°°Le Forum de l'Education Canine & des Méthodes Positives & Amicales°°


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Saucisses Knacki
par avril2005 Aujourd'hui à 12:38

» Maladie d'Addison ou insuffisance surrénalienne ou hypoadrénocorticisme
par chris38 Aujourd'hui à 10:07

» Chien difficile/boude sa gamelle (ne mange plus)?
par mitee Aujourd'hui à 10:00

» Chien qui urine/fait pipi sur quelqu'un
par mitee Aujourd'hui à 9:14

» Laisse à enrouleur / rétractable
par Kaïnate Hier à 22:04

» recherche club canin ou éducateur positif sud 77 / 91
par momobibi Hier à 20:36

» Douleurs, souffrance et inconfort: comment les déceler?
par mitee Hier à 16:47

» Ocytocine: biomarqueur de l'émotion positive chez le chien
par mitee Hier à 16:44

» Le stress chez le chien
par mitee Hier à 16:38

Sujets similaires
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Annonces

A propos du Forum

Nous tenons à préciser que ce forum a été créé dans le but de vous faire découvrir la possibilité d'une éducation utilisant une approche positive et respectueuse de votre chien.

Si vous avez des problèmes avec votre ou vos chiens, nous vous recommandons vivement de faire appel à un éducateur canin spécialisé en rééducation comportementale ou à un comportementaliste (utilisant le renforcement positif et aucun outil coercitif, cela va sans dire).

Les explications et conseils donnés sur ce forum ne sont là que pour vous orienter et vous informer des possibilités qui vous sont offertes pour éduquer votre compagnon à quatre pattes.

L'Equipe du Forum

Asso’ Bêtes de Scène


L'association « Bêtes de Scène » (association de protection animale de loi 1901) est située près de Bain de Bretagne (35).

Plus d'infos sur le site
CLICK!
& sur le forum
CLICK!


Partagez | 
 

 Les antidépresseurs et anxyolitiques (chien/chiot)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
mitee
 
 


Nb de messages : 32286

MessageSujet: Re: Les antidépresseurs et anxyolitiques (chien/chiot)   Jeu 10 Mar 2016 - 10:57

pour gomry : adopté a 1.5 an - sans connaissance de ce qu'il a eu avant + environnement sur-stimulant pour lui (vie en plein coeur de paris)... je pense qu'on ne peut pas comparer...

heureusement que dadada peut lui offrir un environnement apaisé maintenant : au calme de la campagne.
Revenir en haut Aller en bas
http://miteeetpetronille.skyrock.com/
Analucia
 
 


Nb de messages : 5347

MessageSujet: Re: Les antidépresseurs et anxyolitiques (chien/chiot)   Jeu 10 Mar 2016 - 11:13

Non je n'aurais pas tenu je pense Cathy.

Aucune situation n'est comparable c'est sûr Mitee.
Nos chiens traités (Isis, Orville, Zébu ) n'ont déjà pas du tout le même profil.
Revenir en haut Aller en bas
mitee
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 32286
Age : 38
Localisation : sud 92
Emploi : Préparatrice en pharmacie et bisounours

MessageSujet: Re: Les antidépresseurs et anxyolitiques (chien/chiot)   Jeu 10 Mar 2016 - 11:42

Smile moi je vois quand même un point commun : vous les avait eu chiot... (comparé a gomry)
mais ils ne réagissent pas de la même manière non plus.

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
u Pensez à utiliser la fonction "Chercher" en mode simple ou avancé . u
4 lettres mini et une étoile * si vous ne cherchez qu'une partie du mot.
Si le mot recherché ne fait que 3 lettres ou moins, passez par la fonction "Recherche Avancée" cliquez sur le bouton google.

PARTICIPER AU CONCOURS PHOTO AUTOMNALE céhissy !
Revenir en haut Aller en bas
http://miteeetpetronille.skyrock.com/
Lahn
Compte inactif
Compte inactif
avatar

Féminin
Nb de messages : 1015
Age : 45
Localisation : USA

MessageSujet: Re: Les antidépresseurs et anxyolitiques (chien/chiot)   Jeu 10 Mar 2016 - 13:31

Analucia a écrit:
Je ne sais plus dans quelle étude, ils disaient que plus on traitait tôt,  plus les symptômes étaient récupérables.
Peut être que si j'avais attendu que le mien ait trois ans, il aurait été agressif envers les humains?

Ca c'est super important et terrible en même temps. C'est bien vrai.
J'l'ai déjà dit, pour toutes ces "pathologies comportementales", y bien un risque que ca empire !
Ca veut dire aussi que si je n'avais pas attendu si longtemps, on aurait pu avoir des meilleurs résultats et peut-être plus définitifs.

Le fait que le chien est en souffrance ne doit pas être écarté ou ignoré
Les effets négatifs du stress et de l'anxiété à long terme sont bien réels ! Et a mettre dans la balance quand on veut comparer le "pour et le contre" de ce type de traitement.

J'suis désolée mais non, ce n'est pas un traitement "nébuleux", c'est un traitement donc les effets bénéfiques ont été scientifiquement prouvés !
Ce sont les arguments contre qui sont nébuleux !

Je ne sais pas pourquoi mais on a tous énormément peur des traitements qui touchent au cerveau...
J'en fait partie aussi hein ! Mais le cerveau est bien un organe qui peut se soigner, comme les autres !
C'est une peur irrationnelle !

Hop pour la peine, une étude qui veut tout dire, pour ce qui est de l'anxiété de séparation :
http://bmcvetres.biomedcentral.com/articles/10.1186/s12917-015-0373-1
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Analucia
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 5347
Age : 39
Localisation : Auvergne

MessageSujet: Re: Les antidépresseurs et anxyolitiques (chien/chiot)   Jeu 10 Mar 2016 - 13:58

Oui dans l'étude ils disaient, je crois, que tu pouvais soigner cette maladie si tu commençais le traitement avant quatre mois.
Alors ça m'avait fait mal au coeur.
Et en mêm temps vas y pour dépister l HS/HA avant quatre mois.

Sinon Mitee je me rends compte maintenant (en me demandant depuis tout a l heure pourquoi tu sembles reagir un peu "vivement") que mes paroles ont pu être prises dans un autre sens que celui que je voulais: quand j'ai dit "si j'avais attendu trois ans mon chien serait peut être devenu agressif", je voulais dire que peut être c'était la suite logique de ce problème, peut être que, vu que ça donne des chiens extrêmement réactifs à tout, ça donne des chiens agressifs en grandissant. Je ne sais pas mais c'est dans ce sens là que j'ai écrit ma phrase et pas pour dire que Gomry aurait dû avoir un traitement plus tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Analucia
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 5347
Age : 39
Localisation : Auvergne

MessageSujet: Re: Les antidépresseurs et anxyolitiques (chien/chiot)   Jeu 10 Mar 2016 - 14:02

Je crois, Lahn, que c'est très français (peut être avec la culture de la psychanalyse) de ne pas traiter les maladies "du cerveau" (oubtrpublrs de l'humeur, du comportement )médicaments. Pour les humains aussi c'est assez tabou.
Revenir en haut Aller en bas
mitee
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 32286
Age : 38
Localisation : sud 92
Emploi : Préparatrice en pharmacie et bisounours

MessageSujet: Re: Les antidépresseurs et anxyolitiques (chien/chiot)   Jeu 10 Mar 2016 - 14:05

non Smile aucun soucis pour ma part ! juste peut être de la frustration (comme toi) de ne pas pouvoir aider mieux... (même si gomry n'est pas mon chien Wink )

et la suite logique, pas sur le comportementaliste était quand même bien surpris des "bonnes" réactions de ton chien, et t'a félicité a ce sujet ! ce n'est pas pour rien je pense.

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
u Pensez à utiliser la fonction "Chercher" en mode simple ou avancé . u
4 lettres mini et une étoile * si vous ne cherchez qu'une partie du mot.
Si le mot recherché ne fait que 3 lettres ou moins, passez par la fonction "Recherche Avancée" cliquez sur le bouton google.

PARTICIPER AU CONCOURS PHOTO AUTOMNALE céhissy !
Revenir en haut Aller en bas
http://miteeetpetronille.skyrock.com/
mitee
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 32286
Age : 38
Localisation : sud 92
Emploi : Préparatrice en pharmacie et bisounours

MessageSujet: Re: Les antidépresseurs et anxyolitiques (chien/chiot)   Jeu 10 Mar 2016 - 14:06

Analucia a écrit:
Je crois, Lahn,  que c'est très français (peut être avec la culture de la psychanalyse) de ne pas traiter les maladies "du cerveau" (oubtrpublrs de l'humeur,  du comportement )médicaments. Pour les humains aussi c'est assez tabou.

un petit médoc pour la dyslexie de clavier ?

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
u Pensez à utiliser la fonction "Chercher" en mode simple ou avancé . u
4 lettres mini et une étoile * si vous ne cherchez qu'une partie du mot.
Si le mot recherché ne fait que 3 lettres ou moins, passez par la fonction "Recherche Avancée" cliquez sur le bouton google.

PARTICIPER AU CONCOURS PHOTO AUTOMNALE céhissy !
Revenir en haut Aller en bas
http://miteeetpetronille.skyrock.com/
Analucia
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 5347
Age : 39
Localisation : Auvergne

MessageSujet: Re: Les antidépresseurs et anxyolitiques (chien/chiot)   Jeu 10 Mar 2016 - 14:16

C'était le véto qui a reconnu mon travail et a été étonné de ne pas voir chez Zébu le syndrome je ne sais plus quoi (qui signifie que le chien est tapé ) car chez la quasi totalité des chiens hs ha qu'il voit il voit aussi ce syndrome.
Car les maîtres craquent, essaient de faire obéir de force, de le "calmer" de force et avec un chien comme ça tu peux taper à le tuer il ne peut se calmer vu qu'il ne peut pas le faire! Combien de fois j'ai eu des "conseils" pour le mater, le faire céder, quelques bons coups et il comprendrait...

Sinon quand on traite son chien sur le long terme (coeur ou autre), tout le monde trouve ça normal (et même si les médicaments utilisés ont eux aussi des effets secondaires ).
Mais moi je ne dis plus que mon chien prend du pr0zac (enfin c'était mon homme qui le disait) car ensuite on me fit sue je drogue mon chien. Et combien de fois on entend ou lit que maintenant on abrutit son chien pour être tranquille et éviter de l'éduquer. ..
Revenir en haut Aller en bas
Lahn
Compte inactif
Compte inactif
avatar

Féminin
Nb de messages : 1015
Age : 45
Localisation : USA

MessageSujet: Re: Les antidépresseurs et anxyolitiques (chien/chiot)   Jeu 10 Mar 2016 - 14:17

Analucia a écrit:
Oui dans l'étude ils disaient,  je crois, que tu pouvais soigner cette maladie si tu commençais le traitement avant quatre mois.
Alors ça m'avait fait mal au coeur.
Et en mêm temps vas y pour dépister l HS/HA avant quatre mois.

C'est pareil pour la SA... Si tu fais tout ce qu'il faut avant les 8 mois du chien, tu peux totalement éradiquer le truc.
Mais là par contre, donner ce type de traitement à un chiot, dont le cerveau est donc en construction, j'aurais jamais voulu.
Mais c'est bien certainement çà la "clé"...

A la fin du reportage que Power à linké, les gens disent "On ne peut pas recommander ce type de traitement à quelqu'un d'autre... Si on avait pu faire sans on aurait préféré mais les resultats sont mieux que ce que l'on avait espéré... Maintenant on peut vivre normalement ! Blablabla..." Le truc qui n'a aucun sens en fait !
C'est fou !

Et le pire, c'est que moi aussi je pourrais dire ces mêmes paroles, serieux lol ! C'est dingue, ces aprioris !

Et même encore maintenant, tous les matins quand je lui donne sa dose, ca me fait toujours un petit pincement au coeur...
Mais c'est n'importe quoi !!!
Revenir en haut Aller en bas
Lahn
Compte inactif
Compte inactif
avatar

Féminin
Nb de messages : 1015
Age : 45
Localisation : USA

MessageSujet: Re: Les antidépresseurs et anxyolitiques (chien/chiot)   Dim 3 Avr 2016 - 16:20

Un post intéressant de mon véto compo.
https://www.facebook.com/ReisnerVetBehavior/posts/973372032748690

Bon alors il est en Anglais et il est assez compliqué. Il est facile de mal l'interpreter.

Bon, elle ne croit pas à l'efficacité des produits naturels, ca c'est clair, j'vous le dis d'emblée.
Mais c'est pas trop çà la question.

Elle souligne là que le temps perdu à ne pas essayer un traitement médicamenteux est très dommageable. Dans le sens où pendant ce temps, le chien va apprendre des comportements pires et les imprimer à fond dans son cerveau. Son état d'anxiété va donc s'empirer.
J'sais pas si j'suis très claire, j'en doute...

C'est un truc auquel j'essaie de ne pas penser çà... Car il est évidemment trop tard...
Mais j'aurais pu éviter une kyrielle de comportements qui sont apparus au fil du temps si j'm'étais décidée avant...
Revenir en haut Aller en bas
PowerUser
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 43165
Age : 42
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

MessageSujet: Re: Les antidépresseurs et anxyolitiques (chien/chiot)   Mer 15 Nov 2017 - 15:14

MiMi&Pya a écrit:
PowerUser a écrit:
Sait-il rester seul?

Oui et Non.

Oui: il ne détruit rien, n'aboie pas.

Non: parfois (quelques fois dans le mois), probablement à l'occasion d'un bruit inhabituel à l'extérieur, il fait pipi de stress et il va se planquer... A noter que ce genre de choses n'arrivait jamais quand il était seul avec Pya (chienne pas du tout stressée par les bruits/trucs étranges), donc probable qu'être avec un chien zen l'aide Wink

PowerUser a écrit:
Oh ben pas d'aboiements ni de destructions, je dirais que c'est quand même beaucoup plus gérable et en plus, tu t'enlèves le stress des conflits de voisinage.

Il n'a pas été envisagé de le traiter par voie médicamenteuse? Parce qu'au bout d'un moment, le laisser en état d'angoisse quasi permanente, c'est pas une vie et ça peut rendre la mise en place de nouveaux apprentissages/rituels plus difficile.

MiMi&Pya a écrit:
Il a été "traité" quand il était en pension. Et à son arrivée en FA, il a eu un collier DAP...
Pour autant, je ne pense pas qu'il soit dans un état d'angoisse permanente, en tout cas plus maintenant Wink
Il a des peurs ponctuelles, auxquelles il réagit comme ça, et un état de base de chien peu sûr de lui/rapidement stressé/sensible, mais pas d'angoisse permanente au point de ne pouvoir rien apprendre et de ne profiter de rien.
Dimanche en balade en forêt, il n'a eu aucune réaction de peur et je pense que si je n'avais pas dit à Mathilde qu'Apache avait ses soucis de "peurs", ce n'est pas quelque chose qu'elle aurait perçu, il a profité de sa balade comme n'importe quel chien... Et pourtant, elle a l'habitude de voir des rescues.  
Après, c'est certain que certaines choses lui font peur. Mais ça ne le met plus dans un état où il est "inaccessible", il est capable de se rassurer auprès de l'humain, d'écouter, je crois qu'il fait beaucoup d'efforts, il a développé des capacités de réassurance.
C'est vraiment un bon chien, il y a un an, il était terrorisé par les passages de porte, au point que sa FA devait développer beaucoup de stratégies et de patience pour le faire rentrer dans la maison. Dimanche, il a pris l'ascenseur pour monter dans mon appart', pas rassuré... mais il m'a suivi.
Il y a beaucoup de choses qu'il ne connait pas et j'ai l'impression qu'en lui montrant que toutes ces choses ne sont pas dangereuses ... on pourrait réussir à encore abaisser son seuil de mise en alerte.

Après, je me trompe peut-être? Pya n'avait quasiment peur de rien... donc c'est pas le genre de comportement que je connais le mieux Wink
Je me dit que tant qu'il est accessible à une réassurance, qu'elle vienne de l'humain, d'un autre chien, ou de lui-même, c'est qu'il apprends donc qu'il peut encore baisser son seuil sans médication, mais peut-être que je suis dans l'erreur?
[mais je suis d'accord avec toi, et c'est sûrement le point clef, quand il est tout seul, pas accès à un humain ou un autre chien pour se rassurer, ses capacités à lui sont les seules utilisables et malheureusement parfois dépassées... d'où les pipi de stress -qui sont rares heureusement-. En tout cas, c'est comme ça que je l'analyse et du coup, j'aurai tendance à dire qu'il faut booster ses capacités de réassurance, donc de confiance en lui associé à une meilleure compréhension de son environnement. Après, en pratique... ]

PowerUser a écrit:
OK. Smile

Pour préciser ma pensée, quand je parle de traitement, je pense vraiment à des médicaments type anxyolotiques ou antidépresseurs tricycliques par exemple, comme le Clomicalm (je cite ces médicaments parce qu'ils me viennent à l'esprit pas parce que c'est ce qu'il faudrait à Apache, je ne suis pas expert en la matière). Avec des années de recul et la prise en compte de centaines de cas évoqués ici ou IRL, je crois que parfois, c'est une vraie nécessité de placer un animal sous traitement, ça peut être "life changing". Les produits type DAP, Fleurs de Bach, Euphytose, etc... ne sont pas toujours suffisants ou en tous cas pas assez dosés pour avoir une action évidente sur certaines problématiques.

En pension, Apache n'avait probablement pas les conditions requises pour qu'un traitement médicamenteux l'aide. Des médicaments seuls ou une rééducation seule, cela ne fonctionne pas forcément. Il faut parfois le concours des deux et en pension, ce n'était peut-être pas l'endroit propice. Mais je trouve qu'il est déjà de bon augure qu'on ait essayé de trouver des solutions pour aider ce chien.

Effectivement, s'il a ce que j'appelle une béquille (présence d'un humain ou d'un autre animal), terme que j'utilise sans connotation particulière, les difficultés seront moins flagrantes. Le problème est d'arriver à le rendre autonome et qu'il puisse affronter ses peurs en prenant sur lui. C'est un travail de longue haleine parfois mais quand il y a progrès, c'est gratifiant à la fois pour le chien et celui/celle qui l'aide.

Je suis persuadée qu'il a plein de potentiel Apache et que ses problèmes peuvent bien s'améliorer.

MiMi&Pya a écrit:
Je crois que je comprend ce que tu veux dire. Traiter pour abaisser son seuil et faciliter la rééducation.  

Franchement -et c'est personnel- je ne suis pas pour. Encore une fois peut-être ai-je tort? Pour autant, c'est des molécules que l'on manipule chez les humains, alors je les connais un peu. Les effets secondaires sont loin d'être négligeables, encore plus sur un vieux chien. Chez l'humain, on est devenu très prudent avec la prescription de ce genre de médicaments. Pour autant, certaines personnes en prennent en permanence, soit parce qu'ils n'ont pas le choix, soit parce qu'ils sont devenus dépendants (alors que la prescription de départ n'était parfois pas nécéssaire, 1 français sur 4 en prends... combien en avait vraiment besoin au départ?). Quand tu écoutes ceux qui en prennent parler de leur traitement... ça ne fait pas rêver, d'ailleurs, quand ils se sentent mieux, il y a toujours un moment où ils essayent de l'arrêter, sans succès le plus souvent. Après, je ne dit pas que c'est à éviter à tout prix, clairement ça a une utilité, ça a permis d'éviter des suicides etc.
Bref, c'est probablement pas une bonne raison, mais je pense que tu comprendras mieux ce qu'il se passe dans ma tête quand on me parle de ça.  Wink

La 2ème chose, c'est qu'Apache progresse sans traitement, il n'est plus le chien qu'il était il y a 18-12 mois. Donc j'ai tendance à penser qu'il peut se passer de ça et continuer sa route tranquillement...

D'ailleurs, plus "intellectuellement" ou "théoriquement", je me demande dans quelle mesure les acquis d'une rééducation sous anxiolytique (donc en abaissant chimiquement le seuil de mise en alerte), sont transposables une fois le traitement arrêté. 100% ? 50%?
Je ne sais pas si quelqu'un a une idée ou une expérience sur le sujet?
Moi je ne sais pas, mais une chose est sûre pour certains chiens c'est un passage obligé. Loin de moi l'idée de dire qu'il ne faut jamais en donner. J'ai gardé quelques semaines un chien pour lequel la question du traitement ne se posait pas... tant sa détresse était grande sans. Neutral

PowerUser a écrit:
MiMi&Pya a écrit:
Moi je ne sais pas, mais une chose est sûre pour certains chiens c'est un passage obligé. Loin de moi l'idée de dire qu'il ne faut jamais en donner.

Alors ça va! Wink Je trouve complètement délétère et stérile cette attitude qui analyse le monde de façon manichéenne c'est à dire que c'est soit blanc, soit noir, qu'il y a ceux qui ont raison et les autres qui ont tort et pis c'est tout! Ben non, c'est pas tout et c'est certainement pas aussi simple.

Je commence aussi à en avoir assez d'entendre/lire les gens tout diaboliser (je l'ai déjà dis sur un autre post). Ça devient hyper chiant à la fin! Concernant les médicaments, il y a effectivement des effets secondaires éventuels (d'ailleurs, c'est aussi vrai pour les produits naturels (je pense aux HE notamment) que les gens utilisent n'importe comment en se disant "Ouais, c'est pas chimique, alors c'est pas grave, allons-y les yeux fermés!").

Et puis, ça va aussi un moment de culpabiliser les proprios de chiens qui sont en difficulté. La majorité ne se disent pas "Yeeeah, allez hop, bourrons-le de cachetons, c'est la solution, YOUHOU!!!! Fête du slaïïïïïp!!!! ". La majorité d'entre eux aiment leur animal et préféreraient s'en passer (j'en mets ma main à couper). De plus, cela nécessite un suivi, il y a une organisation, un coût, etc... Ce n'est pas rien.

Après, pour ceux qui me rétorqueront qu'on prescrit trop facilement des médicaments qui agissent sur le comportement de nos animaux, je dirais que si un véto prescrit dès la première consultation des anxyolitiques ou antidépresseurs ou que sais-je (je ne suis pas experte en médicaments, je ne connais pas toutes les catégories), c'est soit que l'animal a un problème invraisemblable soit qu'il vaut mieux aller voir un autre véto. Généralement, les animaux qui sont mis sous traitement médicamenteux sont passés par tout un arsenal d'essais de produits type Zylkène, Antixane, DAP, HE, valériane, etc... avant et ce, sans succès ou sans grand effet. Et avec du recul, je ne peux m'empêcher de me dire que c'est quand même très con de laisser un chien en état de mal-être ou en détresse sous prétexte qu'on a décidé que les choses devraient se passer comme ça et pas autrement, qu'on a des principes, qu'on ne veut pas en dévier parce qu'un jour, on a décrété que les médocs c'est mal alors qu'avec un traitement, il y aurait un gain surtout si les médicaments sont couplés avec une thérapie comportementale ou simplement la mise en place d'un nouveau cadre/environnement, de nouvelles routines aussi.

MiMi&Pya a écrit:
D'ailleurs, plus "intellectuellement" ou "théoriquement", je me demande dans quelle mesure les acquis d'une rééducation sous anxiolytique (donc en abaissant chimiquement le seuil de mise en alerte), sont transposables une fois le traitement arrêté. 100% ? 50%?
Je ne sais pas si quelqu'un a une idée ou une expérience sur le sujet?

J'aimerais savoir aussi mais en fait, je dirais que dans ce cas-là, si on se pose cette question, il serait tout aussi intéressant de se la poser pour d'autres produits type Zylkène, Antixane, DAP, etc... qui sont aussi censés agir et modifier le comportement.

Enfin, bref! Tant mieux si Apache n'en a pas besoin dans la situation actuelle.

PS: je vais copier-coller cette conversation sur un autre post où elle pourra servir de point de réflexion!

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
PowerUser
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 43165
Age : 42
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

MessageSujet: Re: Les antidépresseurs et anxyolitiques (chien/chiot)   Jeu 23 Nov 2017 - 15:17


* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
PowerUser
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 43165
Age : 42
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

MessageSujet: Re: Les antidépresseurs et anxyolitiques (chien/chiot)   Ven 26 Jan 2018 - 11:53

Copyrighté, peux pas citer, à lire donc:

https://www.demaindemaitre.ca/medecine-comportementale-chien/

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *


Dernière édition par PowerUser le Ven 26 Jan 2018 - 14:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
Belette
Educateur Canin Pro'
Educateur Canin Pro'
avatar

Nb de messages : 923
Localisation : Rambouillet
Emploi : Accompagnement aux propriétaires de chiens

MessageSujet: Re: Les antidépresseurs et anxyolitiques (chien/chiot)   Ven 26 Jan 2018 - 13:45

Dans mon cas très personnel et plus de 5 ans après l'adoption de Doudoune, non seulement je comprends pourquoi ses premiers adoptants l'avaient mis sous Prozac puis rendu à ses propriétaires au bout d'une semaine mais je me dis également que c'est une piste qui aurait peut-être valu le coup d'explorer... J'y étais farouchement opposée et heureusement le déménagement a "réglé" beaucoup de ses soucis de réactivité (bah oui, moins de déclencheurs = moins de réactivité, vive la campagne) mais si on était resté en ville sans jamais vouloir en passer par là je n'ose imaginer dans quel état de stress permanent il aurait vécu Sad C'est désormais un sujet sur lequel je suis beaucoup moins radicale.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.canis-familiae.com
PowerUser
 
 
avatar

Féminin
Nb de messages : 43165
Age : 42
Localisation : Dans la matrice! ^^
Emploi : Oracle

MessageSujet: Re: Les antidépresseurs et anxyolitiques (chien/chiot)   Ven 26 Jan 2018 - 13:57

Merci pour ton intervention Belette!

J'ai déjà lu des pages et des pages sur le net sur ce sujet (en français mais aussi en Anglais) et comme je l'ai déjà dis, je lis très souvent des gens qui refusent par principe et aussi qui jugent ou culpabilisent.

Je dirais que finalement, on n'a peut-être pas à imposer NOS PRINCIPES à nos chiens quand il s'agit de LEUR SANTÉ!

Par contre, je maintiens que se renseigner afin de consulter un vétérinaire expert dans le domaine et non un vétérinaire lambda est essentiel de mon point de vue.

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogstardaily.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les antidépresseurs et anxyolitiques (chien/chiot)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les antidépresseurs et anxyolitiques (chien/chiot)
Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 Sujets similaires
-
» Choisir un chien de troupeau
» Le chien Berger de Crau
» Vidéo - Comment reconnaitre un chien coupable à sa tête..
» Insect sur le dos de mon chien!
» Bébé humain et bébé chien jouent ensemble

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
°°Le Forum de l'Education Canine & des Méthodes Positives & Amicales°° :: LES CHIENS :: * SANTE *-
Sauter vers: