Canine et les Méthodes Positives & Amicales°° :: L'APPROCHE POSITIVE ET AMICALE :: * EDUCATION CANINE & COMPORTEMENT CANIN *-
Sauter vers: