°°Le Forum de l'Education Canine & des Méthodes Positives & Amicales°°


 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Eviter les jeux de lancer de balle, de bâton ou de pouic-pouic: pourquoi?
Les méthodes positives et amicales en éducation canine - Page 10 Emptypar philo Aujourd'hui à 20:34

» Court après les voitures
Les méthodes positives et amicales en éducation canine - Page 10 Emptypar philo Aujourd'hui à 19:39

» Possessivité/défense des ressources
Les méthodes positives et amicales en éducation canine - Page 10 Emptypar MarieL Aujourd'hui à 10:52

» VAE pour BP Educateur Canin ?
Les méthodes positives et amicales en éducation canine - Page 10 Emptypar Manoon Aujourd'hui à 9:00

» Les races à nez fendu
Les méthodes positives et amicales en éducation canine - Page 10 Emptypar Ptit'LU Aujourd'hui à 0:32

» Prédation sur animaux, instinct de chasse
Les méthodes positives et amicales en éducation canine - Page 10 Emptypar philo Hier à 15:47

» Zen-O-Vet: le comportement... vu par la science!
Les méthodes positives et amicales en éducation canine - Page 10 Emptypar Kaïnate Ven 15 Nov 2019 - 22:41

» Carnet de bord de ma troupe!
Les méthodes positives et amicales en éducation canine - Page 10 Emptypar philo Ven 15 Nov 2019 - 11:06

» Carte de localisation d'éducateurs canins travaillant en positif (France et pays limitrophes)
Les méthodes positives et amicales en éducation canine - Page 10 Emptypar mitee Jeu 14 Nov 2019 - 20:52

Sujets similaires
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Annonces

A propos du Forum

Nous tenons à préciser que ce forum a été créé dans le but de vous faire découvrir la possibilité d'une éducation utilisant une approche positive et respectueuse de votre chien.

Si vous avez des problèmes avec votre ou vos chiens, nous vous recommandons vivement de faire appel à un éducateur canin spécialisé en rééducation comportementale ou à un comportementaliste (utilisant le renforcement positif et aucun outil coercitif, cela va sans dire).

Les explications et conseils donnés sur ce forum ne sont là que pour vous orienter et vous informer des possibilités qui vous sont offertes pour éduquer votre compagnon à quatre pattes.

L'Equipe du Forum

Asso’ Bêtes de Scène

Les méthodes positives et amicales en éducation canine - Page 10 Bds-lo10
L'association « Bêtes de Scène » (association de protection animale de loi 1901) est située près de Bain de Bretagne (35).

Plus d'infos sur le site
CLICK!
& sur le forum
CLICK!


Partagez
 

 Les méthodes positives et amicales en éducation canine

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10
AuteurMessage
Invité
Invité



Les méthodes positives et amicales en éducation canine - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Les méthodes positives et amicales en éducation canine   Les méthodes positives et amicales en éducation canine - Page 10 EmptyMer 5 Oct 2016 - 20:36

Très bien écrit ! très justement décrit !
je vous cite"un profond respect du chien", pour moi, cette phrase résume déjà beaucoup les méthodes d'éducation positives !
Revenir en haut Aller en bas
PowerUser
 
 


Nb de messages : 44319

Les méthodes positives et amicales en éducation canine - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Les méthodes positives et amicales en éducation canine   Les méthodes positives et amicales en éducation canine - Page 10 EmptyJeu 24 Aoû 2017 - 17:16

Citation :
Polémique ou sensibilisation ?

www.valcreuse.net·lundi 31 juillet 2017

D’aucun pense que lorsque l’on s’insurge contre des méthodes, des pratiques, lorsque l’on pousse un énième coup de gue**e, lorsque l’on tourne en ridicule des actions, lorsque l’on dénonce de la maltraitance y compris passive, des abus, du lobbying ... c’est pour nourrir un besoin de critiquer, de polémiquer ou de juger.

D’aucun ose même prêter des intentions encore plus viles à nos publications, des intentions mercantiles et n’hésite pas à mettre en porte-à-faux les gentils bénévoles et les vilains professionnels qui exploitent l’animal et cherchent à tirer profit du moindre besoin de celui-ci ou de son propriétaire.

Petit rappel de ce qu’est le professionnalisme. Le professionnalisme caractérise la qualité du travail de quelqu’un ayant de l’expérience. Le professionnalisme est la capacité à assurer un engagement envers la société et à répondre à ses attentes.

La stratégie de la dévalorisation de son interlocuteur est une stratégie courante lorsque l’on cherche à défendre son point de vue, son statut mais qu’on manque d’arguments solides ! La stratégie de l’opposition du moral à l’immoral - en l’occurrence oser faire de l’argent sur le dos de l’animal - en est une autre toute aussi courante de dernier recours en l’absence totale d’éléments de contradiction. On décentre le débat pour augmenter ses chances d’en sortir victorieux ou du moins pas trop ridicule.

Sauf que l’animal lui il continue de subir :

les incompétences de certains éducateurs, tous bords confondus, insuffisamment formés mais pour autant convaincus de leur valeur comme enseignant du bien-vivre avec un chien (!!!!), confondant souvent le dressage avec la socialisation et les familiarisations, proposant des activités sans intérêt quand elles ne sont pas addictogènes (!!!!) ...

les prérogatives des clubs d’utilisation qui se croient désormais investis de la mission d’éducation tandis qu’ils réservent la pratique des disciplines sportives (la mission confiée aux clubs) sensées servir à satisfaire les besoins comportementaux et à mettre en valeur ceux-ci, à des équipes sélectionnées sur leurs ambitions de résultats (!!!!!) ...

les effets dévastateurs de la mode de l’école du chiot fondée sur le principe de l’immersion (ça passe ou ça casse) toujours par manque de formation de ses cadres en matière de développement comportemental du chiot, par manque aussi de sensibilité à l’état émotionnel (!!!!) ...

les dégâts occasionnés par des conditions de vie frustrantes, un relationnel totalement perverti ou défaillant qui n’autorisent l’animal qu’a être un auxiliaire de travail ou un compagnon discret, très discret et sans contreparties si possible, animal que l’on aura adopté pour SON seul plaisir et qui se verra affublé de tous les maux s’il manifeste des besoins ou procure des désagréments (!!!!) ...

les aprioris sur sa nature, ses intentions alors que la théorie de la dominance qui lui prête des velléités de prise de pouvoir, la théorie de l’opportunisme qui tend à faire croire que seuls des avantages en nature l’intéressent ... ne reposent que sur des artéfacts et des interprétations erronées visant à LE DEVALORISER et par conséquent à se donner le droit de le contrôler, de lui donner une fonction plus “morale” (servir l’humain), de faire disparaître son animalité tout ça évidemment par la force qui devient pour le coup une vertu (!!!!) ...

les visions consuméristes de nombreux acteurs du marché de l’animal de compagnie qu’ils soient producteurs, vendeurs ou prestataires de services en aval qui réduisent un être vivant et sensible à l’état d’objet de consommation, générateur de chiffre d’affaire derrière des façades d’amour passionné pour les animaux, de respect de leur bien-être (!!!!) ...

les dérives d’une sélection s’éloignant de plus en plus de ses objectifs d’amélioration des races et d’intégration de celles-ci dans notre société (ce qui suppose un minimum d’adéquation entre caractéristiques des races et besoins/contraintes de la société), usant de moyens critiquables en termes de bientraitance comme les expositions, les concours d’utilisation, fermant les yeux sur les scandales qui secouent la cynophilie (!!!!) ...

.... pour ne citer que les derniers sujets :-(

Alors si rebondir sur des publications vantant quelque part ou justifiant l’un ou l’autre de ces actes/idées/projets faussement bienveillants, tenter de rétablir la vérité, plaider la cause des chiens, susciter la réflexion, éveiller un peu les consciences s’appelle polémiquer, dans ce cas je polémique !
Moi j’appelle cela de la sensibilisation, de l’information et de l’engagement réel dans la protection de l’animal.

Maintenant si quelqu’un se sent mal à l’aise ou agressé par ces articles, ces partages, ces interventions il lui reste la possibilité de ne pas les lire et de leur préférer les futilités et les âneries qui circulent sur les réseaux sociaux.

https://www.facebook.com/notes/wwwvalcreusenet/pol%C3%A9mique-ou-sensibilisation-/10155585460454621/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
mitee
 
 
mitee

Féminin
Nb de messages : 33783
Age : 39
Localisation : sud 92
Emploi : Préparatrice en pharmacie et bisounours

Les méthodes positives et amicales en éducation canine - Page 10 Empty
MessageSujet: méthode méthodes clubs club éducateur éducatrice moniteur monitrice éducateurs tradi positif   Les méthodes positives et amicales en éducation canine - Page 10 EmptyVen 29 Sep 2017 - 10:29

https://www.facebook.com/PositiveHappytude/?hc_ref=ARRRN0tMruhas_0nOjMOTN_2BTB6iBPcjodyXwh1VQ86k3fbSpaUxsRqwgnrZk1yiLY&fref=nf a écrit:
"Le manque d'activité, c'est le mal. Les activités, c'est le mal. Les jouets, le travail, c'est le mal. Ne rien faire aussi. Se balader en solo c'est le mal, mettre son chien avec whatmille autres, c'est le mal. Et si vous ne pensez pas la même chose, ou que vous faites autrement, vous êtes un mauvais maitre.
Comment voulez-vous que les gens s'y retrouvent....
Comment peut-on imaginer que ce qui est bon pour Kiki le bichon est aussi ce qui est bon pour Kaizer le rescue malinois ?! Ou pire, que ce qui est adapté à Kiki à 6 mois est à la virgule près la recette du bonheur pour Kiki 2 ans plus tard ? Comment peut-on crier à la mailtraitance si votre chien ne fait pas 80km par jour (lol), et selon une autre chapelle tout autant s'il pratique un sport canin ? Je suis désabusée de ce que je lis de droite à gauche sur le net.
Quand-est ce qu'on admettra que chaque chien a des besoins différents, et que pour s'épanouir physiquement ET mentalement ET émotionnellement certains devront éviter certaines activités mais que d'autres ne pourront pas s'en contenter ? Pourquoi jeter bébé avec l'eau du bain et empêcher des gens d'apprendre à doser, en fonction de l'individu qu'ils ont en face à l'instant t et dans cet environnement précis ? Certes ils vont faire des erreurs, et découvrir le "trop" et le "pas assez". Des fois ils vont se planter, parfois au détriment du chien. Mais ils en ont besoin pour apprendre. Et pour être meilleur avec le suivant.

S'enfermer dans un dogme, quel qu'il soit, en voulant faire rentrer son chien selon le moule de "bien-être du chien" vanté par sa chapelle, ne vous emmènera pas très loin. Le "bien-être" à rechercher, c'est avant tout celui de l'individu avec lequel vous vivez. C'est à vous d'adapter son quotidien à ses besoins, et tant pis si cela ne colle pas avec ce que tel gourou a dit.
Tous les borders ne deviennent pas hystériques au travail, tous les chiens en C ne sont pas faits pour sauter 20 obstacles en C, tous n'aiment pas la vie en meute, et tous les chiens ne sont pas non plus heureux avec des balades et des sprinklers.
C'était le pavé du jour 😜."
Signé "Loki Cooper "

et le maitre évolue aussi, ce qu'il était capable de faire y a 10 ans n'est peut être plus ce qu'il veut/peut faire maintenant...

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
u Pensez à utiliser la fonction "Chercher" en mode simple ou avancé . u
4 lettres mini et une étoile * si vous ne cherchez qu'une partie du mot.
Si le mot recherché ne fait que 3 lettres ou moins, passez par la fonction "Recherche Avancée" cliquez sur le bouton google.



Dernière édition par mitee le Mer 7 Nov 2018 - 9:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://miteeetpetronille.skyrock.com/
Invité
Invité
avatar


Les méthodes positives et amicales en éducation canine - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Les méthodes positives et amicales en éducation canine   Les méthodes positives et amicales en éducation canine - Page 10 EmptyVen 31 Aoû 2018 - 11:51

J'aime beaucoup ton texte. Moi qui débute, qui n'en suis qu'au stade de la découverte et de l'apprentissage, ça me pose bien les idées. Et ça me donne encore plus envie d'établir une relation saine avec mon chien.
J'avoue, j'ai pleins de questionnements qui trottent dans la tête... Heureusement, le forum est là!
Revenir en haut Aller en bas
mitee
 
 
mitee

Féminin
Nb de messages : 33783
Age : 39
Localisation : sud 92
Emploi : Préparatrice en pharmacie et bisounours

Les méthodes positives et amicales en éducation canine - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Les méthodes positives et amicales en éducation canine   Les méthodes positives et amicales en éducation canine - Page 10 EmptyVen 31 Aoû 2018 - 11:53

Ce n'est pas mon texte ^^ mais si je cite c'est que j'aime bien ou que ca m'interpelle.

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
u Pensez à utiliser la fonction "Chercher" en mode simple ou avancé . u
4 lettres mini et une étoile * si vous ne cherchez qu'une partie du mot.
Si le mot recherché ne fait que 3 lettres ou moins, passez par la fonction "Recherche Avancée" cliquez sur le bouton google.

Revenir en haut Aller en bas
http://miteeetpetronille.skyrock.com/
lilice
 
 
lilice

Nb de messages : 95
Localisation : rhône

Les méthodes positives et amicales en éducation canine - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Les méthodes positives et amicales en éducation canine   Les méthodes positives et amicales en éducation canine - Page 10 EmptyMer 7 Nov 2018 - 9:17

Si seulement j'avais pu lire ce texte il y a 4ans.... j'aurais certainement evité de me griller qql neuronnes! La base...... apprendre à connaitre SON chien avant tout.
Revenir en haut Aller en bas
PowerUser
 
 
PowerUser

Féminin
Nb de messages : 44319
Age : 43
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

Les méthodes positives et amicales en éducation canine - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Les méthodes positives et amicales en éducation canine   Les méthodes positives et amicales en éducation canine - Page 10 EmptyMer 14 Nov 2018 - 10:00

Citation :
Pensée du jour!

Méthodes alternatives, médecines alternatives, mode de vie alternatif...
Pourquoi se respecter soi et respecter l'autre ne devrait être que des alternatives marginalisées là où il parait normal que l'individualisme, la souffrance et la violence ordinaire soient parfaitement acceptés ?!

A chacun de choisir dans le monde dans lequel il souhaite vivre!

Les méthodes positives et amicales en éducation canine - Page 10 32234083_1452724041506031_8479610415607709696_n.jpg?_nc_cat=104&_nc_ht=scontent-cdg2-1

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Les méthodes positives et amicales en éducation canine - Page 10 Grumpy-cat-01Les méthodes positives et amicales en éducation canine - Page 10 Ocd_grumpy_cat_by_linai-d6cqykpLes méthodes positives et amicales en éducation canine - Page 10 3b965034881fb4956e7b1074a6ebd59b--grumpy-cat-cartoon-cat-cartoonsLes méthodes positives et amicales en éducation canine - Page 10 87e19bb336784685fb937b4b8e5c7202
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
MiMi&Pya
 
 
MiMi&Pya

Féminin
Nb de messages : 2227
Age : 31
Localisation : Rennes

Les méthodes positives et amicales en éducation canine - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Les méthodes positives et amicales en éducation canine   Les méthodes positives et amicales en éducation canine - Page 10 EmptyJeu 31 Jan 2019 - 16:37

Article de Hund: Récompenser le bon, ignorer le mauvais ? Non !

Parce que c'est bien de rappeler que l'éducation positive n'est pas résumée par cette phrase simpliste Smile
Revenir en haut Aller en bas
EnergieSolaire
 
 
EnergieSolaire

Nb de messages : 749
Localisation : Canada

Les méthodes positives et amicales en éducation canine - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Les méthodes positives et amicales en éducation canine   Les méthodes positives et amicales en éducation canine - Page 10 EmptyJeu 31 Jan 2019 - 17:58

Et bien, ça progresse!
Revenir en haut Aller en bas
Manoon
 
 
Manoon

Féminin
Nb de messages : 345
Localisation : 30

Les méthodes positives et amicales en éducation canine - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Les méthodes positives et amicales en éducation canine   Les méthodes positives et amicales en éducation canine - Page 10 EmptyVen 1 Fév 2019 - 11:53

Il est très clair et bien expliqué cet article... Les méthodes positives et amicales en éducation canine - Page 10 1072550725
Revenir en haut Aller en bas
Kaïnate
 
 
Kaïnate

Féminin
Nb de messages : 603
Age : 29
Localisation : Marseille

Les méthodes positives et amicales en éducation canine - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Les méthodes positives et amicales en éducation canine   Les méthodes positives et amicales en éducation canine - Page 10 EmptyVen 1 Fév 2019 - 16:24

Oui bon article, il y a plein d'articles pas mal sur ce site !


Mais mais... je ne suis pas forcément d'accord à 100% avec la façon de faire. Une grosse partie oui. Mais pas tout. Et l'exemple de la poubelle me semble un bon point de départ pour parler de nos divergences Smile

Je procèderai globalement pareil : j'essaierai de comprendre les causes et m'attaquerai à celles qui sont améliorables (comme la faim ou l'ennui), j'éviterai l'auto-renforcement et la confrontation perpétuelle en rendant la poubelle inaccessible pendant un certain temps, le temps qu'il passe à autre chose.
Mais peut être que cela ne suiffera pas, et que même après m'être assurée qu'il ne s'agisse pas d'un comportement motivé par la faim ou l'ennui, même après avoir laissé la poubelle plusieurs semaines en hauteur dans l'espoir qu'il oublie ce comportement dérangeant... peut être qu'après tout cela, il voudra toujours aller à la poubelle.  
Fouiller dans une poubelle c'est un comportement assez normal de chien. Ce n'est pas du tout dit qu'il s'amende de lui même en évitant pendant quelques temps l'auto-renforcement.
Comment faire dans ce cas ?
La rendre inaccessible toute sa vie ?
Mais que faire s'il commence aussi à s'intéresser aux pieds de canapé, à gratter la terre des pots de fleur, etc. On rend tout inaccessible ? On essaie de l'occuper en permanence avec d'autres choses, kongs, snuffle mat et cie, au risque de se retrouver avec un chien qui ne sait pas ne rien faire ?

Mon point de divergence, c'est le moment où l'on prend le chien sur le fait en train d'aller dans la poubelle. Bon, vous le sentez venir : je ne détournerai pas son attention pour l'éloigner de la poubelle. Je corrigerai son comportement sur le coup. Typiquement, je frapperai dans les mains pour faire stopper le comportement sous l'effet de surprise, et lui ferais passer le message par mes postures et mon intonation que son comportement me déplait (chez moi c'est toujours la même phrase qui sort : "OH ! mais qu'est ce que tu fais là ?!!"), avant de me déplacer vers lui pour le chasser de la poubelle en m'interposant entre celle-ci et lui même. Il n'est nullement question de frapper le chien. Il s'agit simplement de communiquer avec lui une désapprobation, en m'adaptant à ses capacités émotionnelles à lui.

J'ai bien conscience que la même attitude avec un chien ayant un important historique de maltraitance pourrait déjà être dans le "trop". On a tous entendu parler de chiens traumatisés qui s'urinent dessus dès qu'on lève un peu la voix. D'où la notion, essentielle, de lecture permanente du chien quand on interagit avec lui et d'adaptation à ses réponses. Léon, si j'élève un peu le ton, se remet bien vite de ses émotions et passe en quelques secondes à autre chose. Malgré tout, il me semble (mais je me trompe peut être) que le message est passé : ma maîtresse n'est pas contente quand je m'approche de la poubelle.

Évidement, ça, tout seul, ça ne va pas non plus suffire à résoudre le problème. Ne serait ce que parce que le chien peut très vite en arriver à la conclusion "ma maîtresse n'est pas contente quand je m'approche de la poubelle, je vais donc tâcher de m'en approcher seulement quand elle n'est pas là". C'est simplement une bille en plus pour aider le chien dans sa compréhension du comportement attendu. Il faut l'associer au reste, à tout ce qu'on a déjà évoqué plus haut. Et j'ajouterai probablement quelques gouttes d'HE de menthe poivrée dans la dite poubelle pour punir positivement le fait qu'il s'en approche en mon absence.

J'ai bien conscience que ce que je propose là n'est pas dans l'arsenal de l'éducation positive.
Mais j'aimerai qu'on m'explique une bonne fois pour toute : qu'est ce qui pose problème dans cette façon de faire ? pourquoi préférer détourner l'attention que corriger le comportement de façon adaptée à ce que le chien peut entendre ? qu'est ce que ça apporte en plus ? pourquoi se priver de cette bille en plus qu'est la désapprobation du mauvais comportement ? que risque t-on à le faire, dès lors qu'on s'adapte à ce que nous renvoie le chien ?

Vous pouvez évidemment me renvoyer la question : qu'est ce que la correction du mauvais comportement apporte en plus ? Que risque-je à simplement détourner l'attention par du positif (jeu, friandise, etc) ?

D'après moi et ma maigre expérience :

-parce que, comme je l'expliquais plus haut, le fait d'être désapprouvé dans son comportement est, à mon sens, une donnée en plus qui, associée au reste, va permettre au chien de mieux comprendre ce qu'on attend de lui.
Savoir quels sont les "bons" comportements c'est bien (ceux qui apportent du plaisir, l'approbation du maître en faisant partie), savoir en plus quels sont les "mauvais", (ceux qui apportent du déplaisir, la désapprobation du maître en faisant parie) ça ne peut, à mon sens, qu'aider.

-corriger comme je le fais à le mérite d'être assez spontanée. Je ne suis pas quelqu'un de violent ou d'impulsif, mais pousser un petit "coup de gueule" quand on prend quelqu'un sur le fait en train de faire quelque chose qui nous déplait, il me semble que c'est assez naturel pour chacun de nous, tout comme c'est naturel pour nos chiens. Cela ne demande pas 10j de réflexion et de planification. Cela ne demande pas de matériel (croquettes et cie). C'est une réaction qui est opérationnelle dès la 1ere fois où je prends le chien sur le fait. Et ça, c'est pour moi juste ESSENTIEL. Il n'y a rien de pire en éducation qu'être dans l'hésitation perpétuelle. Et c'est un énorme défaut que j'ai pu voir sur beaucoup de gens en éducation positive stricte (que je cotoie via le groupe BCEP de ma région). Chercher pendant 10min comment faire pour ne pas dire "non" à un comportement, et laisser pendant ce temps le comportement avoir lieu, pour au final se retrouver à dire "non" par énervement parce qu'on... est humain, avec nos habitudes.

-corriger comme je le fais est applicable et transposable facilement à de nombreuses situations. Et à force de le faire, cette communication devient de plus en plus claire, intuitive, pour le chien, et on peut l'appliquer à de plus en plus de situations, où le chien est beaucoup moins contrôlable. J'arrive à "défendre" ma poubelle ? Ca me donnera du crédit le jour où je devrais l'empêcher d'approcher d'un gamin assis sur le côté du chemin avec son biscuit, alors que mon chien peut très aisément me contourner à ce moment là pour y aller quand même. Et maximisera mes chances de réussite (sans les garantir, car un chien est parfaitement conscient de ce genre de choses, comme la possibilité de contourner un maître qui essaie de faire "barrage" entre lui et sa cible).

-éviter les associations positives dysfonctionnelles. Quand on essaie de détourner l'attention, on le fait souvent avec quelque chose de positif, un jeu, de la bouffe, etc. le risque est que le chien finisse par assimiler la séquence dysfonctionnelle : je vais vers la poubelle > mon maître me rappelle vers lui > je suis récompensé. Donc je retourne à la poubelle...
Ce point là, c'est majeur. C'est ce  qui m'a fait abandonné très vite l'éducation positive avec Léon. Je devais probablement mal m'y prendre (mais à quel niveau ?) mais on aboutissait TOUJOURS ou presque à ce genre de séquences dysfonctionnelles.

-vivre, normalement. Autant je suis pour enlever, si on a la possibilité, quelques temps la poubelle pour mettre en place un "cadre de réussite", autant, je ne suis pas pour en permanence contrôler l'environnement du chien pour éviter toute confrontation, ou le maintenir occupé en permanence pour éviter qu'il ne s'intéresse à son environnement. Si j'enlève la poubelle, c'est dans le but de la remettre un jour, et rapidement. Je suis parfois quelque peu songeuse par rapport au comportement de certains maîtres en positif qui sont dans l'adaptation perpétuelle de l'environnement du chien pour éviter de le mettre en échec et que la question de la confrontation puisse se poser. Quitte à voir leur propre qualité de vie se dégrader fortement. On commence par mettre la poubelle en hauteur. Puis on enlève tous les tapis. On met des culs de bouteilles autour des pieds de chaise. On ne court pas dans la maison parce que sinon Titou vient pincer les mollets. Puis on invite plus personne à la maison parce que Titou est excité quand il y a du monde à la maison, ou on invite que des proches qui sont capables de respecter de A à Z notre protocole d'entrée dans la maison. On ne sort Titou qu'à 4h du matin en prenant la voiture pour l'emmener à la campagne parce qu'il est un peu réactif sur les gens. Etc, etc. Parfois, j'ai l'impression d'une véritable descente aux enfers. Il y a un juste milieu à trouver à mon sens. Entre se mettre en état de confrontation perpétuelle (exemple : j'adopte un chiot mais décide de ne strictement rien ranger dans la maison et laisser le gigot du soir sur la table basse), et tout éviter à tout prix. Et ce juste milieu, je ne le retrouve pas toujours. Contrôler l'environnement, c'est un apprentissage important et parfois difficile pour nous humains, ça nécessite de faire des concessions entre notre vision du chien idéal et la réalité des choses, de revoir nos attentes à la baisse. Mais ça ne doit pas totalement prendre le pas pour autant sur la possibilité de contrôler son chien !

Voilà, j'attends vos critiques constructives et bienveillantes à ce sujet Smile
Revenir en haut Aller en bas
EnergieSolaire
 
 
EnergieSolaire

Nb de messages : 749
Localisation : Canada

Les méthodes positives et amicales en éducation canine - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Les méthodes positives et amicales en éducation canine   Les méthodes positives et amicales en éducation canine - Page 10 EmptyVen 1 Fév 2019 - 17:04

Y a pas grand chose à critiquer. Ton processus réflectif est excellent.

Je pourrais en dire long sur mes études entourant la gestion de la poubelle. Cet élément en particulier est carrément emblématique, symbolique. J'ai l'auteur très culotté de l'évoquer. À la lumière de mes travaux, je ne peux qu'être 100% d'accord avec cette recommandation d'ordre générale, à l'effet qu'il vaut mieux la rendre hors de portée.

Le chien est un sujet moral, pas un agent moral. En très court (la version très longue est au four), ça signifie qu'on peut travailler avec le potentiel et la capacité de notre individu à nous, avec *ce* chien qui partage notre vie. Mais on ne peut pas émettre de recommandation grand public ayant pour effet d'élever le niveau d'attentes à ce point --je veux dire au point d'éduquer à la bienséance autour de la poubelle. Certaines personnes rapportent que leur chien est naturellement très moral. "Je pourrais laisser une dinde à refroidir sur la table, il n'y touchera pas. Je n'ai rien fait pour lui enseigner ça". D'autre vivent avec des chiens de chasse, comme moi.

Or, inter espèce, le vol est permis. Ce n'est pas un geste immoral. Ma chienne a le droit de piquer de la bouffe dans ma poubelle. Rien, dans toute la littérature philosophique et psychologique actuelle, ne me donne le droit de m'attendre à ce qu'elle respecte ces biens.

Il convient de définir le respect ici. Le respect dans ce contexte, c'est l'acceptation sans la compréhension. Ma chienne n'a pas la capacité --et je dirais dieu merci-- de piger pourquoi de la nourriture que je ne terminerai pas, jetée à la poubelle, ne peut pas être consommée. Elle semble parfaite à ses yeux. Et je ne pourrai jamais jouer là dessus, sauf peut-être via un acte de dieu, comme laisser une substance toxique qui la rendrait vachement malade. Et même, elle ne pigerait jamais.

Elle peut accepter sans comprendre pourquoi par contre. Elle peut comprendre que c'est interdit, sans comprendre pourquoi. Mais je ne suis pas en droit d'exiger ça d'elle. La ligne, elle est là!!!

Je peux protéger mon mobilier, via le conditionnement opérant et les méthodes respectueuses --tout en ne me sentant pas maltraitant. Mais avec la poubelle, on charrie un peu. Car y a les odeurs qui se mêlent de la partie!! Y a 38 mondes de différence, entre l'odeur d'une patte de chaise, et l'odeur d'un reste de poisson jeté à la poubelle.

Ça ne m'empêche pas de pousser l'étude de la poubelle bcp plus loin que toi, mais je le fais dans un optique de recherche. Absolument impossible d'enseigner ça, ce serait immoral de le faire.

Je peux vous dire, que mon Shiba peut comprendre une sermonade servie 4-5h après l'offence, et que cette sermonade la découragera de fouiller dans la poubelle pendant des semaines, voir des mois!! C'est géant comme découverte, mais en même temps, ce n'est pas parfait. Car tôt ou tard, y a récidive. Donc bientôt, je devrai laisser tout ça de côté.

Donc ma seule critique dans ce que tu écris est toute simple: Oui c'est beau la correction quand tu es là. Mais si tu es l'humaine d'un Shiba, tu vas vite découvrir que ces créatures chassent de nuit Smile
Revenir en haut Aller en bas
EnergieSolaire
 
 
EnergieSolaire

Nb de messages : 749
Localisation : Canada

Les méthodes positives et amicales en éducation canine - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Les méthodes positives et amicales en éducation canine   Les méthodes positives et amicales en éducation canine - Page 10 EmptyVen 1 Fév 2019 - 17:08

Un autre détail qui pourrait vous intéresser.

Selon Temple Grandin, cette forme d'éducation morale passe infiniment mieux pour un croisé, que pour un pur race. Temple fait pas mal de promo auprès des éleveurs --qu'elle n'aime pas bcp en fait.

Simplement expliqué, en recherchant des traits physiques, on hérite de modification génétique d'ordre neurobiologiques. Elle utilise le lab en symbole, symbole d'éternelle immaturité. Ce chien c'est le diable pour elle. C'est un destructeur né, qui peut manger jusqu'à en mourir. C'est un chiot, même à l'âge adulte (L'interprète des animaux).

Un croisé débarque chez toi avec un potentiel cognitif pour comprendre ces choses importantes (tu ne rongeras point, tu ne videras pas la poubelle) + grand que celui de la plupart des chiens de race, selon Temple Grandin.
Revenir en haut Aller en bas
Kaïnate
 
 
Kaïnate

Féminin
Nb de messages : 603
Age : 29
Localisation : Marseille

Les méthodes positives et amicales en éducation canine - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Les méthodes positives et amicales en éducation canine   Les méthodes positives et amicales en éducation canine - Page 10 EmptyVen 1 Fév 2019 - 20:46

Citation :

Or, inter espèce, le vol est permis. Ce n'est pas un geste immoral. Ma chienne a le droit de piquer de la bouffe dans ma poubelle. Rien, dans toute la littérature philosophique et psychologique actuelle, ne me donne le droit de m'attendre à ce qu'elle respecte ces biens.
Hmmm, pas sûre.
Il me semble que Basile, du haut de ses quelques mois, a déjà tout ce qu'il faut en lui pour comprendre cet interdit.
En sortie avec d'autres couples maître/chien, voilà une situation très fréquente à laquelle il a été confronté plusieurs fois :
On décide de s'arrêter 5min, par exemple pour donner à boire aux chiens, et on pose nos sacs sur le bord du chemin. Basile tente d'approcher l'un des sacs qui n'est pas à moi pour voir ce qu'il y a dedans. En 1 fraction de seconde, le chien du maître à qui appartient le sac débarque dont ne sait où pour chasser Basile du sac. Ca se reproduit 1 ou 2 fois. La 3e fois il a compris. Il n'approche plus le sac même si le chien est loin. Je crois que les chiens sont capables de comprendre, dans une certaine mesure, la constance de la propriété, le caractère absolu de celle-ci. C'est à dire aller plus loin que de ne considérer comme propriétaire que l'utilisateur d'un bien.

Citation :
Certaines personnes rapportent que leur chien est naturellement très moral. "Je pourrais laisser une dinde à refroidir sur la table, il n'y touchera pas. Je n'ai rien fait pour lui enseigner ça".
Léon est plutôt du genre voleur. Mais à partir du moment où je lui demande de laisser quelque chose (un plat posé sur la table basse), il est capable de comprendre que cette demande persiste dans le temps même si je pars de la pièce. Je lui ai appris le "tu laisses". Je n'ai en revanche pas eu à lui apprendre la persistance de ce "tu laisses" (que ce soit de façon positive - en m'absentant au départ que quelques secondes puis de plus en plus longtemps et en récompensant son action de laisser - ou négative - en simulant une absence et en sortant de ma cachette pour  le corriger s'il fait mine de s'approcher de ce qu'il doit laisser). A partir du moment où il a compris le "tu laisses", celui-ci a bénéficié automatiquement d'une certaine persistance dans le temps. Qui reste toute relative cependant.... je ne partirai pas non plus toute une journée en laissant un plat sur la table. Il aura oublié mon "tu laisses" entre temps, je pense.

Tiens ça me fait penser que la poubelle, on y a eu le droit quand il était petit. Il a dû nous la vider 2-3 fois. Je ne me souviens plus exactement comment j'ai réglé le soucis. Je me rappelle juste que pendant une courte période, je mettais la poubelle hors de portée durant mes absences. Et que j'ai en effet corrigé quelques flagrants délits. Comment, un jour, je me suis retrouvée à laisser la poubelle au sol pendant mes absences, je ne sais plus. Mais ça c'est fait de façon assez fluide, et aujourd'hui, ça ne me viendrait plus à l'esprit de mettre la poubelle hors de portée, quand bien même j'y aurais jeté quelques poissons pourris.

Citation :
Je peux vous dire, que mon Shiba peut comprendre une sermonade servie 4-5h après l'offence, et que cette sermonade la découragera de fouiller dans la poubelle pendant des semaines, voir des mois!!
Faudrait que tu développes Smile

Citation :

Donc ma seule critique dans ce que tu écris est toute simple: Oui c'est beau la correction quand tu es là. Mais si tu es l'humaine d'un Shiba, tu vas vite découvrir que ces créatures chassent de nuit Smile
Non, c'était inclus dans ma réflexion. Bien pour ça que je parle simplement "d'une bille en plus". Un chien est tout à fait capable de comprendre qu'il ne se fera pas corriger en l'absence de son maître, et décider ensuite d'agir en son âme et conscience. Bon, heureusement, quelques gouttes d'HE de menthe poivrée peuvent aider, associées au renforcement du système de fermeture de la poubelle.
Revenir en haut Aller en bas
EnergieSolaire
 
 
EnergieSolaire

Nb de messages : 749
Localisation : Canada

Les méthodes positives et amicales en éducation canine - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Les méthodes positives et amicales en éducation canine   Les méthodes positives et amicales en éducation canine - Page 10 EmptySam 2 Fév 2019 - 17:15

Tout ce que tu dis est sensé. Tu décris le chien comme un sujet moral, soit une espèce capable de comportements moraux.

Mais il n'est pas un agent moral, donc une espèce ayant la capacité de réflexion faisant en sorte qu'on puisse le tenir responsable de violations d'ordre morale.

Autrement dit, il profite du meilleur des 2 mondes Smile

Autrement dit, je peux croire que Basile et Léon se comportent comme tu le décris, et je suis d'accord avec ta lecture des faits, mais je ne peux pas cultiver ce genre d'attente à l'égard de Sana. Autrement dit (juste pour être sur), on est en droit de les croire capables, mais on n'aurait pas le droit de les croire obligés à.

Très simple, et crois-moi, absolument irréfutable à ce moment-ci. Pour défaire ça, faudrait en débattre avec un grand philosophe du nom de Mark Rowlands.

Dans le papier que je suis en train de compléter à ce sujet, je conclus que tout apprentissage moral inter espèce est facilité, si l'attente qu'on cultive est naturelle  pour l'animal. Par exemple, on veut tous que notre chien contrôle ses morsures. Ça, c'est de l'ordre de la moralité. Or, sa mère aussi voulait ça. Donc comme cette dimension fait partie de sa génétique, il est très facile pour l'humain d'enseigner ça. Même chose pour la propreté. Un adulte va pas déféquer comme ça sur son lieu de repos. Il est donc plutôt aisé de leur enseigner l'ABC de la propreté à la maison.

Sur cette foi, sur ces fondements, je peux inspirer Rowlands a réfléchir un tantinet. Cette histoire de sujet vs agent moraux, ne serait-ce pas une question de mesure et de degré? Mais on peut pas aller plus loin que ça en 2019, sans manquer de respect à ses travaux.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Les méthodes positives et amicales en éducation canine - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Les méthodes positives et amicales en éducation canine   Les méthodes positives et amicales en éducation canine - Page 10 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Les méthodes positives et amicales en éducation canine
Revenir en haut 
Page 10 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10
 Sujets similaires
-
» besoins d'ondes positives
» Amicales salutations
» Besoins d'ondes positives ++++++ svp
» Méthode bilingue : Le français par le breton. LE BOZEC. 1933
» Besoin d'onde positive

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
°°Le Forum de l'Education Canine & des Méthodes Positives & Amicales°° :: L'APPROCHE POSITIVE ET AMICALE :: * EDUCATION CANINE & COMPORTEMENT CANIN *-
Sauter vers: