°°Le Forum de l'Education Canine & des Méthodes Positives & Amicales°°
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

°°Le Forum de l'Education Canine & des Méthodes Positives & Amicales°°


 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» La cécité chez le chien
Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux? - Page 3 Emptypar Poupoune Hier à 9:20

» Bella, X beagle 10 ans, par Coyotl
Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux? - Page 3 Emptypar Analucia Mar 29 Sep 2020 - 20:56

» Croquettes CARNILOVE Into the woods
Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux? - Page 3 Emptypar Ayale Mar 29 Sep 2020 - 0:21

» Le Petit Lévrier Italien (PLI)
Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux? - Page 3 Emptypar mitee Lun 28 Sep 2020 - 22:29

» Guillaume Bretzner
Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux? - Page 3 Emptypar mitee Lun 28 Sep 2020 - 21:16

» Pupilles du chien: mydriase, myosis et anisocorie
Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux? - Page 3 Emptypar PowerUser Lun 28 Sep 2020 - 16:00

» L'Auvergne
Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux? - Page 3 Emptypar mitee Lun 28 Sep 2020 - 15:25

» Optivizor: le protecteur d'yeux
Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux? - Page 3 Emptypar PowerUser Lun 28 Sep 2020 - 15:22

» Dispositif pour chien aveugle ou malvoyant
Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux? - Page 3 Emptypar PowerUser Lun 28 Sep 2020 - 15:14

Sujets similaires
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Annonces

A propos du Forum

Nous tenons à préciser que ce forum a été créé dans le but de vous faire découvrir la possibilité d'une éducation utilisant une approche positive et respectueuse de votre chien.

Si vous avez des problèmes avec votre ou vos chiens, nous vous recommandons vivement de faire appel à un éducateur canin spécialisé en rééducation comportementale ou à un comportementaliste (utilisant le renforcement positif et aucun outil coercitif, cela va sans dire).

Les explications et conseils donnés sur ce forum ne sont là que pour vous orienter et vous informer des possibilités qui vous sont offertes pour éduquer votre compagnon à quatre pattes.

L'Equipe du Forum

Asso’ Bêtes de Scène

Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux? - Page 3 Bds-lo10
L'association « Bêtes de Scène » (association de protection animale de loi 1901) est située près de Bain de Bretagne (35).

Plus d'infos sur le site
CLICK!
& sur le forum
CLICK!


 

 Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux?

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
PowerUser
 
 


Nb de messages : 44912

Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux? - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux?   Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux? - Page 3 EmptyJeu 23 Nov 2017 - 17:43

Citation :
Le syndrome de privation

Les chiens qui sont atteints du syndrome de privation :

-ne peuvent pas gérer certains stimuli de l’environnement (ils en ont peur) ;
-ont vécu une période de socialisation dans un milieu appauvri (hypo stimulant).

Pourquoi « syndrome de privation » ? Parce que les chiots ont été privés d’informations capitales au bon développement de leur ordinateur cérébral. Ils ont des déficits structurels dans l’organisation de l’information et de leurs réactions émotionnelles.

Ces chiots peuvent exprimer différents degrés d’invalidité qui vont de la simple phobie, à l’anxiété ou à la dépression.

La phobie

La phobie est une réaction ponctuelle de crainte ou de peur d’un stimulus bien défini, réel, mais qui s’est révélé à l’animal comme étant sans danger réel. Par exemple, les pétards, les feux d’artifice, les gens, les engins motorisés, etc.

Il est normal pour un chiot qui n’a jamais rencontré de vélomoteur pétaradant de s’en éloigner ou de trouver réconfort près d’un individu aimé (sa mère, ses propriétaires). Si la première confrontation se fait dehors, par beau temps, sur un grand terrain et que le vélomoteur n’attaque pas le chiot, celui-ci s’en approchera progressivement, surtout s’il imite sa mère ou les amis humains. L’exploration lui permettra de réaliser que le cyclomoteur, même bruyant, est sans danger. Il y a phobie lorsque cet apprentissage ne se fait pas.

Le chien qui a peur va exprimer :

-une réaction émotionnelle,
-une posture particulière,
-un comportement distinctif.

La réaction émotionnelle est analogue à celle que vous pouvez ressentir lors de vos propres angoisses. Le cœur bat la chamade, la respiration s’accélère et devient laborieuse, on transpire… bref, on se sent mal. Ces sensations sont liées à la libération d’adrénaline et de nombreux autres transmetteurs chimiques de l’émotion.

Le chien peureux utilise trois stratégies comportementales :
-la fuite,
-l’immobilisation,
-l’attaque pour maintenir le stimulus à distance.

Les phobies dans le syndrome de privation

Dans le syndrome de privation, les phobies les plus fréquentes sont :
-certains types d’humains : hommes, enfants en bas âge, personnes avec un handicap moteur et, de façon beaucoup moins fréquente, les femmes :
-les humains étrangers au groupe familial ;
-les bruits urbains, particulièrement ceux des voitures, camions, vélomoteurs et engins motorisés inhabituels (camion des éboueurs) ;
-les bruits d’explosion, comme les pétards, les coups de feu, les feux d’artifice, l’orage ;
-les chiens de conformation très différente.

Comment traiter

Approche pragmatique dont voici les principes :

-redonner au chien un état de bien-être à l’aide de médicaments ;
-améliorer les performances éducatives et l’adaptation au milieu ;
-réduire les nuisances qu’il peut provoquer dans la famille ou en société ;
-supprimer les solutions spontanées qui aggravent le problème ;
-encourager les solutions spontanées qui améliorent la situation ;
-réduire l’invalidité du chien.

Cela prendra-t-il un mois, trois mois, six mois ?

Tous ces critères font que la stratégie de traitement varie d’un chien à l’autre et d’une famille à l’autre. Et le traitement est double : on traite à la fois l’animal et son milieu.

L’usage des médicaments

Quand je le juge nécessaire, je recours à l’utilisation de médicaments. Le médicament est indiqué pour accélérer la guérison et pour faciliter les apprentissages. Il n’est nullement question ici de médicaments sédatifs qui « droguent » le chien. Tous les traitements médicamenteux seront pertinents. L’homéopathie est très efficace, quand elle est prescrite de façon appropriée.

En médecine classique, les médicaments ont fait de tels progrès que je n’hésite plus à les prescrire même à des chiots de 3 mois. C’est bien entendu le rôle du vétérinaire de les prescrire en fonction des symptômes de l’animal et des buts à atteindre.

Les thérapies

Si la médication engendre parfois des améliorations spectaculaires et rapides, c’est à la thérapie d’assurer la stabilisation. Pas de traitement sans thérapie.

L’habituation

La première thérapie et la plus simple est l’habituation.

L’habituation est la diminution de réaction comportementale devant un stimulus présenté de façon répétitive à même intensité.

C’est un processus normal. Il ne demande aucune connaissance scientifique, aucune technique. Il suffit d’empêcher le chien de fuir et de le laisser être exposé au stimulus sans interaction.

L’immersion contrôlée

L’immersion n’est rien d’autre qu’une habituation de longue durée en présence d’un stimulus, jusqu’à ce que la réaction émotionnelle et comportementale du jeune chien soit réduite, jusqu’à ce qu’il se détende et s’apaise.

Elle est contrôlée parce que 1) le chien est généralement sous médication, ce qui le rend moins sensible au stimulus et 2) parce que le stimulus est géré et contrôlé afin qu’il ne soit à aucune moment agressant.

La réaction d’émotion, la crainte, la peur, le rythme cardiaque, la tension interne….tous ces paramètres augmentent d’abord en présence du stimulus.

Prenons comme exemple un chiot de 4 mois qui a peur des hommes. En présence d’un homme, le chiot a peur. Sa réaction émotionnelle augmente et il met en place les comportements qui vont réduire cet état de tension désagréable. Il fuit et augmente ainsi la distance entre lui et l’homme. Dès lors, il se sent mieux. Il a donc appris que fuir, s’échapper, était efficace. Mais si on l’empêche de fuir, sa tension émotionnelle va augmenter. Il va se sentir mal. Après un temps, peut-être une demi-heure, peut-être trois heures, il ne se sentira plus aussi mal. La tension émotionnelle arrête d’augmenter, elle se stabilise. Ensuite, elle diminue. Le chiot se sent mieux. Et pourtant, l’homme est toujours dans son environnement.

La tension émotionnelle augmente, se stabilise, puis décroît avec le temps.
La seule difficulté, pour vous comme pour moi, c’est que nous ne pouvons pas deviner en combien de temps le chien va se sentir mieux. Il faut en faire l’expérience.

Si le chien échappe au stimulus, ou si le stimulus disparaît de l’environnement avant que le chien ne se sente mieux, la prochaine fois que le chiot rencontrera le stimulus, la tension émotionnelle montera plus vite et restera élevée plus longtemps.

Pour que l’habituation prenne place, il faut que le stimulus reste présent dans l’environnement jusqu’à ce que le chien se sente mieux en sa présence (état de relâche). C’est une condition obligatoire pour effectuer cette thérapie correctement, sinon vous risquez une aggravation du problème.

A quoi reconnaît-on un état de relâche ?

Le chien perd progressivement la posture basse pour reprendre une posture neutre. Il tremble moins, il réoriente les oreilles vers l’avant, il perd son état d’hyperviligance dans lequel il guettait le stimulus comme si sa survie en dépendait. Sa queue se décolle progressivement de l’abdomen pour reprendre une position neutre.

L’immersion contrôlée est extrêmement efficace pour les chiens qui ont peur du tapage urbain, des marchés ou des gares. Il suffit de promener le chien dans l’environnement en question – en commençant par les heures de moindre affluence – le temps nécessaire pour le chien se relâche. Mais cela peut prendre 3 à 5 heures.

La désensibilisation

C’est l’habituation par exposition graduelle de l’individu, en état de relâche, à un stimulus d’intensité croissante.

Cela veut dire que l’on doit travailler :
-sur l’individu pour provoquer un état de relâche – ce qui est aisé avec des médicaments, mais aussi avec un excellent repas, avec un jeu distrayant, etc.
-sur le stimulus qui engendre la peur, en le réduisant en intensité.

Tous les stimuli ne se prêtent pas à une modulation de leur intensité.

Mais on peut travailler sur :

-l’intensité d’un son ;
-la distance par rapport à un objet, une personne ou un animal ;
-la taille d’un objet, d’une personne, d’un animal ;
-la décomposition d’un stimulus complexe en éléments plus simples ( par exemple l’orage, constitué de flashes lumineux, de bruits d’explosion, d’assombrissement du ciel et d’ionisation positive de l’air).

La règle est d’exposer le chien au stimulus quasiment imperceptible au départ. Le chien montre un petit peu de vigilance puis se relâche. Ce n’est qu’à ce moment qu’on se permet d’augmenter l’intensité du stimulus. Et ainsi de suite, incrément par incrément, tout doucement, jusqu’à obtenir l’intensité de la vie quotidienne.

Le désensibilisation peut se faire au cours d’une journée, en continu du matin au soir, mais aussi par séances de 15 minutes, 1 à 3 fois par jour. Plus souvent on réalise, plus vite se fait la thérapie.

La thérapie par le jeu

Profiter de la construction des relations sociales qui peut se produire dans un jeu à deux est un des buts de la thérapie par le jeu. L’autre intention stratégique est d’élever le niveau d’excitation et de concentration du chien pour lui permettre d’être distrait par l’environnement. C’est à ce moment que l’on introduit dans l’environnement de subtils changements, que l’animal assimilera quasiment à son insu.

Pratiquement, comment fait-on ? Prenons l’exemple d’un jeu de balle, engagé dans l’appartement. Le chien s’excite, va chercher la balle, la ramène. Une fois bien dans le jeu, une tierce personne introduit le stimulus (un bruit, une personne, un aspirateur, etc.) dans la pièce. Le jeu continue. On envoie la balle à proximité du stimulus. Quand le chien se détourne de la balle pour explorer le stimulus, le propriétaire reste indifférent et concentré sur le jeu de balle, mais ne distrait pas le chien de son exploration.

Textes extraits du livre « Mon jeune chien a des problèmes », collection « guide pas bête », du Dr vétérinaire comportementaliste et conférencier international Joel Dehasse.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
PowerUser
 
 


Nb de messages : 44912

Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux? - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux?   Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux? - Page 3 EmptyJeu 23 Nov 2017 - 18:11

Une thèse: http://oatao.univ-toulouse.fr/1307/1/celdran_1307.pdf
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
mitee
 
 
mitee

Féminin
Nb de messages : 34496
Age : 40
Localisation : sud 92
Emploi : Préparatrice en pharmacie et bisounours

Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux? - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux?   Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux? - Page 3 EmptyJeu 23 Nov 2017 - 21:18

Citation :
Prenons comme exemple un chiot de 4 mois qui a peur des hommes. En présence d’un homme, le chiot a peur. Sa réaction émotionnelle augmente et il met en place les comportements qui vont réduire cet état de tension désagréable. Il fuit et augmente ainsi la distance entre lui et l’homme. Dès lors, il se sent mieux. Il a donc appris que fuir, s’échapper, était efficace. Mais si on l’empêche de fuir, sa tension émotionnelle va augmenter. Il va se sentir mal. Après un temps, peut-être une demi-heure, peut-être trois heures, il ne se sentira plus aussi mal. La tension émotionnelle arrête d’augmenter, elle se stabilise. Ensuite, elle diminue. Le chiot se sent mieux. Et pourtant, l’homme est toujours dans son environnement.

La tension émotionnelle augmente, se stabilise, puis décroît avec le temps.
La seule difficulté, pour vous comme pour moi, c’est que nous ne pouvons pas deviner en combien de temps le chien va se sentir mieux. Il faut en faire l’expérience.

Si le chien échappe au stimulus, ou si le stimulus disparaît de l’environnement avant que le chien ne se sente mieux, la prochaine fois que le chiot rencontrera le stimulus, la tension émotionnelle montera plus vite et restera élevée plus longtemps.

Pour que l’habituation prenne place, il faut que le stimulus reste présent dans l’environnement jusqu’à ce que le chien se sente mieux en sa présence (état de relâche). C’est une condition obligatoire pour effectuer cette thérapie correctement, sinon vous risquez une aggravation du problème.

vraiment pas évident de voir ce moment de relache, d'avoir le temps de l'attendre etc !

d'autant plus quand on connait la dépression acquise !

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
u Pensez à utiliser la fonction "Chercher" en mode simple ou avancé . u
4 lettres mini et une étoile * si vous ne cherchez qu'une partie du mot.
Si le mot recherché ne fait que 3 lettres ou moins, passez par la fonction "Recherche Avancée" cliquez sur le bouton google.

Revenir en haut Aller en bas
http://miteeetpetronille.skyrock.com/
PowerUser
 
 
PowerUser

Féminin
Nb de messages : 44912
Age : 44
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux? - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux?   Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux? - Page 3 EmptyLun 12 Nov 2018 - 12:05


* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux? - Page 3 Bt_sig10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
PowerUser
 
 
PowerUser

Féminin
Nb de messages : 44912
Age : 44
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux? - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux?   Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux? - Page 3 EmptyLun 12 Nov 2018 - 14:02

Juste pour préciser...

Je ne peux que vous inciter TRÈS fortement à consulter un vétérinaire comportementaliste si vous soupçonnez votre chien d'avoir un syndrome de privation sensorielle (SPS).

Pris en charge au stade I avec une bonne thérapie comportementale et éventuellement une médication, votre chien peut grandement s'améliorer.

Pris en charge au stade II, votre chien a 75% de risques de stagner à ce stade pour le reste de sa vie (même sous médication et même si des améliorations sont tout à fait envisageables sur certains aspects. Le pronostic est quand même souvent réservé, vous n'en ferez pas un chien hyper sociable ou sûr de lui ou à l'aise partout, etc.). 25% des chiens en stade II risquent de passer au stade III (dépression), stade auquel le pronostic vital est engagé!

De façon générale, si votre chien présente de façon régulière des troubles du comportement, un bilan vétérinaire s'impose (éliminer des causes organiques). Si votre vétérinaire ne constate rien et que votre chien continue à présenter les mêmes troubles, il vous orientera vers un confrère/consoeur spécialisé.e dans le comportement. S'il ne le fait pas, demandez-lui conseils à ce sujet ou renseignez-vous auprès de l'ordre des vétérinaires.

S'il vous plaît, faites ces démarches au plus tôt! Ne regrettez pas dans quelques années voire simplement dans quelques mois de ne pas les avoir faites parce que vous ne vouliez pas mettre votre chien sous médication ou que vous aviez peur du regard/sermons des autres ou que vous avez préféré écouter telle personne qui vous a assuré savoir ce qu'avait votre chien ou que vous pensiez que des leçons d'éducation résoudraient le problème.

La majorité des chiens atteints d'un SPS sont abandonnés et certains finissent par mourir (stade III). Ce sont des chiens de toute une vie et il n'est pas courant d'en voir à un âge avancé. Faites-vous aider! Votre chien en vaut la peine et vous aussi! Surtout que, comme je l'ai dis plus haut, des améliorations peuvent se produire et pour ce qui continue à ne pas aller, des aménagements sont à prévoir.

Ne confondez pas comportements gênants et troubles du comportement. En cas de doute, consultez!

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux? - Page 3 Bt_sig10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
MiMi&Pya
 
 
MiMi&Pya

Féminin
Nb de messages : 2299
Age : 31
Localisation : Rennes

Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux? - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux?   Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux? - Page 3 EmptyLun 12 Nov 2018 - 18:12

Morceaux choisis de la thèse citée par Mitee au-dessus...

SPS et comportement social inter-spécifique:
De manière similaire chez le chien privé, on observe essentiellement de la peur vis-à- vis de l’homme, une absence de tolérance de la présence humaine, se répercutant au niveau des distances entre les individus, mais aussi un comportement de fuite et d’évitement du contact, comme chez les gerbilles et les rats (Fox, 1968) 215.
En cas de contact trop rapproché, la posture adoptée est typique d’une manifestation de peur : dos voûté, queue entre les jambes, oreilles plaquées en arrière ; dans une situation fermée, ces animaux peuvent présenter une agressivité très dangereuse en raison de l’absence d’apprentissage correct de l’inhibition de la morsure.

SPS et troubles du comportements:
Ainsi, la privation sensorielle peut conduire à l’anxiété par différents mécanismes et générer des modifications comportementales telles que l’agressivité, l’hypervigilance, ou les crises de panique. Mais elle peut aussi déclencher l’installation de comportements anxieux particuliers, que sont les activités d’autostimulation et stéréotypies, et l’installation d’une hyperagressivité secondaire.

Seuil émotionnel:
Si l’habituation ne se réalise pas correctement, comme c’est le cas dans une privation précoce, l’animal continue à répondre à tous les stimuli fournis par l’environnement ; son niveau de « bruit » moyen supportable est alors très faible, et son seuil d’homéostasie très bas : toute modification ou changement du milieu, même infime ou insignifiante, provoque donc une réaction émotionnelle démesurée qui interfère avec les capacités d’apprentissage, comme on l’a vu, mais aussi avec la concentration et la réponse de l’animal 196.
La privation sensorielle, en perturbant le processus normal d’habituation, définit un niveau d’homéostasie émotionnelle très bas, c'est-à-dire une absence totale de stabilité émotionnelle face aux situations nouvelles, qui se répercute sur la capacité adaptative de l’animal, comme on le verra plus loin.
De plus, un déséquilibre émotionnel rend la majorité des stimuli intenses par rapport aux capacités de gestion émotionnelle de l’animal : les seuils de tolérance étant bas, de nombreux stimuli sont plus élevés en intensité ou en fréquence que le degré tolérable par l’animal.
Ceci favorise la sensibilisation et la généralisation pathogènes, qui élèvent le niveau émotionnel au-delà du seuil, provoquent une réaction d’alerte inadaptée et diminuent les capacités discriminatives de l’animal.

Comportements anxieux substitutifs:
L’apparition de comportements auto centrés peut donc être la conséquence d’une insuffisance de stimulations sensorielles précoces ou d’une impossibilité à réaliser les comportements normaux appartenant au patron comportemental de l’espèce.
En effet, un animal élevé dans un milieu privé est tenté de compenser le manque de stimulation sensorielle par l’autostimulation, d’où le développement d’activités de substitution et de comportements stéréotypés (Fox et Kretchmer, 1975) 220.
De plus, l’anxiété conduit l’animal à rechercher un moyen d’abaisser sa tension émotionnelle : il a alors recours à des activités d’autostimulation ou comportements auto centrés 194.
L’activité substitutive correspond à un comportement moteur répétitif et invariant, sans fonction apparente; elle a pour but d’apporter un soulagement à l’animal et s’arrête spontanément tant qu’elle atteint son but d’apaisement.
La stéréotypie vise elle aussi à abaisser le niveau émotionnel de l’animal, mais, contrairement à l’activité substitutive, ne comporte aucun signal d’arrêt, et la séquence peut durer plusieurs heures, et peut aller jusqu’à l’automutilation.
Plus précisément, la stéréotypie est une séquence comportementale rigide se reproduisant semblable à elle-même dans des conditions où l’animal est soumis à une forte contrainte émotionnelle.

Ces activités substitutives ou stéréotypées peuvent être d’ordre dermatologique, alimentaire ou moteur.

Inhibition:
Scott, Stewart et Deghett (1973) 201, par exemple, soulignent que le « kennel dog syndrome » (syndrome du chenil) se caractérise par une très forte inhibition et des symptômes proches de la dépression.

Enfin, chez un animal privé, l’appétit peut être capricieux : l’animal peut ne s’alimenter que dans certaines conditions particulières (quand il est seul, dans le noir...), et l’inhibition peut s’exprimer jusqu’à l’anorexie, comme nous le verrons dans les cas cliniques.

Attachement:
L’hyperattachement secondaire est un processus qui permet à l’animal de compenser une incapacité à intégrer les informations de l’environnement social ou sensoriel en passant ces informations au filtre d’un lien particulier. Dans le cas d’une privation sensorielle, cette incapacité est reliée à un déficit ontogénique, à savoir la mauvaise construction du filtre sensoriel.
En l’absence de ce lien particulier, l’anxiété est générée en partie par l’absence de la figure d’attachement, mais surtout par l’incapacité à traiter les informations en l’absence du filtre constitué par cette relation apaisante 196.
L’hyperattachement secondaire constitue donc souvent la « béquille affective » qui permet au chien de s’équilibrer et d’affronter les dangers. Il ne faut surtout pas chercher à la rompre tant que l’ensemble du tableau clinique n’est pas amélioré

C'est malheureusement une partie de l'histoire de mon Pache... Neutral
Revenir en haut Aller en bas
PowerUser
 
 
PowerUser

Féminin
Nb de messages : 44912
Age : 44
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux? - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux?   Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux? - Page 3 EmptyMar 13 Nov 2018 - 9:32

Merci pour les infos.

Comme dit, maintenant qu'Apache est à toi, tu peux toujours envisager de consulter pour avoir un diagnostic (seul un véto compo' pourra le poser). Perso, je trouve que c'est important. On n'aide pas un SPS de la même façon qu'on aide un HS-HA par exemple.

Et s'il a vraiment un SPS, cela peut aussi expliquer la raison de son abandon (ou ses abandons éventuellement).

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux? - Page 3 Bt_sig10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
mitee
 
 
mitee

Féminin
Nb de messages : 34496
Age : 40
Localisation : sud 92
Emploi : Préparatrice en pharmacie et bisounours

Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux? - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux?   Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux? - Page 3 EmptyMar 13 Nov 2018 - 9:36

oui, mais tu n'es pas du tout responsable ! et vu son évolution physique, son regard c'est certain que tu lui apporte un mieux !
et ses capacités a affronter le dehors ont augmenté Smile bien sur y a des jours moins bien, mais tout de même le progrès est bien là !

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
u Pensez à utiliser la fonction "Chercher" en mode simple ou avancé . u
4 lettres mini et une étoile * si vous ne cherchez qu'une partie du mot.
Si le mot recherché ne fait que 3 lettres ou moins, passez par la fonction "Recherche Avancée" cliquez sur le bouton google.

Revenir en haut Aller en bas
http://miteeetpetronille.skyrock.com/
MiMi&Pya
 
 
MiMi&Pya

Féminin
Nb de messages : 2299
Age : 31
Localisation : Rennes

Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux? - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux?   Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux? - Page 3 EmptyMar 13 Nov 2018 - 11:01

PowerUser a écrit:

Comme dit, maintenant qu'Apache est à toi, tu peux toujours envisager de consulter pour avoir un diagnostic (seul un véto compo' pourra le poser).
Et s'il a vraiment un SPS, cela peut aussi expliquer la raison de son abandon (ou ses abandons éventuellement).
Oui je vais me renseigner pour une médication. Et peser les bénéfices/risques. Je regarde pour un vétérinaire comportementaliste... mais la seule qui est référencée autour de Rennes, je la connais pour avoir récupéré des chiens qu'elle avait qualifiés d'irrécupérables, dangereux etc à qui il fallait imposer un cadre de vie hiérarchique tout ça tout ça... dont 1 qui s'est juste révélé adorable une fois ses besoins élémentaires (balades/nourriture/sécurité/contacts sociaux) comblés... Donc je n'irai pas la voir elle, mais je ne sais pas qui voir d'autres...

Apache n'a pas vraiment été abandonné, il a été retiré à ses propriétaires pour maltraitance et négligences lourdes en 2013, puis placé en pension box pendant 2 ans, puis adopté 1 an, puis le mec est devenu fou, puis re-pension, puis FA, puis ici... Neutral

mitee a écrit:
oui, mais tu n'es pas du tout responsable ! et vu son évolution physique, son regard c'est certain que tu lui apporte un mieux ! et ses capacités a affronter le dehors ont augmenté Smile bien sur y a des jours moins bien, mais tout de même le progrès est bien là !
Merci Mitee! C'est vrai, je n'en suis pas responsable, mais il y a des jours où je ne pense pas avoir les épaules assez solides pour l'aider... Et je suis responsable de ma décision d'adoption...
Revenir en haut Aller en bas
mitee
 
 
mitee

Féminin
Nb de messages : 34496
Age : 40
Localisation : sud 92
Emploi : Préparatrice en pharmacie et bisounours

Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux? - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux?   Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux? - Page 3 EmptyMar 13 Nov 2018 - 11:25

Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux? - Page 3 120511517 et pourtant tu l'aides autant que tu peux !
si viendre en IDF est possible, y a plus de pro "non hiérarchie" Wink

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
u Pensez à utiliser la fonction "Chercher" en mode simple ou avancé . u
4 lettres mini et une étoile * si vous ne cherchez qu'une partie du mot.
Si le mot recherché ne fait que 3 lettres ou moins, passez par la fonction "Recherche Avancée" cliquez sur le bouton google.

Revenir en haut Aller en bas
http://miteeetpetronille.skyrock.com/
PowerUser
 
 
PowerUser

Féminin
Nb de messages : 44912
Age : 44
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux? - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux?   Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux? - Page 3 EmptyMar 13 Nov 2018 - 11:40

Pour le véto compo', s'il faut faire une heure ou deux (ou plus) pour aller voir quelqu'un de vraiment bien, je n’hésiterais pas! Demandes déjà au(x) véto(s) que tu pourrais connaître. Il n'y aura pas forcément de médication en première intention sauf si tu as déjà épuisé tout l'arsenal de phytothérapie et produits type Adaptil, Zylkène, et autres! Et même en cas de médication, le traitement peut-être associé aux produits cités juste avant (on cherche à créer une synergie) en complément d'une thérapie comportementale (on cherche à trouver des solutions pour améliorer la vie du chien, on ne cherche pas à juste lui filer des cachetons ou à le shooter).

OK pour la maltraitance d'Apache mais il n'en reste pas moins que ses comportements/difficultés peuvent expliquer les misérables conditions dans lesquelles il a survécut (mais pas les justifier!!!!). Comme je le disais plus haut, un chien SPS est un chien de toute une vie (un HS-HA aussi) et autant je comprends qu'on ne s'en sorte pas avec un tel chien et qu'on puisse baisser les bras (ce sont des chiens qui demandent énormément de temps, d'attention, d'énergie, etc et ce, pour leur vie entière et à ceux qui répondront "Ben oui, comme tous les autres animaux!", je dirais NON, c'est beaucoup plus que pour un animal n'ayant pas de trouble du comportement, beaucoup, parfois au point de s'effondrer!). Mais JAMAIS la violence à leur égard ne peut se justifier!!!!!!  Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux? - Page 3 2273227194

En tous cas, même s'il n'a pas de SPS, il a tout de même des comportements/peurs qui persistent dans le temps donc un avis sur la situation permettra probablement de faire le point et de trouver des nouvelles pistes pour l'aider! Wink

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux? - Page 3 Bt_sig10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
MiMi&Pya
 
 
MiMi&Pya

Féminin
Nb de messages : 2299
Age : 31
Localisation : Rennes

Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux? - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux?   Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux? - Page 3 EmptyMar 13 Nov 2018 - 11:46

Ah c'est étonnant ton point de vue... Pour moi ce sont ses conditions de vie qui auraient engendré cet éventuel SPS +/- SSPT et pas l'inverse Confused

Pour le véto comportementaliste, j'ai envoyé un MP à wouarf qui est dans le 44 pour lui demander si elle avait quelqu'un à me conseiller Wink
Revenir en haut Aller en bas
PowerUser
 
 
PowerUser

Féminin
Nb de messages : 44912
Age : 44
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux? - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux?   Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux? - Page 3 EmptyMar 13 Nov 2018 - 11:51

MiMi&Pya a écrit:
Ah c'est étonnant ton point de vue... Pour moi ce sont ses conditions de vie qui auraient engendré cet éventuel SPS +/- SSPT et pas l'inverse Confused

Cela se peut aussi si le chien est né chez eux ou s'est retrouvé chez eux à une période critique de son existence. Mais ça, je ne le sais pas. Tu as des infos à ce propos? Je ne connais pas de cas de chien qui aurait développé un SPS à l'âge adulte.

MiMi&Pya a écrit:
Pour le véto comportementaliste, j'ai envoyé un MP à wouarf qui est dans le 44 pour lui demander si elle avait quelqu'un à me conseiller Wink

thumleft

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux? - Page 3 Bt_sig10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
MiMi&Pya
 
 
MiMi&Pya

Féminin
Nb de messages : 2299
Age : 31
Localisation : Rennes

Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux? - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux?   Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux? - Page 3 EmptyMar 13 Nov 2018 - 12:06

PowerUser a écrit:
MiMi&Pya a écrit:
Ah c'est étonnant ton point de vue... Pour moi ce sont ses conditions de vie qui auraient engendré cet éventuel SPS +/- SSPT et pas l'inverse Confused

Cela se peut aussi si le chien est né chez eux ou s'est retrouvé chez eux à une période critique de son existence. Mais ça, je ne le sais pas. Tu as des infos à ce propos? Je ne connais pas de cas de chien qui aurait développé un SPS à l'âge adulte.

Non je ne sais pas s'il est né là-bas...
Je ne sais pas si on peut parler de véritable SPS du coup, ou d'un équivalent, mais j'imaginais que si tu passes les 8 premières années de ta vie en chenil, jamais sorti, battu, brûlé, mal nourri, pas soigné, avec ton collier étrangleur incrusté dans ta peau... tu pouvais développer un SPS?

Mais en fait ce que tu me fais remarquer Power, si j'ai bien compris, c'est qu'on ne peut parler de SPS que si la privation a concerné le chiot, pendant la période critique c'est ça?

Je ne juge pas hein, j'essaie de comprendre Wink

Pour les enfants, la définition est moins clairement "limitée" que ça, même si la plupart des SPS de l'enfant commencent alors qu'ils sont bébés.
Revenir en haut Aller en bas
PowerUser
 
 
PowerUser

Féminin
Nb de messages : 44912
Age : 44
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux? - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux?   Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux? - Page 3 EmptyMar 13 Nov 2018 - 13:40

Je ne peux pas te répondre.

Je ne connais que des SPS liés à un défaut de développement chez le chiot.

Ce que j'ai lu à ce sujet se rapportait au chiot, pas à un adulte qui aurait vécut dans les conditions que tu décris.

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux? - Page 3 Bt_sig10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
Loub'
 
 
Loub'

Nb de messages : 786
Age : 28
Localisation : Nomade
Emploi : Eternel étudiant

Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux? - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux?   Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux? - Page 3 EmptyMar 13 Nov 2018 - 13:55

MiMi&Pya a écrit:

Mais en fait ce que tu me fais remarquer Power, si j'ai bien compris, c'est qu'on ne peut parler de SPS que si la privation a concerné le chiot, pendant la période critique c'est ça?

Si je me souviens bien de mes cours, le SPS se développe uniquement durant la période de maturation du cerveau, un chien adulte ne peut donc pas le développer
Mais il n'y a pas réellement de "date limite" après laquelle le chien ne peut plus développer de SPS autre que "quand le cerveau a atteint sa maturité", ce qui est vague et imprécis quand on voit que même chez l'humain ça varie entre 20 et 30 ans, alors chez une espèce où la maturité peut aller du simple au double en fonction de la race...

Vu qu'un chiot ne cesse pas d'être un chiot passé 8 semaines, ça doit être possible pour un chien né dans de bonnes conditions de développer un SPS après son adoption dans sa nouvelle famille s'il est encore assez jeune et s'il reste confiné à un chenil, sans sorties, avec très peu de stimulations, etc.
Ce sera probablement moins développé que chez un chiot qui a été privé de stimulations depuis sa naissance, mais le développement des sens restera quand même anormal du fait de l'hypostimulation (après en fonction de l'âge du chiot et du niveau de stimulations, ça ne sera pas forcément un "vrai" SPS qui reste toute la vie)
Revenir en haut Aller en bas
http://tailsoftwodoggies.blogspot.fr/
PowerUser
 
 
PowerUser

Féminin
Nb de messages : 44912
Age : 44
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux? - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux?   Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux? - Page 3 EmptyMar 13 Nov 2018 - 14:15

En fait dans ce que j'ai lu, il y a un article citant les travaux du Dr Pageat qui classifie la symptomatologie psychiatrique canine comme suit:

Citation :
Cette nosographie comporte sept catégories de troubles comportementaux du chien :

•     ceux apparaissant durant l’enfance ou l’adolescence ;
•    de la relation avec le milieu extérieur ;
•    associés à une affection somatique ;
•    des conduites sociales de l’adulte ;
•    anxieux de l’adulte ;
•    thymiques de l’adulte ;
•    liés au vieillissement.

Concernant les troubles débutant à l'enfance et à l'adolescence, on retrouve le syndrome HS-HA et le SPS.

Pour le SPS:

Citation :
4.2. Syndrome de privation sensorielle

Cette entité regroupe des tableaux cliniques variés, secondaires à un développement du chiot en milieu hypostimulant. Le déficit de stimulation (chenil isolé, sous-sol obscur, expérience de privation sensorielle) est classé en trois degrés de gravité évolutive :

•    stade 1 ou phobies ontogénétiques. L’animal est présenté comme peureux dès son arrivée dans son nouveau milieu de vie. Il est immédiatement incapable de supporter un ou plusieurs stimuli identifiables par ses propriétaires : voitures, bruits urbains, foule, enfants, etc. Le chiot a alors une réaction émotionnelle d’irritation ou de peur et tente de fuir, de se cacher, d’agresser. Des phénomènes d’anticipation surviennent rapidement et augmentent le nombre de situations phobogènes. On peut associer à ces attaques de panique ontogénétiques l’anthropophobie familiale du Pointer, maladie à prédisposition héréditaire ;

•    stade 2 ou anxiété de privation. On se trouve ici devant des troubles très invalidants, l’animal se cachant au moindre changement de son environnement, notamment spatial et temporel. Il est impossible de faire sortir le chien qui manifeste des signes d’anxiété permanente, d’inhibition (blocage, ralentissement moteur) et des activités de substitution : exploration statique, posture d’expectative, potomanie. Les crises de panique avec hurlements sont souvent accompagnées de dégâts matériels ;

•    stade 3 ou stade dépressif. C’est un état de dépression chronique typique caractérisé par la disparition du comportement exploratoire et des activités ludiques. Le chiot est couché, prostré dans un recoin dont il ne sort que la nuit, présentant une encoprésie et une énurésie. On note encore des phases d’agitation intermittentes.

La prise en charge du syndrome de privation sensorielle comprend les anxiolytiques, les antidépresseurs sérotoninergiques et tétracycliques, les thérapies comportementales et cognitives : habituation, désensibilisation, contre-conditionnement, structuration par le jeu, détachement.

https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0003448703000337

Là encore, il est question du chiot et non d'un adulte d'où mes commentaires.

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux? - Page 3 Bt_sig10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
PowerUser
 
 
PowerUser

Féminin
Nb de messages : 44912
Age : 44
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux? - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux?   Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux? - Page 3 EmptyJeu 30 Juil 2020 - 21:16

http://educationcanine.forumactif.com/t10584p175-chiot-craintif-peureux#528653

Et à lire: https://oatao.univ-toulouse.fr/1307/1/celdran_1307.pdf

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux? - Page 3 Bt_sig10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
Manoon
 
 
Manoon

Féminin
Nb de messages : 575
Localisation : 30

Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux? - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux?   Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux? - Page 3 EmptyDim 2 Aoû 2020 - 16:06

Merci pour le lien, je lirai... plus tard vu la taille du document u
Revenir en haut Aller en bas
PowerUser
 
 
PowerUser

Féminin
Nb de messages : 44912
Age : 44
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux? - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux?   Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux? - Page 3 EmptyDim 2 Aoû 2020 - 19:17

lol! oui, faut se prendre un peu de temps...

A prendre toujours avec des pincettes parce que la thèse date de 2005. Il a peut-être des éléments de la thèse qui ont été réfutés depuis. Wink

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux? - Page 3 Bt_sig10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
PowerUser
 
 
PowerUser

Féminin
Nb de messages : 44912
Age : 44
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux? - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux?   Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux? - Page 3 EmptyJeu 13 Aoû 2020 - 19:27

Citation :
« La peur des Galgos, maltraitance animale et syndrome de privation » // Etolia // Rosanna Alvarez
Le 10 février 2016 par Action Invisible dans Actualités

Traduction de l’article: http://www.etologiaveterinaria.net/el-miedo-en-los-galgos-y-el-maltrato-animal/

// Avant de commencer, je vous recommande de lire cet article (http://www.etologiaveterinaria.net/etiolog%C3%ADa-del-miedo-la-importancia-de-los-periodos-vitales/) qui, bien qu’il soit un peu long, est la base pour comprendre ce que je dirai ici et pour que personne ne puisse mal interpréter mes mots.

Combien de fois ai-je entendu cette phrase: « quelle peur il a ce chien, c’est parce qu’il a été frappé »?

Et s’il est certain que oui, de nombreux chiens ont été battus et maltraités de multiples manières que je ne vais pas exposer ici parce que nous le voyons tous les jours sur les réseaux sociaux, je veux expliquer que ce n’est ni l’unique ni la plus grave cause de la peur. Et ces chiens que vous voyez avec autant de peur, probablement qu’ils ne sont pas comme cela parce qu’ils ont été maltraités physiquement, mais plutôt d’une autre forme que presque personne ne prend en considération, qui est le manque de stimulation, de contact, d’affection, l’enfermement, la malnutrition, le stress, la génétique… Tout cela est très grave, car le traitement est beaucoup plus difficile, dans certains cas invivable, puisque des structures manquent au niveau cérébral qui n’ont pas pu se former par manque de stimulation sensorielle.

Le Galgo espagnol est une race très maltraitée, mais pour tout ce que j’ai cité antérieurement, pas seulement parce qu’ils sont frappés ou traînés derrière une voiture, mais parce que, comme d’autres chiens de chasse, ils sont élevés et maintenus dans des cages, dans des trous, nourris avec du pain dur et sortis aux champs uniquement quand c’est leur tour.

Mais le Galgo n’a pas l’exclusivité de la maltraitance, ni de la peur, le Podenco non plus. La peur du Galgo ne se distingue pas de la peur des autres races ou des croisés.

J’ai vécu quatre ans à la campagne et toutes les nuits, j’entendais les chiens hurler, aboyer, enfermés dans des niches sur des parcelles où personne ne vit. J’ai vu des chiens attachés à des chaînes, entourés d’excréments. Même si malheureusement, cela se passe aussi dans les villes, dans des niches déguisées en jolis chalets où vit enfermé un Berger allemand, qui finit la queue mutilée à force de faire des tours sur lui même, ou qui attaquera son propriétaire, par peur ou à cause d’une éducation inconsistante basée sur la punition. De même que dans les appartements, où un Chihuahua, un Yorkshire ou un Bichon maltais a été acheté parce que ces chiens sont petits et n’ont pas besoin de sortir (qu’ils disent).

La peur des Galgos n’est pas pire que celle des chiens qui viennent d’Europe de l’Est, qui proviennent d’usines à chiots, enfermés dans des cages et séparés de leur mère. Et pas besoin de partir si loin puisqu’en Espagne nous avons aussi ces fermes, ici à Axarquía nous pourrions citer des noms. Elle n’est pas pire non plus que celle des chiens sevrés trop tôt et enfermés derrière les vitrines des animaleries, parfois pendant des mois.

Mais… je vais parler de la peur des Galgos, cette peur de tous les chiens qui ont passé les premières années de leur vie privés de stimulation sensorielle et environnementale, je vais parler du syndrome de privation et de l’inhibition de conduites normales.

Selon Pageat (2000), la caractéristique principale et commune aux animaux qui souffrent du syndrome de privation sensorielle est le déficit dans la gestion des informations sensorielles après le développement dans un milieu hypo-stimulant. Certains auteurs anglo-saxons l’appellent le syndrome du chenil (the kennel syndrom). Un défaut existe dans la connexion entre les neurones, entraînant l’incapacité de réaliser des stratégies d’adaptation à l’environnement.

On décrit 3 stades selon son niveau son niveau de gravité: Le stade 1 est le moins grave, on parle d’une phobie qui se manifeste par la peur des stimulations directes, comme la circulation, le bruit, les enfants, les personnes nombreuses. Dans le stade 2 apparaissent des symptômes plus graves comme l’inhibition dans les conduites normales, par exemple l’exploration, le jeu, l’alimentation (ce sont des chiens qui mangent mieux la nuit), des comportements anxieux (comme le léchage), l’impassibilité dans la routine (n’importe quel changement produit une réaction de panique). En dernier, dans le stade 3 nous rencontrons un comportement dépressif, facile à identifier puisque ce n’est pas le comportement que l’on attend d’un chien. Ils sont comme absents, étourdis, ne participent pas aux jeux, n’explorent pas leur environnement, ne dorment pas et ne se déplacent que la nuit. Ils présentent en plus un manque de contrôle dans les éliminations (miction et défécation).

Le passage d’un stade à l’autre est assez facile mais il faut aussi prendre en compte les autres pathologies qui peuvent découler du syndrome de privation: comme l’agressivité, l’anxiété de séparation, parfois accompagnées de troubles physiques divers.
Noche, Shar Pei avec un syndrome de privation, il avait commencé un traitement mais a été euthanasié par manque de temps pour le réaliser le traitement.

C’est pourquoi le plus plus approprié est d’identifier précocement le cas et s’en remettre aux mains d’un vétérinaire spécialisé dans la médecine du comportement.

NON, je répète: NON, les méthodes ou mesures comme exposer ces chiens à une quantité maximum de stimulations (je l’emmène au parc à chiens, au port ou en centre-ville « pour qu’il s’habitue ») ne sont pas recommandées et même totalement contre-productives, de même qu’attendre que le problème se résolve tout seul (ça n’arrivera pas), essayer les astuces qu’on peut lire sur Internet ou ceux que votre voisin vous donne parce qu’il a suivi un cours et qu’il s »y connait bien », suivre les conseils d’une autre personne qui a aussi un chien peureux (tous ne rencontrent pas le même stade de gravité ou n’ont pas la même cause) ou encore permettre que l’on prenne votre chien dans autre une maison avec d’autres chiens « pour que ça passe, tu verras, cette fille en sait beaucoup et a aidé beaucoup d’autres chiens » (étudier une spécialité et suivre une formation, ça sert à quelque chose, c’est la vérité). Ceci est très sérieux, ce sont des pathologies, il ne s’agit pas de dresser un chien avec ce qu’on apprend à la télé.

En dernier lieu, je dirais que le traitement de cette maladie du comportement requiert l’utilisation de psychotropes, en plus bien sûr de la thérapie cognitive adéquate. Il n’est pas possible de « régler » le manque ou la déficience de ces structures neuronales, routes nerveuses et neurotransmetteurs sans utiliser une pharmacopée adaptée au stade et aux symptômes manifestés par le chien. C’est pourquoi certains chiens stagnent si l’on utilise seulement des thérapies comportementales, de ce fait, à certains stades, on ne peut utiliser ces moyens si on n’a pas utilisé précédemment les médicaments, dû au manque de réponse de l’animal à l’environnement.

J’espère qu’à partir de maintenant, quand vous verrez un Galgo, un Podenco ou n’importe quelle race, avec de la peur, vous pourrez penser d’une autre manière pour aider ces animaux. Et s’il vous plaît, mettons fin aux phrases toutes faites, aux croyances populaires et aux professionnels de pacotille, cela est très sérieux et requiert des années d’étude. Et il est triste de voir comment certains animaux ont peu voire aucune solution pour avoir attendu trop longtemps. //

Par Rosana Alvarez

https://actioninvisible.wordpress.com/2016/02/10/la-peur-des-galgos-maltraitance-animale-et-syndrome-de-privation-etolia-rosanna-alvarez/

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux? - Page 3 Bt_sig10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
PowerUser
 
 
PowerUser

Féminin
Nb de messages : 44912
Age : 44
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux? - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux?   Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux? - Page 3 EmptyVen 14 Aoû 2020 - 12:22

Parce que le syndrome de privation sensorielle nécessite une prise en charge comportementale ET médicamenteuse:

PowerUser a écrit:
Citation :
10 Medications for Dog Anxiety
Katy Nelson, DVM
Jennifer Coates, DVM
Jul 17, 2019   |    6 min read   |    Share this: Reviewed for accuracy on July 17, 2019, by Dr. Jennifer Coates, DVM

Dogs can suffer from different types of anxiety, some of which can be truly debilitating. As pet parents, we want to help, but we’re faced with many confusing treatment and medication options.

Your veterinarian paired with an experienced dog trainer that focuses on positive reinforcement are your best resources. Once your veterinarian has given your dog a clean bill of health, they might prescribe a medication for dog anxiety as part of your pet’s treatment.
Using Dog Anxiety Medications Effectively

No matter which medication your veterinarian chooses, you will also need to put behavior-modification protocols in place in order to help your dog work through their anxiety.

Moderate to severe anxiety often responds best to a prescription anti-anxiety medication and behavior-modification training. These are not quick fixes, however.

Dogs usually need to be treated for about four weeks before the effectiveness of the medication becomes fully evident, and treatment needs to continue for at least two months after an adequate response is observed.

Some dogs can eventually be weaned off of anti-anxiety medications while others require lifelong treatment.
List of Anxiety Medications for Dogs

Here are the most commonly prescribed medications used to treat dog anxiety.

Jump to a specific medication:

   Alprazolam (Xanax)

   Amitriptyline

   Buspirone

   Clomipramine (Clomicalm)

   Dexmedetomidine (Sileo)

   Diazepam (Valium)

   Fluoxetine (Reconcile or Prozac)

   Lorazepam (Ativan)

   Paroxetine (Paxil)

   Sertraline (Zoloft)

Alprazolam (Xanax)

Type of Anxiety: Moderate to severe situational anxiety

Alprazolam is often prescribed to help dogs who become anxious during thunderstorms, but it may also be used for other types of situational anxiety.

It is a member of the benzodiazepine class of sedatives, which work by depressing activity in certain parts of the central nervous system (the exact mechanism of action hasn’t been identified). It is typically used as an anti-anxiety medication, sedative, muscle relaxer or suppressor of seizure activity.

The drug is most effective when given at the earliest sign of anxiety or even beforehand, if possible.

Alprazolam is dispensed in the form of tablets that are given with or without food.
Amitriptyline

Type of Anxiety: Separation anxiety or more generalized anxious tendencies

Amitriptyline may be given to help dogs with separation anxiety or more generalized anxious tendencies.

It is a tricyclic antidepressant medication that works, in part, by increasing the levels of the neurotransmitters serotonin and norepinephrine, which affect mood. It should not be used with pets that have diabetes.

Amitriptyline is dispensed in the form of tablets that are given with or without food. Dogs should be gradually tapered off of amitriptyline if they have been on the medication for more than a week or two.
Buspirone

Type of Anxiety: Generalized anxiety

Buspirone is typically prescribed to help dogs who become anxious in social situations—for instance, in their interactions with other dogs.

Buspirone is a member of the azaperone class of anxiolytics. This medication requires continued use to be effective, so it is not helpful for dogs that suffer from situational anxieties like thunderstorm phobias.

It appears to work as a mild anti-anxiety medication because it, in part, activates serotonin receptors within the brain.

Buspirone is dispensed in the form of tablets that are given with or without food.
Clomipramine (Clomicalm)

Type of Anxiety: Separation anxiety and situational anxiety

Clomipramine is the first FDA-approved treatment for separation anxiety in dogs. It can also be prescribed for other types of anxiety.

It is a tricyclic antidepressant medication that works in the same way as amitriptyline. Several weeks of use are needed in order for a therapeutic effect to be seen—up to two months is needed to determine whether it is beneficial or helpful for a dog.

Clomipramine is dispensed in the form of tablets that are given with or without food.
Dexmedetomidine (Sileo)


Type of Anxiety: Situational anxiety (noise phobias and aversions)

Sileo has been approved by the FDA to help dogs with noise aversion.

It is an alpha-2 adrenoceptor agonist that works, in part, by depressing activity in certain parts of the brain, which results in reduced anxiety levels, among other effects.

The drug works best when given at the earliest sign that a dog is becoming anxious or before the triggering noise event, if possible.

Sileo is dispensed in a multidose tube as a transmucosal gel. The medication shouldn’t be swallowed—it is absorbed through the mucus membranes when applied between the cheek and gums.

You will need to wear waterproof disposable gloves when handling the syringe and administering the medication.
Diazepam (Valium)

Type of Anxiety: Situational anxiety

Diazepam has a variety of uses in dogs, but it is most effective as an anti-anxiety medication, muscle relaxant, appetite stimulant and seizure-control drug. For anxiety, diazepam is used to help with panic disorders like severe noise aversion or phobia.

Whenever possible, diazepam should be given to dogs in advance of an event that is known to cause anxiety. The drug can also be given at the earliest sign that a dog is becoming anxious.

It is a member of the benzodiazepine class of sedatives, which work by depressing activity in certain parts of the central nervous system (the exact mechanism of action hasn’t been identified).

To treat anxiety, diazepam is usually dispensed in the form of oral tablets or liquid (given with or without food) but may also be given by injection or via other routes.
Fluoxetine (Reconcile or Prozac)

Type of Anxiety: Separation anxiety

Reconcile is FDA-approved for the treatment of separation anxiety in dogs. It can also be prescribed for other types of anxiety and behavior issues (compulsive chewing, circling and self-mutilation, and even aggression).

Fluoxetine is a member of the selective serotonin-reuptake inhibitor (SSRI) class of medications, which work by increasing the amount of the neurotransmitter serotonin in the brain.

In order for this medication to be effective, it should be used in conjunction with a behavior-modification program.

Fluoxetine is available in the form of tablets, capsules or liquid to be given orally, either with or without food.
Lorazepam (Ativan)

Type of Anxiety: Situational anxiety

Whenever possible, lorazepam should be given to dogs in advance of an event that is known to cause anxiety. The drug can also be given at the earliest sign that a dog is becoming anxious.

It is a member of the benzodiazepine class of sedatives, which work by depressing activity in certain parts of the central nervous system (the exact mechanism of action hasn’t been identified).

To treat anxiety, lorazepam is usually dispensed in the form of tablets or liquid (given with or without food) but may also be given by injection or via other routes.
Paroxetine (Paxil)

Type of Anxiety: Generalized anxiety and anxiety-related behaviors

Paroxetine can be prescribed for a variety of anxiety-related behaviors, including aggression, fear of noises, and self-mutilation (pulling fur out or licking skin compulsively).

It is a member of the SSRI class of medications, which work by increasing the amount of the neurotransmitter serotonin in the brain.

The drug is available in the form of tablets or liquid to be given orally, either with or without food.
Sertraline (Zoloft)

Type of Anxiety: Generalized anxiety and anxiety-related behaviors

Sertraline can be prescribed for a variety of anxiety-related issues, like separation anxiety, thunderstorm phobia and fear-based aggression.

It is a member of the SSRI class of medications that work by increasing the amount of the neurotransmitter serotonin in the brain.

The drug is available in the form of tablets or liquid to be given orally, either with or without food. It may be beneficial to taper dogs off of sertraline if they have been on the medication for two months or longer.

By Jennifer Coates, DVM

Featured Image: iStock.com/Photography by Adri

https://www.petmd.com/dog/behavior/10-medications-dog-anxiety

PowerUser a écrit:
Ne pas oublier que les médicaments prescrits doivent être administrés à la dose indiquée à votre animal. Il est HORS DE QUESTION "d'ajuster" la dose à votre guise et de stopper le traitement à votre guise. Cela pourrait être dangereux! De plus, contrairement à ce que l'on pourrait croire, diminuer les doses prescrites peut avoir des répercussions sur le comportement (agressivité, désinhibition, autres). Donc, tenez-vous en à ce qu'à prescrit le véto, point! Discutez-en le cas échéant notamment en cas d'apparition d'effets secondaires.

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux? - Page 3 Bt_sig10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
Contenu sponsorisé




Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux? - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux?   Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux? - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Syndrome de privation sensorielle ou chien peureux?
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Choisir un chien de troupeau
» Premier stage survie avec son chien
» chien pour travail bovins
» faire garder un chien pour une journée a Disney
» le chien de belle maman

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
°°Le Forum de l'Education Canine & des Méthodes Positives & Amicales°° :: L'APPROCHE POSITIVE ET AMICALE :: * EDUCATION CANINE & COMPORTEMENT CANIN *-
Sauter vers: