°°L'Education Canine et les Méthodes Positives & Amicales°°


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Rapport qualité/prix: quel choix de croquettes?
par Kirito2017 Aujourd'hui à 17:37

» Nos bons plans vacances (Hotel ou autres) avec nos chiens !
par Poupoune Aujourd'hui à 17:03

» Chien qui mordille les pieds
par sulla Aujourd'hui à 16:48

» Formation éducateur canin: aides financières?
par Vuux Aujourd'hui à 16:41

» La hooper agility
par Kinya Aujourd'hui à 16:17

» Neva, petite border ADOPTÉE
par Pomme Aujourd'hui à 14:15

» Le Staffordshire Bull Terrier : le staffie
par PowerUser Aujourd'hui à 10:51

» Evolution "physique" de vos chiens
par PowerUser Aujourd'hui à 9:01

» Le rappel
par Kirito2017 Sam 19 Aoû 2017 - 20:28

Sujets similaires
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Annonces

A propos du Forum

Nous tenons à préciser que ce forum a été créé dans le but de vous faire découvrir la possibilité d'une éducation utilisant une approche positive et respectueuse de votre chien.

Si vous avez des problèmes avec votre ou vos chiens, nous vous recommandons vivement de faire appel à un éducateur canin spécialisé en rééducation comportementale ou à un comportementaliste (utilisant le renforcement positif et aucun outil coercitif, cela va sans dire).

Les explications et conseils donnés sur ce forum ne sont là que pour vous orienter et vous informer des possibilités qui vous sont offertes pour éduquer votre compagnon à quatre pattes.

L'Equipe du Forum

Asso’ Bêtes de Scène


L'association « Bêtes de Scène » (association de protection animale de loi 1901) est située près de Bain de Bretagne (35).

Plus d'infos sur le site
CLICK!
& sur le forum
CLICK!


Partagez | 
 

 La notion de punition

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La notion de punition   Sam 9 Juin 2012 - 11:09

Pour repondre a ta question Dage, il a un an, je croit connaitre sa motivation , je me lève toujours a la même heure d habitude, mais cela fais deux week end de suite que je me leve un peu plus tard.
Pour moi ce serais de l ennui, je vais lui donner une peluche pour l occuper en esperant que ca l interressera plus que mon divan.
Mais si cela se reproduit comment je doit réagir?
Revenir en haut Aller en bas
PowerUser
 
 


Nb de messages : 41080

MessageSujet: explosion comportement éteindre renforcer extinction ignorer   Sam 9 Juin 2012 - 11:21

DianaScoubi, tu as cherché sur le forum les posts qui parlaient de ce problème car des solutions y sont déjà données.

Je te conseille de te greffer sur un des posts ci-dessous afin que nous puissions continuer à parler de la pertinence de la punition sur ce post-ci:

http://educationcanine.forumactif.com/t10252-destruction-massive-en-mon-absence?highlight=destruction

http://educationcanine.forumactif.com/t11622-apprendre-a-ne-pas-detruire-nos-affaires?highlight=detruire

http://educationcanine.forumactif.com/t10966-il-detruit-tout?highlight=d%E9truit

http://educationcanine.forumactif.com/t9037-il-detruit-mon-lit?highlight=d%E9truit

Bonne lecture.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La notion de punition   Sam 9 Juin 2012 - 11:48

Merci PowerUser.
Revenir en haut Aller en bas
PowerUser
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 41080
Age : 41
Localisation : La galaxie
Emploi : Je s'appelle Groot!

MessageSujet: Re: La notion de punition   Sam 9 Juin 2012 - 11:49

Je t'en prie, j'espère que tu trouveras plein de réponses et sinon, remontes un des posts pour poser d'autres questions.

Wink

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *


Mimi&Pya a écrit:
Gagner la confiance plutôt qu'exiger le respect!

Je s'appelle PowerUser! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
Derby
Educateur Canin Pro'
Educateur Canin Pro'
avatar

Féminin
Nb de messages : 8260
Age : 49
Localisation : Cantal (15) Auvergne - Aurillac
Emploi : Educatrice, masseur, animatrice de stages canins ...

MessageSujet: Re: La notion de punition   Sam 9 Juin 2012 - 12:34

DianaScoubi a écrit:
Bonjour,je ne c'est pas si c'est le bon endroit pour poser ma question mais voila , comment faut t'il réagir quand le chien détruit tout?
Je vous explique: quand je me suis levée horreur la moitié de mon divan devoré, plante a terre avec la terre partout, chaises sacagée, et pipi caca partout....
On dit te ne pas punir comme je ne l ai pas pris sur le fait ok , mais la c'est la deuxieme fois que ca arrive et la ca devient

comment faut il réagir ? = déjà : trouver la cause / trouver pourquoi il fait cela

ensuite c'est sur la cause qu'il faut intervenir

Revenir en haut Aller en bas
http://www.autourduchien.fr
Derby
Educateur Canin Pro'
Educateur Canin Pro'
avatar

Féminin
Nb de messages : 8260
Age : 49
Localisation : Cantal (15) Auvergne - Aurillac
Emploi : Educatrice, masseur, animatrice de stages canins ...

MessageSujet: Re: La notion de punition   Sam 9 Juin 2012 - 13:38

Poweruser :
Citation :
Et oui, les exemples donnés par Derby sont bons et ils aident grandement à faire prendre conscience aux maîtres de la portée de leurs actions ou de leurs idées concernant les chiens

Et ça, c'est très important pour amorcer un début de remise en cause.

oui mais j'avoie que parfois je fatigue ......quand ce qui est une évidence et même mise en exergue par les scientifiques trouve encore des réfractaires .....
Revenir en haut Aller en bas
http://www.autourduchien.fr
Derby
Educateur Canin Pro'
Educateur Canin Pro'
avatar

Féminin
Nb de messages : 8260
Age : 49
Localisation : Cantal (15) Auvergne - Aurillac
Emploi : Educatrice, masseur, animatrice de stages canins ...

MessageSujet: Re: La notion de punition   Sam 9 Juin 2012 - 13:39

quand sur un autre forum je lise ceci suite à cette article du livre de J. Bouchard :

... " oui ,mais pour moi un chien ne réagit pas comme un humain ,donc pour moi il faut réfléchir plus et ce n'est pas la bonne réponse ,désolée " .....

....ça me laisse sans voix ....et oui aujourd'hui je fatigue ...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.autourduchien.fr
Derby
Educateur Canin Pro'
Educateur Canin Pro'
avatar

Féminin
Nb de messages : 8260
Age : 49
Localisation : Cantal (15) Auvergne - Aurillac
Emploi : Educatrice, masseur, animatrice de stages canins ...

MessageSujet: Re: La notion de punition   Sam 9 Juin 2012 - 13:41

Je rajoute donc ceci :

Le positif résumé en 1 minute par les chercheurs du MIT
Massachusetts Institute of Technology

Les chercheurs du MIT :

http://www.youtube.com/watch?v=NLMzn9HQVKk&feature=share
Revenir en haut Aller en bas
http://www.autourduchien.fr
pycashu31
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 2560
Age : 24
Localisation : toulouse
Emploi : Etudiante cynologiste, monitrice de club d'éducation le Tobby Club31

MessageSujet: Re: La notion de punition   Sam 9 Juin 2012 - 13:42

J'ai mis aussi l'article sur le forum de mon assoc' ils sont asser tradi mais bon discrètement je met quelque article en positif
Revenir en haut Aller en bas
Derby
Educateur Canin Pro'
Educateur Canin Pro'
avatar

Féminin
Nb de messages : 8260
Age : 49
Localisation : Cantal (15) Auvergne - Aurillac
Emploi : Educatrice, masseur, animatrice de stages canins ...

MessageSujet: Re: La notion de punition   Sam 9 Juin 2012 - 13:46

ahahahha ouui tu fais bien

doucement comme ça ..ça avance Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://www.autourduchien.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La notion de punition   Jeu 18 Oct 2012 - 14:05

Bonjour, je lis cet article avec intêret. Je n’accroche pas à la comparaison sur la contravention -c'est pas pour te fatiguer derby- mais reste adepte du concept qui vise à récompenser les bons comportements.
Est ce qu'il serait possible de préciser le concept de punition sous entendu dans l'article? C'est pour avancer dans la réflexion sur la base de vocabulaire commun.
Car si je valorise continuellement les bons comportements, pour ma part je signale ma désapprobation sur certains des mauvais. (jamais en apprentissage en revanche)
Dans la conception de base, ce signalement est-il considéré comme "punitif"?

(Signalement = tutututut, grognement, interpellation en haussant le ton)

Pour ma part, j'ai du mal à imaginer fonctionner sans au quotidien, surtout pour les arrivées dans des nouveaux contextes (chez des amis, etc), juste pour indiquer au chien ce qui est permis ou pas, histoire de vite fixer les repères. C'est pour ca que je pose la question.
Je précise que je ne lance aucun débat, c'est juste pour préciser Wink

(et j'imagine qu'en fouillant un peu plus sur le forum je devrais trouver d'autres indices Wink )
Revenir en haut Aller en bas
Derby
Educateur Canin Pro'
Educateur Canin Pro'
avatar

Féminin
Nb de messages : 8260
Age : 49
Localisation : Cantal (15) Auvergne - Aurillac
Emploi : Educatrice, masseur, animatrice de stages canins ...

MessageSujet: Re: La notion de punition   Jeu 18 Oct 2012 - 14:19

Citation :
Je n’accroche pas à la comparaison sur la contravention -c'est pas pour te fatiguer derby- mais reste adepte du concept qui vise à récompenser les bons comportements.

??
je ne comprend pas ce que tu veux dire
Revenir en haut Aller en bas
http://www.autourduchien.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La notion de punition   Jeu 18 Oct 2012 - 14:40

Pardon si je me suis mal exprimée Wink

En gros, je me demande si quand je dis "non", ou que je grogne un coup, cela rentre dans le domaine de la punition?
Revenir en haut Aller en bas
Derby
Educateur Canin Pro'
Educateur Canin Pro'
avatar

Féminin
Nb de messages : 8260
Age : 49
Localisation : Cantal (15) Auvergne - Aurillac
Emploi : Educatrice, masseur, animatrice de stages canins ...

MessageSujet: Re: La notion de punition   Jeu 18 Oct 2012 - 14:42

Perso je ne fais pas ça ...
j'use soit de

- neutralité
- ou de redirection

mais pour certaines personnes comme Emilie Larhman par exemple les : non non , tsiiiit tsiiit etc sont des punitions positives (P+)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.autourduchien.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La notion de punition   Jeu 18 Oct 2012 - 15:05

D'ac, merci
Revenir en haut Aller en bas
laetitia234
Compte inactif
Compte inactif
avatar

Féminin
Nb de messages : 176
Age : 48
Localisation : suisse
Emploi : maitresse

MessageSujet: Re: La notion de punition   Ven 19 Oct 2012 - 19:48

Derby puis-je partager ton message sur FB ???
Revenir en haut Aller en bas
Derby
Educateur Canin Pro'
Educateur Canin Pro'
avatar

Féminin
Nb de messages : 8260
Age : 49
Localisation : Cantal (15) Auvergne - Aurillac
Emploi : Educatrice, masseur, animatrice de stages canins ...

MessageSujet: Re: La notion de punition   Lun 22 Oct 2012 - 13:10

laetitia234 a écrit:
Derby puis-je partager ton message sur FB ???

quel message ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.autourduchien.fr
laetitia234
Compte inactif
Compte inactif
avatar

Féminin
Nb de messages : 176
Age : 48
Localisation : suisse
Emploi : maitresse

MessageSujet: Re: La notion de punition   Mar 23 Oct 2012 - 10:45

laetitia234 a écrit:
Derby puis-je partager ton message sur FB ???

le tout premier de ce post !
Revenir en haut Aller en bas
Derby
Educateur Canin Pro'
Educateur Canin Pro'
avatar

Féminin
Nb de messages : 8260
Age : 49
Localisation : Cantal (15) Auvergne - Aurillac
Emploi : Educatrice, masseur, animatrice de stages canins ...

MessageSujet: Re: La notion de punition   Mar 23 Oct 2012 - 10:57

oui si tu mets la source comme moi y a pas de soucis
c'est un passage que j'ai copié de son livre
Revenir en haut Aller en bas
http://www.autourduchien.fr
laetitia234
Compte inactif
Compte inactif
avatar

Féminin
Nb de messages : 176
Age : 48
Localisation : suisse
Emploi : maitresse

MessageSujet: Re: La notion de punition   Mar 23 Oct 2012 - 16:47

ok merci , je croyais que c'etait de toi d
Revenir en haut Aller en bas
Derby
Educateur Canin Pro'
Educateur Canin Pro'
avatar

Féminin
Nb de messages : 8260
Age : 49
Localisation : Cantal (15) Auvergne - Aurillac
Emploi : Educatrice, masseur, animatrice de stages canins ...

MessageSujet: Re: La notion de punition   Mar 23 Oct 2012 - 16:50

Non regarde , j'ai bien la source dessous (ici en rouge)

Pourquoi punir ne sert à rien

… « Le truc : ignorez les comportements indésirables et renforcez ceux que vous aimez. Tout animal, y compris l’homme, recommence les comportements appris pour lesquels il a été renforcé. C’est une loi infaillible et incontournable. Je suis récompensé, alors je vais recommencer !
Par contre, le contraire n’est pas toujours vrai. J’aime ça et je suis puni ? aucune leçon à en tirer ! Un comportement fautif entraîne une punition que l’animal n’associe à rien. La punition est donc inutile, à moins que l’animal fasse le lien concret et précis entre son acte et cette punition. Avez-vous cessé de dépasser les limites de vitesse depuis que vous avez eu une contravention ? Bien sûr que non, et pourquoi ? Parce que, quand nous sommes punis, le cerveau cherche dans l’environnement immédiat des associations à faire pour que, si la situation se reproduit, nous puissions éviter la punition. « J’ai reçu une contravention parce que roulais trop vite sur le boulevard X. Dorénavant, je vais diminuer ma vitesse seulement sur le boulevard X. » « J’ai reçu une contravention parce que je roulais trop vite à la vue d’un policier. Dorénavant, je vais surveiller la présence des autos de police. » Vous trouvez des solutions pour éviter une autre contravention, mais vous allez rarement vous conformer aux règlements, ou alors pour un très court laps de temps. Le phénomène est identique avec le chien. « ….

Source : Jacinthe bouchard
Livre : « Devenez le meilleur ami de votre chien »
Revenir en haut Aller en bas
http://www.autourduchien.fr
laetitia234
Compte inactif
Compte inactif
avatar

Féminin
Nb de messages : 176
Age : 48
Localisation : suisse
Emploi : maitresse

MessageSujet: Re: La notion de punition   Mar 23 Oct 2012 - 19:23

u ah oui je vois !!!
Revenir en haut Aller en bas
Gwadisa Lutine
Educateur Canin Pro'
Educateur Canin Pro'
avatar

Féminin
Nb de messages : 511
Age : 46
Localisation : Guadeloupe
Emploi : Educateur canin professionnel - Membre MFEC

MessageSujet: Re: La notion de punition   Mar 23 Oct 2012 - 19:26

lol!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alchimiecanine.com
PowerUser
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 41080
Age : 41
Localisation : La galaxie
Emploi : Je s'appelle Groot!

MessageSujet: extinction explosion comportement réduction éteindre réduire diminuer généralisation   Dim 9 Fév 2014 - 21:47

Citation :
La punition ... définition, observer pour comprendre, alternatives ...

Après avoir constaté qu’ il est parfois difficile pour beaucoup de maîtres de chiens de se souvenir de la différence entre punition positive et punition négative, termes techniques du monde canin, nous vous proposons cet article.

Certaines des alternatives proposées sont en réalité des punitions négatives (c’est à dire que l’on retire au chien une chose lui plaisant). L’essentiel n’est pas de connaître la définition de ces termes mais plutôt de savoir quelle attitude adopter pour répondre aux besoins essentiels de son chien et à son bienêtre.

PUNITION : Une définition du dictionnaire bien explicite…

   Action d'infliger une privation, un châtiment, de faire subir une peine pour une faute commise.
   Peine infligée à quelqu'un pour une faute dont il est jugé responsable, dans le but de l'aider à s'amender.

Comment le chien qui ne connaît ni le bien ni le mal  (notions qui sont d'ailleurs fort relatives)et qui n'est pas en possession de notre système de valeur pourrait-il comprendre le sens d’une punition ?

Ce comportement que nous jugeons inapproprié dans notre monde humain l’est-il dans le monde canin ?

Des résultats d’études ont montré à plusieurs reprises que les punitions en réaction à un comportement indésirable ne donnaient aucun résultat favorable sur le long terme. Plusieurs explications sont possibles :

   Une punition ne s’attaque pas à la cause du comportement, il s’agit juste d’une conséquence.
   Bien que certaines punitions aient un effet positif sur le court terme, le risque est grand que le comportement indésirable soit très vite remplacé par un autre comportement indésirable.
   Les punitions sont généralement efficaces uniquement lorsqu’elles surviennent dans un contexte particulier et qu’elles sont appliquées par une personne spécifique. Les chiens fonctionnent par association donc une punition positive peut être associée à n’importe quel élément de l’environnement.
   La punition peut conduire à un comportement agressif du chien vis-à-vis de la personne qui sanctionne mais aussi de l’environnement.
   La punition génère du stress, de l’anxiété et de la peur.
   Elle fragilise la relation, la confiance et bloque la communication.

Si vous punissez un chien, vous voulez qu’il en apprenne quelque chose ?

Le chien doit pour cela pouvoir établir le lien entre la punition et son comportement. Or, les chiens sont dans l’impossibilité d’établir ce lien et il leur arrive même d’associer la punition à un détail insignifiant de l’environnement mais en aucun cas au comportement produit.

Dans notre monde humain orienté sur la répression plus que l’encouragement, la punition est souvent une procédure utilisée pour cesser un comportement gênant sans même en chercher l’origine. La punition n’est que la conséquence d’un comportement mais elle néglige la cause.

La punition n’est pas éducative, parfois elle soulage celui qui puni mais elle ne montre pas ce qu’il faut faire…

Observer,comprendre …

Pour faire cesser un comportement, Il est important de connaître la fonction des comportements qui posent problème. Il s'agit d'identifier dans quel contexte le comportement apparaît et par quels facteurs il est maintenu.

Observer la source de maintien d'un comportement parmi les trois principales :

   Obtenir de l'attention. C'est un puissant renforçateur. Une interaction même négative reste une interaction.
   L'auto stimulation : Le comportement se maintient car le faire procure du plaisir.
   L'échappement /l'évitement d'une tâche que l'on considère désagréable.

Se poser les bonnes questions pour Comprendre…

   Dans quel environnement ou dans quelle situation le comportement se manifeste-t-il le plus souvent ?
   Avec qui le comportement se manifeste-t-il le plus souvent ?
   Y a-t-il quelque chose dans l’environnement qui déclenche le comportement ?(Pensez notamment aux bruits, aux odeurs etc. )
   Le comportement a-t-il un lien avec un contretemps ou une attente ?
   A quel moment de la journée le comportement se manifeste-t-il le plus souvent ?
   Quand le comportement ne se manifeste-t-il jamais ?
   Votre chien a-t-il compris ce que vous attendez de lui ?
   Y a-t-il beaucoup de stimulants dans l’environnement ?
   Le comportement a-t-il un lien avec des intérêts spécifiques ?
   Le comportement a-t-il un lien avec une émotion particulière ? Etc.

Les alternatives :

Le renforcement :
Faire suivre un comportement souhaité par quelque chose que le chien apprécie.
Plusieurs renforçateurs possibles :
La friandise, la voix, la caresse, le jeu.

L’extinction :
Ignorer un comportement de façon à ce qu’il ne reçoive aucun renforcement et quel’animal cesse de le reproduire, n’y voyant aucun avantage.

L’isolement temporaire :
Mettre l’animal à l’écart pour le retirer d’une situation problématique ou générant trop d’émotion.
L’avantage de cette alternative permet de faire baisser la frustration chez l’animal ou de le sortir d’une situation délicate comme un danger mais aussi, donne au propriétaire l’occasion de se calmer pour avoir la réaction adéquate.

Substitution du stimulus :
Modifier l’élément déclencheur du comportement désagréable, de façon à diminuer les chances que le dit comportement soit invité à réapparaître.
Consiste à retirer ce qui déclenche le comportement.

Satiété du stimulus
Miser sur le fait que le chien se lassera si on reproduit en permanence ce qui déclenche le comportement. (Ex la sonnette face à l’aboiement).

Auteur et source : Association les Psycho'pattes - 1er février 2014

Ce n’est pas en interdisant qu’on enseigne. C’est en montrant…

http://www.autourduchien.com/article-la-punition-definition-observer-pour-comprendre-alternatives-122348291.html

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *


Mimi&Pya a écrit:
Gagner la confiance plutôt qu'exiger le respect!

Je s'appelle PowerUser! Very Happy


Dernière édition par PowerUser le Ven 29 Aoû 2014 - 12:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
PowerUser
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 41080
Age : 41
Localisation : La galaxie
Emploi : Je s'appelle Groot!

MessageSujet: Re: La notion de punition   Dim 9 Fév 2014 - 21:50

Et pour la petite anecdote:

Citation :
Faire du vélo …

Quand je vois tous ces maîtres, mal informés, qui, pour apprendre à leur chien à marcher en laisse par exemple, lui donne des saccades sur la laisse, éventuellement avec un collier étrangleur, je ne peux m’empêcher de penser à la façon dont mon père m’a appris à faire du vélo : je devais avoir 4 ou 5 ans quand il m’a acheté un beau vélo tout neuf, un peu grand pour qu’il dure, disait-il !

A ma première chute j'ai reçu une gifle parce que "j’allais l’abimer"... Depuis, je ne sais toujours pas faire de vélo et l’idée même de devoir monter dessus me révulse…

Croyez-vous que votre chien, malmené lors de l’apprentissage d’un exercice, ait la moindre chance de l’apprécier par la suite ?

Frédérique Bastidon

« Un monde d’ami »

https://www.facebook.com/Unmondedamis

http://www.autourduchien.com/article-faire-du-velo-122348369.html

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *


Mimi&Pya a écrit:
Gagner la confiance plutôt qu'exiger le respect!

Je s'appelle PowerUser! Very Happy


Dernière édition par PowerUser le Ven 29 Aoû 2014 - 12:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
PowerUser
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 41080
Age : 41
Localisation : La galaxie
Emploi : Je s'appelle Groot!

MessageSujet: Re: La notion de punition   Ven 29 Aoû 2014 - 12:32

Citation :
Tout ce qu’on appelle « punition » s’adresse à ce que nous ne voulons PAS que le chien fasse… Si, effectivement votre chien peut momentanément cesser de faire ce qu’il est en train de faire… la question reste entière : que doit-il faire à la place? Votre chien n’en a aucune idée : apprenez-lui ce qu’il doit faire plutôt que de punir : la punition interrompt (parfois) mais n’apprend jamais rien.

La punition peut favoriser l’apparition de comportements de peur : si en promenade, votre chien aperçoit un passant qui, pour une quelconque raison, l’inquiète (chapeau, capuchon, canne, etc.), il se peut qu’il recule ou parte en avant en aboyant furieusement. En tirant violemment sur la laisse, en le grondant vertement pour ce comportement inacceptable, vous ajoutez une dimension de peur supplémentaire. Il était préoccupé, voir terrorisé, il doit maintenant également gérer la peur que vous lui infligez. Il peut aussi en déduire que, vous aussi, avez peur… ce qui va finir de le convaincre que ce qu’il vient d’expérimenter est décidément inquiétant et le conduira à réagir encore plus fort la prochaine fois. Optez pour une stratégie plus efficace, anticiper, renforcer avant qu’il ne démarre ou renforcer au stade le plus minime de sa réactivité. Le calme et la maîtrise de soi appellent le calme et la maîtrise de soi.

Certaines punitions renforcent en réalité un comportement : votre chien aboie au jardin, vous ouvrez la porte-fenêtre et vous lui hurlez de se taire (je vous laisse choisir la terminologie). Vous l’avez regardé, vous lui avez parlé : s’il était en recherche d’attention, il aura obtenu précisément ce qu’il cherchait et ce même si votre ton est furibond et vos paroles sont peu aimables. Gérez l’environnement, occupez-le.

La punition peut nuire à votre relation : tout le travail que je fais avec les chiens est fondé sur la qualité de la relation entre vous et votre compagnon canin. La punition crée une confusion et entame la confiance qui sont le fondement même de toute saine relation. Pour ma part, je crois fermement qu’il est préférable de mériter cette confiance, d’obtenir le respect à travers une éducation empreinte de considération pour l’autre plutôt que de chercher à obtenir des résultats à travers l’intimidation ou la force physique.

Pour être efficace, une punition doit être immédiate : afin qu’il y ait la moindre chance qu’une punition soit efficace, celle-ci doit intervenir moins de deux secondes après le comportement que vous cherchez à sanctionner : êtes-vous sûr de pouvoir réagir dans un laps aussi court? Administrée trop tard, elle devient violence gratuite.

La punition peut être généralisée… ou pas : vous dites « au pied » à votre chien. Il tire en laisse et vous le tirez violemment en arrière. Qu’est-ce que ça veut dire pour le chien? Ne pas tirer? Peut-être mais… ne pas tirer sur CE trottoir? quid des autres trottoirs? ou ne pas tirer sur le trottoirs mais il peut tirer en campagne? Les variations sont infinies. Nous n’avons aucune idée si notre chien comprend au sens large ce que nous cherchons à interrompre définitivement, ce qui va nous obliger à multiplier les corrections à l’infini. On peut par contre travailler à généraliser un bon comportement.

La punition sera-t-elle associée au comportement que nous désapprouvons? Imaginez-vous en train de hurler sur votre chien parce qu’il pourchasse le chat du quartier. Il vous entend hurler et qu’en déduit-il? qu’il ne devrait pas pourchasser le chat? Peut-être, mais peut-être il vous imaginera en colère parce qu’il ne court pas assez vite et n’a pas attrapé le chat? ou encore, si un enfant est en vue quand vous hurlez sur votre chien – fera-t-il une association entre votre colère et les enfants qu’il percevra ensuite comme une source de peur? Gérez l’environnement, apprenez le contrôle pas à pas.

L’ordre « empoisonné » : vous dites « assis » (votre chien s’assied) = bonbon, récompense, chouette. « Assis » (le chien ne s’assied pas) = punition (coup de laisse). Dès cet instant, le chien ne sait plus si l’ordre « assis » est une bonne nouvelle ou une très mauvaise nouvelle et il a de grandes chances de se mettre à redouter les conséquences de cet signal, ce qui l’amènera à y répondre avec de plus en plus d’hésitation. Vos « ordres » doivent être des signaux, des simples feux verts à la possibilité de quelque chose de plaisant : toujours.

La punition peut amener le chien à la dite « résignation apprise » : à force de punitions répétées, votre chien peut ressentir que – quoi qu’il fasse – ça ne va jamais et qu’il est donc préférable de ne plus rien faire du tout. Il se renferme et endure. L’alternative? Apprenez-lui un comportement approprié.

La punition peut favoriser l’apparition d’un comportement de substitution : quand votre chien aboie, creuse ou détruit il peut chercher à se calmer – tout comme un enfant s’apaise par le bercement… Vous n’avez aucune idée de quel comportement va venir remplacer le premier : il peut se révéler pire que le précédent. Ne le laissez pas se construire son propre curriculum au fil hasardeux de ses expériences – apprenez-lui un comportement adéquat.

La science du comportement nous apprend que la punition doit être administrée de telle manière à faire cesser un comportement sur le champ : si cela n’est pas le cas, l’humain aura tendance à augmenter l’intensité de la punition par paliers successifs. Le chien se « fait » progressivement à ces punitions et vous serez dès lors obligé d’avoir recours à une punition magistrale, qui suscitera la peur et la méfiance chez votre chien et la culpabilité chez vous.

Le chien peut s’imaginer que la punition est inhérente à votre présence : votre chien devrait percevoir la punition comme le résultat direct de son comportement. Elle devrait venir de son environnement, idéalement. Si, au contraire, il fait la relation entre la punition et vous, son propriétaire, il risque de maintenir son « mauvais comportement » quand vous n’êtes pas dans les parages.

Quelle est la limite « acceptable » d’une punition? Comment définir la limite « acceptable » entre une technique impliquant une punition physique et… l’abus ou, appelons un chat un chat, la maltraitance?

La punition vous fait-elle du bien, à vous? Le but de votre approche et de votre éducation, quelle qu’elle soit, doit être la modification du comportement de votre chien, exclusivement, et non pas un exutoire pour notre propre frustration. Induire la peur et la douleur n’est pas éduquer.

http://www.magicclicker.ch/doggybag/la-punition/

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *


Mimi&Pya a écrit:
Gagner la confiance plutôt qu'exiger le respect!

Je s'appelle PowerUser! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
Kali56
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 4212
Age : 28
Localisation : Lorient (56)

MessageSujet: Impact des actes punitifs vs récompenses   Jeu 25 Sep 2014 - 14:18

Bonjour à tous Smile

Je souhaitais juste partager un article que j'ai trouvé très intéressant.

http://blog.smartanimaltraining.com/2014/08/25/acts-of-punishment-are-stronger-than-rewards/

Traduction de Cynthia Edelman-Rota :

http://www.magicclicker.ch/traduction-article-jennifer-cattet-ph-d/

Citation :

Traduction article de Jennifer Cattet, Ph.D.
septembre 22, 2014anxiété, apprentissage, Blog, chiot, coercitif, Comportement, crainte, éducation, jeune chien, Non classé, Peur
Partager :Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on Pinterest

Les actes punitifs ont plus d’impact que les récompenses – par Jennifer Cattet Ph.D.

On pourrait imaginer que, choisir entre punition et récompense dans notre travail avec les animaux, constitue un simple choix personnel ou une préférence inhérente à chacun d’entre nous.

Nous avons recours aux outils à notre disposition que nous estimons les plus efficaces et que nous avons appris à maîtriser. S’il est possible d’apprendre à un chien à s’asseoir en appuyant sur son arrière-train, pourquoi recourir à un système de récompenses ?

Si la correction véhiculée par une laisse qu’on secoue peut mettre un terme à une marche désordonnée du chien ou à ses bonds inacceptables sur d’autres personnes, pourquoi utiliser des friandises – souvent considérées comme un chantage au comportement ? Des comportements qu’il est possible d’apprendre au chien par l’application maîtrisée d’un aversif visant décourager des impulsions indésirables.

D’autres considèrent, au contraire, qu’utiliser un système de récompenses reste la meilleure manière de procéder et s’attachent à éviter tout inconfort, forme d’autorité et douleur sur l’animal ? Ils visent à encourager la créativité de l’animal qu’ils éduquent et à développer sa capacité à résoudre un problème. Pourquoi ne pas apprendre au chien que s’asseoir sur demande est quelque chose d’agréable et donc préférable à d’autres comportements ?

Choisir de récompenser, plutôt que de punir, n’est pas uniquement un dilemme fondé sur des concepts d’efficacité, d’éthique ou de choix personnel. Les études menées aussi bien sur les humains que sur les animaux nous ont démontré que les expériences négatives ont un impact plus rapide et plus durable que les positives. Pourquoi ? Parce qu’une des fonctions essentielles du cerveau est de nous garder en vie, en nous permettant d’apprendre, rapidement, comment y parvenir en évitant les situations dangereuses et potentiellement mortelles ; une stratégie de survie.

En conséquence, l’utilisation d’un aversif est beaucoup plus susceptible d’avoir un impact émotionnel plus important et donc de favoriser la survenue de problèmes annexes.

Plusieurs chercheurs estiment que la principale fonction des émotions est de provoquer des comportements adaptatifs immédiats dans un but de survie. Chez l’humain, ce phénomène a fait l’objet de bien des recherches dans les 40 dernières années. En ce qui concerne la régulation des émotions, nous partageons avec les animaux une structure cérébrale similaire. Cette similitude nous permet de mieux comprendre ce qui se passe chez nos animaux de compagnie.

En conseil conjugal, la nécessité d’avoir avec un partenaire de vie un minimum de cinq interactions positives pour une seule négative est un concept notoire et acquis (Marano, 2004). Il suffit d’un mot dur, d’une critique ou d’un commentaire sarcastique pour occulter un certain nombre de manifestations d’appréciation et d’amour. Nous avons tendance à nous focaliser sur le commentaire négatif qui provoque en nous un sentiment de dépréciation et de manque de respect. De la même manière, perdre une somme d’argent ou un ami cher a un impact plus fort sur nos émotions que son pendant positif (gagner une somme d’argent, se faire un nouvel ami).

Un simple contact visuel fugitif avec un cafard sur une table alléchante peut nous décourager de consommer un repas qui nous faisait envie. Quel antidote peut-on opposer à ces émotions ? Il n’existe pas d’équivalence.

Un proverbe russe dit « une cuillère de goudron peut gâcher un baril de miel mais une cuillère de miel ne changera pas un baril de goudron » (Rozin & Royzman, 2001).

Des études sur les aversions gustatives conditionnées chez l’humain et l’animal ont démontré qu’il suffit d’une seule exposition pour créer un apprentissage durable (Garcia & al., 1974). Le mauvais l’emporte généralement sur le bon.

Comment est-ce possible d’avoir des effets aussi asymétriques ? Tout simplement parce qu’il est infiniment préférable de sur-réagir à une menace perceptible que de ne pas réagir devant une menace réelle ! Quand il s’agit de survie, il est probable que nous n’aurons qu’une seule et unique chance de réagir, et donc de nous construire un apprentissage, suite à une expérience potentiellement mortelle. Au contraire, si nous oublions de remarquer quelques baies appétissantes sur le côté du chemin, nous ne risquons finalement pas grand-chose.

Il est donc évident que cette prédominance du négatif porte en soi une valeur adaptative. Les évènements négatifs portent en eux un potentiel de conséquences dommageables plus significatif que ne le sont les conséquences bénéfiques suite à événement positif. Il n’y a pas d’équivalence positive à la mort par exemple. Il est donc de première importance, pour tout être vivant, de reconnaître et d’apprendre quels évènements peuvent mener à une conséquence irréversible.

Tout événement négatif exige une réponse extrêmement rapide et ne laisse pas beaucoup d’options d’essai et d’erreur alors qu’un événement positif pourra être expérimenté de manière répétée. Plus vite un animal saura identifier le danger, plus sa vie pourra être préservée. Dans la vie sauvage, le cerveau d’un animal peut être extrêmement rapide à réagir face à un danger, tout en étant parfaitement capable de revenir à un état d’homéostasie (d’équilibre) tout aussi rapidement. Un cheval sauvage courra au maximum de sa vitesse pour échapper à un puma mais recommencera aisément à brouter une fois le prédateur disparu. Entre chaque attaque, il peut y avoir des moments de contrôle attentif de la ligne d’horizon mais pas de facteurs de stress réels.

Comment transférer ces concepts à l’éducation des animaux de compagnie ? Tout aversif, en d’autres termes tout ce qui est perçu par le chien (ou le cheval, le chat, le furet, etc.) comme désagréable, effrayant ou douloureux aura un effet plus durable que sa version agréable. Encore pire, puisque les stimuli négatifs monopoliseront toute l’attention de l’animal, ils le privent en conséquence de sa capacité à résoudre un quelconque problème.

En effet, comment arriver à analyser une situation et comment arriver à la résoudre si les émotions sont à leur pic et qu’on se retrouve focalisé sur un élément aversif ?

Pour un chien, recevoir des corrections par des secousses sur la laisse n’est pas équivalent à recevoir des récompenses quand il marche correctement même si, en finalité, le chien peut apprendre à ne pas tirer – ou à marcher au pied – avec les deux approches.

D’un point de vue neurologique – chaque correction aura un fort impact négatif sur la psyché du chien, augmentant le stress et, potentiellement, un état de détresse en raison du nombre important de corrections requis.

Nous l’avons vu plus haut, dans la nature, les animaux savent et peuvent revenir rapidement à un état de détente. Notre cerveau n’est pas adapté à la survenue de facteurs de stress en continu. Les animaux sont prédisposés à échapper et à éviter les expériences déplaisantes en s’éloignant de la source de mal être ou de danger, arrivant ainsi à minimiser la récurrence de ces facteurs de stress.

Qu’arrive-t-il quand ils sont obligés de les endurer de manière continue sans, justement, dans l’impossibilité de s’y soustraire ? Un des arguments en faveur de l’utilisation d’un aversif que l’on me donne souvent, est que, la vie étant remplie d’expériences négatives, l’ajout d’un acte punitif ici et là ne changera pas grand-chose aux conséquences sur l’animal. Or, c’est précisément parce que la vie est déjà bien remplie de nombreux défis émotionnels que nous devrions faire tout ce qui est en notre pouvoir afin d’éviter d’ajouter d’autres expériences négatives inutiles que nos animaux de compagnie auront à surmonter.

Pouvons-nous aider nos animaux de compagnie à dépasser une expérience négative ? Pour notre plus grande chance, après un certain nombre d’expositions à une expérience positive, de nouvelles connections neuronales peuvent progressivement se développer. C’est ainsi que les animaux acquièrent un apprentissage. Il faudra toutefois énormément d’expériences positives pour contrecarrer une unique exposition négative et, plus l’événement aura été traumatisant, plus ce sera long. Voilà pourquoi l’utilisation d’un aversif est risquée. Selon le degré de sensibilité de l’animal, mais également selon les associations faites par le cerveau (par exemple une association entre la personne administrant la punition et la punition elle-même), nous pouvons aisément nous trouver avec encore plus de travail à mettre en place par la suite que de bénéfices réels. Effacer les effets d’une expérience négative demande du temps et un réel engagement. Sans même entrer dans des considérations éthiques, d’un simple point de vue d’efficacité, il est donc préférable de favoriser les associations positives que les négatives.

Ce notion d’impact majeur du négatif sur tout être vivant est une des raisons qui doit nous rendre attentifs à garder un animal craintif et réactif en dessous de son seuil de peur et de réactivité (vous pouvez lire à ce sujet mon post « Réactivité et Agression chez le chien – la gestion et la réhabilitation). Si chaque expérience négative a plus d’impact sur le cerveau que plusieurs expériences positives, chaque fois que le chien ressent de la peur et/ou se montre réactif nous aurons empiré les choses. Les connexions neuronales du cerveau sont renforcées à chaque épisode. Il faudra donc encore plus de d’expositions positives à ce qui déclenche la peur pour que l’animal puisse dépasser celle-ci.

Sachant que le cerveau est conçu pour se focaliser plus vite et plus fort sur tout ce qui est négatif, il devient essentiel de comprendre comment ce phénomène influence le comportement de l’animal de compagnie. Les aider à se sentir en sécurité, les aider à développer leur capacité à gérer en favorisant les associations positives dans leur environnement est, tout simplement, un prérequis incontournable à leur bien-être.

Quel que soit notre degré d’attention et notre gestion de l’environnement, ils auront à endurer l’inconfort, la peur et la douleur. Sans en arriver à un contrôle excessif de leur vie, l’utilisation d’un aversif se présente comme la dernière option possible quand on travaille avec un animal et, de manière plus générale, dans toute relation avec l’autre.

Pour de plus amples informations à ce sujet, je vous propose de visionner la présentation de Rick Hanson PH.D, neurologiste et psychologue, dans la vidéo ci-dessous.

Auteure : Jennifer Cattet, Ph. D.

(Traduit par Cynthia Edelman-Rota pour « The Magic Clicker – Ecole de Clicker Training – Suisse)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/HelpforLostPaws.Morbihan.56/?ref=bookma
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La notion de punition   

Revenir en haut Aller en bas
 
La notion de punition
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 8 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» La notion de punition
» Comment punir?
» Punition
» La punition
» Quelle punition pour mon chien ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
°°L'Education Canine et les Méthodes Positives & Amicales°° :: L'APPROCHE POSITIVE ET AMICALE :: * EDUCATION CANINE & COMPORTEMENT CANIN *-
Sauter vers: