°°Le Forum de l'Education Canine & des Méthodes Positives & Amicales°°


 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Zen-O-Vet: le comportement... vu par la science!
Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? Emptypar Kaïnate Aujourd'hui à 22:41

» Carnet de bord de ma troupe!
Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? Emptypar philo Aujourd'hui à 11:06

» Carte de localisation d'éducateurs canins travaillant en positif (France et pays limitrophes)
Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? Emptypar mitee Hier à 20:52

» Les chiens comprennent réellement les phrases de 2 mots
Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? Emptypar EnergieSolaire Hier à 20:22

» Groupe FB Balades Canines en Positif (BCEP)
Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? Emptypar Poupoune Hier à 14:58

» Prédation sur animaux, instinct de chasse
Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? Emptypar philo Mer 13 Nov 2019 - 21:11

» VAE pour BP Educateur Canin ?
Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? Emptypar Manoon Mer 13 Nov 2019 - 16:02

» Apprendre à porter une muselière et choix du modèle
Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? Emptypar Derby Mar 12 Nov 2019 - 18:56

» Stage " Chiens de Détection " avec Ann-Jo Proos - 9 et 10 novembre 2019 ( dpt 59 )
Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? Emptypar Enzael Mar 12 Nov 2019 - 12:25

Sujets similaires
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Annonces

A propos du Forum

Nous tenons à préciser que ce forum a été créé dans le but de vous faire découvrir la possibilité d'une éducation utilisant une approche positive et respectueuse de votre chien.

Si vous avez des problèmes avec votre ou vos chiens, nous vous recommandons vivement de faire appel à un éducateur canin spécialisé en rééducation comportementale ou à un comportementaliste (utilisant le renforcement positif et aucun outil coercitif, cela va sans dire).

Les explications et conseils donnés sur ce forum ne sont là que pour vous orienter et vous informer des possibilités qui vous sont offertes pour éduquer votre compagnon à quatre pattes.

L'Equipe du Forum

Asso’ Bêtes de Scène

Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? Bds-lo10
L'association « Bêtes de Scène » (association de protection animale de loi 1901) est située près de Bain de Bretagne (35).

Plus d'infos sur le site
CLICK!
& sur le forum
CLICK!


Partagez
 

 Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal?

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Majorque
Compte inactif
Compte inactif
Majorque

Féminin
Nb de messages : 723

Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? Empty
MessageSujet: Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal?   Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? EmptyVen 3 Fév 2012 - 20:19

Est-ce que certains d'entre vous ont pu regarder l'émission "toute une histoire" aujourd'hui?

Je ne suis pas particulièrement friande de ce genre d'émission mais le sujet d'aujourd'hui m'a incité à regarder en replay, je vous donne le lien: http://toute-une-histoire.france2.fr/?page=emission&emission=30002

Vous avez pas l'impression que ça va un peu trop loin parfois? Je ne parle pas au niveau des sentiments et de la douleur, mais la dame qui accroche dédie un autel à son chien et qui garde la couverture avec l'odeur dessus...
Revenir en haut Aller en bas
Fila La Colo
Educateur Canin Pro'
Educateur Canin Pro'
Fila La Colo

Féminin
Nb de messages : 2304
Age : 31
Localisation : mareuil le port / port à binson 51
Emploi : Pension canine en famille 4 places

Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? Empty
MessageSujet: faire son deuil   Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? EmptyVen 3 Fév 2012 - 22:04

Si cela peut les aider à faire le deuil... Je dirais que chacun réagit à sa façon, et que certains on vraiment du mal à accepter la mort de leur compagnon...
Revenir en haut Aller en bas
http://filataplace.wixsite.com/education-pension
sandrine27
Compte inactif
Compte inactif
sandrine27

Féminin
Nb de messages : 932
Age : 46
Localisation : cholet
Emploi : employée els

Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal?   Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? EmptyMar 4 Sep 2012 - 21:14

pour avoir traversé une grosse période dep a la mort de mon chien, je comprend et ne juge pas leur réaction; je pense aussi que chacun a sa propre façon de faire son deuil, suivant son vécu et surtout l'histoire qu'on a eu avec son animal
le chagrin s'apaise avec le temps mais pour ma part, j'ai été mal de longues semaines avant de refaire surface;
ils font partie de notre famille, on partage' tellement de choses ensemble que quand ils partent, le vide peut être immense; pour ma part, je ne suis pas seule, j'ai une vie sociale, un mari du boulot; alors j'imagine pas le drame pour une personne âgée ou quelqu'un de fragile

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal?   Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? EmptyMar 4 Sep 2012 - 21:32

chez moi ca me met "vidéo non disponible"
Revenir en haut Aller en bas
sandrine27
Compte inactif
Compte inactif
sandrine27

Féminin
Nb de messages : 932
Age : 46
Localisation : cholet
Emploi : employée els

Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal?   Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? EmptyMar 4 Sep 2012 - 21:40

j'ai remonté le post qui est ancien c est pour cela; le replay c est 7 jours
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal?   Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? EmptyMar 4 Sep 2012 - 21:56

ha mais d'accord tu as remonté un truc vraiment vieux, y a encore la "bande annonce" disponible ou on voit une dame agée parler, c'est déplorable de parler comme ça, à l'entendre "sa race" de chien est parfaite, à déconseiller pour des débutants et les autres races c'est de la merde...
Genre le caniche c'est un chien de mémère, enfin bref, pile le genre de discours que je déteste (petite pensée pour cette race que tout le monde prend en chien d'appart car il n'aurait soit disant pas de besoin d'exercices et que sa serait un chien très stupide, wahou les idées reçues ...)

Ça me rappelle le discours d'une grande partie d'éleveurs passionné par leur race de chien, comme c'est la leur, elle est très difficile et à ne pas conseiller à des débutants...

Réelle tristesse ou envie de passer à la télé...?
Revenir en haut Aller en bas
Cattleya
Compte inactif
Compte inactif
avatar

Nb de messages : 2107
Localisation : qquepart

Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal?   Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? EmptyMer 5 Sep 2012 - 0:10

Il n'y as pas de hierarchie du deuil, les gens peuvent souffrir autant la perte d'un proche humain que d'un animal, d'autres vont souffrir de deuils impossibles, douloureux et qu'ils ne peuvent résoudre suite à des ruptures sentimentales (le deuil ce n'est pas toujours après un décès, cela peut etre après une perte ou un changement). La manière de vivre le deuil dépend des persones, et suivant comment on s'est construit psychologiquement on peut etre incapable de faire le deuil.
Je ne suis pas choquée et je ne juge pas les personnes qui vivent avec beaucoup d'intensité la perte de leur animal, ou bien qui mettent leur animal à une place très importante de son vivant. Il y a toujours une raison dans la vie qui fait qu'une personne par exemple va surinvestir un animal, je ne vois pas pourquoi cela serait criticable, c'est un fort investissement comme un autre (par exemple les gens qui investissent beaucoup dans la mode, les voitures, l'exercice physique etc..), ça peut aider les gens à vivre, les équilibrer. Il n'y pas de problème tant que cela n'empeche pas les gens de vivre, de s'adapter dans le cas contraire c'est qu'il y a souci.
Revenir en haut Aller en bas
mitee
 
 
mitee

Féminin
Nb de messages : 33780
Age : 39
Localisation : sud 92
Emploi : Préparatrice en pharmacie et bisounours

Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal?   Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? EmptyVen 6 Nov 2015 - 10:20

Lahn a écrit:
La perte d'un animal, un COMPAGNON, fait souvent plus mal que la perte d'un PROCHE. C'est logique.
Maintenant si le "proche" est également un "compagnon", ben c'est évidemment similaire.

Sur ce plan, aux USA c'est un "tabou" qui a disparu.
Quand on a fait euthanasier notre chat, on a recu un petit fascicule de la part du vétérinaire pour aider dans son deuil et qui justement expliquait pourquoi la douleur pouvait être plus intense.

Perdre un compagnon, humain ou animal, un compagnon de tous les jours et parfois même de tous les instants, ca fait très mal.

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
u Pensez à utiliser la fonction "Chercher" en mode simple ou avancé . u
4 lettres mini et une étoile * si vous ne cherchez qu'une partie du mot.
Si le mot recherché ne fait que 3 lettres ou moins, passez par la fonction "Recherche Avancée" cliquez sur le bouton google.

Revenir en haut Aller en bas
http://miteeetpetronille.skyrock.com/
mitee
 
 
mitee

Féminin
Nb de messages : 33780
Age : 39
Localisation : sud 92
Emploi : Préparatrice en pharmacie et bisounours

Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal?   Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? EmptyMer 11 Nov 2015 - 17:45

Ewa a écrit:
Je sais plus où et qui causait de deuil d'animaux de compagnie...
et aussi "Affronter l’incompréhension des autres..."
http://www.psychologies.com/Planete/Les-animaux-et-nous/Articles-et-Dossiers/Faire-le-deuil-de-son-animal-de-compagnie

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
u Pensez à utiliser la fonction "Chercher" en mode simple ou avancé . u
4 lettres mini et une étoile * si vous ne cherchez qu'une partie du mot.
Si le mot recherché ne fait que 3 lettres ou moins, passez par la fonction "Recherche Avancée" cliquez sur le bouton google.

Revenir en haut Aller en bas
http://miteeetpetronille.skyrock.com/
PowerUser
 
 
PowerUser

Féminin
Nb de messages : 44319
Age : 43
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal?   Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? EmptyMer 11 Nov 2015 - 17:55

Citation :
Faire le deuil de son animal de compagnie

Ce sont des compagnons, des maîtres de vie. Nous les aimons comme des amis, voire comme des frères, ou parfois même des enfants. Les animaux de compagnie occupent souvent autant de place que les êtres humains dans la vie de leurs maîtres. Lorsqu’ils décèdent, leur absence peut créer un vide aussi douloureux que la perte d’un proche. Et un vrai travail de deuil est nécessaire, d’autant plus difficile qu’il est souvent incompris et sous-estimé.
Ségolène Poirier

« Elle a réuni ses dernières forces pour venir s'éteindre dans mes bras. Je l'ai cajolée et lui ai parlé jusqu'au dernier moment. J'ai essayé de la réchauffer, mais je sentais bien son petit corps se refroidir et la vie la quitter. Elle est morte à 22h22, et aujourd’hui encore, à chaque fois que cette heure s'affiche, je pense à elle et j'ai envie de pleurer », raconte Florence, qui a perdu sa chatte Marie en 2006. Huit ans après, la douleur causée par cette perte est encore bien présente. Une peine que connaissent de nombreux propriétaires pour qui leur animal de compagnie est bien plus qu’une bête à poils, à plumes ou à écailles.
Perdre un vrai compagnon de vie

« Quel que soit l'animal que vous possédez, il ne vous juge pas, n'est pas jaloux, ne vous trompe pas, et vous aime tel que vous êtes. Et cela, jamais un humain ne le fera », commente Nadine, dont la chatte Isis est décédée à l’âge de 12 ans. Pour Camille, son cheval – même s’il ne vivait pas avec elle -, était un réel compagnon de vie. « Rock était un prolongement de moi. Avec lui, je ressentais un bien-être incroyable et un élan de liberté. C’était aussi un vrai maître de vie ».

De son côté, Amélie a eu l’impression de trouver son âme sœur en sa chienne Lilou. « Dès que nous nous sommes vues, ça a été le coup de foudre. Nous ne faisions qu'une. Nous étions comme connectées ». Pour d’autres, comme Pauline, l’animal devient un membre de la famille. « Notre chien Charlie était comme un enfant pour mon compagnon et moi. J’avais l’impression d’être en symbiose avec lui ». Même ressenti chez Norbertus. « Nos deux enfants considéraient notre chienne presque comme une grande sœur ».

C’est parce qu’un animal de compagnie a tant d’importance dans la vie de son maître que son décès crée un vide immense et que le deuil est aussi douloureux. Selon Valérie, 48 ans, si le chagrin causé par la perte de son chien a été aussi forte, c’est parce qu’elle l’a forcée à voir les choses en face. « Sa disparition a réveillé mon mal existentiel : nous ne sommes pas éternels, mais bien mortels ».

Affronter l’incompréhension des autres


« Ce n’est qu’un animal, il n’y a pas mort d’homme », « Ne te mets pas dans des états pareils pour un chat », « Tu n’as qu’à en reprendre un autre »… Des remarques fréquentes qui font du mal et mettent parfois en colère. Ce regard sévère, Valérie a dû y faire face lorsqu’elle a perdu son chien de quinze ans. « Comment oser dire que ce décès est à relativiser ? Cette disparition a été plus importante que celle de mes grands-parents. Mon chien vivait avec moi 24/24h, il était mon éponge à émotions, mon repère au quotidien ».

C’est justement ce rapprochement avec la perte d’un proche qui est souvent critiqué par ceux qui ne saisissent pas ce qu’implique la mort d’un animal de compagnie. « Il est souvent très difficile de faire part de son désarroi. Les personnes qui n'ont jamais vécu de relation intense avec un animal ne peuvent pas comprendre le bouleversement et la souffrance ressentis », analyse la vétérinaire Marina von Allmen. Pourtant, il est important de considérer à sa juste valeur la douleur causée par cette perte. « Pour certains la mort d’un animal de compagnie sera effectivement plus douloureuse que le décès d’un parent. Cette peine est propre à chacun et dépend de son histoire de vie. On ne peut pas comparer et hiérarchiser les souffrances des autres », ajoute la thérapeute du deuil Martine Golay Ramel.

Lorsque son lapin Nuage est décédé, Alexia a été anéantie. Les moqueries de ses camarades de lycée ont aggravé son sentiment de solitude. « Mes amies se moquaient de moi. Une d’entre elles a même osé me mettre ses gants en angora sous le nez parce qu'elle trouvait ça drôle. » Une attitude cruelle qui illustre bien l’incompréhension de certains face à la mort d’un animal. Pour Camille, le pire était la question systématique : « Et ça vit combien de temps un cheval ? » Comme si sa durée de vie le définissait. « Les gens ne comprennent pas que lorsqu’il est décédé, c’était comme si on m’avait coupé les jambes ». Une image forte, reflet là encore de l’importance qu’un animal peut avoir dans la vie de son propriétaire. Et ce, quel qu’il soit : un passionné d’oiseaux, un cavalier qui perd son cheval ou encore un propriétaire dont le chat décède. « Le degré de souffrance ne dépend pas de la race ou la grosseur de l’animal, ni même de sa durée de vie,confirme la thérapeute Martine Golay Ramel. Certes, le lien s’approfondit dans le temps, mais la perte, elle, est liée à l’expérience personnelle. »

S’il est difficile de parler de cette peine autour de soi, c’est pourtant essentiel, selon Marina von Allmen. « Se taire ne fait qu'aggraver et intensifier son désespoir, compliquer et prolonger le processus de deuil. Des émotions enfouies et tues s'impriment au plus profond de notre être pour refaire surface régulièrement. » Et si son entourage ne comprend pas cette douleur, ou qu’il ne sait pas comment aider, mieux vaut se tourner vers le vétérinaire, un groupe de parole, un professionnel de l’accompagnement du deuil ou même un psychologue, pour ne pas avoir à surmonter seul cette épreuve.

Vivre un réel processus de deuil

Déni, colère, culpabilité, dépression, acceptation… Le deuil d’un animal comporte les mêmes étapes que celui d’un être humain. Des étapes qui ne se traversent pas forcément dans un ordre préétabli, comme l’explique Marina von Allmen. « Elles peuvent surgir en boucles et certaines peuvent même être "zappées", pour resurgir lors d’un autre deuil. »

D’abord, le déni. « Je ne voulais pas y croire, je me suis mise à hurler et à pleurer. C'était trop brutal, trop soudain », se souvient Jennifer. Retrouver son chat allongé dans l’herbe, mort écrasé, a été un choc assourdissant. « J'ai été dans un état second pendant quelques jours ». Selon Martine Golay Ramel, « pour beaucoup, l’animal de compagnie rythme le quotidien et sa mort déclenche une perte de repères ».

Une fois le choc passé, la colère et la recherche d’un responsable prennent souvent le dessus. « J’ai ressenti tellement de rancoeur contre l’automobiliste qui a écrasé mon chat et qui n’a même pas eu la décence de s’arrêter, » commente Souslik. Pour Camille, le plus insupportable a été pendant un certain temps de voir d’autres propriétaires avec leurs chevaux. « Je leur en voulais d’avoir la chance que leur cheval soit encore là. Pourquoi le méritaient-ils plus que Rock et moi ? » Mais le plus souvent, la colère éprouvée est dirigée contre soi-même et l’impression d’avoir failli à son animal fait culpabiliser.

Ne pas avoir été présent dans les derniers instants, l’avoir réprimandé quelques heures avant sa mort, ne pas s’être assez bien occupé de lui… Autant de raisons de se sentir coupable lorsque son animal décède. « C’est un passage quasi obligé », affirme Martine Golay Ramel. De son côté, la vétérinaire Marina von Allmen souhaite rassurer les propriétaires : « les animaux ne nous en veulent pas pour nos agissements ou nos manquements ». Mais même en sachant cela, difficile de ne pas se sentir responsable. Ophélie, qui, faute de place, a dû laisser sa chatte chez ses parents, s’en est terriblement voulu. « Elle s’est faite écraser en traversant la route. Je me dis qu’elle a dû se sentir abandonnée et qu’elle essayait peut-être de me rejoindre. Encore aujourd’hui, je me sens responsable. Je n’ai même pas pu lui dire au revoir. »

Ne pas avoir pu dire adieu est un regret qu’ont connu de nombreux propriétaires. « Il faut savoir que comme chez les humains,il y a des animaux qui attendent notre départ pour mourir, explique Marina von Allmen. D'autres, à l’inverse, désirent notre présence. Cela dépend du caractère de l'animal mais aussi de notre façon plus ou moins inconsciente de vouloir le retenir auprès de nous. » Une acceptation de la mort qu’a voulu montrer Norbertus à sa labrador Orit. « Elle a fait ses adieux à chaque membre de la famille, avant de se cacher. Mais je l'ai mise dans son panier, parmi nous tous. Le lendemain elle ne bougeait plus, elle s'était endormie sereinement. »

La phase de « dépression réactionnelle » pendant un deuil est probablement la plus difficile à surmonter. Au décès de son chat, Saloua a perdu tout intérêt pour ce qui l’entourait. « J'ai failli échouer dans mes études universitaires, je m'absentais tout le temps. Je n’avais pas le courage de quitter ma chambre. » Cet état dépressif ne doit pas être sous-estimé. Selon la vétérinaire Marina von Allmen, il est même nécessaire. « Cette étape permet de vraiment ressentir à quel point nous passons du vide et du désespoir à la reconnaissance de ce qu'il nous a été donné de vivre avec notre animal. » C’est ce sentiment de gratitude qui a permis à Camille d’accepter enfin la disparition de son cheval. « La douleur n’a finalement duré qu’un moment par rapport au bonheur d’avoir vécu cette belle histoire avec Rock. »

L’importance des rituels

Choisir comment disposer du corps de son animal aide également à mieux accepter son décès. Pauline a décidé d’enterrer son yorkshire sur le terrain derrière sa maison,« pour qu’il soit toujours près de nous ». Nadine a, elle, fait le choix d’être inhumée avec les cendres de sa chatte Isis. « Elle sera avec moi le jour où je partirai, et même après. » Quelle que soit la décision, il est conseillé de la prendre lorsque son animal est encore en bonne santé, afin de ne pas regretter une éventuelle décision précipitée au moment de son décès.

Effectuer un rituel, telles qu’une cérémonie d’enterrement ou encore l’écriture d’un poème, permet de faire face à la perte, mais aussi de rendre hommage à son compagnon. Après treize ans passés à ses côtés, Virginie a voulu honorer son chien en dispersant ses cendres sur son lieu de promenade préféré. « De cette façon, je sais qu'il est encore heureux là où il est. » De son côté, Francine, qui a perdu Cassiopée, sa chienne de 14 ans, a décidé de organiser une cérémonie. « À la date d’anniversaire de son adoption, je vais inviter quelques amis à une commémoration pendant laquelle je lirai un petit texte en sa mémoire, face à ses cendres. » Aurélie a, elle, préféré faire pousser une belle plante en l’honneur de sa lapine Sweety.

Reprendre un animal ?

Peur de l’oublier, de le trahir, de souffrir à nouveau… De nombreux propriétaires, comme Virginie, 38 ans, se sont dit qu’ils ne pourraient plus jamais avoir d’animal. « Je n'ai pas repris de chien car cela m'a fait trop de mal de perdre Tchouk. C’était un vrai ami, comme il y en a peu. Il est irremplaçable. » Pour la vétérinaire Marina von Allmen, cette idée de « remplacement » n’a pas lieu d’être. « Reprendre un compagnon pour que ce soit le même que le précédent, ce ne serait ni rendre hommage à celui qui vient de nous quitter, ni accorder notre amour inconditionnel au nouvel arrivant. Le risque est d'en faire un animal de remplacement, condamné à ne pas se sentir à la hauteur. » Dans le cas des amoureux d’une race en particulier, il est conseillé de choisir un animal de couleur ou de sexe différents. Sans oublier que chaque animal a son caractère et ses particularités.

Quand reprendre un nouveau compagnon ? Cela dépend du ressenti personnel mais parfois aussi de la façon dont est décédé l’animal, comme l’observe Martine Golay Ramel. « Lorsque vous l’avez accompagné dans la maladie, ou la vieillesse, et l’avez vu décliner, il y a un processus de pré-deuil. Mais quand il s’agit d’un accident, le choc est si important qu’il n’est pas recommandé de reprendre un animal tout de suite. »

Si la douleur est forte pour le propriétaire, il ne faut pas oublier qu’elle l’est aussi pour les autres animaux de la maison, s’il y en a. « Ils viennent de perdre un véritable ami qui ne sera pas facilement remplaçable. Il s’agit de les aider eux aussi dans leur deuil », rappelle la vétérinaire. Ils peuvent avoir envie, ou besoin, d’un nouveau compagnon. En l’espace de six mois, Martine a perdu trois de ses quatre chiens, jeunes mais malades. Elle a senti le grand désespoir du dernier. « Il a très mal vécu leur départ, et, alors que je ne voulais plus reprendre d’autres chiens, il a fallu le faire. Sinon il se serait laissé mourir. Maintenant, il est apaisé et semble revivre. »

Selon la thérapeute Martine Golay Ramel, si la décision de reprendre un animal est si difficile, c’est parce que « pour beaucoup de propriétaires, elle rappelle que l’animal était un animal et non un être humain. Ce qui est très déstabilisant quand on a aimé son compagnon comme un ami, un frère ou un enfant. » Mais, malgré la douleur, il est difficile pour beaucoup d’amoureux des animaux de vivre sans eux. « Il faut savoir faire un deuil, quel qu’il soit, et avancer. Au fond, ce n’est pas parce qu’on a d’autres animaux qu’on remplace les précédents dans notre cœur, confie Caroline. On ne les oublie jamais. »

http://www.psychologies.com/Planete/Les-animaux-et-nous/Articles-et-Dossiers/Faire-le-deuil-de-son-animal-de-compagnie

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? Grumpy-cat-01Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? Ocd_grumpy_cat_by_linai-d6cqykpPourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? 3b965034881fb4956e7b1074a6ebd59b--grumpy-cat-cartoon-cat-cartoonsPourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? 87e19bb336784685fb937b4b8e5c7202
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
Lahn
Compte inactif
Compte inactif
Lahn

Féminin
Nb de messages : 1015
Age : 46
Localisation : USA

Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal?   Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? EmptyJeu 14 Jan 2016 - 19:44

https://www.yahoo.com/health/4-things-you-shouldnt-ever-say-to-someone-who-is-015549790.html

Citation :

4 Things You Should Never Say to Someone Mourning the Loss of a Pet

On Tuesday night, singer and actress Hilary Duff announced on Instagram that she is devastated over the death of her beloved dog, Beau. The star of TV Land’s Younger shared the following post:

And some of the comments on People.com haven’t been exactly comforting:

“Get a shelter dog, one that’s healthier and sturdier than this poor little thing.”

“My naughty boy?” Did this pup die doing something he shouldn’t because his owner wasn’t caring for him? Sounds that way to me.”

“Puppies are like babies and need to be supervised. Looks like she dropped the ball.”

Yikes! While the majority of people are sensitive enough to offer heartfelt condolences after someone says a final goodbye to their pet, they may unwittingly come out with a line that isn’t as sympathetic as they’d hoped.

“The reality is relationships are complicated, whether it’s with another person or another species,” Michele Pich, MA, MS, Veterinary Grief Counselor Instructor Penn Vet Ryan Hospital of the University of Pennsylvania, tells Yahoo Health. “Each loss comes with its own emotional ties, memories and connections and it deserves to be treated on that individual basis.”

Related: What We Can Learn From How David Bowie Coped With Terminal Illness

Here, Pich offers four statements never to say to someone who is mourning the passing of their faithful companion.

It’s Just a Dog/Cat

“Basically, by using the word ‘just,’ you’re minimizing that relationship or minimizing the pain this person is going through,” says Pich. She emphasizes that people go through the same stages of grief when losing a pet that they do when losing a human. “So by using the word ‘just,’ it’s making it harder for this person to be able to grieve and to feel comfortable talking to others about what they’re going through, possibly making them feel more isolated.”

Just Get Another Pet – You’ll Feel Better

This statement implies that animals are interchangeable and that they can easily be replaced. “It suggests they’re more of an object than an individual being, so it invalidates the individuality of the animal and that special relationship that this person and their pet had together,” explains Pich.

Why Are You Still Grieving? That Can’t Be Healthy

“The grieving process takes as long as it’s going to take,” states Pich. “It’s really more important that this person is progressing through the process than it is to actually set a specific time limit for it.” Therefore, having rigid expectations about a specific amount of time that’s deemed an “acceptable” grieving period “can actually stifle the healing process.”

Your Pet Lived a Long Time – You Should Be Grateful You Had Them for So Many Years


“You can understand that somebody saying this is trying to be helpful because they don’t know what to say,” says Pich. “However, this statement implies there should be a cutoff point as to what’s considered enough time. But the truth is no amount of time is enough.” She adds that while certain circumstances can make the mourning period even more trying for some people, “the reality is there’s no expiration on that love.”

If you or someone you know needs guidance during their time of grief, the ASPCA offers a Pet Loss Support and Bereavement Counseling Hotline at 877-474-3310. For those living in the Philadelphia area, the University of Pennsylvania School of Veterinary Medicine offers Pet Loss Support Groups run by Pich.

Encore une fois, le seul "groupe de soutien" sur ce sujet  dans tous les USA est proposé dans ma région... Néanmoins une hotline, c'est très bien aussi je trouve.
Revenir en haut Aller en bas
PowerUser
 
 
PowerUser

Féminin
Nb de messages : 44319
Age : 43
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal?   Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? EmptySam 16 Jan 2016 - 20:22

Ah ouais, rien que "C'est juste un chien/chat", c'est pas possible! Rolling Eyes

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? Grumpy-cat-01Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? Ocd_grumpy_cat_by_linai-d6cqykpPourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? 3b965034881fb4956e7b1074a6ebd59b--grumpy-cat-cartoon-cat-cartoonsPourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? 87e19bb336784685fb937b4b8e5c7202
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
PowerUser
 
 
PowerUser

Féminin
Nb de messages : 44319
Age : 43
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal?   Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? EmptySam 16 Jan 2016 - 20:23


* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? Grumpy-cat-01Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? Ocd_grumpy_cat_by_linai-d6cqykpPourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? 3b965034881fb4956e7b1074a6ebd59b--grumpy-cat-cartoon-cat-cartoonsPourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? 87e19bb336784685fb937b4b8e5c7202
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
Lahn
Compte inactif
Compte inactif
Lahn

Féminin
Nb de messages : 1015
Age : 46
Localisation : USA

Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal?   Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? EmptySam 16 Jan 2016 - 20:31

PowerUser a écrit:
Ah ouais, rien que "C'est juste un chien/chat", c'est pas possible! Rolling Eyes

Le truc qui est bien quand même c'est que cet article est sur un site très "mainstream", c'est à dire euh pour la plupart des gens, allez on va dire c'est comme si c'était sur TF1 quoi !
C'est çà qui est important en fait.
Ca prouve que la mentalité américaine est différente sur ce sujet, en général.
Revenir en haut Aller en bas
Thomas Omalley
 
 
Thomas Omalley

Féminin
Nb de messages : 3156
Age : 29
Localisation : Angers

Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal?   Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? EmptySam 16 Jan 2016 - 20:56

C'est vrai que c'est pas toujours facile "d'assumer" la mort de son animal, il y a tellement d'incompréhensions dans l'entourage.

Notre petite chatte Rakija est morte il y a 10 jours. Ce n'est pas le 1er animal que je pleure malheureusement, toujours est-il qu'on ne s'habitue jamais vraiment, le chagrin est toujours aussi présent. Le temps apaise évidemment mais ça reste toujours un moment vraiment difficile à vivre pour moi.
Alors évidemment, en relativisant un peu, oui on peut se dire "ce n'est qu'un animal", j'imagine que perdre son propre enfant, son compagnon, un ami proche, ses parents doit être autrement plus douloureux, enfin j'imagine.
Est-ce une raison pour minimiser le chagrin que quelqu'un peut ressentir après la mort de son animal de compagnie ?

Dans ma bande d'amis, disons qu'une bonne partie se fiche des animaux, pas qu'ils ne les aiment pas, ils ne leur feraient jamais de mal volontairement, mais pour eux, voilà, ce sont des animaux point final.

Quand notre Rakija est morte, on a vraiment été effondré les jours qui ont suivi mon homme et moi.
Mon chéri est parti travailler le lendemain matin (il a appris la mort de Rakija le soir), il est rentré une heure après, il s'est effondré en larmes au travail. Evidemment, quand ses collègues lui ont demandé ce qu'il se passait, il n'a pas réussi à dire que son chat était mort. On se serait foutu de lui. Il a dit qu'un proche était mort, c'est pas joli de mentir mais pas facile non plus d'avouer qu'on est si mal "juste" parce qu'on chat est mort. Encore plus quand on est un homme à mon avis ...

Dans la même veine, j'organisais les 30 ans surprise de mon homme. Rakija est morte 2 jours avant .... Je n'ai pas annulé mais j'ai prévenu nos amis sur le groupe facebook qui me servait à organiser l'anniversaire. Je leur ai dit que Rakija était morte, surement percutée par une voiture, qu'on était vraiment peinés de sa mort, mais qu'être avec eux vendredi nous remonterait le moral.

Un copain a commenté "Merde, PAF le chat". Franchement, ça m'a blessé. J'arriverais à en rire dans quelques semaines, quelques mois. Mais 24h après sa mort, m'écrire : "merde, PAF le chat", je dois avouer que ça m'a fait de la peine. Je n'en veux pas à notre copain, il ne pensait pas à mal j'en suis sure, je pense seulement qu'il n'a absolument pas conscience qu'on puisse être réellement et profondément triste suite à la mort de notre animal.

De la même façon, on dirait qu'il y a comme une échelle "des animaux" : Etre triste pour un cheval, oui carrément, être triste pour un chien, oui ça peut se comprendre, être triste pour un chat ? ça commence à être "risible", être triste pour un rat ?! N'en parlons même pas.

La maman de mon homme l'a appelé pour lui souhaiter une bon anniversaire. Elle aime les animaux, enfin j'imagine, elle a deux chiens. Mon chéri lui annonce que notre Rakija est morte, qu'on est triste, la réponse de sa maman : "Boh mon chéri, c'était qu'un petit chat".

Voilà, pas toujours simple. De mon côté, je suis contente d'avoir des parents, un frère, une soeur (et certains amis aussi) qui comprennent car c'est eux qui m'ont transmis l'amour des animaux tout simplement parce que clairement ça fait du bien de pouvoir pleurer devant eux sans se sentir c*n, sans avoir l'impression que notre tristesse est illégitime.

Désolée du monologue, fallait que ça sorte je crois Neutral
Revenir en haut Aller en bas
chrichri333
 
 
chrichri333

Féminin
Nb de messages : 3237
Age : 31
Localisation : Liège

Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal?   Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? EmptySam 16 Jan 2016 - 21:15

Tu as bien fait de faire ton monologue, je suis complètement d'accord avec toi.

J'ai parfois être l'impression d'être un monstre d'avoir plus pleuré, mes rats que mon oncle décédé début d'année...
J'ai bien sûr des "ce n'était qu'un rat", 1 fois même de la bouche de mon homme (au début de mon aventure rat, il ne comprenait pas... maintenant, il sait ce que je ressens pour eux et me réconforte ou me laisse tranquille)
J'ai du mal aussi avec cette échelle de valeur que certaines personnes ont tendance à faire. La relation qu'on a avec quelqu'un ou un animal ne dépend pas du tout de la taille de celle/celui-ci.

Par contre, la remarque "paf le chat".... comment dire, normal que tu aies été blessée et pour moi, ça serait jamais oh grand jamais sujet à rire oO Moi tu ce que ça me ferait, c'est réveillé une peine qui commencait seulement à s'apaiser. Rire en pensant à l'être aimé (animal comme humain) en se remémorant de bon souvenir: ok mais faire une blague liée au décès de celui-ci....
Revenir en haut Aller en bas
Louve Blanche
 
 
Louve Blanche

Féminin
Nb de messages : 444
Age : 26
Localisation : 17

Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal?   Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? EmptySam 16 Jan 2016 - 21:50

Oui c'est dur cette "échelle d'importance".
Jusqu'à présent j'ai perdu deux rats, même si c'est le même animal, je n'ai pas vécu cela pareil. Simplement car j'étais énormément plus proche de la première rate alors que l'autre était un rat récupéré qui n'aimait pas être touché. Je n'avais donc pas la même relation avec les deux.

Ma mère est un peu moqueuse car elle n'aime pas les rats, mais elle n'a pas rit sur mon chagrin, elle m'a plutôt remonter le moral et je lui en suis vraiment reconnaissante.

La taille de l'animal ou son espérance de vie n'a aucune incidence sur le chagrin, ce qui en a c'est la relation qu'on avait avec lui...
Revenir en haut Aller en bas
Cath
 
 
Cath

Féminin
Nb de messages : 2425
Localisation : Environ de la rochelle
Emploi : Ide

Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal?   Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? EmptySam 16 Jan 2016 - 21:51

Lire ce post ... C'est dur de penser à ma compagne Orphée , elle est partie en novembre 2014 , elle avait 19 ans .... Elle est partie mourrir seule ( pourquoi ???!??) dans un coin qu'on a jamais retrouvé , une nuit ( elle dormait à ce moment-là dans le garage car incontinence liée à l'âge et je laissais la porte ouverte pour qu'elle sorte si besoin) ... Ça fait toujours aussi mal ... Je comprend la douleur liée à l'absence d'un être ( animal ou humain ) pour moi pas d'échelle dans la douleur , quand on souffre ... On souffre !!!
Revenir en haut Aller en bas
Thomas Omalley
 
 
Thomas Omalley

Féminin
Nb de messages : 3156
Age : 29
Localisation : Angers

Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal?   Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? EmptyDim 17 Jan 2016 - 13:04

En effet, ça ne devrait pas exister cette échelle de la douleur selon la taille de l'animal ou selon tout simplement la "réputation" qu'il a auprès des gens (les rats, c'est quand même pas bien vu par tout le monde par exemple ...).

Alors certes, au fond de moi, j'en ai presque une, une échelle avec mes animaux. J'avoue avoir pleuré beaucoup plus mes chiens ou chats que mes lapins, cochons d'inde et rats. Mais rien à voir avec l'animal en lui même, chiens, chats, rats, poules, ça dépend uniquement de la relation que j'ai pu créer avec eux.

Si j'avais eu une relation aussi forte avec une de mes rattes (bien que je les adorais) qu'avec mon chat, j'aurai autant pleuré mes rattes que mes chats. Enfin, tu l'as mieux expliqué que moi Louve Blanche.
Revenir en haut Aller en bas
Lahn
Compte inactif
Compte inactif
Lahn

Féminin
Nb de messages : 1015
Age : 46
Localisation : USA

Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal?   Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? EmptyDim 17 Jan 2016 - 16:36

Cath a écrit:
Lire ce post ... C'est dur de penser à ma compagne Orphée , elle est partie en novembre 2014 , elle avait 19 ans .... Elle est partie mourrir seule ( pourquoi ???!??) dans un coin qu'on a jamais retrouvé , une nuit ( elle dormait à ce moment-là dans le garage car incontinence liée à l'âge et je laissais la porte ouverte pour qu'elle sorte si besoin) ... Ça fait toujours aussi mal ... Je comprend la douleur liée à l'absence d'un être ( animal ou humain ) pour moi pas d'échelle dans la douleur , quand on souffre ... On souffre !!!

Cath, le chien de mon père qui est mort quand j'avais 5 ou 6 ans a fait çà aussi.
Il vivait en liberté constamment. Son dernier jour, il a fait un dernier tour du village juste avant de mourir.
Il avait neigé donc on avait vu les traces de pas. Il était vieux aussi, 16 ans pour un BA c'est pas mal.
On était surpris aussi. Mais j'ai toujours pensé que c'était juste une dernière ballade.
J'ai jamais pensé qu'il était aller mourir seul.

Revenir en haut Aller en bas
PowerUser
 
 
PowerUser

Féminin
Nb de messages : 44319
Age : 43
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal?   Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? EmptyDim 17 Jan 2016 - 16:39

C'est très étonnant ces histoires et triste... Partir mourir seul...

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? Grumpy-cat-01Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? Ocd_grumpy_cat_by_linai-d6cqykpPourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? 3b965034881fb4956e7b1074a6ebd59b--grumpy-cat-cartoon-cat-cartoonsPourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? 87e19bb336784685fb937b4b8e5c7202
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
Cath
 
 
Cath

Féminin
Nb de messages : 2425
Localisation : Environ de la rochelle
Emploi : Ide

Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal?   Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? EmptyDim 17 Jan 2016 - 16:57

Le pire , je crois c'est de ne pas savoir . Est elle partie mourrir seule par instinct , est elle tombée dans un fourré sans pouvoir se relever , s'est elle trompé de route pour rentrer ? C'était notre mémère , on la connaissait depuis 12 ans ... Je ne pardonnerais jamais de l'avoir mise dans le garage ce soir la , sans faire plus que le rituel du soir ... On ne l'a jamais retrouvée...quand j'y pense , j'ai les larmes aux yeux .
Revenir en haut Aller en bas
Lahn
Compte inactif
Compte inactif
Lahn

Féminin
Nb de messages : 1015
Age : 46
Localisation : USA

Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal?   Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? EmptyDim 17 Jan 2016 - 17:20

En faisant des recherches sur les éventuels rituels des chiens avant la mort, j'suis tombée sur çà tiens :
http://www.buddhanet.net/r_pet.htm

Citation :
Helping Your Family Cope When a Pet Dies

Contents

• A Pet is a Family Member too
• A Pet's Death is Significant
• Cliches Don't Help You Heal
• Memories are the Best Legacies
• Your Emotions Will Vary
• Should You Choose Euthanasia?
• Rituals Can Be Helpful
• Children Need to be Involved
• Older Adults have Special Needs
• Premature Replacement Can Cause Problems
• Some Closing Thoughts About the Death of a Pet
• About the Author

A Pet is a Family Member too

A pet is often a member of the family. In fact, surveys show some interesting facts about pet owners: 84 per cent consider their animals family members, 99 per cent talk to their pets and 54 per cent celebrate their pet's birthday.

The term "man's best friend" brings to mind unconditional love, constant companionship and acceptance. And why not? Your pet can take you for a walk, listen when you need someone to talk to or even guard your house. A pet can also lower your blood pressure, change your heart rate or alleviate feelings of chronic loneliness.

With your capacity to love your pet comes the necessity to grieve when that "best friend" dies. The death of a pet is, without a doubt, a traumatic experience. This brochure is intended to help you and your family acknowledge the need to grieve at this time and to do so in a healthy way.

A Pet's Death is Significant

No, it's not "just a dog" or "just a cat". The animal is a family member. With the death of that pet, the family experiences a significant loss. A difficult problem, however, is that society often denies you the need to grieve for your pet. You may even be chastised for openly and honestly expressing your feelings. As a result, your grief may be hidden, buried or ignored.

Although denied understanding and support, your family needs to grieve the death of your pet. Grieving means to express your feelings, no matter how painful, outside of yourselves.

Cliches Don't Help You Heal

Your family will probably be greeted with many cliches when your pet dies. Cliches are trite comments intended to diminish the loss by providing simple solutions to difficult realities. Comments like "It was just a dog", or "You'll always get another one," or "Be glad you don't have to take care of him anymore" are not constructive. Instead they hurt and make your family's journey through grief more difficult.

Memories are the Best Legacies


Memories are one of the best legacies after the death of a pet. Talk about and embrace these memories. Your pet entertained, comforted, frustrated but always loved you. Remember those times. If your memories bring laughter, smile. If they bring sadness, cry. Remember, though, memories made in love can never be taken away.

Your Emotions Will Vary

When your pet dies, you will probably experience a variety of motions: confusion, disorganization, sadness, explosive emotions or guilt. Don't repress these feelings and ignore anyone who tells you that you should. Don't over-analyze your response. Just allow your feelings to find expression. As strange as some of these feelings may seem, they are normal and healthy.

Each family member probably had a unique relationship with the pet. Allow for the different emotional responses within the family, and be careful to respect each person's need to grieve in his or her own way.

Should You Choose Euthanasia?


When you love your pet, no question is more difficult than whether or not to euthanize. Yet this difficult choice is often the right one, particularly if your pet is in agonizing pain or the quality of life has deteriorated. Sometimes the cost of the treatment for a particular disease has also become prohibitive.

Talk to your veterinarian about euthanasia. Fortunately, humane procedures can end needless suffering for both you and your pet. The intravenous drug used for euthanasia does not cause pain. After visiting with your vet, make your decision based on your own good judgement. If you have always treated your pet with gentleness and love, you will probably make a wise choice based upon the reality of the situation.

Some owners want to be present when their pets are euthanized. Some do not. Do what you feel is right for you and the family. Whichever choice you make you may still want to spend some special time saying goodbye to your pet.

Rituals Can Be Helpful


Allowing and encouraging your family to have a funeral for the pet that has died can be helpful. It provides time to acknowledge the loss, share memories of the pet and create a focus for the family to openly express emotions. While some friends or even family members may think having a funeral for your pet is foolish, don't let them take this special time away. Design a ritual that best meets your needs as you gather to pay tribute to a pet who was and always will be loved.

Children Need to be Involved


The death of a pet is often the first opportunity parents have to help children during times of grief. Unfortunately, parents often don't want to talk about the death assuming that by doing so the children will be spared some of the pain and sadness.

Children, however, are entitled to grieve for their pets. Any child old enough to love is old enough to grieve. And many children love their pets with all their hearts. As an adult, if you are open, honest and loving, experiencing the death of a pet can be a chance for children to learn about both the joy - and the pain - that comes from caring deeply for pets or for people.

You may not experience the same depth of loss as your children when a family pet dies. You must still respect their grief and allow them to express it without feeling abandoned. Your response during this time can make the difference whether children's first exposure to death will be a positive or a negative part of their personal growth and development.

Older Adults have Special Needs


For older adults, the relationship with a pet is often the most meaningful relationship they have in their lives. The death of the pet can have a significant impact, particularly if the older adult is isolated from human contact. Under these circumstances, the pet becomes a "very best friend".

When the pet dies, the experience may trigger old griefs from losses encountered throughout life. It is imperative that family and friends are sensitive to the older adult's needs during this time. Respond with warmth and understanding and let them "teach you" about the special relationship with their beloved pet.

Premature Replacement Can Cause Problems


The temptation after the death of a pet may be to run out and get another one right away. In fact, you are often encouraged to do so by family and friends. Although it may sound like a good idea, you should be careful about premature replacement.

You need time to grieve and to heal when your pet dies. A new pet demands energy and attention which at some point you may be ready and willing to give. Right now, however, you should first attend your grief.

Be especially careful about premature replacement of pets with children. It sends a message to a child that says when something is lost all you have to do is buy another one. In reality, that is often not the case. It also devalues the significance of the pet that just died.

While there is no specific timetable for when to get a new pet, when in doubt - wait. Allow for additional healing to occur. When the family is ready for a new pet, involve the children in the discussion and selection so they can feel a part of the decision.

Some Closing Thoughts About the Death of a Pet

Hopefully, this brochure has helped you understand why your family grieves so deeply when a beloved pet dies. Pets don't criticize or judge you. They just love and accept you unconditionally.

When a pet dies, you and your family must accept the need to grieve. Even though others around you may attempt to minimize your grief, the hurt must be embraced to be lessened. Be patient and tolerant as you slowly move towards healing.

About the Author

Dr Alan D. Wolfelt is a noted author, educator and practising clinical thanatologist. He serves as a Director of the Center for Loss and Life Transition in Fort Collins, Colorado and is on the faculty at the University of Colorado Medical School in the Department of Family Medicine.

The Outstretched Hand Foundation gratefully acknowledges permission given by Dr. Wolfelt to reprint this publication.


C'est visiblement une petite brochure bouddhiste. Je trouve que c'est très bien écrit.
On avait reçu une très belle brochure chez le véto à la mort de Xuei. Faudrait que je la retrouve et que je la scanne ou que je la redemande au véto. J'l'avais vraiment trouvé très bien.
Revenir en haut Aller en bas
PowerUser
 
 
PowerUser

Féminin
Nb de messages : 44319
Age : 43
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal?   Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? EmptyDim 17 Jan 2016 - 17:48

On n'a pas ça en France!Shit

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? Grumpy-cat-01Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? Ocd_grumpy_cat_by_linai-d6cqykpPourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? 3b965034881fb4956e7b1074a6ebd59b--grumpy-cat-cartoon-cat-cartoonsPourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? 87e19bb336784685fb937b4b8e5c7202
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
Lahn
Compte inactif
Compte inactif
Lahn

Féminin
Nb de messages : 1015
Age : 46
Localisation : USA

Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal?   Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? EmptyDim 17 Jan 2016 - 18:26

PowerUser a écrit:
On n'a pas ça en France!Shit

Du coup, ca génère en plus une sorte de culpabilité supplémentaire dont on pourrait vraiment se passer...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal?   Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal? Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Pourquoi souffre-t-on après la perte d'un animal?
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Elevages et maladies
» Perte de laine sur brebis
» Perte de lapereaux
» [Tannage] Tanner par fumage une peau de renard
» lapine avec perte de sang suite à une mise bas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
°°Le Forum de l'Education Canine & des Méthodes Positives & Amicales°° :: LES CHIENS :: * ACTUALITE CANINE: émissions, journaux, magazines *-
Sauter vers: